Tous les billets de avril 2011

Révision PDUC : les méthodes de planification

Les news 0 commentaire »

Cher(e)s étudiant(e)s ,

La partie réflexion sur la mise en oeuvre est l’occasion de vérifier votre maîtrise des outils de planification.Plusieurs méthodes sont à votre disposition .

Le diagramme de GANTT est un outil permettant de modéliser la planification de tâches nécessaires à la réalisation d’un projet. Il s’agit d’un outil inventé en 1917 par Henry L. GANTT. Etant donné la relative facilité de lecture des diagrammes GANTT, cet outil est utilisé par la quasi-totalité des chefs de projet dans tous les secteurs. Le diagramme GANTT représente un outil pour le chef de projet, permettant de représenter graphiquement l’avancement du projet, mais c’est également un bon moyen de communication entre les différents acteurs d’un projet. Ce type de modélisation est particulièrement facile à mettre en œuvre avec un simple tableur mais il existe des outils spécialisés dont le plus connu est Microsoft Project. Il existe par ailleurs des équivalents libres (et gratuits) de ce type de logiciel.

Dans un diagramme de GANTT chaque tâche est représentée par une ligne, tandis que les colonnes représentent les jours, semaines ou mois du calendrier selon la durée du projet. Le temps estimé pour une tâche se modélise par une barre horizontale dont l’extrémité gauche est positionnée sur la date prévue de démarrage et l’extrémité droite sur la date prévue de fin de réalisation. Les tâches peuvent s’enchaîner séquentiellement ou bien être exécutées en parallèle.

La méthode PERT est une technique permettant de gérer l’ordonnancement dans un projet. La méthode PERT consiste à représenter sous forme de graphe, un réseau de tâches dont l’enchaînement permet d’aboutir à l’atteinte des objectifs d’un projet. Elle a été conçue par la marine américaine afin de permettre de coordonner les travaux de plusieurs milliers de personnes pour aboutir à la réalisation de missiles à ogives nucléaires POLARIS. Ainsi, la méthode PERT implique au préalable :

  • Un découpage précis du projet en tâches ;
  • L’estimation du la durée de chaque tâche ;
  • La nomination d’un chef de projet chargé d’assurer le suivi du projet, de rendre compte si nécessaire et de prendre des décisions en cas d’écart par rapport aux prévisions.

Le réseau PERT (appelé parfois graphe PERT) est composé des éléments suivants

  • Tâche (parfois activité ou étape), représentée par une flèche. A chaque tâche correspond un code et une durée. Néanmoins, la longueur de la flèche est indépendante de la durée.

  • Etape, c’est-à-dire le début et la fin d’une tâche. Chaque tâche possède une étape de début et une étape de fin. A l’exception des étapes initiales et finales, chaque étape de fin est étape de début de la tâche suivante. Les étapes sont en règle générale numérotées et représentées par un cercle, mais elles peuvent parfois avoir d’autres formes (carré, rectangle, ovale, etc.).

  • Tâche fictive, représentée par une flèche en pointillés, permet d’indiquer les contraintes d’enchaînement entre certaines étapes.

Source : www.commentcamarche.net

Bal de Promo à Saint Jo 2011: Troisieme Edition

Les news 1 commentaire »

Une nouvelle fois tous les élèves et étudiants en classe examen sont conviés au Bal de Promo du Lycée Saint Joseph.

Cet événement, devenu un incontournable, est très plébiscité des jeunes. Ci après, la bande annonce de ce moment convivial synonime de fin de cursus à Saint Jo’

Bande Annonce Du Bal De Promo 2011

Image de prévisualisation YouTube

Révision PDUC : les indicateurs de rentabilté d’un rayon

La presse pro en parle ..., Les news 0 commentaire »

Cher(e)s etudiant(e)s

Toujours et encore dans un souci d’optimisation de votre prestation en PDUC, des informations complémentaires sur les indicateurs de rentabilité d’un rayon.

A « consommer » sans limites !!!

Chaque jour, les Français dépensent 200 millions d’euros en produits alimentaires. La majorité de ces achats est effectuée dans des grandes surfaces, super- ou hypermarchés. D’autre part, il est avéré que le bon ou le mauvais placement d’un produit dans un rayonnage provoque une différence de +/- 30 % de chiffre d’affaire sur ce produit.

Ces deux faits montrent que le placement des produits dans les grandes surfaces est un enjeu majeur du commerce contemporain, et donc sujet à des techniques d’optimisation. Une telle optimisation est pensée sur plusieurs niveaux et plusieurs axes, présentés dans la première partie de l’étude. Puis nous restreindrons notre étude au placement dans le rayon «produits frais et yaourts».

La suite sur :

http://www.douillet.info/~douillet/05html_ro/Cao-Helinckx-Humbert/#plan2

L’oral de PDUC

Les news 0 commentaire »

Vos dossiers se terminent (normalement !)…

On n’oublie pas les annexes examen complétées par l’entreprise d’accueil mais aussi l’établissement qui doivent être dans votre dossier (annexe de conformité, attestation de stage PDUC, attestation de cumul de stage..).

Les vacances sont là pour finir de travailler au mieux vos annexes projet ( elles ne sont  apporter qu’à l’oral) : de la couleur, du soin, des photos, des  graphiques, bref tout ce qui attire l’oeil !

Rappel pour l’oral : durée 45 minutes.

Première partie de l’entretien : vous présentez votre enseigne (contexte local et réseau) et ensuite votre projet : 15 minutes environ.

La suite : un entretien avec le jury d’un maximum de 20 minutes. De nombreuses questions sont d’ores et déjà à préparer pour mieux y répondre…N’oubliez pas que le jury va contrôler vos savoirs par le biais des missions que vous avez mené dans le cadre de votre projet : faites en sorte de savoir de quoi vous parlez quand vous évoquez la stratégie du réseau, la methodologie d’enquête, le management de l’UC etc !

Des révisions s’imposent sans doute car n’oubliez pas que si les savoirs ne sont pas contrôlés à l’écrit en DUC, ils le sont à l’oral.

Pour terminer, aucun projet n’est parfait : montrez au jury en quoi il est perfectible ou pourrait l’être et prenez du recul sur votre pratique ! Le BTS valide des compétences de manager, celles d’un professionnel capable d’agir et de réagir ….