Un personnel stylé

8:05 Economie, Gastronomie, Grands événements au lycée, Humour, Littérature, Pédagogie, Personnages

 Lisez bien  ce texte et prêtez attention aux mots écrits en gras :

  « Après une attente gratinée sous un soleil au beurre noir, je finis par monter dans un autobus pistache où grouillaient les clients comme asticots dans un fromage trop fait. Parmi ces tas de nouilles, je remarquai une grande allumette avec un cou long comme un jour sans pain et une galette sur la tête qu’entourait une sorte de fil à couper le beurre. ce veau se mit à bouillir parce qu’une sorte de croquant (qui en fut baba) lui assaisonnait les pieds poulette. mais il cessa rapidement de discuter le bout de gras pour se couler dans un moule devenu libre.

  J’étais en train de digérer dans l’autobus de retour lorsque, devant le buffet de la gare Saint-Lazare, je revis mon type tarte avec un croûton qui lui donnait des conseils à la flan, à propos de façon dont il est dressé. L’autre en était chocolat. »

               Raymond Queneau Exercices de style, 1947, Gallimard

           Oui, l’auteur y a développé tout le champ lexical relatif à la gastronomie. Comme cet extrait provient du livre Exercices de style, cela m’a donné l’idée, moi-aussi, de faire un jeu de mots et de parler du personnel stylé (c’est-à-dire des employés d’hôtel qui effectuent leur service dans les règles). On pense tout de suite à l’art culinaire et le premier nom qui vient à l’esprit est bien entendu Auguste Escoffier (1846-1935). Il est l’ambassadeur de la haute gastronomie française et est très connu pour être l’inventeur de la « Pêche Melba » faite en l’honneur de la cantatrice australienne Nellie Melba . Il a écrit de nombreux ouvrages qui font notoriété. Je vous invite à visiter de façon virtuelle le musée de l’art culinaire appelé aussi fondation Auguste Escoffier  Institut Joseph Donon : http://www.fondation-escoffier.org/escoffier/. A noter qu’à l’intérieur du site un espace est dédié à Bernard Loiseau. Le musée se trouve en fait à Villeneuve-Loubet-Village dans les Alpes-Maritimes.

          La réussite des mets vient souvent des ustensiles utilisés : emporte-pièce, moulin à poivre, spatule, etc. Il vous revient en mémoire les termes culinaires : mijoter, griller, frémir, etc. Tous ces actes ne se concoivent qu’avec une bonne batterie de cuisine. Visitez alors le musée des ustensiles de cuisine anciens situé à Saint-Denis-la-Chevasse en Vendée : http://ustensiles.cuisine.free.fr/index.html

        Le zèle du personnel se note aussi dans la façon de dresser la table. La Maison régionale des arts de la table située à Arnac-Le-Duc en Côte d’Or expose vaisselle, verreries et couverts, donne des renseignements sur les traditions de cuisine :  http://www.musee-artsdelatable.com/

     Je convie nos nouveaux amis de Nouvelle-Calédonied’Afrique du Sud, du Canada, du Brésil, du Japon, d’Islande, d’ Ohio, de Georgie (l’ouverture de leur blog est toute récente), de Norvège,  d’Islande, d‘Italie et des Canaries à prendre place de façon virtuelle à notre table et qu’éventuellement, sous cet article, en quelques lignes, ils nous parlent de la cuisine de leurs pays. Je les remercie d’avance.

    J’invite aussi « à ma table » nos élèves car je sais que certains viennent d’ailleurs : Bulgarie, Yougoslavie, Inde, Maroc, Côte d’Ivoire, Mayotte, Algérie, Afghanistan, Portugal, Vietnam, Espagne, etc . Venez nous expliquer ce que l’on mange chez vous et surtout comment on le prépare.

   Je vous remercie tous d’avance.

 

Tags : , , , , , , , , , ,

64 commentaires

  1. cdilyceemonnet :

    Voici déjà une première recette du Bénin : http://www.linternaute.com/femmes/cuisine/forum/discussion/11708/1/faire_des_recettes_de_cuisine_beninoise.shtml

  2. Nicole Calandra :

    Bec de canne à la Calédonienne – poissons : « Bec de cane »
    Pour 6 personnes.
    Préparation et cuisson : 2 heures.

    • 2 kg de bec de cane
    • 2 carottes
    • 2 poireaux
    • 6 oignons
    • 1 branche de céleri
    • 2 bouquets garnis
    • 1 litre de vin blanc sec
    • 1/2 boîte de champignons de Paris (ou mieux des champignons frais)
    • 1/2 boîte de tomates entières
    • 1/2 boîte de concentré de tomates
    • 1/2 boîte de crème fraîche sel, poivre, clous de girofle

    1/ Faites cuire la tête de poisson dans un court-bouillon avec : un oignon piqué de clous de girofle, carottes, poireaux, branche de céleri, bouquet garni, sel, poivre.
    2/ Beurrez légèrement un plat allant au four et faites un lit avec le reste des oignons coupés en fines lamelles. Faites chauffer 5 mn au four (thermostat 4/5). Sortez le plat, posez le poisson, salez, poivrez, recouvrez de concentré de tomates et de tomates entières, bouquet garni.
    3/ Passez le court-bouillon à la fine passoire, arrosez le poisson, remettez le plat au four durant 20 mn.
    4/ Passez à nouveau la sauce contenue dans le plat. Enlevez la peau du poisson. Mélangez vin blanc et sauce passée, recouvrez-en le poisson.
    5/ Passez légèrement au beurre les champignons de Paris, ajoutez la crème fraîche, versez dans le plat, servez très chaud.

    – Une excellente recette à réaliser, mais qui demande du temps. Une salade suffit pour accompagner ce plat.
    Bon appétit 🙂

  3. cdilyceemonnet :

    Merci Nicole de nous mettre en appêtit avec un plat de Nouvelle-Calédonie. Je pense que je vais bientôt tester ce plat.
    A qui le tour maintenant pour nous expliquer ce que l’on mange de bon (et qui est typique) dans sa région ou son pays ?

  4. cdilyceemonnet :

    Vous pouvez également dire ce que l’on boit chez vous!
    J’en profite pour vous donner une référence en direction d’un site de vignerons
    http://paris-ile-de-france-centre.france3.fr/emissions/40815618-fr.php#para46848753

  5. cdilyceemonnet :

    Gros plan sur l’Espagne et en particulier sur Barcelone grâce à ce lien : http://www.linternaute.com/voyage/espagne/barcelone/
    Nous attendons avec impatience quelques recettes de nos nouveaux amis installés aux Canaries.

  6. Lanniao :

    J’ai eu l’occasion de voyager de très nombreuses fois en Chine pendant une quinzaine d’ années, de parcourir plusieurs provinces de cet immense pays ( 24 fois la France ), et de manger cette excellente et raffinée nourriture chinoise. Au cours de mes séjours j’ai eu aussi l’occasion de me faire des amis et de partager leurs repas simples en général. Je vais vous donner deux recettes : une familiale :  » les tomates aux oeufs  » et une autre, familiale, mais que l’on peut aussi acheter dans la rue, à une marchande, avec son petit réchaud de braises : « les oeufs au thé « .
    ———–
    Les tomates aux oeufs :
    Pour 4 personnes :

    – 3 tomates
    – 2 oeufs
    – un peu d’huile ( ou de margarine )
    – sel fin
    – une pincée de sucre en poudre ou cristallisée
    – des filaments de poireau
    – un petit peu de gingembre frais, en filaments fins

    1°) Ebouillantez et pelez les tomates , enlevez les graines, coupez-les en morceaux. Battre les oeufs dans un bol ,ajoutez le sel fin, remuez bien ,comme pour une omelette.
    2°) Faites chauffer l’huile ou la margarine, à feu vilf dans une poele ou un wok, versez – y les oeufs battus, faites les sauter en remuant et sortez les rapidement avec une cuiller en bois ou une spatule.
    Mettez à nouveau un peu d’huile ou de margarine, dans le wok ou la poêle, faire chauffer doucement,jetez les filaments de poireau et de gingembre, puis les morceaux de tomates, du sel, et le sucre ( qui adoucit l’acidité des tomates ).
    3°) Remuez -les plusieurs fois avant d’y mettre les oeufs sautés: remuez le tout et servez.
    ————-
    IL faut savoir que la cuisine chinoise est une cuisine, en général, très rapide, et les légumes ne sont jamais très cuits.
    ———–

    Les oeufs au thé :

    – des oeufs (le nombre qu’il vous plaira )
    – des feuilles de thé vert
    – quelques graines d’anis étoilé ( appelé aussi badiane )
    – du poivre du Sichuan ( ne pas confondre avec notre poivre noir ou blanc) . On le trouve maintenant facilement dans les grandes surfaces.
    – de la sauce de soja.
    ———-

    – Faire durcir les oeufs dans de l’eau ( 10 minutes à partir de l’ébulition ).
    – Rafraîchisser les oeufs sous de l’eau fraîche, et casser doucement la coquille, de cette façon on a ce qu’il y ait de petites craquelures partout. Ne pas enlever la coquille.

    – Dans une casserole, mettre les feuilles de thé, le poivre du Sichuan, les graines d’anis étoilé, la sauce de soja, les oeufs. Recouvrez le tout , d’eau froide, et mettre sur le feu, à tout petits bouillons, et laissez tranquillement cuire, pendant 1 ou 2 heures…. Laissez refroidir le tout, et versez les oeufs et le jus, dans une saladier.
    Dégustez froid. Bon appétit.

    ————

  7. cdilyceemonnet :

    Merci pour la recette chinoise. Je n’aurais jamais eu l’idée de mettre des oeufs durs dans du thé ! C’est à essayer.

  8. ouifrancophonie :

    Merci pour cet article si gourmand Bernadette. On accepte ton invitation et on va préparer, au moins virtuellement, une des recettes typiques de nos îles atlantiques : Les Îles Canaries. Â bientôt.

  9. cdilyceemonnet :

    Nous nous en léchons déjà les moustaches ! Et nous en parlerons aux deux professeurs d’espagnol du lycée.

  10. Daleen :

    Cette recette n’est pas ma recette préférée, mais c’est tout de même un plat agréable et très typique de la cuisine malaise, bien connue ici en Afrique du Sud, surtout au Cap. Le plat s’appelle « Bobotie » [bobo’ti], en phonétique. Je ne sais pas ce que veut dire le mot (bobotie), mais je crois que c’est d’origine malaise (venant d’Orient?), mais je n’en suis pas sûre. L’utilisation des épices et des fruits dans les plats caractérisent la cuisine malaise en Afrique du Sud.
    C’est un plat de viande et on le sert avec du riz et des légumes. Bon appétit !

    Ingrédients :

    6 abricots secs
    6 tranches de pomme sèche
    75g de raisins secs
    Jus d’orange froid ou du thé (rooibos, de préférence) froid (pour laisser tremper les fruits)

    2 grands oignons hachés

    200 ml de lait

    25 ml d’huile de tournesol)

    15 ml de poudre de curry

    10 ml de curcuma

    125 ml de condiment (à base de fruits)

    1 kg de viande hachée (du bifteck, de préférence)

    1 oeuf

    2 tranches de pain épaisses émiettées

    50 ml de vinaigre

    Sel

    Poivre

    2 oeufs

    Lait

    Confiture d’abricots

    Méthode :

    Hacher les fruits (abricots, pommes, raisins secs) et les faire tremper dans le jus d’orange ou le the pendant environ une heure. En même temps, faire tremper le pain émietté dans le lait (200 ml). Après, jeter le liquide (ou l’utiliser dans d’autres plats)

    Préchauffer le four à 180°C.

    Dans un assez grand saladier de cuisine, mélanger la viande, l’huile, les épices, le vinaigre, les oignons, l’oeuf, les fruits secs, le condiment et le pain bien trempé.

    Transférer le mélange au plat (assez profond) allant au four.

    Étaler un peu de confiture d’abricots sur le mélange de la viande.

    Mélanger les 2 oeufs et un peu de lait (de la consistance d’une crème anglaise) et verser sur le plat.

    Décorer avec des feuilles de citron.

    Cuire dans le four pendant 50 à 60 minutes.

    Servir aussitôt.

  11. sarahe :

    Si je choisissais un plat à manger pour le restant de ma vie, je choisirais les spaghettis. C’est mon plat préféré. Je les préfère avec la sauce tomate ou du beurre et beaucoup de fromage de parmesan. Je les fais al dente, et quand je fais la cuisine, ils sont d’habitude plus fermes qu’on fait au restaurant. Généralement, je les mange au moins une fois par semaine, et je n’en me lasse jamais. Ça est important parce que ce sont le repas seul que je peux cuisinier bien. J’adore les spaghettis!

  12. cdilyceemonnet :

    Bon appêtit Sarahe . Moi-aussi j’aime les spaghetti et d’une manière générale les pâtes.Je vois que la cuisine italienne plaît aux Etats-Unis.
    Merci pour le commentaire et bravo pour la maîtrise de la langue française.

  13. Franck :

    J’adore l’exercice de style. Pour les recettes, je suis nul en cuisine, mais ouvert à toute invitation !!!

  14. cdilyceemonnet :

    Eh bien, Frank, justement je voulais lancer des « invitations » dans le cadre à la fois de « Lire en fête » et de « la semaine du goût »! Messieurs et Mesdames les professeurs du lycée sont priés de passer au CDI pour s’inscrire, avec leurs classes, auprès des documentalistes, pour participer « Au voyage au pays du goût », à savoir un questionnaire ludique de 2 heures incluant la littérature, la peinture, la gastronomie, la découverte de Paris et de l’Alsace, etc.

  15. jessie :

    Après avoir joué sur le neige tous les jours j’adore manger une soupe avec du poulet et des nouilles. C’est mon plat préfère et je peux la manger tout l’hiver. Même si les soupes < > sont bonnes, il n’y a rien de mieux que la soupe faite à la maison. On doit faire les carottes et bien sûr le poulet et les nouilles. Aussi, les crackers pour après. La soupe chaude peut fondre le froid et te faire mieux si tu es malade. C’est une nourriture très bonne !

  16. Paige :

    Mon plat favorite est du poulet avec les pâtes parce que il est tres délicieux. Ma mère grille le poulet et cuisine les pâtes. Je mets du fromage sur le plat. Je mange ce plat une fois par semaine parce qu’il donne l’énergie. C’est très facile et aussi il est bon le jour prochain.

  17. Alex F :

    J’aime manger pendant les jours de fête. Quand je suis avec la famille, je mange trop. J’aime manger avec les gens que j’aime. Probablement, Je ne les mangerais pas si je n’étais pas aves ma famille. Sur les jours de fête, je mange de la dinde, de la poitrine de boeuf, de l’asperge, et du chocolat. Sans la nourriture, les jours de fête ne sont pas amusants. J’espère que tous les jours peuvent être un jour de fête. C’est la mieux part du jour, manger avec beaucoup de personnes. La beurre et la sel ne sont pas importants pour les souvenirs. Les personnes sont très importantes pour un bon repas. Je mourrais sans ces nourritures dans ma vie. Mais si je mange la dinde et la poitrine de bœuf tous les jours, je grossis, et je ne veux pas grossir.

  18. Sara Dube :

    Mon plat favorite est définitivement une salade que ma mère fait. C’est une salade de pâtes avec des légumes et le fromage parmesan. Elle est couvert avec une sauce italienne. Cette salade est très délicieuse et je ne peux pas manger seulement une portion. Aussi, la salade est assez saine. Je désire que je peux la manger tous les jours, mais malheureusement, ma mère la fait seulement pour les occasions spéciaux.

  19. Rico :

    J’ai un dessert que j’aime beaucoup et je peux le faire très bon. Il est comme un milk-shake. Il consiste en des fraises gelées et des pêches aussi. On utilise la glace vanilla. Il y a un jus dans le milk-shake qui est essentiel. Le jus est le jus de passion. Il est un jus qui est jaune. On met tous les ingredients dans un mixer. On vide le mixer dans un grande tasse et j’espére que vous l’aimerez.

  20. Victoria L :

    Si je choisis un aliment pour manger à un restaurant, je choisis mon favori: les poissons et les frites. Je les ai aimés depuis je suis allée en Angleterre le printemps dernier. Les pubs sont fameuses pour les poissons et frites. Parce que l’Angleterre est près la mer, les poissons est très frais. On peut goûter l’océan. Les poissons est parfait quand ils sont frie et croustillant. J’adore les poissons et frites avec le vinaigre du malt.

  21. Dana :

    Pour moi, le plat le meilleur du monde c’est simplement la pizza. Je ne la mange pas souvent, mais quand je l’ai, je suis très contente. J’aime ma pizza avec la croûte très mince et croustillante. Ma rondelle de pizza idéale a un petit peu de fromage et beaucoup de pepperoni. La meilleure pizza est de Dominos. Il la fait parfaitement. Si je peux manger leur pizza toujours, je serais extasié!

  22. Amina :

    Bonjour,
    Il y a beaucoup de cuisine marocaine délicieuse, mais ma favorite est couscous. C’est un un plat compliqué pour faire mais très bon. Cette cuisine, surtout, est traditionnelle au Maroc. Il est traditionnel a faire le vendredi pour déjeuner ou le dîner. Normalement, pour faire le couscous marocain, il prend une heure pour préparer, mais le fin est valeur. Généralement, tu peux utiliser seulement le poulet ou le boeuf. Et bien sur les légumes sont nécessaires, et tu peux utiliser un variété de ils.

  23. Rachel :

    Mon plat préféré est la tourte de pomme. Cette pâte avec les pommes chaude est savoureuse et c’est incroyable avec la glace vanille. J’aime la tourte de pomme de les restaurants, mais elle est le mieux quand elle fait à la maison. Tous les années à “Thanksgiving” ma famille mange la tourte de pomme que ma grande-mère fait. C’est mon favorit chose de la fête.

  24. cdilyceemonnet :

    Toujours le même succès pour la cuisine italienne avec la pizza et les pâtes ! Cependant certains d’entre vous aiment les frites accompagnées de poulet ou de poisson.
    Notre dessert régional est le « clafoutis ». Il s’agit d’un gâteau dont la pâte est une variante de la pâte à crèpe. Il est fourré de cerises dont on garde les noyaux pendant la cuisson.

  25. Kandasi :

    En général, j’aime presque toute la nourriture du monde entier parce que j’ai la possibilité de manger des plats des pays étrangers. J’aime essayer des nouvelles recettes et trouver des ingrédients uniques. Si je devais choisir un seul plat que j’adore, je choisirais un gâteau au chocolat. Je fais souvent les desserts pour ma famille et ce dessert est ma préférence à cuisinier. Dans mes gâteaux, je mets du chocolat naturel de Ghiradelli et de la crème fraîche. A cause de la crème, le gâteau devient moelleux. Au-dessus du gâteau, j’étale du glaçage au chocolat ou à la vanille, et de temps en temps, je mets les fraises sur le glaçage aussi. Finalement, je le sers chaud avec du lait froid. Ma famille et mes amis aiment manger mes gâteaux pendant les vacances de Noël et pour mon anniversaire.

  26. jennifer :

    J’aime la tarte aux pommes. C’est ma nourriture favorite. Je la mange en juillet pour le quatre juillet. La tarte aux pommes est la mieux quand vous la mangez avec la glace. Beaucoup de personnes aiment la tarte aux pommes aux Etats-Unis.

  27. Lucile :

    Mon plat prefere c’est la tarte aux pommes façon francaise. C’est très simple à faire et c’est délicieux. Celle que je fais a toujours de la confiture de framboises ou de la cannelle dessus, ce qui ajoute un goût au dessert deja succulent. Pour faire une tarte aux pommes, il n’y a pas beaucoup de temps de préparation, ce qui est un autre avantage que la tarte a.

  28. AlexW :

    Pour moi, j’aime les desserts, particulièrement le fromage blanc. Quelquefois, je voudrais des fraises sur mon gâteau avec le « cool whip ». Et je suis très chipoteur quand je mange un fromage blanc. Ce ne doit ni être dur ni douillet, mais au milieu. À cause du fromage blanc, le goût est toujours délicieux, chaque fois que je le vois, j’ai un appétit d’ogre. Je pourrais mange le gâteau total sans arrêt.

  29. Lydia :

    Mon plat favori est un plat coréen appellé « bi beum bap ». Je l’aime beaucoup parce qu’il est un peu similaire à friture riz. Le plat est faire avec un bol de riz à mixer avec de la viande, un oeuf, des légumes differents tel que des concombres, des champignons asiatiques, des épinards, et des autres, et avec un pâte épicée. Le plat est facile à faire, mais difficile à préparer. Aussi, le plat très populaire au restaurant de coréen, parce que il est délicieux et culturel.

  30. cdilyceemonnet :

    Je ne sais pas ce qu’est le « cool whip ». Quelqu’un pourrait-il me renseigner?
    Les restaurants asiatiques sont très appréciés en France aussi. J’aime beaucoup ce genre de nourriture.

  31. Meredith :

    Le « cool whip » est comme de la crème chantilly mais c’est un peu plus épaisse.J’aime bien le dessert aussi. Si je peux, je ne mangerais que le dessert surtout les pâtisseries. Pourtant mon dessert favori aux Etats- Unis est la glace. C’est bon parce que la glace est tellement disponible en Amérique. Dans les supermarchés, nous avons une partie du magasin pour seulement la glace. Mon parfum favori est la menthe avec des petits morceaux du chocolat. C’est délicieux

  32. Michael :

    Mon plat favori vient d’ Afrique du Sud. Il se fait comme un barbecue. Je l’appelle un « Brie ». Cette forme de cuisson est typique de la région sauvage. Tu utilises un wok pour cuire la nourriture. La viande et les légumes sont les plus populaires. Les sauces sont importantes aussi. Si vous préférez, vous pouvez utiliser teriyaki, ou d’autres sauces asiatiques. Ma sauce favorite est une sauce africaine, il s’appelle Maggi. Si vous avez la chance d’essayer un « Brie », prenez-le.

  33. Brooke :

    Mon dessert favori est celui que ma mère prépare pour tous les jours de fête comme Noël et Thanksgiving. Il s’appelle « monkey bread ». Selon moi, ce plat est très délicieux. Pour faire ce dessert, on utilise des biscuits, de la cannelle, du sucre et de la cassonade. Ensuite, on met les biscuits qui sont couverts avec cette mixture dans une casserole et on met au four pour cuire. C’est tout! C’est très facile!

  34. Jenny :

    J’aime le sandwich au beurre et à la confiture. Je l’aime parce que c’est très facile à faire et délicieux. Généralement, mon choix de confiture est fraise mais parfois je fais mon sandwich avec le miel aussi. Je le mange souvent pour le goûter ou quand j’ai faim et que je n’ai pas le temps. Je peux le manger tous les jours.

  35. David :

    Mon plat favori est un plat italien qui s’appelle la pizza. Mon plat favori est la pizza parce qu’elle est très intéressant et unique. Il y a beaucoup de types de pizza. On peut choisir beaucoup de viande ou légumes pour mettre sur la pizza. C’est le meilleur plat.

  36. Sarah A :

    Mon plat préféré est très simple. J’adore la cuisine japonaise et le riz frit. Au riz s’ajoute des oeufs, des pois, du poulet, des carottes, et d’autres légumes. Quand je réussis un grand examen ma mère téléphone au restaurant japonais pour moi. Comme récompense, je mange le riz frit et ma mère le paie. Mon plat préféré n’est pas très spécial en général, mais il est important et essentiel pour ma vie.

  37. Shelby :

    J’adore la nourriture dans le sud des Étas-Unis parce qu’elle est très délicieuse. Aussi, quand j’étais jeune, ma grand-mère me préparait ces plats lorsqu’elle restait chez nous. Je me rappelle la senteur des oeufs et des lards dans le matin quand je me réveillais et maintenant j’associe cette nourriture aux bons moments. En particulier, je préfère le poulet frit et le pain de blé. Les deux plats prennent beaucoup de temps pour être préparés, mais cela vaut la peine.

  38. cdilyceemonnet :

    Enfance et nourriture sont liées. Je me souviens de ma propre enfance, quand, à l’occasion des fêtes de Toussaint, mes parents et moi-même allions rendre visite à mes grands-tantes habitant à la campagne. Elles nous offraient des châtaignes blanchies trempées dans du lait. C’est un plat assez typique du Limousin. Nous mangions ce dessert assis sur un banc, notre dos tourné contre le feu de la cheminée et ce repas, pourtant simple, prenait des allures de festin. De la maie (sorte de coffre pour aliments) qui était à notre droite, s’échappait la bonne odeur de pain. Nous savions que si nous attardions encore un peu, les grands-tantes allaient nous inviter pour le souper. Nous imaginions d’avance les grandes miches dans l’assiette car, à la campagne, on ajoute des tranches de pain aux légumes et au bouillon de la soupe. Pour moi-aussi, ce type de repas est associé à des moments heureux.

  39. Agreen :

    J’aime la cuisine iranienne parce qu’elle utilise des épices très exotiques et délicieuses. Mon plat favori est le riz, le boeuf, les herbes, la sauce à la tomate et le safran. Le safran est actuellement l’épice qui est la plus utilisée dans la cusine iranienne. J’aime manger cette cuisine parce que quand je la mange, je n’ai plus faim après et aussi parce que je me souviens du temps où ma grand-mère me préparait des plats comme ça en Iran.

  40. Andrew Rose :

    Au sujet de la nourriture, il faut que j’admette que j’ai beaucoup choses de dire. D’abord, je n’ai pas faim maintenant, et ça c’est le plus important. Aux Etats-Unis, il y a des régions comme en France où les personnes ont leurs cuisines favorites. Moi, j’habite dans le sud et nous aimons le poulet, BEAUCOUP.
    En bas, ici, (j’habite en Atlanta) on mange le poulet pour le petit déjeuner http://www.flickr.com/photos/laurafries/56344615/
    ET enfin le diner…
    http://www-tc.pbs.org/everydayfood/images/buttermilkfriedchicken_lg.jpg

    C’est drôle mais assez triste…quelques personnes ici ne comprennent pas le problème avec mangeant la même viande chaque jour pour tous les repas.

    Et vous pouvez voir nous aimons souvent cacher notre poulet sous un « breading » pour améliorer le goût…mais aussi le rendre plus mauvais pour la santé.

  41. cdilyceemonnet :

    Andrew,
    J’ai supprimé un lien dans ton commentaire parce qu’il ne permettait pas l’accès à un site. Il devait y avoir une erreur dans l’intitulé.
    Par ailleurs, tu as raison, il me semble nécessaire de varier les plats mangés. A la fin, manger toujours du poulet, devient monotone et peut-être même écoeurant.
    Je ne sais ce que veut dire « breading ». Est-ce que cela a un lien avec « bread », le pain ?

  42. cdilyceemonnet :

    Puisque nos nouveaux amis de Georgie se sont beaucoup exprimés, je voudrais rappeler une anecdote sur leur Etat. C’est à Atlanta, en 1886, que John Pemberton, un pharmacien qui voulait facilement gagner de l’argent, s’inspira des travaux d’un chimiste corse, Mariani, et réunit deux plantes, le coca d’Amérique et le kola d’Afrique, pour inventer une boisson gazeuse sucrée, stimulante et rafraîchissante. Eh oui, c’est comme cela qu’est né « Coca Cola » !

  43. ouifrancophonie :

    Nous venons de publier sur notre blog des recettes typiques canariennes que nous avons choisies et préparées en classe de seconde.
    Nous avons aussi élaboré une liste de plats parmi lesquels on trouve la soupe au poisson, le potage de cresson, la ropa vieja (un ragoût de viande) et las carajacas (un ragoût de foie).
    Dans la cuisine canarienne il y a des produits très importants: les pommes de terre, le « gofio » (une farine de céréales grillées et moulues qui est l’unique aliment provenant des aborigènes des îles encore consommé de nos jours ).
    Pour nous, comme pour les Français, le fromage est un laitier très apprécié mais on le mange comme entrée et il y en a une grande variété.
    Merci â tous les participants de ce projet « blogopédique » et bon appétit!

  44. Hilde :

    Que vous êtes gâtés!!! Vous décrivez des plats savoureux et mettez des recettes délicieuses ici.

    La cuisine norvégienne est traditionnellement très simple et les plats typiques sont le saumon fumé (røkelaks) ou le saumon mariné (gravlaks). On mange le saumon avec du bon pain et parfois une sauce à la moutarde.

    Le plat le plus mangé, par contre, c’est la pizza surgelée. La Norvège, qui a une population de 4,5 millions d’habitants, mange presque 100 millions des pizzas surgelées par an!

  45. cdilyceemonnet :

    Probablement connu de nos amis espagnols, voici un site Web sur l’Institut Espagnol de Gastronomie : http://www.iedeg.com/

  46. cdilyceemonnet :

    Le saumon norvégien est très connu et très apprécié. Celui de Nouvelle-Ecosse (Canada) aussi.
    Le fait qu’en Norvège, une pizza surgelée puisse avoir la préférence est tout de même révélateur de l’évolution des modes de vie !

  47. cdilyceemonnet :

    J’attends avec impatience des suggestions de plats de la part de Salvelina et Marieta, nos deux amies brésiliennes, mais, en attendant, vous pouvez toujours visiter ce site consacré à la gastronomie de ce pays : http://www.braziliancuisinestars.com/fr/

  48. A_girl_from_earth :

    Quelle bonne idée que ce billet et comme les réponses qui suivent sont amusantes! J’ai noté les recettes proposées et ne manquerais pas de les tester!

  49. regarditalien :

    Quelle émotion de re-découvrir mon vieux Queneau! « Les exercices de style » m’ont accompagnée le long des années universitaires et grâce à ce bel article je les ai repris en main.

  50. cdilyceemonnet :

    Il m’arrive aussi de relire « Zazie dans le métro ».

  51. cdilyceemonnet :

    Un lien vers la cuisine marocaine : http://www.linternaute.com/femmes/cuisine/magazine/dossier/cuisine-marocaine/index.shtml

  52. cdilyceemonnet :

    J’ai mis au point un réseau de blogs qui permet la découverte d’autres pays tout en favorisant la pratique de la langue française.Je voudrais signaler à ceux qui aimeraient se documenter encore plus qu’il existe des revues présentant de façon à la fois simple et précise les lieux avec lesquels des contacts ont été noués. Ainsi, « Grands reportages » (que nous n’avons pas au CDI mais qui est disponible à la BFM de Limoges) est une mine de renseignements.
    Le n° 312 de janvier 2008 est consacré au Brésil où nous avons un contact avec Salvelina et Marietta. Le n° 304 de mai 2007 est consacré à la fois à la Mongolie et au Maroc dont nous ont respectivement parlé Marie et Lysiane qui enseignent au lycée. Le n° 310 de novembre 2007 est consacré aux Canaries où habite notre amie Antonia et à l’Islande où réside Eric. Enfin, le n°303 d’avril 2007 est consacré à la Sicile (donc à l’Italie où vit Maria-Letizia) ainsi qu’à Prague, capitale de la République Tchèque où vit Lenka.

  53. cdilyceemonnet :

    Le n) 231 de science &vie junior de décembre 2008 présente 5 métiers liés à la restauration : chef de partie, maître d’hôtel, manager de restaurant, cuisinier de cantine, serveur

  54. cdilyceemonnet :

    Vous voulez un menu européen ? Eh bien la présidence de la France a inspiré Emile Jung, chef deux étoiles Michelin, car il a concocté un menu « Europa » avec des ingrédients et des accents venus de toute l’Europe. Par exemple, il y a un dessert qui évoque à la fois la Bulgarie et la Roumanie. Ce menu coûte 118 € hors boissons, prix garanti jusqu’à l’été 2009. Voici le site pour vous donner une idée : http://www.au-crocodile.com/F/index/index_carte.html

  55. cdilyceemonnet :

    L’année scolaire passée, nous avons longuement échangé avec Nicole Calandra, auteur de littérature de jeunesse en Nouvelle-Calédonie. Il y a une présentation de cette grande¨île montagneuse dans « L’écho touristique » n°2879 du 5 décembre 2008. Il est disponible au CDI. On y voit en particulier une femme préparant le plat traditionnel appelé le « bougna ».

  56. cdilyceemonnet :

    Parce que nous avons un partenariat avec la Norvège, je vous convie à visiter ce site consacré aux produits de la mer de ce pays : http://www.poissons-de-norvege.com/
    De plus, sachez que la revue « Gault Millau » n°34 de décembre 2008 contient 2 recettes de chefs de renom : Daniel Rougé Madsen du restaurant Hall Toll à Stavanger et Gunnar Hvarnes, chef à l’Institut culinaire de Norvège. La revue est disponible au CDI

  57. cdilyceemonnet :

    Une exposition sur « le nez » est actuellement visible au palais de la découverte à Paris. Cette partie du corps joue un rôle capital en gastronomie. Pour plus de détails, regardez à http://www.palais-decouverte.fr/index.php?id=1738
    Mais le nez renvoie à la coquetterie par le biais du parfum. Je vous propose de vous inspirez des travaux de sciences menés dans ce collège pour réfléchir à ce sujet : http://parcours-diversifies.scola.ac-paris.fr/parcourssciences/parcours_le_parfum.htm

  58. cdilyceemonnet :

    http://www.linternaute.com/femmes/cuisine/magazine/diaporama/0810-france/1.shtml présente quelques plats typiquement français. Mais n’oubliez pas non plus de consultez ou même d’emprunter « La France et ses produits » (éditions Foucher) qui est disponible au CDI

  59. Ostiane :

    Parce que pour faire une bonne cuisine il faut un potager bien garni…l’exercice de style se poursuit!

    http://lewebpedagogique.com/ostiane/2008/09/29/fete-des-jardins-et-potagers-parisiens/

  60. cdilyceemonnet :

    C’est « notre livre rouge », il existe depuis 100 ans : le guide Michelin. Pour en savoir plus : http://www.actualitte.com/actualite/8372-guide-michelin-historique-etoiles-restaurants.htm

  61. cdilyceemonnet :

    Un de nos élèves, Maxime M.(classe de 1 TS) a réussi à se qualifier pour la finale nationale du concours gastronomique « Le boeuf, les races à viande en France ». Cela veut dire que Maxime ira, le mercredi 13 mai, au « Ritz » pour participer à la grande finale ! Bravo Maxime !

  62. cdilyceemonnet :

    Remarqué par le guide Michelin, Christophe Aubisse est un chef qui se définit lui-même comme un « agitateur de gourmandises » en Limousin. Il s’occupe du restaurant « Le Vanteaux » situé le long du boulevard périphérique à Limoges. Regardez le reportage sur ce sujet à http://www.demain.fr/ et reportez-vous à http://www.lyc-jean-monnet.ac-limoges.fr/spip.php?breve150 pour connaître les possibilités qu’offre cette chaîne en matière de présentations des métiers de l’hôtellerie et de la restauration.

  63. cdilyceemonnet :

    La « crise économique » se fait sentir dans le domaine de la restauration : http://www.journaldunet.com/economie/actualite/depeche/afp/24/630010/restauration_chute_drastique_de_l_activite_depuis_janvier.shtml

  64. cdilyceemonnet :

    Les restaurants s’adaptent à la crise en essayant d’innover : http://www.linternaute.com/sortir/sorties/resto/magazine/dossier/bons-plans-anti-crise/bons-plans-anti-crise.shtml?f_id_newsletter=847

Laisser un commentaire

Votre commentaire