Sirène d’alarme

Animations culturelles, Ecologie, Economie, Grands événements au lycée, Pays, Santé, Société 8 commentaires

      La plupart de mes billets gravitent autour de la littérature car il est normal de parler de livres lorsqu’on gère un CDI. Alors si les premières lignes de cet article évoque Hans Christian Andersen, vous n’en serez pas surpris ! Vous n’ignorez sans doute pas qu’il est un auteur danois célèbre pour ses contes.

 Hans Christian Andersen 1805 1875 

   Parmi les histoires qu’il a écrites, celles de  » Le vilain petit canard » et « La petite sirène » sont les plus connues. Cependant vous ne souvenez peut-être plus très bien de la trame de ces récits, aussi vais-je vous la rappeler. Dans  Le vilain petit canard, un « canard » est rejeté par sa famille parce que son aspect ne correspond pas à la norme. Exclu de son environnement de naissance, l’animal erre et subit d’incessantes moqueries jusqu’à ce qu’il arrive dans la communauté des cygnes où il se sent parfaitement accueilli car son « anomalie » de petit canard cachait en fait une « normalité » de cygne.  Un même sentiment de rejet de la différence a été repris dans « Le Merle blanc » d’Alfred Musset. Dans La petite sirène, l’écrivain danois raconte l’amour impossible d’une sirène pour un homme, la métamorphose de l’être mythologique en femme ne changeant rien  aux sentiments éprouvés.  A la fin du conte, l’ancienne sirène se jette à l’eau et devient écume, et s’engage à veiller sur le bonheur des hommes durant trois siècles. En hommage à cette héroïne, une statue a été érigée dans le port de Copenhague.

 La Petite_sirene

                                                                                 

                              Ces deux narrations peuvent être ressenties comme un symbole à l’heure où se déroule le sommet mondial pour une réflexion sur les changements climatiques. Le « vilain petit canard » n’est pas reconnu par ceux qui devraient être ses pairs parce qu’en fait il n’est de leur famille : les pays qui ne respecteront pas les accords sur la limitation de la pollution devraient être bannis. La petite sirène se dévoue pour les hommes : il est dans l’intérêt de la planète de réagir pour arrêter le processus de détérioration climatique. Les enjeux sont essentiels et la population mondiale se sentirait trompée, méprisée et surtout condamnée si rien de décisif n’était retenu pour définir un profond et détaillé programme d’actions : pas de nouveaux Rio comme en 1992 ou Kyoto comme en 2005  car les principes définis étaient bien trop minimalistes et, de plus, en 2009, la situation est encore plus urgente ! Au lycée, nous sensibilisons nos élèves à la protection de l’environnement et ce ne serait que mascarade que de ne pas leur donner les moyens d’amplifier ces actions quand ils vont entrer dans leur carrière.  Des démarches individuelles faites de bonne volonté ne suffisent pas, l’avenir est en jeu. Voici un lien pour expliquer l’importance de ce sommet : http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les_dossiers_de_la_redaction/climat_copenhague_decembre_2009/p-5952-Sommet_de_Copenhague_quel_avenir_pour_notre_climat.htm

Tags : , , , , , , , , ,

Carnaval au Brésil : c’est la fête avec le roi Momo

Animations culturelles, musique, Pays, Pédagogie, Société 6 commentaires

              

 

 

 

 

 Le carnaval au Brésil est une fête nationale qui dure 4 jours dont les formes varient selon les régions. Quand on parle de cette manifestation populaire, on pense immédiatement à la ville de Rio de Janeiro, pourtant dans toutes les villes, grandes et petites, il y a une manifestation « carnavalesques ». A la fin du XIX ème siècle, les « cordons » font leurs apparitions. Il s’agit de petits groupes qui jouent de la musique et dansent dans les rues. Ces groupes sont à l’origine des fameuses écoles de samba.  Les plus célèbres sont Beija Flor, Vila Isabel, Imperio Serrano. Les carnavals les plus fameux sont ceux de Recife, Salvador de Bahia, Sao Paulo et évidemment Rio.  La figure symbolique du roi du carnaval date de 1932 : c’est un personnage en carton que l’on a appelé « le Roi Momo« . Ensuite, il a été décidé que « Momo » serait quelqu’un en chair et en os et donc on a choisi un homme au physique assez imposant et à l’aspect sympathique. Pour l’année 2009, « Momo » sera un banquier de 29 ans appelé Milton Rodrigues da Silva Junior. Vous pouvez voir sa photo à : http://www.lightstalkers.org/images/show/690914 

 

 

 

 

 

 

 

                                           À Rio, le carnaval commence dans les rues de la ville avec les bals précarnavalesques, les défilés des bandas et des blocos. Il s’agit de groupes de percussionistes qui défilent accompagnés de personnes déguisées. D’origine française, les masques ont été introduits au Brésil vers 1835. Le déguisement, grâce à des masques a été completé par des costumes, ce qui a rendu le carnaval encore plus coloré. Généralement, un bloco est organisé par les habitants d’un quartier et défile dans les rues de ce quartier. Ces défilés commencent bien avant le carnaval, les premiers se tenant plus de trois semaines avant le début officiel des festivités.

                                                             

 

       Le Défilé des écoles de samba est sans aucun doute le spectacle le plus important du carnaval. À cette occasion, les différents groupes des écoles de samba défilent. Les écoles des deux meilleurs groupes (groupe A et groupe spécial) défilent dans le sambodrome.  Le « sambodrome » est l’avenue Marquês de Sapucai à Rio.  Elle mesure 800 mètres de long. Les autres groupes (B à E) défilent dans les rues de la ville. À l’issue de ces défilés il y a um classement et la première école du groupe spécial est déclarée championne, la seconde vice-championne.

 

                                                                 

 

Chaque école choisi un thème pour son défilé ( l’enredo). Les thèmes abordés sont très divers, on parle parfois de la situation politique du pays ou de  son histoire…Parfois on rend hommage à une personnalité qui a fait son époque. Des acteurs et actrices fameux , des chanteurs ou bien des gens connus et qui jouent un rôle important dans la société sont invités à défiler sur les chars allégoriques. Regardez quelques images à cette adresse : http://www.carnaval-rio.org/photos_voyage.php

 

Mais il n’y a pas que le carnaval de Rio…Ceux de Recife, de Salvador, de São Paulo et même de Porto Alegre, capitale du Rio Grande do Sul (extrême sud du Brésil) rassemblent toutes les personnes ayant une seule envie: danser, s’amuser, se défouler aux rythmes les plus divers. Ecoutez un peu la musique : http://www.carnaval-rio.org/musique_carnaval_2007.php Les styles chorégraphiques dominants du carnaval sont la samba, le frevo et le maracatu. Le frevo est typique de l’Etat de Pernambuco, le maracuta vient de Recife. Ce sont des danses qui ont des origines africaines?

 

Il faut évidémment, pour finir, parler du carnaval de Brasília, ville toujours oubliée quand on parle de cette fête. Ici, le carnaval existe sous la forme de blocos…Le Bloco Pacotão est connu pour satiriser la situation politique du pays; il y en a d’autres tels que O Galinho de Brasília (le petit coq de Brasília), O Suvaco da Asa , Nós Que nos Amamos Tanto

                                      

 

Il ne faut pas oublier les concours…On peut les appeler le Carnaval des concours: concours de beauté de “musas”, de mulatas, concours de créateurs de costumes ( les “Concurso de Fantasias”). La télévision est toujours  présente à tous ces événements, pour informer le grand public et le faire participer activement en l’appelant à voter pour ses candidats ou candidates préférées.

 

Sans risque de se tromper, on peut dire que c’est le carnaval qui marque le début des activités dans notre pays. Cette année la rentrée scolaire a été le 9 février, mais on doit attendre la fin du carnaval pour avoir tous les élèves présents dans nos cours…Le 21, 22, 23 et 24 février la majorité des personnes oublieront leurs problèmes pour faire la fête. Visionnez  http://www.carnaval-rio.org/carnaval.php et http://www.rio-carnival.net/rio_carnival/rio_carnival_programs.php

 Cet article a été rédigé à partir d’un texte adressé par Marieta du Brésil que je tiens particulièrement à remercier.

Tags : , , , , , , , , , ,