un amour perdu !

23 01 2010

Un sentiment très étrange que j’ai ressenti un jour, je ne le comprends pas toujours .Comment une fille que je ne connaissais pas , en un regard a fait chavirer mon cœur ? je ne savais rien d’elle pourtant j’avais l’intime conviction que je ferais un long, très long parcours avec elle .De fil en aiguille, j’ai pu me rapprocher d’elle ,j’ai eu la chance la plus merveilleuse de ma vie de croiser son regard et son baiser .J’étais le plus heureux de tous ,tous mes problèmes ,toutes mes faiblesses n’étaient plus rien , je me sentais si bien à ses côtés ,elle avec qui je parlais de tout, de rien , qui me comprenait ,qui était comme moi .Ma vie était la sienne ,je ne pouvais être content que quand elle était dans mes bras ,sa joie de vivre si extraordinaire me surprenait toujours . Je me remémore nos moments inoubliables passés à se raconter tout et n’importe quoi , nous profitions d’être ensemble pour tout nous dire , … Mon amour, ma vie , mon ange , mon cœur , tous ces mots ne valent rien à côté de son importance pour moi .Ma vie s’est brisée le jour où j’ai compris qu’elle ne m’aimait plus ,j’ai senti au plus profond de moi un si grand déchirement que je ne peux encore à présent m’empêcher de pleurer comme un moins que rien .Je n’arrive toujours pas à me rendre compte que cette histoire si belle n’est que passé , elle qui m’avait appris à conjuguer le verbe aimer , je n’imagine même plus le futur ,depuis que je sais qu’il sera sans elle ; le présent a disparu de ma mémoire ,le passé quant à lui me fait endurer les plus atroces souffrances .Un idiot comme moi ne méritait pas de toute façon un être aussi pur. Ses expressions , ses manies ,je les connais toutes , son rire qui sonne pour moi comme une mélodie et ses fou-rires tels des symphonies .Je me revois encore jouer avec mes pouces et ses yeux grands ouverts tel un hibou , ou encore cette journée canoë-kayac ,tous ces bons souvenirs qui comme je le dis ne sont plus que souvenirs .Même si je ne peux plus être heureux comme avant ,je reste la tête hors de l’eau pour ne pas sombrer ,grâce à elle : je ne peux qu’aller bien que si elle va bien .Maintenant je la laisse mener sa vie sans qu’elle sache qu’elle reste gravée en moi pour l’éternité .Pour moi, elle est mon premier grand amour ,qui le restera pour toujours ; l’espérance restera quand même une délivrance ,mais si ce jour revient je ne le laisserai plus partir d’entre mes mains .

Franck.