Qui sont-elles ?

Gastronomie, Grands événements au lycée, Littérature, Métier, Pays, Pédagogie, Sport 13 commentaires

     Il y a déjà plusieurs mois que je vous parle de nos contacts aux Etats-Unis. Vous lisez régulièrement des commentaires d’élèves de l’Ohio, de la Géorgie et du Massachussetts laissés sous les articles de ce blog. Peut-être même allez-vous sur les espaces virtuels de Debra Watzman, Mary-Lou Wiesendanger ou bien visitez-vous la page d’accueil du lycée dans lequel travaille Kelly Duval . Il n’empêche que, sans dévoiler leurs « secrets », vous aimeriez bien en savoir un peu plus sur ces trois enseignantes américaines. Elles ont accepté de me donner quelques éléments biographiques et ont donné leur accord de publication.

   Commençons par Debra Watzman qui m’a rendu visite l’été dernier . Vous savez, c’est elle qui gère http://lewebpedagogique.com/notreprof/ . Elle est née à South Bend en Indiana, mais, comme la plupart des Américains, elle a beaucoup déménagé habitant tour à tour le Michigan, le Texas, la Virginie. Maintenant elle vit à Canton, en Ohio.  Ses études se sont malgré déroulées en Indiana. Vers l’âge de 10 ans, elle a pris  conscience du fait qu’elle était très attirée par l’étude des langues étrangères. Peut-être faut-il y voir l’influence de son grand-père qui s’exprimait en allemand car il avait fui la Prusse de Bismarck pour trouver refuge aux Etats-Unis. A l’étude de la langue de Goethe, Debra ajoute le russe, l’hébreu et bien entendu le français. A l’âge de 16 ans, elle participe à un échange scolaire qui lui permet de découvrir la Bretagne. Elle étudie aussi la comptabilité et la pédagogie

                         

             Cependant elle n’est pas devenue directement enseignante, elle a d’abord été traductrice dans une usine qui fabriquait des kits électroniques, des stéréos, des radios, des oscilloscopes, des téléviseurs, etc . Son travail consistait à traduire les fiches de montage de l’anglais au français car ces kits étaient vendus dans le monde entier y compris les pays francophones.  Elle a également était comptable à mi-temps tandis que ses fils étaient petits. Il y a maintenant 14 ans qu’elle enseigne le Français Langue Etrangère.

       Debra adore voyager. Elle a parcouru tous les Etats-Unis, visité le Québec plusieurs fois et fait des croisières qui lui ont fait découvrir les Caraïbes et le Mexique.  Elle connait l’Europe : Angleterre, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Suisse et Italie. Durant l’été 2008 elle a assisté à un congrès de professeurs de FLE en Belgique. Mais c’est la France qui lui tient le plus à coeur.

      Ces autres passions sont la lecture, les photos et les relations humaines.

       Laissons maintenant la parole à l’animatrice de http://lewebpedagogique.com/wiesendanger/ : 

 » Je m’appelle Mary-Lou Wiesendanger et je suis une des professeurs de français à  Centennial High School.  J’enseigne le français depuis 12 ans.  Avant d’enseigner le français j’ai fait mes études dans l’hôtellerie à une école hôtelière suisse et j’ai travaillé dans la restauration pendant douze ans.   J’ai appris le français en Belgique donc mes élèves apprennent « septante » et « nonante » non « soixante-dix » et « quatre-vingt-dix ».  Je ne suis pas belge mais américaine du côté de ma mère et suisse du côté de mon père.  Et, je suis née au Japon.  J’ai beaucoup voyagé ! J’ai voyagé à travers l’Europe particulièrement en Suisse.  Maintenant que j’habite aux Etats-Unis je fais de la plongée aux Caraïbes alors j’ai visité Bonaire, Bermuda, Barbade, les îles Turques- et -Caïques, et le Belize.  Je ne sais pas pourquoi mais j’atterris toujours dans des pays dont le nom commencent par un « B » !  L’année passé, j’ai visité et fait de la plongée aux îles Fiji et aux Iles Salomon. Bien que j’aime le français ma passion est la plongée.  Je le fais le plus souvent possible. « 

 

 

     Il y a une troisième intervante sur nos blogs. Kelly Duval n’en a pas elle-même par faute de temps mais elle a tout de suite été séduite par l’utilisation pédagogique de ce moyen de communication. Ses élèves consultent attentivement tous les blogs qui ont créé un partenariat et choisissent dans chacun un article en particulier pour y indiquer leurs opinions sur le sujet. Mais, laissons Kelly s’exprimer elle-même :

     »  Je suis née et j’ai grandi à Pittsfield, Massachusetts (dans les « Berkshires »). Ensuite, j’ai étudié le français à l’université à Siena College près d’Albany, New York. J’ai passé ma troisième année d’études universitaires à Montpellier, où j’ai suivi des cours à l’Université Paul Valéry. J’y suis restée après être tombée amoureuse de la France. Au niveau du style de vie, je n’avais jamais été si heureuse. Je suis enfin retournée à Siena pour finir mon diplôme. Après, j’ai travaillé pendant six ans comme assistante d’avocat à Pittsfield (un poste que j’ai obtenu à cause de mon français!). Puis une ancienne prof de mon ancien lycée – Taconic High School – m’a demandé d’enseigner le français là-bas. J’y suis toujours, douze ans plus tard. Entre temps j’ai obtenu ma maîtrise en éducation de Massachusetts College of Liberal Arts. J’enseigne tous les niveaux de français à Taconic, et aussi un cours de débutants au collège. Malheureusement, je n’ai pas beaucoup voyagé ailleurs. Seulement un peu à Montréal, au Porto Rico (je parle un tout petit peu d’espagnol), et aux États-Unis   en Nouvelle Angleterre, en New York, dans l’Etat de Washington, à Disney World, et à San Diego. Quand je ne travaille pas, j’aime lire des romans, regarder des films, bien manger, et surtout passer du temps avec ma famille.  Je suis ravie de faire partie de ce réseau de blogs scolaires. « 

 

        

     Nos trois amies se sont présentées, non seulement pour mieux les connaître mais aussi pour qu’éventuellement les élèves qui liront cet article fassent une réflexion sur leur orientation scolaire et professionnelle, qu’ils en mesurent l’importance. Une Conseillère d’Orientation Psychologue peut les recevoir, sur rendez-vous, le jeudi. Elle peut les aider à définir leurs goûts et voir avec eux les métiers qui les attirent, définir les critères de réussite, etc. Le CDI est également équipé d’un kiosque ONISEP dont les documents sont consultables et les ordinateurs ont le logiciel appelé L’atlas des formations.

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Entre histoire et légende

Animations culturelles, Cinéma, Littérature, Pédagogie, Personnages, Société 26 commentaires

           Des liens étroits et parfois sanguinaires unissent l’Angleterre et le Limousin. Ainsi le roi d’Angleterre Richard Ier, dit Richard Coeur de Lion,  a fini ses jours à Châlus. On peut avoir quelques renseignements sur cette ville de Haute-Vienne qui est alors rentrée dans l’Histoire   à http://couleur87.free.fr/intour/pays/feuillard/chalus.htm

         A partir de ce personnage historique réel, l’écrivain écossais Walter Scott a publié, en 1819, Ivanhoé, un roman dont l’action se déroule dans l’Angleterre du XII ème siècle. L’auteur a ajouté des personnages fictifs. En littérature ce genre se définit comme le roman historique puisque l’Histoire est au coeur du livre. C’est l’occasion de parler de la vie des chevaliers du Moyen-Age avec les tournois dont l’historique est expliqué dans http://www.france-pittoresque.com/traditions/13.htm. Vous trouverez dans http://www.weblettres.net/pedagogie/contributions/ivanhoe.rtf une contribution de Marie-Pierre Cart pour établir un questionnaire à partir d’Ivanhoé. Ce roman a été adapté au cinéma en 1952 par Richard Thorpe avec la participation de Robert Taylor et Elizabeth Taylor.

       Le Limousin s’efforce de faire revivre cette période médiévale. Je donnerai d’abord l’exemple du château Lastours dont on pourra se faire une idée des animations importantes et riches en couleurs en consultant  http://www.casteland.com/pfr/chateau/limousin/hvienne/lastours/lastours.htm   et http://www.visitorama.com/87/Chateau-De-Lastours2.html . J’ajouterai ensuite que l’an passé, Bridiers, près de La Souterraine, a fait revivre toute une fresque médiévale dont on peut voir un extrait du spectacle à http://fr.youtube.com/watch?v=B0zsG3eFpAw  et l’intégralité de la présentation du spectacle à http://www.bridiers.fr/amvpb/spectacle_2007_info.php  Il y a également l’excellent article sur Bridiers dans Pays du Limousin n°36 du 15 août au 15 octobre 2008 (p 20 à 27) . D’autres régions conservent bien sûr des vestiges du Moyen-Age. Je ne prendrai l’exemple que de Provins dont on peut avoir une idée grâce à ce site : http://www.provins.net/

        Mais j’aimerais vous proposer une petite sélection de sites en rapport avec la vie chevaleresque Commençons par  http://www.ac-noumea.nc/lettres/seqchevalier.htm  qui étudie le thème du chevalier dans la littérature de jeunesse. Poursuivons avec Perceval évoqué dans http://www.lettres.ac-versailles.fr/spip.php?article457 et Yvain  dont il est question dans http://www.lettres.ac-aix-marseille.fr/college/lectecr/yvain.html. Arthur est au centre de toutes les légendes : http://www.lesroutesdavalon.com/   et  http://www.canalacademie.com/La-legende-du-roi-Arthur.html    fourmillent de pistes pédagogiques. On pense alors à la forêt de Brocéliande  ( http://www.centre-arthurien-broceliande.com/menu.html ) ou à Merlin http://www.decourberon.com/merlin/) . Le numéro 959 de TDC en date du 1er septembre 2008 fait le point sur la légende arthurienne. Sachez qu’en fait, cette légende repose  sur le centurion romain Lucius Artorius Castus qui, au Vème siècle alors que l’Angleterre s’appellait encore « Bretagne » aurait remporté douze grandes batailles contre les Saxons. A partir de là, plusieurs écrivains ont imaginé une épopée fantastique avec l’épée magique Excalibur. Cette époque est celle des combats et, paradoxalement, celle de la foi religieuse avec la construction des cathédrales :  http://crdp.ac-amiens.fr/crdp/ingedoc/carte_ressources/trhactivites.htm

    Sachez que cette période historique est très étudiée aux Etats-Unis dans le cadre de l’apprentissage de la civilisation française.  Il existe le site anglophone de l’université de Rochester qui est très complet avec textes et iconographies : http://www.library.rochester.edu/camelot/cphome.stm?CFID=21634270&CFTOKEN=13254425&jsessionid=5a30a6da432358432027 . Il est possible aussi de se familiariser avec la vie quotidienne au Moyen-Age en consulant ce site qui a été réalisé par un professeur d’histoire à partir des fiches du musée du Moyen-Age de Cluny : http://histoireenprimaire.free.fr/ressources/vie_quotidienne_au_moyen_age.htm . Allez également jouer et tester vos connaissances sur le merveilleux site d’Isabelle Aubé consacré à cette époque historique : http://www3.sympatico.ca/isabelle.aube/ Un autre jeu interactif pour connaître absolument tout sur le vassal, le suzerain, la dîme, la gabelle, etc : http://www.curiosphere.tv/moyenage/labo_ma02.htm

 Cet été, Debra, de l’Ohio, a visité le quartier de la rue de la Boucherie dont vous verrez quelques photos à  http://www.echos-du-limousin.com/page5_7.htm  , avec encore plus de détails sur http://www.france-voyage.com   Notre correspondante Daleen, d’Afrique du Sud, elle, a remarqué les très jolies maisons à colombages (voir sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Pan_de_bois ) près du jardin de l’Evêché.

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Il y a 90 ans …

Animations culturelles, Cinéma, Grands événements au lycée, Littérature, Pays, Pédagogie, Personnages, Société 28 commentaires

     Au niveau de l’espérance de la vie d’un homme, quatre-vingt dix ans représentent beaucoup. Et pourtant c’est un peu moins qu’un siècle et donc finalement on peut dire que « c’était hier » par rapport à l’histoire de l’humanité.  Le nom commun « humanité » a plusieurs sens et l’un d’entre eux est : « sentiment de bienveillance : compassion, bonté ». Comment ne pas y voir un paradoxe quand on songe aux horreurs associées à la première guerre mondiale dont le 11 novembre prochain on va célèbrer la fin il y a 90 ans ?

     Je viens de terminer de lire Cheval de guerre de Michael Morpugo . Il s’agit de la vision la « Grande Guerre » par un cheval prénommé Joey qui participe de force aux combats, qui, comme les combattants, affronte les obus, les barbelés et tous les dangers de la guerre. C’est le second livre que Michael Morpugo consacre à cette période de l’histoire. Le premier est Soldat Peaceful dans lequel l’auteur fait référence à la hiérarchie militaire anglaise qui abuse  de son autorité auprès des jeunes recrues. Ce sont des ouvrages de « littérature de jeunesse » qui, à travers des fictions, offrent un témoignage historique.  D’autres romans plus « classiques »  comme Le feu de Henri Barbusse, Les croix de bois de Roland Dorgelès, l’équipage de Joseph Kessel. Orages d’acier de Ernst Jünger, Education héroïque devant Verdun d’Arnold Zweig, La randonnée de Samba Diouf de Jérôme et Jean Tharaud proposent aussi une vision apocalyptique de ce l’on a appelé « la der des ders » et qui malheureusement ne l’a pas été puisqu’il y a eu un second conflit mondial. Ce sont « les gueules cassées » que le livre puis le film La chambre des officiers mettent en scène.  Ce sont de pauvres hommes aux visages déformés, mutilés après avoir reçu des gaz axphyxiants ou des lance-flammes. Cette vidéo, http://video.google.fr/videosearch?hl=fr&q=%2014%2018&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wv#, montre le quotidien des soldats  et l’émission C’est pas sorcier  qui est reprise sur   http://video.google.fr/videosearch?hl=fr&q=c’est%20pas%20sorcier%201914&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wv#  insiste sur les enjeux de conquête de territoires au grand mépris des hommes envoyés se battre et pris pour de la simple « chair à canon ». Mais Jean Jaurés avait mis le monde en garde en s’élevant contre le début des hostilités, appelant à la grève et au refus des combats. Ce militant pacifiste a alors été assassiné le 31 juillet 1914.

       Ni les soldats français ni les soldats allemands ne voient dans « l’autre » un ennemi. Ils se sentent proches, solidaires, tous victimes de la folie de dirigeants politiques avides de pouvoir. On se souvient du film Joyeux Noël dont une analyse figure sur ce site : http://www.zerodeconduite.net/blog/index.php?itemid=1118 Et les combats deviennent si violents, si meurtriers et en même temps si inutiles que certains désertent ou se mutinent. En France, l’honneur de ces hommes n’a été sauvé qu’en 1998 quand, dans un discours, Lionel Jospin les a  réhabilités sinon, jusqu’à cette date, officiellement, ils étaient « des traitres ».

        Les « poilus » souffraient chaque jour un peu plus pour une cause belliqueuse voulue par des dirigeants. Et ce conflit devenait mondial par le jeu des alliances, réquisitionnant des soldats d’ Afrique noire (Sénégal, Burkina Faso, Bénin, Mali, Niger) et d’Afrique du Nord (Algérie, Tunisie, Maroc, Mauritanie),  de Madagascar de Chine, d’Indochine,  des Antilles et de Guyane. Il y avait environ sont 600 000 soldats en provenance des « colonies » qui, en période de paix, n’avaient droit qu’à du mépris. Beaucoup y ont laissé la vie sans pratiquement de reconnaissance.

    Depuis la disparition de Lazare Ponticelli le 12 mars 2008, il n’y a plus de « poilu », en France, pouvant porter témoignage de cette époque. Comment faire pour que la mémoire se perpétue ?

Lazare Ponticelli à 110 ans, dernier poilu en France

 Cette année les manifestations se succèdent parce que ce sont les 90 ans. Il y a les « Paroles de poilus  » qui se multiplent comme celle visible sur  http://www.lemonde.fr/1914-1918-90-ans-apres-l-armistice/portfolio/2008/10/31/la-guerre-de-14-18-racontee-en-photos_1112556_736535.html . Il y a les diverses expositions dont celle qu’organise la BFM de Limoges ( http://www.bm-limoges.fr/agenda.html?eve=463#eve463 ) , les reportages télévisés ( France 5 le 10 novembre à 20h40, France 2 le 11 vovembre à 20h50, Arte le 12 vovembre à 21 h). Mais que faire les années suivantes pour que le devoir de mémoire se poursuive ? Comment atteindre les consciences, comment faire pour que ce ne soit pas qu’une simple date qui donne droit à un jour férié et que ce soit vraiment l’occasion de se pencher sur le passé de la France et du monde pour qu’une telle folie de conquêtes n’existe plus et ne débouche sur une pugnacité exterminant des innocents ?

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,