Chapeau !

21:13 Animations culturelles, Personnages, Société

      En français, quand on emploie cette interjection, c’est pour complimenter quelqu’un, le féliciter, mentionner son admiration. Il faut cependant avouer que parfois l’expression s’y prête plus que de façon espérée. Ainsi, le 25 novembre, en France, c’était « La Sainte Catherine ». Quel lien avec les  « chapeaux » ? Ne connaissez-vous pas l’expression « coiffer Sainte Catherine  » qui signifie avoir atteint sa vingt-cinquième année et être toujours célibataire ? Le mariage étant conçu comme « l’avenir de la femme », on a pris l’habitude de demander à ces jeunes filles de se faire remarquer par d’éventuels prétendants en portant sur la tête des couvre-chefs très excentriques dont voici quelques modèles : http://www.2travelandeat.com/France/catherinette.coiffer.st.catherine.html On organisait un bal afin d’accroitre les chances de rencontrer un mari.

       Si l’on s’en réfère à l’histoire de l’Angleterre, il y a au moins trois « Catherine » qui n’ont pas eu de chances avec leur époux : Catherine d’AragonCatherine Howard, Catherine Parr. Leur mari était le terrible Henri VIII. Catherine d’Aragon a été répudiée, Catherine Howard a été décapitée « pour inconduite » (alors qu’on n’arrivait plus à compter le nombre de maîtresses du Roi !).  Par chance, Catherine Parr survécut à Henri VIII mais elle mourut après la naissance de sa fille Marie Seymour.

                                                                               Catherine d'Aragon

                                                                              Catherine Parr

                                                                             Catherine Howard

                       Mais l’Histoire nous a aussi appris à connaître des « Catherine » féroces ! Ainsi Catherine de Médicis qui fut l’instigatrice du massacre de la Saint-Barthélémy en 1572. On peut aussi citer Catherine II la Grande qui est connue pour sa correspondance avec Voltaire et Diderot mais qui a aussi brisé, en 1773-1774, de façon sanguinaire, la révolte des paysans russes menée par Pougatchev et instauré le sevrage en Ukraine. Il est aussi à noter que l’ouragan féroce qui a ravagé la Louisiane en  2005 s’appelait Katrina, prénom féminin bien entendu dérivé de Catherine (Katherine).

Catherine_de_Medicis                                                                                 Catherine II La Grande

                                                                                Lemellian Ivanovitch Pougatchev

                      Ce prénom est porté, et très joliment, par de nombreuses enseignantes de notre lycée. C’est aussi à elles que je dédie, en toute amitié, ce billet.

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 commentaires

  1. Urszula :

    L’expression « chapeaux bas » est bien connue en Pologne. Cependant nous « ne coiffons pas sainte Catherine », mais après avoir vu les photos de tous ces beaux chapeaux, j’avoue que c’était une tradition très intéressante.
    Le prénom Catherine c’est en polonais « Katarzyna » (le prénom très populaire) et le diminutif c’est « Kasia ». Dans notre école 2 jeunes enseignantes et plusieurs élèves portent ce beau prénom.

  2. saveursetcouleurs :

    Cette tradition se perd un peu en Savoie et c’est bien dommage…

  3. cdilyceemonnet :

    A Limoges aussi. Le « problème » est peut-être que le mariage n’apparaît peut-être plus comme un « objectif majoritaire » pour les filles. A 25 ans, elles n’ont pas obligatoirement fini leurs études, ne songent pas vraiment à se marier parce qu’elles n’ont pas l’argent nécessaire pour faire la noce. Parfois, si elles ont un petit ami, elles se cantonnent à l’union libre ou éventuellement au PACS.

  4. cdilyceemonnet :

    Je vous invite à visiter ce site très intéressant qui permet de savoir comment s’organisent quelques unions : http://www.femininmasculin.culture.fr/ . Ce site présente aussi « d’autres rites de passage » comme la naissance, le choix du nom et du prénom, la circonsision juive ou musulmane, etc. Vous en apprendrez beaucoup sur la vie en société.

Laisser un commentaire

Votre commentaire