LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

23 01 2010

-Le 16 novembre 2009

 

Monsieur le président de la République Française,

 

Je fais appel à votre très réputé sens de l’écoute de vos concitoyens, à votre profond respect des lois démocratiques, en qualité de simple citoyen français conscient de ses droits. Et c ‘est avec indignation que je m’adresse à vous, Monsieur le chef de l’état.

 Il est tout simplement INTOLERABLE, en connaissance de cause, que le piratage illégal de la musique continue d’augmenter. Certes, Monsieur, votre gouvernement et vous-même avez tenté de prendre des mesures, qui sont, comme le constate chacun, un échec. Vous, qui, avec poigne et sincérité, nous parlez de «culture francaise», incitez vos concitoyens à croire que notre réputée culture va pour le mieux, écoutez ceci : La vente des Cds a baissé de 50% en 10 ans, soit la moitié moins qu’en 1999 ! Les artistes français ne se lancent plus dans le métier, ce qui est totalement compréhensible car nos musiciens ne gagnent plus leur vie dignement.

Ce serait une atteinte à leur personne que d’ignorer cette lettre, que chaque citoyen, soucieux de l’avenir de son beau pays lira avec attention, j’en suis persuadé. Vous êtes vous-même perdant ; l’état perd beaucoup d’argent à cause de cette chute de la vente des Cds car la taxe perçue par l’état sur chaque CD vendu participerait très largement au colmatage du gouffre financier dans lequel la France s’est engagée.

Attendrons-nous, les bras croisés , tel un malade en phase terminale, que la France se dépeuple d’artistes ? C’est malheureusement bien engagé. Pensez à ses pauvres artistes, monsieur, qui ont une famille à nourrir. A ceux qui sont contraints d’aller au Secours Populaire!

Ces actes barbares, et je pèse mes mots, devraient être sanctionnés au même titre que les vols de voitures, ou d’objets des les magasins.

Mais il est temps pour moi de conclure cette lettre, Monsieur ; Je vous propose donc les solutions suivantes :

  • D’user de vos talents d’orateur afin de convaincre vos concitoyens de stopper ces pratiques, et à les prévenir de la gravité de leurs actes.

  • pour tous ceux qui se refuseraient à vous écouter, de mettre en vigueur une loi aux textes bien plus sévères que ceux votés précédemment, qui incluront en partie :

    1)Avertissement par mail (comme il existe déjà)

    2)Les sanctions si récidives, qui devraient, comme je m’efforce de le dire, considérer le piratage illégal comme des vols de voitures ou autres. Les amendes, (selon la quantité du téléchargement) devraient se compter en milliers d’euros, et la prison, si nécessaire en dizaines d’années!

En espérant que ma lettre se sera pas publié vainement,

Je vous prie de croire, Monsieur, en mes sentiments les plus profondément distingués

Dénis.