Accueil > Enquête du dimanche > L'enquête du dimanche (1) – "dont pas un seul ne rit"

L'enquête du dimanche (1) – "dont pas un seul ne rit"

Aujourd’hui je vais sortir de mon rôle habituel. Plutôt que d’être le professeur qui sait (parfois depuis très peu de temps) et qui lance ses élèves et lecteurs dans des hypothèses, je vais vous poser une question dont je n’ai pas la réponse (je sais, c’est à peine croyable).

Voici donc mon problème : j’ai recroisé sur une page internet une photographie connue de la Seconde Guerre mondiale que j’ai collée ci-dessous.

 

La légende dit qu’il s’agit d’un Parisien pleurant à l’arrivée des nazis à Paris en 1940. Et c’est ce que je crois avoir retenu du célèbre documentaire De Nuremberg à Nuremberg de Frédéric Rossif. Et pourtant, en essayant de trouver la source de cette photographie, j’ai lu quelques internautes expliquant qu’il s’agissait d’un cliché pris à Marseille l’année suivante, dans un autre contexte. Ce que je vous propose est donc de trouver la source la plus fiable possible – y compris en-dehors d’internet – pour bien dater et localiser la photographie, identifier son auteur et même, soyons fous, l’homme qui pleure. Je continue l’enquête de mon côté entre deux conseils et 60 copies…

  1. Mélanie.R
    05/06/2012 à 18:00 | #1

    Piste à suivre : cet homme est aussi connu sous le nom de  » l’inconnu des champs Elysées  » et  » Le parisien qui pleure « . On lui attribuerait également l’identité de Jacques BONSERGENT, premier fusillé de France, mais cela parait peu plausible étant donné qu’il est décèdé à l’âge de 28 ans et que l’homme de la photo semble en avoir plus ou moins 50…

  2. 07/06/2012 à 06:58 | #2

    @Mélanie.R
    Je confirme tout ce que tu écris Mélanie. En bref, nous savons donc que nous avons affaire à un inconnu. As-tu trouvé une source fiable qui nous permettrait de savoir si la photo a été prise à Paris ou à Marseille (ou ailleurs, sait-on jamais) ?

  3. Mélanie.R
    07/06/2012 à 20:27 | #3

    Non, rien de fiable, seulement des forums et des sources wikipedia. Certains affirment possèder une brochure US de 1944 avec cette photo disant qu’elle a été prise à Marseille et d’autres avoir vu un documentaire vidéo (que je n’ai pas trouvé) dans lequel on dit que la photo a été prise à Paris…

    C’est franchement agaçant!
    Et surtout assez étrange de ne trouver aucune source fiable.

  4. 07/06/2012 à 22:27 | #4

    Je n’ai pas eu le temps de chercher à nouveau, et je m’étais trouvé comme toi dans une sorte d’impasse agaçante. Mais je ne désespère pas, nous finirons bien par y arriver.

  5. Manon
    12/06/2012 à 18:55 | #5

    J’ai été intriguée par ce sujet donc j’ai cherché un peu mais je tombe comme vous dans la même impasse!
    J’ai même trouvé une explication selon laquelle cette photo aurais en réalité été prise en automne et non pas en juin, compte tenue des vêtements portés qui devraient être -selon l’auteur du message- beaucoup plus légers pour la saison… Mais bon, on voit fleurir pleins de théories autour de cette photo, ça m’intrigue!

    Je retourne chercher!

  6. 12/06/2012 à 19:15 | #6

    @Manon
    Bonsoir Manon ! Je suis très content de te revoir par ici. Où en es-tu de tes études ? Moi aussi je vais enfin pouvoir me remettre à chercher avec la fin des conseils de classe demain.
    A très bientôt !

  7. Manon
    12/06/2012 à 22:02 | #7

    Et oui, je passe régulièrement ici mais c’est vrai que je commente peu! ^^

    Et bien, j’ai validé ma première année de licence économie gestion donc pour l’instant tout va bien! Je reste dans cette filière et je commence à me spécialiser dés l’année prochaine avec un module « préproféssionnalisation aux métiers de l’enseignement » en espérant devenir prof de SES plus tard!

  8. 13/06/2012 à 06:20 | #8

    Que de bonnes nouvelles ! Dans 4 ans c’est donc en tant que collègue que tu viendras commenter un article par ici… Si d’ici là je tiens toujours le cap.

  9. Manon
    13/06/2012 à 17:03 | #9

    Ha ha! Je croise les doigts pour que ce soit le cas! ^^

    (Aucun avancement niveau recherche, je tourne en rond au sujet de cette photo, c’est très frustrant!!)

  10. Antoine
    16/06/2012 à 18:47 | #10

    C’est dur Monsieur, tout ce que je trouve renvoie aux mêmes sources !

  11. 18/06/2012 à 09:30 | #11

    J’ai enfin trouvé la source, voire les sources de cette image. Je vous tiens au courant.

  12. Bourda
    20/06/2012 à 22:06 | #12

    Une recherche rapide m’amène au film de propagande américain de Franck Capra « why we fight »de 1943 (http://www.youtube.com/watch?v=j4d15tX2Pdo&feature=relmfu voir vers 54’50) qui attribue cette image à l’embarquement des drapeaux tricolores quittant la métropole depuis la rade de Toulon en 1941.
    Cela me parait a priori d’autant plus plausible que j’ai appris récemment (hier soir devant un excellent documentaire sur Arte) que beaucoup des images de Nuremberg de F. Rossif était extraites de ce film de Capra, en particulier celles montrant la percée de Guderjan dans les Ardennes, qui serait en fait une reconstitution pour l’UFA, le service des actualités filmées de l’Allemagne de l’époque…

    Sur un forum d’histoire de la 2e GM en anglais, (http://forum.axishistory.com/viewtopic.php?f=46&t=110531&start=0) j’ai trouvé deux extraits de journaux qui font mention de cette cérémonie et de l’émotion de cet homme : voir http://imageshack.us/f/336/file0002bxe3.jpg/ et http://imageshack.us/f/329/file0001rd2.jpg/.. et qui datent la cérémonie de février 1941 à Marseille. Ce qui parait plus plausible que juin 40 à Paris, au vue des vêtements portés par les gens sur l’image, en particulier la femme à droite…
    Reste à définir l’identité de l’homme en question. Mais je vous le laisse, je retourne moi aussi à mes corrections de bac.

  13. Bourda
    20/06/2012 à 22:07 | #13

    Par ailleurs, bravo pour votre site !

  14. 21/06/2012 à 13:07 | #14

    @Bourda
    Bonjour Olivier et merci pour vos encouragements.

    Quant à l’énigme, nous sommes arrivés quasiment aux même conclusions :
    1. La source initiale est bien une vidéo : on la trouve dans le chapitre 3 du Pourquoi nous combattons de Capra, intitulé Divide and Conquer. Je l’avais trouvée sur ce site US : http://archive.org/details/DivideAndConquer?start=3059.5
    2. Il s’agit bien de l’embarquement des drapeaux tricolores en Méditerranée pour l’Afrique du Nord en février 1941, et non pas des Champs Elysées en juin 40. Et en effet, c’est à Marseille qu’ont été prises les images, et non pas à Toulon.
    3. Les deux images que vous avez trouvées sont manifestement des captures de la revue « 7 jours », si je ne fais pas erreur [à vérifier donc].

    En remontant le fil des sources, cela nous donne donc :
    1. Source originelle : une vidéo utilisée par Capra.
    2. Première photographie : un article du magazine US Life, du 3 mars 1941 : http://books.google.de/books?id=IUoEAAAAMBAJ&lpg=PP1&pg=PA28#v=twopage&q&f=true
    3. Première reprise en France au mois de mars 1941 dans une revue Marseillaise : 7 jours. [à vérifier].
    4. Mauvais référencement de la photographie sur le site de la NARA (l’équivalent états-unien de l’INA) dès les années de guerre : http://www.archives.gov/global-pages/larger-image.html?i=/research/military/ww2/photos/images/thumbnails/ww2-81-l.jpg&c=/research/military/ww2/photos/images/thumbnails/ww2-81.caption.html
    5. Reprise de l’image dans de nombreux documents et vidéos, notamment dans De Nuremberg à Nuremberg de Rossif.

    Deux soucis en revanche :
    1. Je n’ai pas trouvé de source fiable quant à son identité : certains y voient Jacques Bonsergent, résistant et premier civil Parisien fusillé par les Nazis, mais cela vient d’une mauvaise compréhension d’un passage (certes maladroit) du film de Rossif.
    2. Question technique : si cet homme a pleuré le 19 février et que le magazine Life a été publié le 3 mars, cela laisse très peu de temps pour que la vidéo ait été prise par Capra, puis capturée sous forme de photo par les journalistes. Il existe sans doute une source commune, d’une agence de presse, ayant tourné ces images pour des actualités cinématographiques [à chercher donc].

    Merci encore Olivier, bravo et surtout courage pour les copies !

  15. Pierre Aragon
    07/11/2013 à 12:35 | #15

    Cette photo est l’œuvre du grand reporter William Eugene SMITH
    http://reelfoto.blogspot.fr/2012/07/w-eugene-smith-unflinchingly-honest.html

  16. 07/11/2013 à 16:39 | #16

    @Pierre Aragon
    Merci M. Aragon, mais j’ai un doute sur l’attribution donnée par ce blog. En effet, comme l’a écrit M. Bourda plus haut, il s’agit bien d’une capture d’écran du film de Capra que vous pouvez voir à l’adresse suivante : http://archive.org/details/DivideAndConquer?start=3059.5 à 54’50.
    Cela dit, je vais essayer de creuser un peu cette affaire.
    Merci encore.

  17. Pierre Aragon
    08/11/2013 à 13:17 | #17

    Moi aussi j’ai un doute, car je connais pas mal les photos d’Eugène Smith, et celle-ci ne correspond pas à son style, à savoir pas assez noire.
    De plus je ne l’ai jamais vue ailleurs. Je sais qu’il a fait un reportage photos en Espagne, mais c’était en 1951. Je ne vois pas Eugène Smith en France et ne faire que cette photo. Alors Robert Capa ?? qui a couvert la guerre d’Espagne ce qui correspond à une période très proche ??

  18. 10/11/2013 à 18:42 | #18

    @Pierre Aragon
    Au fait, vous êtes le vrai Pierre d’Aragon, surfant d’outre-tombe ? Vous êtes remis de Muret ?

  19. Pierre Aragon
    12/11/2013 à 20:40 | #19

    je partage son ADN comme celui du vainqueur de Muret d’ailleurs. Sur le temps, l’Histoire est assez ironique.

  20. 14/11/2013 à 20:54 | #20

    @Pierre Aragon
    Descendant de Simon et de Pierre ? Sacrée ruse de l’Histoire en effet.

  21. Pierre Aragon
    15/11/2013 à 17:49 | #21

    Tout comme, pour cette période, le mariage de la fille de Raymond VII de Toulouse, Jeanne de Toulouse d’avec Alphonse de France, frère de St Louis. En fait, là je trouve que c’est plutôt cynique.

  22. MM
    15/05/2014 à 22:56 | #22

    Bonjour,

    Je suis la petite petite nièce de « l’homme qui pleure », c’est un marseillais. Il s’agit de Jérôme Barzotti et la femme au chapeau est son épouse Charlotte. La photo est prise sur la canebiére en juin 1940. Vous pouvez éventuellement retrouver tous ces renseignements sur les journaux suivants: France-soir 12 mars 49 le provençal 29 novembre 1976 et 14 mars 1949 Ici Paris hebdo du 21 au 27 mars 1949 et dans Life du 9/12/46. Si vous avez accès aux archives de ces journaux vous aurez tous les détails.

    Il a souhaité rester dans l’anonymat après la publication de cette photo, il était simplement un homme ému devant ce qui se passait : les drapeaux des régiments dissous défilent et partent pour l’Afrique du nord. Ce cliché ira au USA où il sera publié de nombreuses fois. Tout le monde cherche à savoir qui est cet homme, 9 ans plus tard des voisins prennent contact avec le journal pour donner son nom.

    C’est par hasard, dans une exposition que je retrouve cette photo et cette histoire vécue par notre famille. Par curiosité je suis allée voir sur le net et là je tombe sur votre site et j’ai eu envie de vous donner ces éléments si certains d.entre vous se posent encore des questions sur cette photo.

    MM

  23. 16/05/2014 à 18:26 | #23

    @MM
    Bonjour,

    Merci beaucoup d’avoir laissé ce message. Je suis très touché que vous ayez pris le temps de nous donner ces éléments précieux. « L’homme qui pleure » ne nous est donc plus inconnu, ainsi que la femme au chapeau juste derrière lui.
    Je tâcherai de trouver les journaux dont vous nous donnez la liste pour approfondir un peu plus ce dossier.
    La figure de votre grand-oncle n’a jamais quitté ma mémoire depuis que j’ai vu, peut-être trop jeune, le documentaire « De Nuremberg à Nuremberg » dont le premier volet se clôt précisément sur cette image très émouvante, incarnant le désarroi de très nombreux Français en ce mois de juin 1940.
    Merci encore et n’hésitez pas à nous donner plus d’éléments encore si vous le désirez.

    C. Cailleaux

    P.S. : (les messages n’apparaissent pas directement, il faut d’abord que je consulte l’administration de mon blog pour les publier)

  24. 12/07/2014 à 13:33 | #24

    Une enquête sur « l’homme qui pleure » a paru dans le quotidien La Marseillaise du 9 juillet 2014

  25. 14/07/2014 à 17:17 | #26

    @DavidLaMars
    Merci pour votre lien. Votre article est une véritable enquête, très fouillée. Je vous remercie de venir compléter et nuancer les informations que nous avions réussi à rassembler.

  26. dona rodrigue
    18/09/2015 à 10:42 | #27

    Bonjour
    En fait !
    – Il s’agit de M. Jérôme Barzotti et son épouse (en chapeau)
    le 20 septembre 1940 sur la Canebière à Marseille. M. Jérôme Barzotti pleure en voyant les drapeaux des régiments dissous défiler une dernière fois avant de quitter la métropole pour rejoindre Alger. (Photo extraite du film de propagande américain de 1943 de Franck Capra, « Why we fight »)
    superbe votre bloge entre parenthèses
    Merci à vous

  27. 20/09/2015 à 08:33 | #28

    @dona rodrigue

    Bonjour Dona Rodrigue (ou Hola, c’est selon),

    Il s’agit en effet de J. Barzotti. Une réponse à l’enquête, plus haut, nous est même venue d’une personne de sa famille : http://lewebpedagogique.com/cailleaux/lenquete-du-dimanche-1-dont-pas-un-seul-ne-rit-2/#comment-29576

    Merci beaucoup pour vos indications et les compliments. Bonne journée !

  28. Manon
    12/02/2017 à 20:08 | #29

    La nostalgie m’a fait repasser par ici: marrant de voir que je commentais mon espoir de devenir prof de SES… C’est chose faite à présent 🙂
    Le blog auras tenu, même s’il est en sommeil en ce moment… Faudrait voir à le réveiller un peu tu ne crois pas?
    (Relire les commentaires des anciens 2nd2 ça vaut de l’or en tout cas…!!)

  29. 06/03/2017 à 09:39 | #30

    @Manon
    Bonjour Manon et chère collègue,
    Quand on y pense, c’est amusant de pouvoir, sur la même page internet, comparer tes réactions d’élève, d’étudiante puis d’enseignante.
    Et oui, vous étiez vraiment une classe exceptionnelle !

  1. Pas encore de trackbacks