20 Mar
2012

BIENVENUE SUR CASS’INFO !

L’ŒIL DE CASS’INFO

 Nous avons, en tant qu’enseignantes et rédactrices en chef, le grand plaisir, pour la deuxième année, de vous accueillir à bord de

 CASS’INFO 

journal en ligne du collège René Cassin, d’Athis de l’Orne !

Plaisir de vous faire découvrir notre établissement, notre commune… mais surtout de vous faire partager le travail de nos élèves !

Ce journal est leur création, bravo à eux et bonne lecture !

Pour découvrir notre équipe de rédaction  :

equipe_de_redaction

 

Navigation à partir du bandeau à droite :

      • Soit en cliquant sur un mot clé dans le nuage,
      • Soit en choisissant une rubrique dans le sommaire (catégories),
      • Soit en sélectionnant un article récent,
      • Soit en farfouillant dans les archives !

____________________________________________________

Directrice de publication : Mme Plantier, chef d’établissement

Rédactrices en chef : Mme Harel, Mme Mahieu-Marziou, enseignantes
_____________________________________________________

Collège René Cassin,
2 bis rue Maurice Duron, 61430 Athis de l’Orne
tel. : 02 33 66 41 79 mail : ce.0610051z@ac-caen.fr

LE COLLÈGE RENÉ CASSIN, ATHIS

Sophie Harel et Isabelle Mahieu-Marziou, rédactrices en chef,

photographies prises par des élèves de 4B sous la responsabilité de Mme Pichonnier, professeur d’arts plastiques

Posté par cassinrene le 20 mars, 2012 dans Les élèves ont du talent ! | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable

13 Sep
2012

Cass’info fait ses valises

Nouvelle année, nouveau blog !

Cass’info déménage pour mieux vous retrouver ici 

A très très bientôt !

 

Posté par cassinrene le 13 septembre, 2012 dans Non classé | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable

16 Juin
2012

BREF, CASS’INFO REMPORTE LE PRIX VARENNE DU MEILLEUR JOURNAL COLLEGIEN EN LIGNE DE FRANCE

Bref, Cass’info est devenu le meilleur journal en ligne de France.

Toute l’équipe a donc dû monter à Paris pour recevoir son prix.

6H30. Un mercredi matin ! Tout le monde à la gare. Cela fait maintenant une heure que nous sommes debout. Nous attendons le train en direction de Paris à la gare de Flers. Ambiance morose.

6H49. Le train arrive (à l’heure ! Ô miracle!) et nous nous installons à l’intérieur avec Mme. Plantier, Mme. Mahieu et Mme. Magaud-Pichonnier. Arrêt à Briouze : Mme Harel saute nous rejoindre et nous fonçons droit vers Paris. Enfin, moins vite ça quand même.

8h. On s’occupe comme on peut. On écoute de la musique, on discute avec Solène et Juliette, Sandro et Jean-Marc jouent à la DS et Amandine et Élise au petit bac.

9H30. Arrivée à Paris. Le train est (encore) à l’heure, ça fait peur. On se dirige vers le métro de Montparnasse-Bienvenue en direction de Vaugirard au pied de la Tour Eiffel. Elle est belle ! Nous continuons à pied jusqu’au musée Quai Branly.

9h45. Nous arrivons au musée et nous répétons notre saynète. Elle peut nous valoir un appareil photo de haute qualité. Oups, nous ne sommes pas vraiment concentrés.

10h. Nous nous installons, la cérémonie commence. Tout d’abord, il y a un débat sur « l’Autre » dans l’école, comment en parler dans les journaux etc… Une slameuse rythme le débat. On échange, on parle, on écoute. Le stresse monte.

11h. La remise des prix commence et les équipes de rédaction des journaux de la catégorie « école » présentent leurs saynètes avant d’être récompensés.

13h. On a faim !!! C’est l’heure de manger, on se rue sur les paniers-repas et on répète entre deux bouchées de sandwich. Pas facile.

13H45. La cérémonie recommence avec la catégorie « Autres établissements ». Le stress monte de plus en plus !

15h. C’est à nous ! Cass’info monte sur scène et propose une « bande-annonce » de la vie au journal. On remonte sur scène quelques minutes après pour recevoir trois appareils photos et surtout notre prix du meilleur journal collégien en ligne ! Nous sommes très fiers et très impressionnés.

15H30. Après que la catégorie « lycée » soit passée, nous sortons dans les jardins. Fort heureusement, nous ne gagnerons pas un quatrième appareil photo. Porter les trois premiers est déjà suffisant.

16H20. On va voir l’exposition « Exibition » faite par Lilian Thuram. Cette exposition parle de l’esclavage et de l’exploitation des natifs des colonies jusque dans les années 1930.

17h30. On repart. Petit tour dans Paris. Nous allons au Grand Palais voir l’œuvre In Situ de Daniel Burren (merci Mme.Pichonnier pour les références) et nous avons fait deux rencontres géniales. VOIR L’ARTICLE DE SANDRO !!! Eh oui, c’est l’une de nous deux qui pose à côté de Grand Corps Malade !

18h. Après ces superbes rencontres nous nous dirigeons vers le métro. Nous nous amusons sur les tapis roulants. Mme Mahieu ronchonne, Mme Harel se moque d’elle.

19H30. On reprend le train en direction de Flers. On mange des sandwichs au jambon. On a choisi nos places et Mme Mahieu en profite pour faire connaissance avec un Anglais CHARMANT (selon ses propres termes).

21H50. Ce qui devait arriver arriva. Non, on ne parle pas de Mme Mahieu et de son charmant voisin. Le train est à l’heure et… la musique et la voix énervante de la dame de la SNCF résonnent dans nos tête : « Pour un soucis de liaison avec la ligne à provenance du Mans, le train en direction de Granville aura vingt minutes d’arrêt en gare ». Comme par hasard…

22h15.  Arrivée à Flers. Nos parents viennent nous chercher et nous rentrons pour dormir. Demain réveil à 6h30…

6h30… snzzzzzzzzzzzzzzz !

Jeanne Durand, Lise Edeline (http://www.cnjs-varenne.org/ressources/visuels/Visuel_quadri_grandformat_jpg.jpg + photographies personnelles)

Posté par cassinrene le 16 juin, 2012 dans Les élèves ont du talent ! | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable

04 Juin
2012

UNE SLAMEUSE NOMMEE SHEIN’B

 « JE SUIS Shein B, auteur et interprète de ma vie. (…/…) Pour mener mon combat, pas d’armes blanches ou noires, rien que mon slam, des mots et des rimes, et quelques missives de destruction massive… »

Mercredi 30 mai 2012, toute l’équipe de Cass’Info est montée à Paris pour recevoir un des prix Varenne. Mais pour moi, ça a surtout été une grande journée car j’ai alors rencontré Shein B, une jeune slameuse, qui était invitée pour animer un débat. Elle s’est présentée en slamant et j’ai ainsi découvert cette manière de s’exprimer.

 Shein B a bien voulu répondre, par mail, à quelques questions et me faire ainsi découvrir son univers :

 Que représente pour vous le slam ? L’art d’écrire et d’interpréter n’est pas donné à tout le monde, le fait de savoir manipuler les mots, pour moi, représente la première discipline qui constitue ce qu’est ma vie, c’est un exutoire, un échappatoire. L’écrit a donné un sens à ma vie. Voilà ce que représente le SLAM, tout ce que je suis condamnée par les mots, les lettres…

 Image de prévisualisation YouTube

Qu’est-ce que le slam vous apporte ? Une sensation indescriptible, je ne suis plus moi, je deviens Slam, j’ai des bouts de vers partout dans mon âme !

 Depuis quand slamez-vous ? Je Slame depuis une dizaine d’année après un accident de la vie qui m’a clouée au lit pendant plusieurs années, ancienne gymnaste j’ai dû me convertir au slam en tant que gymnaste littéraire.

 Comment avez-vous découvert le slam ? Je n’ai pas découvert le Slam, il est venu en moi, après un long combat, remplacer une tumeur qui s’était logée dans un coin de ma tête.

 En quoi le slam est-il différent du rap ? Le Slam se différencie du Rap par le style donné, plus authentique pour ma part, textuellement il est plus recherché et travaillé. Le rythme… La diction… Le débit… mais parfois, des Slameurs deviennent Rapeur et vice versa.

 A part le slam, quelles autres musiques aimez-vous ? J’écoute de la musique classique, de la chanson française, de rap américain, un peu de rap français et je fais moi même du Rap, du Slam et Je chante aussi !

 Merci Shein B, sûr que maintenant moi aussi, je vais slamer, en tout cas dans ma tête !

 Si vous souhaitez découvrir encore plus l’univers de cette slameuse, n’hésitez pas à consulter son site officiel : Shein’B !

Juliette Lefol, photographie personnelle / http://www.youtube.com/watch?v=BymGmiHVkuM

Posté par cassinrene le 4 juin, 2012 dans Coups de coeur, Non classé | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable

04 Juin
2012

DARK SHADOWS … UN FILM A NE PAS MANQUER !

 

      J’ai voulu aller voir ce film dès sa sortie au cinéma car j’avais beaucoup aimé la bande-annonce. Je m’attendais à ce que ce dernier film de Tim Burton soit humoristique, avec un peu d’action et surtout des effets spéciaux bien réalisés ! En plus, il y a Johnny Depp dans le rôle principal !

      Voici la manière dont Paris Première présente ce film : « en l’an 1752, Joshua et Naomi Collins partent de Liverpool, en Angleterre, et prennent la mer avec leur jeune fils Barnabas, pour commencer une nouvelle vie en Amérique. Mais même un océan ne va pas suffire à les éloigner de la mystérieuse malédiction qui fait le malheur de leur famille. Vingt années passent et Barnabas a le monde à ses pieds, ou tout au moins la ville de Collinsport, dans le Maine. Maître de Collinwood Manor, Barnabas est riche, puissant, et c’est un séducteur invétéré … jusqu’à ce qu’il commette la grave erreur de briser le cœur d’Angelique Bouchard. C’est une sorcière, dans tous les sens du terme, et elle lui jette un sort plus maléfique que la mort : celui d’être transformé en vampire et enterré vivant. Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé. Sa demeure, autrefois splendide, est devenue un tas de ruines ; ses descendants semblent complétement perdus et font appel à une psychiatre pour régler leurs problèmes. Seulement, des problèmes ils risquent d’en avoir car Angelique, de retour à Collinsport elle aussi, s’est juré de mener une vendetta contre la famille Collins si Barnabas se refuse une fois de plus à elle. »

       Finalement, le week-end dernier, j’ai enfin pu aller voir Dark Shadows au cinéma. J’ai adoré ! Ce film répond à toutes mes attentes. Les acteurs sont géniaux, les effets spéciaux extraordinaires. Je recommande ce film à tout le monde !

 Jean Marc Remandes (http://www.premiere.fr/film/Dark-Shadows-1851919/ http://2.bp.blogspot.com/-TzHdNoKlD4A/T7UchjdxFKI/AAAAAAAADlg/NgEvIn2J9aQ/s1600/dark-shadows.jpg)

 

 

Posté par cassinrene le 4 juin, 2012 dans Coups de coeur | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable

04 Juin
2012

MIB3… A VOIR OU PAS ?

Image de prévisualisation YouTube

Vendredi 1er juin, je suis allé à Flers, au cinéma des Quatre Vikings, voir Men in Black 3. J’avais regardé les deux premiers épisodes à la télévision et je voulais vraiment voir le troisième volet sur grand écran !

 La saga Men in Black raconte l’histoire d’agents secrets qui traquent les aliens. Les deux agents principaux, J et K, sont joués par Tommy Lee Jones et par Will Smith. J’aime cette série car il y a de l’humour, de l’action et des effets spéciaux. Les scènes que je préfère dans les deux premiers épisodes sont les scènes de poursuite en voiture ou les moments où les extra-terrestres explosent !

 Men in Black 3 raconte les aventures de K qui fait un voyage à travers le temps pour revenir en 1969 afin de régler une vieille histoire avec Boris l’Animal. J, son coéquipier, le rejoint et est amené à découvrir un secret jusque là connu uniquement par K.

 Si l’histoire est toujours aussi intéressante, j’ai trouvé que Men in Black 3 manquait d’effets spéciaux et d’action. Bref, je n’ai pas autant accroché qu’aux deux premiers épisodes. Dommage. Par contre la bande son est toujours aussi rythmée !

 Jean-Marc Remande (vidéo :  http://www.youtube.com/watch?v=jq66ZY8XRYA)

 

Posté par cassinrene le 4 juin, 2012 dans Coups de coeur | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable

02 Juin
2012

RENCONTRES MONUMENTALES AU GRAND PALAIS

     Mercredi 30 mai, l’équipe de rédaction de Cass’Info s’est rendue, avec Mme Magaud-Pichonnier, professeur d’arts plastiques, au Grand Palais de Paris, visiter l’exposition Monumenta 2012, Excentrique(s) de Daniel Buren.

     Cette exposition consiste en d’immenses panneaux translucides de couleurs rouge, jaune, vert et bleu, vissés en hauteur sur des poteaux rayés noirs et blancs. Elle s’étend sur les 13500m2 du Grand Palais. Même la verrière est au couleurs de Buren ! Sur le sol, des grands miroirs permettent de jouer avec les couleurs et les panneaux. On pourrait presque imaginer la nef comme un vaisseau spatial venant atterrir sur les cercles colorés !

     Les dimensions, les couleurs, les formes… tout cela est très impressionnant, et c’est d’ailleurs l’avis du slameur Grand Corps Malade qui visitait l’exposition en famille et qui a bien gentiment voulu répondre à nos questions. Il trouve que cette « œuvre monumentale est vraiment belle et surtout ludique : (s)on fils aime jouer entre les couleurs, à passer d’un cercle à l’autre ! ».

Lise, journaliste à Cass'Info et grande fan de Grand Corps Malade

Toute l’équipe, comme le fils de Grand Corps Malade, s’amusait circuler d’un espace coloré à l’autre quand Mme Magaud-Pichonnier a reconnu une personnalité dans la foule : Monsieur Daniel Buren en personne ! Lui aussi a bien voulu répondre en exclusivité à nos questions.

 Comment vous est venu l’idée de cette œuvre in-situ ?

Vous commencez par la question la plus difficile ! C’est un ensemble d’éléments… J’ai voulu construire à partir de l’air et de la lumière pour créer une impression de volume et remplir ainsi la nef imposante du Grand Palais.

 Qu’est ce que ça représente ?

Ce que vous voyez : des cercles de couleurs !

 [Mme Magaud-Pichonnier nous a, après, expliqué que l’objectif artistique de Daniel Buren est de transformer notre vision des choses, des lieux, en jouant, comme ici, avec les couleurs et les jeux de miroirs.]

 Comment avez-vous choisi les couleurs ?

Tout simplement car ce sont les seules couleurs disponibles dans l’entreprise qui a fabriqué les cercles !

 Combien de temps avez-vous mis pour l’installer ?

Sept jours complets. Nous n’avions que peu de temps à cause des autres expositions. D’ailleurs nous n’aurons que trois jours pour tout démonter !

 Que va devenir cette œuvre après avoir été démontée ?

Rien n’est récupérable … c’est impossible de stocker une telle quantité de matériaux. Elle n’a été créée que pour cet espace.

Mme Magaud-Pichonnier et M Daniel Buren

 Visiter une exposition et y rencontrer son créateur :

quelle chance !

Sandro Malthey, photographies personnelles

Posté par cassinrene le 2 juin, 2012 dans Sortons de notre bulle | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable

20 Mai
2012

ET LA POLITIQUE POUR TOI ?

     On n’arrête pas d’entendre parler de politique autour de nous. Il y a eu l’élection du président, et maintenant, c’est le tour des députés. Et quand nous en parlons aux adultes autour de nous, ils nous répondent « tu es en sixième, tu as le temps d’y penser ! » ou  « c’est pour les grands, pense plutôt à t’amuser ! »…

     Et pourtant, nous, la politique ça nous intéresse ! La preuve, voici quelques remarques faites par nos camarades de Cass’Info par rapport aux dernières élections présidentielles : « J’ai remarqué que le front de gauche est plus populaire ! »… « Oui mais le front national a vraiment beaucoup de sympathisants ! »… « Ca me concerne, même si je ne comprends pas tout. ».

     Si à Cass’Info,  nous nous intéressons à la politique, qu’en pensent les élèves du collège ? Nous avons eu alors l’idée de les interroger. Voici leurs réponses.

 Que pensez vous de la politique ?

      Il y a les passionnés…

  •  « Je pense que c’est bien à notre âge de parler politique, ça nous donne une opinion même si des fois, je trouve que certains candidats proposent n’importe quoi!!!! », une élève de 3e.
  •  « Ça concerne les jeunes comme les adultes, je pense qu’un vote, c’est sérieux est important », un élève de 5e.
  •  «La politique c’est important car un président, on l’a pendant 5 ans ! », une élève de 4e.
  •  « Je trouve que c’est important de voter, ça exprime une opinion et une responsabilité ! », un élève de 6e.

      Il y a les honnêtes qui admettent ne rien y comprendre ou ne pas s’y intéresser !

      « Je n’y comprend pas grand chose… » ou « ça ne m’intéresse pas » est revenu à plusieurs reprises dans les réponses !

 Pensez-vous que les médias parlent trop de politique ?

     Certains trouvent « ça bien car sinon on ne ne ne serait pas informé sur ce que proposent les candidats, et des fois on rigole bien sur ce qu’ils disent ! ». Une élève de 3e trouve que « parfois, ils en font un peu trop … mais comme ce sont les élections, c’est normal ! ».

     Les élèves qui ne s’intéressent pas à la politique réagissent autrement : « ça m’énerve ! ».

 Que feriez vous si vous étiez président ?

     « Je pénaliserais les gens qui sont sexistes, j’enlèverais l’histoire du programme de sixième et je mettrais plus d’arts plastiques et de musique… et dans toutes les cantines scolaires de France, on pourrait prendre des fruits en plus d’un dessert ! » s’exclame une élève.

     « Je rallongerais les vacances et je punirais les racistes », « J’allégerai les cours ! », « Je ferais des cours de politique… » répondent des collégiens de 5e.

     « Je ferais en sorte que Facebook soit plus sécurisé »,  « j’enlèverais certaines matières du programme » et « je baisserais le salaires des politiques et des footballeurs ! » annoncent les 3e !.

     « Je pénaliserais les gens qui sont sexistes, j’enlèverais l’histoire du programme de sixième et je mettrais plus d’arts plastiques et de musique… et dans toutes les cantines scolaires de France, on pourrait prendre des fruits en plus d’un dessert ! » explique une 6e.

 Une question a fait l’unanimité… Voteriez-vous plus tard ? 

« Oui, car c’est un devoir . » !!!!

 Finalement, les collégiens d’aujourd’hui sont les citoyens de demain.

Le collège nous y prépare,

mais il faut aussi s’intéresser à l’actualité et échanger nos avis.

Juliette Lefol, Jean-Marc Remande

(images libre de droit : http://i.istockimg.com/file_thumbview_approve/5650857/2/stock-illustration-5650857-ballot-icon.jpg _ http://us.123rf.com/400wm/400/400/skvoor/skvoor1003/skvoor100300033/6656657-man-concept-envoi-de-lettre-ou-de-vote.jpg)

Posté par cassinrene le 20 mai, 2012 dans Etre ado | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable

10 Mai
2012

PARENTS DOS ADOS

Nous jeunes, nous connaissons tous cette situation, ce conflit permanent avec nos parents. Un face à face qui se transforme souvent en punition (pour nous… et parfois pour eux aussi !).

C’est un sujet clé de nos conversations : « Mon père m’a pris mon portable pour deux semaines parce que j’ai claqué la porte pendant une discussion ! », « ma mère m’a privée de facebook parce que je suis rentrée trop tard… », « les vieux, ça ne nous comprend pas, ils ont beau dire que quand ils étaient jeunes, ils ont fait eux aussi des bêtises, on se demande aujourd’hui s’ils s’en souviennent vraiment » !

A l’adolescence nous commençons à nous affirmer, à vouloir tenir tête à nos parents. On se construit en s’opposant ! Les règles qu’ils nous imposent ne correspondent plus à ce que nous avons besoin. Par exemple sortir seul dans la cour de la maison ne nous suffit plus : on veut aller en ville seul ou avec des copains, avoir la permission de minuit … A ce moment là, toutes ces petites choses qui peuvent paraître superflues aux adultes nous montent à la tête : « tu n’as pas le droit de… , ça ça nous énerve vraiment ! ».

 Dans tous ces cas il faut tout de même penser à nos parents pour qui notre éducation n’est pas toujours facile. C’est le moins qu’on puisse dire !C’est vrai que nous ne sommes pas forcément « délicats » (dixit J. D. dite La Luciole), dans notre façon de faire, de répondre ! Nos paroles sont parfois directes et agressives et font beaucoup de peine à nos parents (dixit la grand-mère de J.D. La Luciole).

 Mais cette agressivité est souvent la seule possibilité que beaucoup de jeunes ont trouvé (pour l’instant…) pour se faire entendre, pour s’exprimer car leurs parents leur laissent rarement l’occasion de dire ce qu’ils pensent, surtout quand ils sont sûrs, eux, avoir raison !

 Quand ça arrive, cela provoque « des éclats de voix, des noms d’oiseaux qui explosent dans nos têtes, une envie de tout casser et de disparaître ou au contraire de les affronter »nous confie une adolescente un peu rebelle. « Après s’être disputés bruyamment pendant quelques minutes, je pars en claquant la porte en espérant que mes parents viennent s’excuser, chose qui n’arrive jamais » nous explique La Luciole.

Il est dommage qu’elle ne fasse pas elle-même le premier pas. Une mère d’ado interviewée est de cet avis :« Je suis pour le dialogue, l’affrontement direct n’est pas la solution mais il faut faire comprendre à l’adolescent qu’il n’a pas tous les droits et que chacun peut avoir son opinion » conclue-t-elle, « quand on discute, il faut toujours argumenter ses propos ! ».

Avant de finir fâchés, nous vous invitons à écouter cette chanson de Sexion D’Assaut,  Avant qu’elle Parte, car même si nos parents nous énervent, on les aime quand même !

 Image de prévisualisation YouTube

 Crystal Poirier, Jeanne Durand

(http://www.100drine.be/cat-gories/question-d-ge?page=1)

Posté par cassinrene le 10 mai, 2012 dans Etre ado | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable

10 Mai
2012

JE SURFE ECOLO AVEC ECOSIA

Ecosia est le moteur de recherche sur  internet 100% vert. Écologie est devenu le mot d’ordre sur internet !

Voici un lien qui vous envoie directement sur ce moteur de recherche : ECOSIA

 Dès qu’on interroge ce moteur de recherche, Ecosia récolte de l’argent.

En effet, les résultats affichés par le moteur de recherches,sont générés par Bing et les encarts publicitaires par Yahoo !. Depuis sa création le 7 décembre 2009,  Ecosia  a récolté plus de 800.000 euros de dons  grâce à sa disponibilité dans plus de 45 pays et compte environ plus de 200.000 utilisateurs réguliers.

 Ecosia fait don de plus 80% de ses revenus au projet de la WWF en Amazonie.

Ce site est important pour moi, car il faut intervenir à notre manière, dans la lute contre la déforestation.

 Les forêts tropicales abritent les écosystèmes les plus diversifiés de la planète. Les forêts tropicales sont souvent considérés comme « Poumons de la planète », la déforestation entraîne un déséquilibre naturel au niveau de l’absorption du CO2.

 Durant les 50 dernières années plus de la moitié des forêts tropicales a été réduite. Chaque minute la surface des forêts est réduite de 30 terrains de football.

Alors, comme moi,  faites vos recherches en vert

et adoptez Ecosia.

Amandine Hébert (sources iconographiques : http://www.ivcsoft.com/wordpress/wp-content/uploads/2011/10/ecosia_450x180.jpg / http://marksharing.files.wordpress.com/2012/05/ecosia.jpg)

Posté par cassinrene le 10 mai, 2012 dans Sortons de notre bulle | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable

02 Mai
2012

UNE SEMAINE DANS UN HEBDOMADAIRE REGIONAL

 Pendant une semaine, j’ai eu la chance de faire mon stage de 3e en tant qu’apprentie journaliste à l’Orne Combattante 

Une du journal du 12 avril 2012

Je vais vous raconter la semaine intense que j’ai vécue :

 Lundi 5 mars, 9h. Les rues de Flers s’animent, bien qu’il n’y ait pas encore grand monde. Quant à moi, Lise, 14 ans, je m’apprête à commencer mon premier stage en entreprise. J’avais sauté de joie quand j’avais su que j’étais prise. On nous parlait de ce stage depuis l’année dernière et  devenir journaliste, c’est un de mes rêves. 

La photo illustrant l'article de notre apprenti journaliste dans L'Orne Combattante

Dans la rédaction, ce matin-là, les journalistes arrivent petit à petit. Ludovic Lemoine, rédacteur en chef, me présente à l’équipe. Il m’explique comment les articles sont rédigés, comment le journal est mis en page. Je pars ensuite sur le terrain avec Thomas Richardson interviewer le maire de Saint Georges les Groseillers, d’abord sur une cérémonie en hommage aux vétérans canadiens de la Seconde Guerre Mondiale, puis sur les travaux envisagés pour augmenter le nombre de logements. Après, nous partons photographier les différents chantiers. L’après midi, nous recevons, à la rédaction, le maire de Caligny. Le lendemain, avec Valentine Godquin, nous allons en reportage à la laiterie Gillot de Saint Hilaire de Briouze. Le mercredi, la rédaction est en pleine effervescence pour finir les articles à temps. L’Orne Combattante paraît tous les jeudis ! Il faut que le prototype du journal soit envoyé à Caen pour 12h30 tapantes ! Le jeudi, journée plus calme, Romain Savary m’emmène à la visite de l’usine TCG de Tinchebray, en présence du Préfet et du maire de la commune. Le dernier jour, Valentine me propose de l’accompagner voir M. Touzeil, poète, pour l’interroger au sujet du 27e Printemps des poètes de Durcet, dont il est l’un des créateurs.

 Au cours de ce stage, j’ai appris comment poser les bonnes questions dans le but de recueillir un maximum de matières pour écrire un article. J’ai aussi appris ce qu’était concrètement le métier de journaliste, autant dans les bureaux qu’en extérieur !

Je remercie Thomas, Valentine et Romain de m’avoir emmenée sur le terrain ainsi que Ludovic, Sophie, Guy, M. Lecoq, Mathilde, Laurence et Valérie pour leur chaleureux accueil.

Si vous désirez découvrir notre journal régional, L’Orne Combattante, voici un lien vers leur site :

SITE DE L’HEBDOMADAIRE

Lise Edeline, photographie personnelle, http://www.lornecombattante.fr/

Posté par cassinrene le 2 mai, 2012 dans Les élèves ont du talent ! | Aucun Commentaire »
 Signaler comme indésirable