Manga ! Vous avez dit manga…

Lundi 1 juin 2009

Savez-vous exactement ce qu’est un manga ? Et d’où vient ce terme ? Que signifie-t-il ? Quelles sont ses particularités ? Face à la croissance explosive en France de ce genre de BD, arrêtons-nous un instant sur ce phénomène pour en savoir un peu plus

Le terme Manga, créé au 19ème siècle par le peintre Hokusai, est constitué de deux idéogrammes : Man (exécuté de manière rapide et légère) et Ga (dessin). Le manga, tel que nous le connaissons aujourd’hui, ne date que du 20ème siècle et celui qui va imposer sa technique de dessin et de narration pour des décennies, s’appelle Osamu Tezuka.

.

Les caractéristiques du manga

Presque toujours en noir et blanc, ils sont publiés dans des revues peu coûteuses sur du papier recyclé. Ces story manga utilisent un découpage “cinématographique” : cadrage et découpage temporel. Des personnages aux grands yeux sont supposés renforcer l’expressivité du visage. A noter aussi le recours aux onomatopées, beaucoup plus fréquentes et au champ d’application plus large qu’en France :

  • - le sourire : Niko Niko
  • - le scintillement : Pika Pika , d’où le nom de Pikachu, qui vaut son pesant de yens.

Les publications s’adressent à des tranches d’âge précises :

  • - Shônen pour jeunes garçons,
  • - Shôjo pour jeunes filles.

et privilégient des thèmes comme le sport, l’action, les combats, les histoires delycées ou les histoires de méchants. L’impact du Manga, au Japon, dépasse de loin la portée de la BD en France. Plus qu’un loisir, c’est un média très populaire, parfois reconnu comme un art à part entière. Les prétendants pour devenir mangaka (créateurs de mangas), sont des forçats de la créativité.

En France

Vers la fin des années 70, l’animation japonaise fait une entrée en force avec Goldodrak, puis Candy pour les filles et Albator pour les garçons. Mais les éditeurs parlent d’effet de mode. Enfin les années 2000, avec l’arrivée d’Internet, des sites spécialisés, des salons, relancent l’engouement pour le manga. Celui-ci s’impose, désormais, dans la lecture adolescente par son prix bon marché et ses sorties régulières.

Une nouvelle génération d’auteurs français, influencés par leurs propres lectures manga, publient des BD métissées des techniques manga et franco-belges.

Adaptés en jeux vidéos, en dessins animés, les mangas ont aussi leur chaîne TV sur Canalsat.


Pour en savoir +

  • - le manga de Stéphane Ferrand, collection Les Essentiels de Milan
  • - Manga, 60 ans de bd japonaise, édition du Rocher, 2005
  • - Animeland, magazine mensuel, hors série n° 5.

Sites

Il y a de nombreux mangas à ta disposition au CDI… Viens les emprunter !

Tags : , ,

L’épouvanteur

Vendredi 29 mai 2009

L’EPOUVANTEUR

Cette série est écrite par Joseph Delaney, il y a 5 livres déja parus mais un 6ème et sans doute d’autres vont sortir !!

Le héros est un garçon de 13 ans, Thomas Ward, qui devient l’apprenti de John Grégory, l’épouvanteur. Comme Tom est le  » 7ème fils d’un 7ème fils  » il peut voir les êtres surnaturels et les combattre. Ainsi au cours de ses années d’apprentissage, il va apprendre à combattre les sorcières, les gobelins et d’autres créatures de l’obscur. Mais le mal est grandissant et Tom devra le combattre à de nombreuses reprises.

Une série palpitante à ne pas lire la nuit !

Tome 1 : L’apprenti épouvanteur

Résumé :

Ce premier tome démarre par l’arriver de l’épouvanteur chez notre héros Tom Ward .On apprend qu’un épouvanteur est un homme qui combat l’obscur et les créatures comme les gobelins les fantomes et les sorcieres .L’épouvanteur va prendre Tom comme apprentit pour 5ans pour qu’il puisse prendre sa relève mais Tom ne se doute pas que le travaille d’épouvanteur est terrifiant et qu’il sera confroté si tôt aux forces de l’obscur …

Tome 2 : La malédiction de l’épouvanteur

Résumé :

Tom va affronter une créature que même l’épouvanteur n’a pas été capable de battre il y 20 ans. Il s’agit du Fléau, une créature maléfique qui terrorise les habitants d’une cathédrale. Cette bête vit dans les catacombes et Tom ira l’affronter même si son maitre le lui a interdit.

Une aventure sombre, peuplée de périples et de dangers !

Tome 3 : Le secret de l’épouvanteur

Résumé :

« L’hiver va être long et rude, mon fils.
Tous les signes l’annoncent. les hirondelles se sont envolées cers le sud presque un mois plus tôt qu’à l’accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur je n’avais jamais vu ça. ca sera une période éprouvante : aucun de nous n’en sortira indemne. aussi, ne quitte jamais ton maître. il est ton seul véritable ami. vous devrez vous soutenir l’un l’autre »

Alors que le froid se fait plus vif, l’epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber.
Il décide aussitôt de quitter chipenden pour se rendre dans sa maison d’hiver, à anglezarke. la vieille demeure est lugubre : dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermées des sorcières et des gobelins. quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l’ennemi juré de john gregory. au cours de longs mois d’hiver, tom découvre peu à peu le passé caché de son maître.
L’epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? lorsque certains secrets qu’il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, tom va se trouver en grand danger…

Tome 4 : Le combat de l’épouvanteur

Résumé :

Les sorcières de Pendle deviennent de plus en plus malfaisantes.
Le plus inquiétant, c’est que les trois clans – les Deane, les Malkin et les Mouldheel – préparent une alliance. Ensemble, ils seraient capables d’invoquer le Diable en personne ! Tom et son maître vont se rendre là-bas pour éviter le pire. Mais avant, Tom Ward doit passer chez lui pour récupérer les malles que sa mère lui a laissées en héritage. Or, une fois sur place, il découvre que la ferme a été ravagée, la grange brûlée.

Tome 5 : L’erreur de l’épouvanteur

Résumé :

Comme le danger augmente dans le comté, Tom est envoyé loin au nord par son maître afin d’être formés par Arkwright, un autre Epouvanteur. Arkwright vit dans un moulin hanté au bord d’un marais et ses traîtres méthodes de formation s’avèrent être sévère et parfois cruelles. Mais il a durci de nombreux apprentis et maintenant il doit faire de même pour Tom et le préparer à de très graves dangers dans sa vie future. Mais lorsque l’epouvanteur envoie sa propre fille, l’ancienne puissante sorcière Morwena, pour de détruire Tom, Arkwright fait une erreur de jugement, et Tom se retrouve seul face à ses ennemis. L’epouvanteur et Alice réalisent le terrible danger, en viennent a son secours, mais même avec leurs atouts conjugués, il n’est pas sûr que leurs pouvoirs réussissent à le sauver. Et quel est l’erreur de l’epouvanteur? Les conséquences de ce qui pourrait lui donner la victoire finale à la tombée de la nuit?


Ces livres vous attendent au CDI… N’hésitez pas ! Venez les emprunter !

Tags :

Le fil d’Ariane : la mythologie pour les petits

Jeudi 28 mai 2009
Dans la collection « le fil d’Ariane : la mythologie pour les petits » voici trois beaux livres adaptés par Christine Palluy et illustrés par Elodie Nouhen, Aurélia Grandin, et Aurélia Fronty.
La princesse Psyché est si belle que les hommes la vénèrent comme une déesse. Folle de jalousie, Vénus ordonne à son fils Cupidon de la venger. Mais le jeune dieu tombe à son tour amoureux de la jeune fille. Il prend le risque de l’épouser en cachette…
Le roi de Sérifos veut épouser de force Danaé, la mère de Persée. Pour la protéger, le jeune héros n’hésite pas à promettre au roi la tête de Méduse. Il part affronter le terrible monstre sous le regard bienveillant des dieux.
Ulysse et ses hommes accostent sur une île mystèrieuse et deviennent prisonniers du monstre à l’oeil unique …
.
Ces livres viennent d’arriver au CDI ! Venez les emprunter !
.
Biographie :
Christine Palluy est née en 1959. Elle vit à Nîmes dans le sud de la France. Elle écrit pour la presse et l’édition des histoires gaies et rythmées. Elle aime souvent mêler des éléments fantastiques dans la réalité quotidienne de ses récits.

 

 

Tags : ,

Vikidia : l’encyclopédie pour les enfants

Mercredi 27 mai 2009

L'image “http://www.grain2tice.fr/uploads/images/dicos/vikidia.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Dans la grande famille des encyclopédies wikis, voici les enfants !

Vikidia est une encyclpoédie collaborative fonctionnant sur le principe aujourd’hui bien connu des wikis, à destination des 8-13 ans.

Cette encyclopédie est disponible en 5 langues : français, allemand, anglais, espagnol et néerlandais.

7 portails ont été constitués, du moins dans la version française :

  • Histoire
  • Géographie
  • Biologie
  • Corps humain
  • Arts
  • Découverte
  • Mathématiques.

Une ressource utile à connaître pour tous…

Accès à l’encyclopédie en français :http://fr.vikidia.org/index.php/Accueil


Tags : , , , , , ,

Le dictionnaire visuel

Dimanche 24 mai 2009
Voilà un site remarquable !

L'image “http://3.bp.blogspot.com/_0n2DTy27Eqo/SbJDA3MrMqI/AAAAAAAAFOc/qtOyNiA4O0c/s320/le+dictionnaire+visuel.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Le Dictionnaire Visuel vous propose d’apprendre par l’image avec des planches thématiques. Les fiches claires et précises, les textes concis et rigoureux, multilingues, tout est de très grande qualité.
Le Dictionnaire Visuel est différent d’une encyclopédie ou d’un dictionnaire en ligne traditionnel car les images remplacent les mots.
Que ce soit pour vous adulte, ou pour un enfant curieux, je vous garantis que ce site devrait rester en bonne place dans vos favoris! Le nouveau Dictionnaire visuel est un outil de référence unique en son genre.
Il donne accès aux images, aux mots et désormais aux définitions d’un sujet, invitant ainsi le lecteur à se familiariser avec les concepts clés de la vie moderne et à en explorer le sens.

http://blogue.fouineux.com/wp-content/uploads/2009/03/le-dictionnaire-visuel.jpg

Dix-sept chapitres thématiques abordent des domaines aussi variés que la science, le sport, l’art ou le règne animal ; les dessins d’une grande précision et la présentation claire de l’ouvrage permettent d’acquérir des connaissances de façon ludique et efficace.
Complément indispensable d’un dictionnaire classique, Le Dictionnaire visuel offre une alternative originale pour enrichir son vocabulaire, trouver le mot juste et mieux saisir le monde.
Allez vite sur ce site vous en serez enchanté !
Tags : , , , ,

Cats !

Jeudi 21 mai 2009


Nouveauté CDI : la série « Cats » de Kang Hyun-Jun

Cats, Tome 1 :

En 2003, le nombre de chats de compagnie a dépassé celui des chiens de compagnie en France. On compte aujourd’hui 9,9 millions de chats de compagnie dans l’hexagone . Les chats fascinent : leur intelligence est souvent rapportée à des réactions humaines, leur indépendance leur confère une personnalité marquante, leurs attitudes craquantes ou pelucheuses, en font des compagnons de câlin idéaux. Tous possesseur de chats s’est un jour extasié dans la contemplation de son félin, mais sait aussi que l’animal est doté d’un humour et d’un caractère aussi imprévisible que marquant, et qu’avoir un chat, c’est accueillir dans la famille un être à part entière. Découvrez sous le crayon de l’auteur l’étrange relation qui relie les maîtres et leur félin…

Cats, Volume 2 : Cats

Ce second volume de Cats continue d’explorer avec un humour inimitable les relations complexes qui unissent l’homme et son chat. Au menu : comique de situation, dessin caricatural, avec une pointe de réalisme, notamment dans les attitudes des félins.
Toujours adepte des « pétages » de plomb en tout genre, l’auteur nous propose, entre autres, une parodie de Frankenstein, et revisite le conte de la petite fille aux allumettes et tous les petits moments du quotidien, dont le très redouté instant du bain !

Cats, Tome 3 :

Toujours débordant d’humour et de bonne humeur, on se partage donc entre les aventures de « K » et de son chat facétieux et les délires parodiques de l’auteur qui se plait toujours à détourner les standards du cinéma. Science-fiction et aventures jurassiques sont au menu de ce volume. Le chat et son maître sont toujours en confrontation, pour la possession d’une gomme, ou pour marquer son territoire !

Cats, Tome 4 :

Dans ce volume, retrouvez, les aventures du chat dans l’espace, dans la préhistoire, de nouveaux moments drôles et hilarants de la vie du maitre et de son chat, et des parodies de film connus…

Avis d’un lecteur :
un manwha (équivalent coréen du manga) pas comme les autres !
Si vous aimez les chats, vous découvrirez un peu l’aspect psychologique de celui-ci, au travers de manwha. Si vous en avez vous vous retrouverez surement dans certaines des situations présenté. Je crois que je n’ai jamais autant ris en lisant un livre ou une bande-dessiné qu’avec celui-ci, c’est donc vivement que je vous le conseil.
Tags : ,

Ewilan : les mondes imaginaires

Lundi 20 avril 2009

Suite à notre article sur les nouveautés du CDI et consacré à la série « Ellana ».

Voici Le site « lesmondesimaginairesderageot » où vous retrouverez Pierre Bottero et les deux trilogies d’Ewilan ainsi que des rubriques consacrées à l’auteur, à l’illustrateur, aux personnages, le tout accompagné d’un sondage.

Ces deux trilogies sont disponibles au CDI ! Venez les emprunter !

En voici la présentation...

.

La Quête d’Ewilan

.

En pénétrant accidentellement dans l’univers de Gwendalavir, Camille découvre qu’elle est l’élue sur laquelle repose la survie de tout un peuple. Après avoir appris à maîtriser le Don du dessin et terrassé de nombreux ennemis, Camille devient Ewilan… Sa quête lui permet de faire la lumière sur son identité, ses responsabilités, ses aspirations et sa place dans le monde.


D’un monde à l’autre

La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité. Épaulée par le maître d’armes de l’empereur et un vieil érudit, Camille parviendra-t-elle à maîtriser son pouvoir ?
Les frontières de glace

.

Les Frontières des glaces

En Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles garantes de la paix. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons, d’ogres et de mercenaires du Chaos, résolus avec les Ts’liches à tuer Ewilan, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls. Salim se lie d’amitié avec une marchombre aux pouvoirs fascinants, tandis qu’Ewilan assoit son autorité et affermit son Don. Mais pour prétendre délivrer les Sentinelles, elle devra d’abord percer le secret du Dragon.

.

L’île du destin

Les Sentinelles libérées, Ewilan et Salim rejoignent la Citadelle des Frontaliers avec leurs compagnons. Là, Ewilan découvre la retraite du légendaire Merwyn, le plus grand des dessinateurs. Il leur conseille de regagner l’autre monde et de convaincre Mathieu, le frère d’Ewilan, de les suivre en Gwendalavir. À leur retour avec lui, la troupe embarque pour les îles Alines où les parents d’Ewilan sont détenus par la traîtresse Éléa Ril’ Morienval. Mais des pirates les pourchassent. Ewilan parviendra-t-elle à mener sa quête jusqu’au bout ?

.

.

Les Mondes d’Ewilan

.

À peine sa quête achevée en Gwendalavir, Ewilan est séquestrée sur Terre et privée de son Don. Affaiblie par la captivité mais dévorée par la soif de vengeance et de justice, elle se découvre de nouvelles ressources et des alliés inattendus. Bientôt, sa fuite l’entraîne vers des contrées inconnues…

La forêt des captifs

Tandis que ses parents explorent des territoires sauvages de l’autre monde, Ewilan se retrouve prisonnière sur Terre d’une sinistre « Institution ». Au cœur de ce laboratoire clandestin, la Sentinelle félonne éléa Ril’ Morienval fomente son retour en Gwendalavir qu’elle cherche plus que jamais à conquérir. Traumatisée et réduite à l’impuissance par de terribles expériences, Ewilan ne peut compter que sur le courage de Salim et le sacrifice d’un homme-lige. Il lui faudra apprendre la patience sous l’œil bienveillant d’un vieil ermite, afin de recouvrer ses forces. Alors seulement sonnera l’heure de la vengeance…


L’œil d’Otolep

De retour à Gwendalavir, Ewilan découvre qu’une méduse aux tentacules mortels tente d’envahir l’Imagination. Alors qu’un mal sourd infecte son organisme, elle se joint à l’expédition qui part vers Valingaï afin de ramener Illian, un jeune garçon aux pouvoirs incroyables délivré de l’Institution, dans sa famille. Après avoir combattu de terribles ennemis, la troupe parvient aux confins de l’Empire devant l’Œil d’Otolep. Ce lac mythique aux eaux mystérieuses délivrera-t-il Ewilan du parasite mortel qui la détruit peu à peu ?


Les tentacules du mal

Ewilan et ses compagnons poursuivent leur périple vers Valingaï avec une triple mission : rendre Illian à sa famille, retrouver Altan et élicia Gil’ Sayan, et anéantir la méduse qui s’étend dans l’Imagination. Ils traversent le désert Ourou et gagnent Hurindaï, une cité qui ne tarde pas à être attaquée et détruite par les armées de Valingaï. Les Alaviriens échappent de peu à la mort et reprennent leur voyage. C’est à Valingaï, sur le sable des arènes, que le destin d’Ewilan, celui de ses amis, d’Éléa Ril’ Morienval et de la méduse, se croiseront une dernière fois dans une confrontation sans pitié. Une confrontation où la lumière sera faite sur le passé et où se jouera l’avenir du monde.

Tags : , ,

Deux nouveaux livres de Pierre Bottero !

Dimanche 19 avril 2009

Le Pacte des MarchOmbres, Tome 1 : Ellana

Le Pacte des MarchOmbres, Tome 1 : Ellana

Ellana, petite fille, perd ses parents suite à l’attaque de raïs . Des « Petits » la recueillent alors, et c’est dans la forêt, dans les arbres, que la jeune femme grandira . Elle décide tout de même de revenir vers ceux de sa race et rencontre un homme, qui lui révélera un mot : marchombre . Jilano Alhuïn la prend ensuite comme élève, durant trois ans, mettant ainsi à profit ses nombreuses capacités . C’est une élève remarquable, qui avance, petit à petit, vers la voie de l’harmonie, vers la guilde des marchombres . . .

Pour les lecteurs et lectrices des « Quêtes d’Ewilan » et des « Mondes d’Ewilan », nous replongeons ici dans l’enfance d’Ellana . Ce livre est bien sûr bercé par le mystère d’une guilde, mais nous révèle quelques éléments du passé de la jeune femme .
Il glisse peu à peu au fil du temps, suivant une histoire de toute beauté . Pierre Bottero signe avec ce livre le début d’une troisième trilogie tout aussi prometteuse que les autres .

Le Pacte des MarchOmbres, Tome 2 : Ellana : L’envol

Le Pacte des MarchOmbres, Tome 2 : Ellana : L'envol

Encore apprentie marchombre, Ellana est chargée par Jilano, son maître, d’une mission à haut risque : escorter une caravane au chargement précieux et mystérieux. Mais au fil de ses rencontres, Ellana peine à identifier ses véritables ennemis, la voie tend à se dérober devant elle et les choix qui engagent sa loyauté et ses sentiments se révèlent périlleux…

Commentaires :

Inuiss
Ellana, un reve, un livre…
Je viens de lire le premier chapitre du tome deux, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il m’a mi l’eau à la bouche. Je remercie pierre Bottero pour ses livres, ils m’ont offert tout ce que je recherche dans un livre: suspense, combat, amitié, amour!!! bref que du bonheur. Ellana étant mon personnage préféré de la quête d’Ewilan je ne suis pas déçus d’en savoir un peu plus sur elle!!! Vive PIERRE BOTERRO fait qu’il ne s’arrête jamais d’écrire !


labigfan2Ellana
BRAVO !
Je dis bravo à pierre Bottero pour ses livres merveilleux. J’ai adoré Ellana, l’envol et l’oeil d’Otolep de la trilogie les Mondes d’Ewilan, ma mère m’a acheté la prophétie pour noël. J’ai trop hâte de le lire.

Tags : , ,

Fabrice Colin : trois nouveaux livres au CDI

Vendredi 17 avril 2009

Trois nouveaux livres de l’auteur  Fabrice Colin sont désormais à votre disposition au CDI…

Le Livre des Monstres :

.

Détails sur le produit

Je m’appelle William, j’ai dix-sept ans et je suis le fils d’une humaine et d’un loup-garou. Dans ce livre, je vais réunir toutes les descriptions de monstres que j’approcherai durant mon voyage. Frankenstein, Dracula, Lucifer, ogres et zombies, autant de créatures terrifiantes qui livreront leurs secrets. Si je reviens vivant du Monde noir… Peut-être, j’en ai l’espoir, je retrouverai aussi la trace de mon père, disparu il y a douze ans. Il est temps ! je dois partir maintenant…

La Malédiction d’Old Haven :

Détails sur le produit

L’heure est venue pour Mary de quitter l’orphelinat de la Sainte Charité, ce couvent où les soeurs l’ont recueillie 17 ans auparavant. A elle maintenant de prendre sa vie en mains. Partie pour Boston, la jeune fille s’arrête à Old Haven, vieux village dont elle a l’impression de connaître les paysages. C’est là que fut brûlée vive une sorcière du nom de Lisbeth Wickford. En digne descendante de cette lignée, Mary se révèle une sorcière puissante. Epaulée par la Fraternité d’York, communauté de sorciers désireux de rétablir la liberté, elle fuit l’empereur despotique de cette Amérique de 1723. Sous les ordres de ce derniers, les inquisiteurs font régner la terreur, servant ses projets de grandeur suprême qui mettent le monde en danger. Capturée par des pirates puis enfermée à la cour du tyran, Mary se retrouve au coeur du conflit qui oppose deux magies.

La Fin du Monde :

Détails sur le produit

Lorsque la première bombe atomique explose au-dessus de San Francisco, Jim Thompson veut croire qu’un avenir existe encore. Hélas! Aux quatre coins du globe, une guerre nucléaire totale se propage. L’un après l’autre, tous les pays sont rayés de la carte : le pire des scénarios est devenu réalité. Chine, Egypte, France, Etats-Unis… Séparés par des milliers de kilomètres, quatre adolescents aux destins mystérieusement liés s’efforcent d’échapper à l’inéluctable et de rallier une base secrète du Groenland. Mais peut-on survivre à la fin du monde ?

L’auteur :

Fabrice Colin

D’abord rédacteur de jeux de rôles, pigiste puis collaborateur de la revue Casus Belli, il publie son premier roman Neuvième cercle en 1997 sous l’impulsion de Stéphane Marsan. Il s’est depuis illustré dans de nombreux domaines des littératures de l’imaginaire (trois fois lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire), écrivant pour les enfants (Les enfants de la lune, Projet oXatan, La Malédiction d’Old Haven) aussi bien que pour les adultes (Dreamericana, Or not to be, Kathleen, etc.) Il est également scénariste de BD et auteur de pièces radiophoniques. Son œuvre, en pleine mutation, a déjà été saluée par de nombreux prix littéraires.

Tags : , , ,

Dr Slump : un nouveau manga au CDI ! Les trois premiers tomes pour le découvrir !

Lundi 23 mars 2009

Bienvenue au village Pingouin !
Vous ferez connaissance avec Senbeï Norimaki et sa création, le robot à l’apparence d’une petite fille qui ne fait que des bêtises.

Très proche de l’univers des dessins animés de Tex Avery, Akira Toriyama nous livre ici une série complètement délirante où il laisse son imagination et son humour le diriger.

Les trouvailles graphiques et l’humour insolent d’Akira Toriyama ont fait de cette série son premier succès, bien avant la création de Dragon Ball.

Le Docteur Slump (de son vrai nom Senbei Norimaki) crée un androïde qui a les traits d’une jeune fille de 13 ans et décide de la tester en l’insérant dans la vie du village Pingouin en la présentant comme sa sœur Aralé.

Cependant celle-ci possède des supers pouvoirs (force, vitesse, intelligence) ainsi qu’une grande naïveté, et va chambouler la vie du village habité par des êtres quelque peu extravagants… Le but ultime et inavoué de Senbei est d’épouser Midori Yamabuki, la ravissante institutrice de l’école du village Pingouin.

Tags : , , ,

Un auteur à découvrir au CDI au travers de ses livres…Anne-Laure Bondoux

Jeudi 19 mars 2009

Pleins feux sur…. Anne-Laure Bondoux ! Ses livres sont au CDI !

Ma vie:

Je suis née à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, en avril 1971, mais j’ai passé mon enfance et mon adolescence à Marly-le-Roi, dans les Yvelines.

Occupations favorites d’enfant : jouer au foot avec les garçons, rouler à fond la caisse sur mon vélo, me prendre pour Zorro ou un cow-boy, lire, dessiner, écouter des histoires, des poèmes, ou les disques de Georges Brassens et d’Anne Sylvestre, jouer avec ma sœur…

Occupations favorites d’adolescente : me disputer avec ma sœur, jouer au basket, écrire dans mon journal intime, lire des romans classiques, aller au cinéma, faire du théâtre, écrire de longues lettres à mes amies, me promener seule dans Paris les jours d’hiver, cultiver mon blues, m’ennuyer sur un banc, rêver à ma vie d’adulte…

Vers 15-16 ans, j’ai commencé à formuler l’idée que je voulais devenir écrivain. J’ai participé à de nombreux concours de nouvelles, sans gagner une seule fois. C’était vexant, mais formateur !

À 18 ans, j’ai fini mon premier roman, entièrement tapé sur la vieille machine à écrire mécanique de mon père. Ça faisait mal aux doigts.
Je l’ai envoyé à une dizaine de maisons d’édition, qui l’ont refusé. C’était vexant, mais formateur !

Après mon Bac (littéraire), j’ai entamé une licence de Lettres Modernes.

Entre 20 et 25 ans : petits boulots, naissance de ma fille, rédaction de deux autres romans refusés (vexant et formateur…), obtention de ma licence, échec

au concours d’entrée de la Fémis, naissance de mon fils, écriture de chansons et de pièces de théâtre, dont certaines ont été chantées ou jouées sur de vraies scènes devant de vrais spectateurs…

À 25 ans, je suis entrée comme rédactrice chez Bayard presse. J’ai participé à la création et au lancement d’un magazine de lecture (Maximum devenu Dlire), et découvert l’univers de la littérature jeunesse.
J’ai commencé à publier dans les revues (Astrapi, Belles Histoires, J’aime Lire), j’ai fait du rédactionnel publicitaire, et un premier petit texte est paru aux éditions Syros.

J’ai quitté Bayard en janvier 2000 pour pouvoir consacrer tout mon temps à l’écriture.

Aujourd’hui, j’ai publié huit romans et je me demande ce qu’est devenue la vieille machine à écrire de mon père. J’ai un bel ordinateur. Je ne me dispute plus du tout avec ma sœur. Mes enfants me dépassent. J’ai repris le basket (très doucement !), je m’ennuie rarement, j’aime toujours aller au cinéma ou me promener dans Paris en hiver… et je rêve à une foule de projets.

Mes livres:

.

Tags : , ,

Amos Daragon : une série de livres à découvrir au CDI

Jeudi 19 mars 2009

Amos Daragon est une suite de livres d’aventures médiévales fantastiques créée par l’écrivain et comédien québécois Bryan Perro.

Cette série est éditée aux éditions des Intouchables. Elle a été traduite en 18 langues. 

Résumé:

Amos Daragon est un jeune garçon de douze ans, brillant et rusé.

Un jour, il rencontre une sirène mourante, tuée par des êtres maléfiques, qui lui confie un message pour Gwenfadrille, la reine des fées.

La fée lui apprend alors qu’il est le premier élu de la nouvelle génération des porteurs de masques.

Leur mission est de rétablir l’équilibre du monde, menacé par la guerre sans merci que se livrent les dieux du bien et du mal.

Amos va devoir partir en quête des quatre masques de pouvoir qui contrôlent les quatre éléments (eau, air, feu, terre) et des seize pierres élémentaires qui augmentent leur puissance afin d’accomplir son destin.

12 volumes pour découvrir cette nouvelle série héroique-fantasy!

  1. Porteur de masques (2003)
  2. La Clé de Braha (2003)
  3. Le Crépuscule des dieux (2003)
  4. La Malédiction de Freyja (2003)
  5. La Tour d’El-Bab (2003)
  6. La Colère d’Enki (2004)
  7. Voyage aux Enfers (2004)
  8. La Cité de Pégase (2005)
  9. La Toison d’or (2005)
  10. La Grande Croisade (2005)
  11. Le Masque de l’Éther (2006)
  12. La Fin des dieux (2006)

Quelques mots sur l’auteur:

Bryan Perro (Bryan Perreault) est né le 11 juin 1968 à Shawinigan.

Il vit actuellement à Saint-Mathieu-du-Parc, Québec, Canada.

Il effectue une formation de comédien et de professeur de théâtre à l’UQAM (Université du Québec à Montréal), une scolarité de maîtrise en Études québécoises à l’UQTR (Université du Québec à Trois-Rivières) où il étudie le loup-garou dans la tradition orale du Québec.

Il réalise son rêve et devient écrivain à temps plein grâce à sa populaire série jeunesse Amos Daragon (12 tomes).

Reconnue internationalement, la série est traduite en dix-huit langues et a permis à son auteur de remporter, en 2006, le Prix jeunesse en littérature de science-fiction et de fantastique québécoise.

En plus de son travail de comédien, de metteur en scène et de conteur, Bryan Perro a enseigné près de dix au Collège Shawinigan où il a dirigé bon nombre de pièces de théâtre.


2006 – Prix Jeunesse de science-fiction et de fantastique québécois
2006 – Prix Personnalité des Salons du livre
2005 – Palmarès Communication-Jeunesse des livres préférés des jeunes
2004 – Auteur Coup de cœur, jeunesse, Salon du livre de l’Outaouais
2004 – Auteur Coup de cœur, jeunesse, Salon du livre de Trois-Rivières

Tags : , , , ,

A la croisée des mondes : trois livres en complément à la série

Samedi 7 mars 2009

Trois livres supplémentaires s’ajoutent à la série « A la croisée des mondes ». Deux d’entre eux sont publiés en français, l’autre n’a pas encore été édité.

  • Lyra et les oiseaux, une très courte histoire qui se passe deux ans après le Miroir d’ambre et n’est pas essentielle à la série.
  • Il était une fois dans le Nord, également une courte histoire centrée sur la rencontre de Lee et Iorek, sorti en français en septembre 2008.

  • Le Livre de la Poussière, un livre qui sans être une suite de l’ouvrage, présente des informations complémentaires, notamment sur la Poussière, et même les personnages. Il se déroule quelques années après la trilogie, avec Lyra alors âgée de 16 ou 17 ans. (Edition à venir)
Tags : , , ,

A la croisée des mondes

Vendredi 6 mars 2009

Peut-être que vous avez vu le film et que vous l’avez aimé… en attendant l’épisode suivant prévu pour cette année ou l’année prochaine vous pouvez lire la suite de cette fabuleuse épopée…

.

.

Des ours en armure, un poignard capable de découper des fenêtres entre les mondes, un homme défiant l’autorité de Dieu, une jeune femme détective ne craignant rien ni personne, un rat devenu garçon… Autant d’inventions et de personnages inoubliables sortis de l’imagination d’un écrivain, Philip Pullman, qui a su conquérir des millions de lecteurs de toutes générations à travers le monde.

.

.

À la croisée des mondes est à la base une trilogie composée des livres :

Les Royaumes du Nord, la boussole d’or

Découvrant que sa mère est responsable des disparitions d’enfants qui touchent la région, Lyra part vers le Nord à leur recherche. Dans des mondes parallèles, elle va lutter contre les forces du mal accompagnée de Pantaleïmon, son « daemon » , sorte de conscience d’apparence animale et génie protecteur… Original et captivant, l’univers de Philip Pullman est une mine de trouvailles qui plongent leurs racines au plus profond des rêves. Un livre qui a fait date.

La Tour des anges

Deuxième tome de la trilogie extraordinaire de Philip Pullman. Will, un jeune garçon, est à la recherche de son père disparu depuis de longues années. Persuadé d’avoir tué un homme, il fuit et découvre par hasard une ouverture qui mène dans un monde parallèle. Il rencontre Lyra, l’héroïne du premier tome. Ensemble ils vont affronter les forces du mal et découvrir le secret de la Tour des Anges. Ce récit épique et captivant se dévore d’une traite. On y croise des sorcières, de terribles spectres, des mondes parallèles et des personnages fort peu reluisants.

Le Miroir d’ambre

Troisième et dernier tome de la trilogie de Philip Pullman. Lyra est enlevée par sa mère Mme Coulter. Cette dernière l’a tient cachée dans une grotte. Et pour s’assurer de sa soumission, l’a plongée dans un sommeil artificiel. Pendant ce temps, Will, qui vient juste de retrouver et de perdre son père, est invité par deux anges à se rendre auprès du père de Lyra, Lord Astriel. Mais Will n’a qu’une envie : retrouver son amie. Mais le monde de Lyra entre en ébullition. Cette jeune fille est la nouvelle Eve annoncée. Ce qui provoque, au sein des différentes églises, un mouvement de panique. L’Eglise redoutant la nouvelle tentation veut faire disparaître l’enfant.

Des ouvrages incontournables pour les amateurs d’héroique-fantaisie !

Tags : , ,

Jean-Marie Gustave Le clézio : Prix Nobel de littérature

Mercredi 28 janvier 2009

.

.

.

.

Le Prix Nobel de littérature a été décerné cet année à un écrivain Français qui s’appelle Jean-Marie Gustave Le Clézio. Il a écrit de nombreux livres de littérature jeunesse que tu peux venir lire au CDI.
Pour que tu connaisses un peu mieux cet auteur important nous avons décidé de mettre en ligne cette petite présentation :

Jean-Marie Gustave Le Clézio est considéré comme l’un des plus grands représentants de la littérature française contemporaine.Ses racines, française, britannique et mauricienne, fondent son goût prononcé pour le voyage et l’univers singulier de ses écrits.Lui qui passe sa vie à côtoyer et à faire connaître des civilisations menacées, comme celles des Amérindiens ou des Berbères, ne cache pas sa révolte face à la violence et à la bêtise du monde occidental.
L’oeuvre de Jean-Marie Gustave Le Clézio, véritable hymne à la beauté et au partage, s’impose comme une réflexion nécessaire sur notre culture et une ouverture bénéfique à l’autre.

.

.

Cette carte indique des lieux où a séjourné Le Clézio et qui ont été des sources d’inspiration au fil de ses romans.

.

.

.

.

« Notre seule vraie famille est celle des livres. On y éprouve un sentiment de perméabilité avec celui qui raconte : il donne tant de force, tant de frissons.»

Extrait du magazine Télérama – 13 décembre 2000
.

.

JMG Le Clézio dans les années 60

.

.

http://www.dailymotion.com/video/x70igg

.

.

Voici des livres que tu peux trouver au CDI et pour certains que nous n’avons pas encore en librairie

.

.


Daniel ne parle presque pas et n’a pas d’amis. On dirait qu’il dort les yeux ouverts. Il a l’air de venir d’ailleurs. Il aurait pu s’appeler Sindbad le Marin, dont il a lu les aventures, le seul livre qu’il connaisse par cœur : son regard ne s’anime que lorsqu’on lui parle de mer et de voyages. Mais la mer, il ne l’a jamais vue. Alors, un jour de novembre, sans rien dire à personne, il s’en va pour ne plus jamais revenir…

.

.

Un matin du mois d’octobre, Lullaby décide de ne plus aller en cours. Elle écrit à son père, glisse dans un sac quelques objets et, empruntant le chemin des contrebandiers, part en direction de la plage. Un petit garçon qui revient de la pêche, une jolie maison grecque, mais surtout le soleil et la mer remplissent ses journées d’ivresse et de liberté. Un jour, pourtant, il faut revenir à l’école. Qui donc voudra croire à son étrange voyage ? Une rêverie adolescente lumineuse et poétique, une héroïne en quête de liberté. Retrouvez l’immense talent d’écrivain de J.M.G. Le Clézio, auteur contemporain majeur.

.

.

« Je n’ai jamais cherché que cela en écrivant : communiquer avec les autres »

.

.

.

.

Un petit garçon qui s’ennuie et qui rêve de voyager s’enfonce dans la forêt, à la rencontre des arbres. Il prend le temps de les apprivoiser, surtout le vieux chêne qui a un regard si profond. Il peut même les entendre parler. Et quand les jeunes arbres l’invitent à leur fête, le petit garçon sait qu’il ne sera plus jamais seul.
Un voyage magique et poétique au pays des arbres raconté par un grand auteur contemporain.

.

.

.

.


Pouce et Poussy se ressemblent tant que tout le monde les croit jumelles. Même visage espiègle. Même rire enfantin. Un jour, elles quittent l’usine et décident de partir. Avec leurs maigres économies, elles s’achètent un billet pour le Sud, pour mener enfin la grande vie. Celle dont elles ont toujours rêvé…
Deux récits tendres et poétiques, sur la fragilité des rêves et la puissance de l’imaginaire. Quête de liberté, amour de la nature, J.M.G. Le Clézio, avec son talent unique, nous fait partager de grands moments d’émotion.

.
.

« Mes livres sont ce qui me ressemble le plus »

.

.

.

.


De l’Europe à l’Afrique, c’est la trajectoire de trois destins qui se nouent à Onitsha. En 1948, Maou et Fintan, son fils, s’embarquent pour le Nigéria retrouver Allan, le père bien-aimé et inconnu. Mais dans la moiteur du fleuve, au son des tambours, c’est un rêve qui s’effondre et un continent de fièvre et de violence qui surgit devant les yeux effarés des deux nouveaux arrivants. L’Afrique n’est pas cette terre de bonheur dont rêvaient Maou et Fintan. Alors, il faut reconstruire le rêve, loin des mesquineries du microcosme colonial, et apprendre à aimer le monde âpre du continent noir, découvrir ses secrets ancestraux, sa lutte pour la liberté, tout l’amour dont il est capable.
Dans une prose poétique et émouvante, Le Clézio raconte l’itinéraire chaotique d’une famille éclatée que seule la révolte pourra ressouder, alors même que gronde le peuple d’Onitsha depuis trop longtemps sous le joug de la puissance anglaise.

.

.

Aquarelles de JMG Le Clezio

.

.


« L’artiste est celui qui nous montre du doigt une parcelle du monde. »

L’Extase matérielle

.

.

.

.

Avant, il y avait l’eau laiteuse qui reflétait le ciel, le souffle rauque des baleines, leur immense dos noir glissant à la surface de la mer. Avant, John, natif de Nantucket, montait sur le Léonore, commandé par le capitaine Charles Melville Scammon. L’un avait un désir de mer qui lui faisait les yeux brillants. L’autre espérait trouver l’endroit, encore secret, où se rassemblaient les cétacés. Depuis cette découverte, les « pawana » sont prises au piège, la nature est souillée et les hommes ont vieilli. Leurs souvenirs sont dans ce livre.
L’accompagnement pédagogique étudie la construction narrative du roman et particulièrement son incipit. Le thème de la baleine, florissant dans la littérature (depuis la Bible jusqu’à Luis sepulveda), permet un travail sur l’intertextualité. La portée éthique de Pawana rend sensibles les enjeux écologiques et la défense des minorités.
Roman (XXe siècle) recommandé pour la classe de sixième.

.

.

« Longtemps je restais là à regarder le mot étrange, sans comprendre, à moitié caché dans les hautes herbes, entre les feuilles de laurier-sauce. C’était un mot qui vous emportait loin en arrière, dans un autre temps, dans un autre monde, comme un nom de pays qui n’existerait pas. »

.

.

.

.

.

De ce voyage vers la Saguia el Hamra, nous avions parlé depuis la première fois que nous nous sommes rencontrés.
Les circonstances, nos occupations, nos préoccupations familiales, ainsi que la situation troublée dans laquelle se trouvait une grande partie du territoire des nomades Aroussiyine avaient rendu ce retour improbable, voire impossible. Et voici que tout d’un coup, alors que nous n’y songions plus, le voyage devint possible. Il était venu à nous quand nous ne l’espérions plus. Nous pouvions en parler d’une façon très simple, comme s’il s’agissait de visiter une province lointaine.
Entendre parler les Aroussiyines, les approcher, les toucher. De quoi vivaient-ils ? Avaient-ils toujours des troupeaux de chameaux et de chèvres, élevaient-ils toujours des autruches ? Combien étaient-ils ? Avaient-ils changé au cours des siècles, depuis que sidi Ahmed el Aroussi avait fondé la tribu ? Nous voulions entendre résonner les noms que la mère de Jemia lui avait appris, comme une légende ancienne, et qui prenaient maintenant un sens différent, un sens vivant : les femmes bleues ; l’assemblée du vendredi ; les Chorfa, descendants du Prophète ; les Aït Jmal, le Peuple du chameau : les Ahel Mouzna, les Gens des nuages, à la poursuite de la pluie.
Nous sommes partis sans réfléchir, sans savoir où nous allions, sans même être sûrs que nous y arriverions.

.

.

.

.

« Les mots ne veulent pas dirent les sentiments, les passion ou les obsessions. cela ne les intéresse pas. ils vibrent et tremblent comme des oiseaux avant de crier»

L’inconnu sur la Terre (1978)

.

.

.

.

.

.

Aquarelles de J-M-G Le Clézio – Éditions Seghers

.

.


Les contes de Le Clézio, qui semblent nés du rêve et du recueillement, nous parlent pourtant de notre époque. Venu d’ailleurs, Mondo le petit garçon qui passe, Lullaby la voyageuse, Jon, Juba le sage, Daniel Sindbad qui n’a jamais vu la mer, Alia, Petite Croix, et tant d’autres, nous sont délégués comme autant d’enfants-fées. Ils nous guident. Ils nous forcent à traverser les tristes opacités d’un univers où l’espoir se meurt. Ils nous fascinent par leur volonté tranquille, souveraine, accordée au silence des éléments retrouvés. Ils nous restituent la cadence limpide du souffle, clé de notre âme.

.

.

.

.

.

http://www.dailymotion.com/video/x70nld

.

.

.

Prix Nobel de littérature pour l’année 2008

Le prix Nobel de littérature pour l’année 2008 est attribué à l’écrivain français Jean-Marie Gustave Le Clézio
« l’écrivain de la rupture, de l’aventure poétique et de l’extase sensuelle, l’explorateur d’une humanité au-delà et en-dessous de
la civilisation régnante ».

Le secrétaire perpétuel

.

.


« J’ai toujours cru que la littérature c’était comme la mer, ou plutôt comme le vol d’un oiseau au-dessus de la mer, glissant très près des vagues, passant devant le soleil »

.

.

Stockholm, Crépuscule sur la mer. (C’est la ville où est décerné le prix et où chaque lauréat du Nobel doit faire un discours.)

.

.

Image de prévisualisation YouTube

.

.

.

.

« Je suis persuadé qu’on est libre. Ecrire, c’est une façon d’exprimer cette liberté. »

cité dans « Le monde des livres » daté du 2 juin 1995

.

.http://www.dailymotion.com/video/x70mh3

« Il faut continuer à lire des romans ! »

.

.
.

Donnez votre avis
Cet article vous a-t-il intéressé ?

oui non
Voir les résultats
sondages, votes gratuit chez www.votations.com

.
.

Tags : , , , , , , , , , ,

Bonjour et bienvenue sur le Blog du CDI des Matagots!

Vendredi 3 octobre 2008

C’est la rentrée et le CDI ouvre ses portes et son espace BLOG à tous les élèves , les professeurs, les parents d’élèves…

Des sites pédagogiques et des sites d’aide aux élèves sont proposés ainsi que les actions menées et réalisées au CDI, les expositions, les travaux des élèves, les manifestations culturelles(printemps des poètes…) et pédagogiques (voyages, classe « écriture », arts plastiques, partenariat avec les professeurs et les classes de SEGPA et UPI et toutes autres expériences riches et innovantes…)

N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires, vos remarques, vos idées…

Merci d’avance

Les « gestionnaires » du blog

Yann Vibert Céline Sassatelli

Tags : , , , , , , , , , , , ,

Je sais trouver ou ranger les livres documentaires au CDI

Vendredi 23 mai 2008
Tous les renseignements que tu cherches, toutes les réponses aux questions que

tu te poses se trouvent dans les documentaires.
Comme pour les romans et les contes ils ont eux aussi:
leur propre adresse
leur propre cote, la cote d’un documentaire est formée par:
un nombre correspondant à une grande classe
suivi des trois premières lettres du nom de l’auteur.


Cette façon de classer les documentaires est utilisée dans presque

toutes les bibliothèques du monde, c’est la classification de Dewey.

Ces cotes en chiffres se retrouvent sur les étiquettes de chaque livre: elles commencent par un chiffre de 0 à 9.

A chaque classe correspond une couleur, que l’on retrouve sur chaque ouvrage sous forme de gommette colorée.

Chaque classe comporte 10 divisions, puis chacune, 10 subdivisions.


Les dix classes du savoir


Classe 000 : Généralités (noir) De tout un peu !!
Des encyclopédies, des dictionnaires.
Classe 100 : Philosophie (Marron) Penser, sentir
Des livres sur les sentiments, l’amitié, la psychologie, les philosophies des différentes époques.
Classe 200 : Religion (rouge) Croire
Toutes les religions, les croyances des hommes, à travers les âges. La mythologie.
Classe 300 : Science sociales (orange) Vivre ensemble
La vie en société, ses règles, ses coutumes. L’éducation, les communications, la politique, les lois, l’économie, la guerre.
Classe 400 : Langues (jaune) Parler
Dictionnaires et ouvrages sur les langues : la grammaire, le vocabulaire, les dictons, les proverbes, l’origine des mots.
Classe 500 : Sciences de la nature et mathématiques (vert) Calculer, observer
Les mathématiques, l’astronomie, la physique, la chimie, la géologie, la biologie, les plantes et les animaux
Classe 600 : Technique (bleu) Réaliser
L’application des sciences : la médecine, l’industrie, l’électricité, les moteurs, l’agriculture et l’élevage, l’alimentation , Tout ce que les hommes fabriquent : les maisons, les routes, les habits, les meubles, les véhicules.
Classe 700 : Arts et loisirs (violet) Créer, se distraire
Les arts : la peinture, la sculpture, l’architecture, la musique, le théâtre, la photographie, le cinéma, l’artisanat. Les loisirs, les jeux et les sports.
Classe 800 : Littérature (gris) Ecrire, s’exprimer
Exprimer ses rêves, ses idées, ses sentiments.
Classe 900 : Histoire et géographie (blanc) Connaître et comprendre le monde
Tous les continents, les pays, les régions, les fleuves. L’histoire de la planète depuis la préhistoire jusqu’à nos jours, et particulièrement l’histoire de la France.




Tags : , ,