Archive

Articles taggués ‘Liberté(s)’

Pour les 4e – Education Civique : « les libertés individuelles et collectives »

Une nouvelle tombée ce matin entre en écho direct avec notre sujet de débat de la dernière séance avant les vacances. J’ai pensé que cela pourrait vous intéresser ! Vous pouvez évidemment réagir, en essayant d’être aussi brillants que lors de vos interventions en classe !

—-

Hortefeux pour un « couvre-feu ciblé sur des mineurs délinquants »
LEMONDE.FR avec AFP | 03.11.09 | 21h03 • Mis à jour le 03.11.09 | 21h47

Le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, a « lancé l’idée d’un couvre-feu ciblé sur des mineurs délinquants » de moins de 13 ans, mardi 3 novembre au soir, à Paris lors des « rencontres de Beauvau » organisées avec des élus de la majorité présidentielle.

« La part des mineurs [dans la délinquance] a augmenté de près de 5 % en un an, pour atteindre 18 % », a assuré le ministre, en ajoutant que cette délinquance des mineurs était également « de plus en plus violente, avec l’apparition d’armes blanches et d’armes létales ». Elle est par ailleurs « de plus en plus jeune », a-t-il souligné.

Selon lesh_4_ill_1239337_efd9_hortefeux statistiques policières « 48 % des personnes identifiées comme membres d’une bande violente sont des mineurs », a relevé le ministre de l’intérieur. En outre, a-t-il avancé, « ces mineurs délinquants sont de plus en plus jeunes : sur les 2 500 personnes formellement identifiées » à ce jour « comme faisant partie d’une bande violente, 11 % ont moins de 13 ans ».

LES FILLES « DE PLUS EN PLUS IMPLIQUÉES »

Dans ces conditions, « je suis de plus en plus partisan d’une mesure qui aurait le mérite de la simplicité, de la lisibilité et de l’efficacité : qu’un jeune de moins de 13 ans qui aurait déjà commis un acte de délinquance ait une interdiction de sortie nocturne s’il n’est pas accompagné », a-t-il dit. « C’est donc bien l’idée d’un couvre-feu ciblé sur des mineurs délinquants que je lance ce soir », a poursuivi Brice Hortefeux, ajoutant qu’il ne s’agissait « pas d’une décision, c’est une réflexion », a-t-il souligné.

Les garçons ne seraient pas seuls visés par cette mesure, si elle était mise en pratique, car « sont apparues des bandes de filles », a-t-il constaté. « Les filles sont de plus en plus impliquées dans les violences, leur part a augmenté de 10 % en un an dans les crimes et délits commis par des mineurs », a observé M. Hortefeux. Si ce « couvre-feu » entrait en application, il s’agirait d’une mesure administrative, puisqu’il s’agirait de « permettre au préfet de décider de l’interdiction de sortie [du] mineur une fois la nuit tombée », a envisagé le ministre de l’intérieur.

Pour avoir une idée des réactions déjà nombreuses et comprendre le débat, voici un petit lien vers un article du Monde.

Photo : Reuters/Robert Pratta

Categories: ECJS Tags: