Lettre ouverte au ministre de l’éducation

10 02 2010

Chaque jour , je me retrouve dans ce lieu le collège, où des élèves viennent pour apprendre un tas de  choses, qui ne leur serviront peut-être pas plus tard. Demandez-vous à quoi sert le théorème de pythagore pour être boulanger ou travailler à la Poste. Des élèves viennent ici de leur plein gré car ils ont des choses  à y apprendre mais d’autres viennent dans la grande école juste parce qu’ils y sont obligés. Il y a pourtant beaucoup d’emplois qui ne sont pas compliqués, que des enfants de 12 ans pourraient faire ,que des enfants ayant juste les bases de l’apprentissage pourraient aborder.

Et non,chaque travail demande l’acquisition du »BAC »et d’autres même demandent au dessus de ce brevet. Il se pourrait même que des personnes voulant faire un travail comme professeur d’histoire ne le fassent jamais, parce qu’ils sont assez mauvais dans cette matière,mais devront faire un autre travail qui ne leur plaira pas le moins du monde.Or certaines personnes feront le travail tant aimé d’un autre alors qu’ils ne s’y intéressent pas. Sans obtenir le « BAC » des personnes pourraient se retrouver sans travail et,surtout,sans moyen d’acheter à manger.

Le travail c’est la vie.Le collège,le BAC sont juste des barrages dans la vie de certains.

 

                                                                                                                                                                                                                         Arnaud P.



La peur du REDOUBLEMENT !

10 12 2009

 » Mais il vaut mieux un bon redoublement plutôt qu’un mauvais passage .. »

« redoubler n’est pas une fatalité .. »

« au pire .. c’est qu’un an de plus »

« c’est pas une punition.. »

STOOOOOP !

Mesdames, Messieurs les professeurs ! REDOUBLER est la pire chose qui puisse arriver à un élève scolarisé ! Rendez-vous compte, voir tous ses camarades passer au niveau supérieur…L’élève se dit alors qu’il est bien plus mauvais, que ces capacités intellectuelles sont minimes par rapport aux autres, alors que tout cela est simplement faux. Il est impossible de faire comprendre à un élève que le redoublement est « nécessaire ». Les chiffres parlent d’eux-mêmes ; plus de 60% des redoublements actuels s’avèrent inutiles ! L’élève n’aura la plupart du temps rien appris de plus, il en sortira frustré pour le reste de sa scolarité et se sentira inférieur aux autres élèves ..

Je vous pose la question : n’y a-t-il pas d’autres moyens ?