Vendredi 13 : soyez aux petits soins pour votre chance

Economie, Gastronomie, Métier, Pays, Santé, Société 3 commentaires

    Mon dernier billet abordait le thème du thème en disant que tout passait trop vite et que l’on n’avait pas le loisir d’apprécier les choses. C’est vrai que parfois on aimerait que les minutes se prolongent surtout quand on est en période heureuse.  Hier, vendredi 13 novembre, était assimilé à un jour de chance.  C’est en tout cas ce que disent les publicités pour inciter à acheter des tickets de loto, à jouer au tiercé ou bien à fréquenter les casinos. Il s’agit vraisemblablement d’une superstition puisque parfois, au contraire, le chiffre « 13 » est associé à l’idée de malheur : être 13 à table rappelerait « La Cène », dernier repas du Christ avant qu »il ne soit trahi par Judas et arrêté par les Pharisiens dans le jardin de Gethsémani. Pour en savoir plus sur ce jour qui sort de l’ordinaire, vous pouvez consulter : http://www.vendredi13.co.nr/

      Puisque ce jour ne laisse jamais indifférent, il est normal que le tourisme profite de cette occasion pour proposer des attractions particulières. « La chance » est souvent associée au gain d’argent et c’est pourquoi les jeux de casinos comme « la roulette russe » ont pignon sur rue. Les machines à  sous et le      poker participent à la convivialité des restaurants auxquels ils sont attachés. Ce qui est aussi un peu paradoxal, c’est que parfois le lieu d’implantation de ces divertissements « addictifs » est en relation directe avec des centres de soins ! Certes, l' »addiction » est du domaine psychologique et les cures thermales sont d’un autre domaine, mais il n’empêche que c’est un peu choquant. C’est ainsi qu’en Limousin, nous avons le casino d’Evaux-Les-Bains : http://www.casino-evaux.com/index.php Cette ville est une station thermale spécialisée pour les rhumatismes. On peut faire la même remarque pour le casino de Royat, près de Clermont-Ferrand, qui se veut « la station du coeur » : http://www.ot-royat.com/fr/casino_de_royat_, 33.php . La même « association » se retrouve à Enghien-les-Bains, près de Paris, qui possède un casiono tout en étant une station thermale spécialisée  dans le domaine de l’Oto-Rhino-Laryngologie

                                                            Enghien-les-Bains les thermes

                                                           Enghien le casino

                     Il en est de même pour Vichy  puisque cette ville est à la fois réputée pour les soins dermatologiques et son casino.

                                                                      Les thermes de Vichy

               Même remarque pour Evian-les-Bains dont l’eau possède des propriétés thermales : http://www.casino-evian.com/page/p-1226/art_id-/casino/casino_d_evian/  La loi autorise les curistes à se détendre parce qu’elle voit en eux finalement des touristes qui sont là pour dépenser leur argent et, éventuellement en gagner par le biais des jeux de hasard.

             Bien entendu d’autres villes de France métropolitaine et d’Outre-Mer ont leurs casinos. Sauf exception, elles sont souvent en bordure de l’Océan Atlantique ou le long de la Mer Méditerranée .  Parmi elles, on compte La  Baule, La Rochelle,  Bordeaux, Biarritz,  Cannes, Nice , Menton… Ces lieux deviennent mondains et créateurs d’emplois  et participent à la santé économique du pays: http://www.metiers-hotel-resto.fr/le-secteur-divertir

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un jour à marquer avec une pastille

Animations culturelles, Littérature, Personnages 3 commentaires

       Vous n’êtes peut-être pas des férus d’Histoire, cependant vous n’êtes pas sans ignorer la période du Second Empire. A la tête du pouvoir se trouve Napoléon III. Il est le neveu de Napoléon I. Les bouleversements économiques et sociaux qu’il opére dans la société française sont spectaculaires et beaucoup nous ont été rapportés par Emile Zola. Ainsi, souvenez-nous de La curée, roman dans lequel Aristide Saccard tente de faire fortune grâce aux aménagements urbains de Paris faits par le Baron Haussmann : ouverture de grands boulevards dans la capitale, mise en place d’égouts, constructions d’immeubles, etc. C’est aussi l’époque de l’apparition du chemin de fer, pensez à Jacques Lantier à bord de sa locomotive dans La bête humaine. Les grands magasins se développent et c’est Au bonheur des dames. Emile Zola et Victor Hugo déplorent ces bouleversements qui favorisent la paupérisation.  Cependant, outre la « modernisation » de Paris, une ville provinciale est très marquée par le régime bonapartiste : Vichy.

      Madame de Sévigné avait déjà assuré la renommée de cette station thermale en disant qu’à la suite d’une cure en 1676, alors qu’elle avait les mains touchées par la paralysie, elle avait à nouveau réussi à écrire sans difficulté à sa fille. Mais la famille Bonaparte et en particulier Napoléon III ont contribué au rayonnement de Vichy. Aussi, le 18 mai prochain, jour du bicentenaire de la naissance de l’empereur, y aura-t-il dans cette ville, une animation culturelle en son honneur : http://www.napoleontrois.fr/site/  . Une large place sera faite à la mode au Second Empire. Pour avoir une idée  de la vie à cette époque historique, je vous invite à consulter :  http://www.paris-pittoresque.com/costumes/5-6.htm . Quelle élégance, tout au moins pour ceux qui en avaient les moyens !

Tags : , , , , , , , ,