Le dit « Sexe faible » ne l’est pas vraiment

17 06 2010

Savez-vous que nous autres, les hommes, sommes voués à une mort certaine, contrairement aux femmes?

Cela, les scientifiques le savent très bien. Prenons l’exemple du Lepidodactylus, un petit lézard de la famille des geckos, qui vit en toute insouciance sur les îles du Pacifique, et dont l’espèce ne compte presque que des femelles. Pourquoi me direz-vous? Et bien ces petites bestioles aiment patauger dans les eaux chaudes de l’océan le plus grand de la planète, réputé pour ces grands courants marins et ses typhons extrêmement puissants. De ce fait, certains de ces petits lézards se retrouvent seuls sur une autre île. Les mâles meurent au bout de quelques temps seulement, tandis que côté femelles, il se passe quelque chose de complètement extravagant. Leur organisme s’adapte, et passe du vivipare à l’ovipare, et les femelles pondent sans avoir été préalablement fécondées, et seuls en résultent des Lépidodactylus femelles. Là, vous allez dire que l’on a déjà pu voir ça avec les anémones de mer qui se clonent tout au long de leur vie… Et bien ce n’est pas cela du tout! Il y a un brassage génétique durant la formation des embryons qui fait qu’aucun ne se ressemble au point de vue de l’ADN. Cette espèce repeuple alors toute l’île avec une grande diversité génétique chez ces petits êtres.

 

Ainsi, les scientifiques ont découvert que l’on pouvait inverser le système vivipare/ovipare chez l’homme en réveillant un gêne ancien qui nous appartient depuis que nous n’étions encore que de simples poissons. Mais L’utérus de la femme n’a pas vraiment été développé pour cela, et ne peut accueillir un oeuf humain jusqu’à sa gestation complète (autrement la tête de l’enfant est trop grosse, on pourraît dire que l’obus ne rentre pas dans le canon) normalement de 18 mois (oui, ça fait beaucoup, mais aujourd’hui par exemple, les poulains peuvent galoper et se nourrir quelques minutes après leur naissance, alors que nous, non.), ce qui fait que nous sommes devenus vivipares.

Un autre exemple que tout le monde connaît, c’est l’ornithorynque, un des seuls mammifères qui pond des oeufs, et qui est donc resté un ovipare sur toute son évolution. Il y a aussi la souris… Oui, les souris pondent des oeufs, mais seulement en laboratoire, où les scientifiques ont réussi à réveiller ce gène ancien inscrit au plus profond de notre être, qu’est l’oviparisme.

On sait aussi que les femmes sont plus résistantes aux radiations: une souris mâle traitée contre la radioactivité peut résister à une intensité radioactive de 8 sur une échelle qui va jusqu’à 20, alors qu’une souris femelle traitée peut facilement atteindre le 13. Et ce phénomène est d’autant plus visible sur les souris nées dans un oeuf, les mâles atteignent le 12 tout au plus, et les femelles arrivent au 20!

Il existe aussi de nombreuses sociétés qui ne sont constituées que de femelles et qui marchent mieux que n’importe quelle autre. Par exemple, les fourmis, elles aussi partisantes de la parthogénèse (la « technique » de reproduction utilisée par le Lépidodactylus), ont bâti des cités immenses, où chacune a un rôle à jouer. Et elles sont de surcroît, elles aussi, résistantes à la radioactivité: la preuve, ce sont les seules rescapées d’Hirochima!

Seules quelques petites « tribus » de fourmis formées de mâles et de femelles existent encore, au fin fond de la forêt amazonienne, mais elles ne sont pas composées de plus de 200 individus et ont de gros problèmes de survie, car elle n’ont qu’un régime alimentaire, contrairement à leurs congénères qui se regroupent souvent par milliers, voire millions, et qui sont omnivores.

Toutes les espèces les plus évoluées au niveau de la complexité physique et de la société ont un jour dû se féminiser (fourmis, termites…), et l’homme sera bien obligé, à un moment ou un autre, de laisser la place à la femme. Ainsi la femme complète l’évolution sur la Terre vu par certains scientifiques:

  1. Le Minéral
  2. Le Végétal
  3. L’Animal
  4. L’Homme

« Et après? »: La Femme!

Mattéo



Les moyens de transport «futuristes» ne le sont pas vraiment

20 11 2009

 

La fameuse «voiture volante» n’est pas futuriste (Comme certains le disent), c’est-à-dire dans plusieurs centaines d’années. Et oui… elle sortira en 2011 de la marque PAL-V ;  son seul défaut est de n’avoir que deux places, mais d’ici à ce qu’on meurt, la PAL-V familiale sera sûrement déjà sortie.

 La PAL-V décollera comme un avion et volera comme un hélicoptère, mais le Royaume-Uni compte faire bien mieux, car ils prévoient de lancer les «Taxi-Jets» pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012. Ceux-ci décolleront et voleront comme des avions. Étant donné qu’à Londres, les grandes routes et avenues sont composées de plusieurs voies, deux seront utilisées dans chacune d’elles pour laisser les Taxi-Jets décoller et atterrir tranquillement.

  • Le Virgin est un avion capable d’aller dans l’espace : il a déjà été mis en service depuis plusieurs mois, mais pour faire un tour à son bord, il faut passer des tests réguliers de santé, et deux semaines d’entraînement intensif. Et le prix est assez élevé (juste un petit inconvénient).

Mattéo

Pour voir la PAL-V, cliquez ici