Au programme du Club lecture du 18 avril

17 04 2013

PolinaVivès, Bastien – KSTR

 » Il faut être souple si vous voulez espérer un jour devenir danseuse. Si vous n’êtes pas souple à 6 ans, vous le serez encore moins à 16 ans. La souplesse et la grâce ne s’apprennent pas. C’est un don. Suivante… « 

Librement inspiré de la vie de la jeune danseuse étoile russe Polina Semionova, ce roman graphique raconte l’évolution d’une danseuse, ses débuts à l’Académie Bojinski, sa rencontre avec son mentor, personnage dur et très charismatique, jusqu’à ses premières scènes et ses réussites bien des années plus tard…

Cette bande dessinée à remporté le « Grand prix de la critique BD 2012 », et la « BD Awards 2012 » du meilleur dessin.

Voir la vraie Polina danser

 

Leviathan (1) – Westerfeld, Scott ; Fournier, Guillaume (Trad.) – Pocket jeunesse

1914 : Aventures et histoire d’amour dans une Europe réinventée.
Nous suivons Alek, fils de Feu l’archiduc d’Autriche, qui fuit son pays en compagnie du Comte Volger, son précepteur, et de maître Klopp, son professeur d’escrime, et du maniement des machines.
De l’autre côté, en Grande-Bretagne, il y a Deryn une fille de 15 ans,qui se fait passer pour un garçon de plus de 16 ans pour pouvoir s’embarquer dans l’Air Service et qui se retrouve à bord du Lévithan, une grosse machine à moitié animale… Les deux héros sont amenés à se rencontrer alors que débute la première guerre mondiale…

 

Je veux vivreDownham, Jenny ; Paluel-Marmont, Aleth (trad.) / Pocket jeunesse

Tessa vient d’avoir seize ans et se sait condamnée. Dans quelques semaines, elle mourra d’une leucémie. Partagée entre la révolte et l’angoisse, l’injustice et les aspirations propres à son âge, Tessa décide de tout connaître de la vie avant de mourir, y compris les transgressions, la célébrité…
Aidée de sa meilleure amie, de ses parents qui acceptent tout, Tessa se lance alors dans une course contre la montre, contre la mort, pour vivre !

L’auteur, s’est inspirée de sa propre expérience d’actrice dans les hôpitaux pour écrire ce chef-d’œuvre d’émotion.

 

Plus légers…

Journal d’une grosse nouille (1)Russell, Rachel  – Milan

Nikki est une grosse nouille bien nulle. C’est du moins ce que raconte la bande des « Blondes », menée par l’infâme Mackenzie. Pleine d’humour et de bonne humeur, elle décide de relever le défi de façon… inattendue. Nouveau collège, nouvelle ennemie, nouvel amour, nouveau journal intime : Nikki va pouvoir se lâcher.   Elle nous rapporte tous ses malheurs et toutes ses anecdotes, le tout illustré par elle-même. Identification garantie !

 

Dans la voiture de JohnnyAtangana, Louis – Éd. du Rouergue

C’est l’été et Julien, 16 ans s’ennuie, coincé dans sa banlieue pour cause de porte-monnaie vide. Sorti faire des courses pour sa mère, il succombe au charme d’une BMW flambant neuve garée devant son immeuble. « Soudain elle est là, si belle : la BMW de Johnny, le caïd de la cité des Lilas. Comment résister ? Julien se glisse à la place du conducteur. Mais voilà que Johnny revient, et il est en colère. Mort de peur, Julien démarre. À la vitesse de l’éclair, il fonce vers le Sud et les ennuis. Dans la boîte à gants de la voiture, une grosse liasse de billets, dans son coffre, un sac bourré de drogue. Sur la route, des auto-stoppeurs… Fatal et délirant engrenage qui le mène de gags en calamités. C’est la vie, quand on ne réfléchit pas ! C’est pas sa faute, quoi… »

 

Et enfin…

Jamais jaloux vous ? Laouénan, Christine ; Dumont, Yomgui (ill.) – De La Martinière jeunesse  (Oxygène)

Lequel d’entrevous n’a pas éprouvé un petit pincement au cœur en voyant un ami proche se lier avec un nouveau camarade ? Ou pire celui ou celle dont vous êtes amoureux être attiré(e) par un(e) autre ? Qui n’a pas éprouvé un peu d’envie lorsque sa soeur a reçu en cadeau le MP3 dont on rêvait ? Difficile d’échapper à la jalousie et à l’envie, ces sentiments naturels n’épargnent personne. Ce texte très sensible vous aide à mieux comprendre ces émotions qui vous assaillent parfois, et propose des solutions pour ne plus avoir à les subir…




C.L. du jeudi 4 avril

4 04 2013

Au programme aujourd’hui :

 

Le carnet de Théo (1) Dans ma bulleCannone, Éléonore et  Sinath (ill) / Rageot

Roman illustré. Collégienne androgyne, Théodora dite Théo se sent mal dans sa peau. Pour essayer d’aller mieux, elle décide de tenir régulièrement un carnet intime sous la forme d’un fichier numérique où elle note ses impressions, ses états d’âme et ses coups de cœur. Elle y dépeint ses copains, mais aussi son chat Kyô, et ses parents. En plus elle dessine : esquisses, portraits et caricatures. Car Théo croque sa vie en bulles et en onomatopées. Ses recherches sur son passé, puis ses rencontres avec Takeshi, un sage japonais, vont changer sa vie et la métamorphoser… / Journal intime /

 

Odd et les géants de glaceGaiman, Neil / Helquist, Brett (ill) / Le Plouhinec, Valérie (trad) – Albin Michel – (Wiz)

Dans un village nordique des temps anciens vit Odd, un garçon que la chance a oublié. Son père a péri dans une expédition Viking, et sa mère est inconsolable. Un arbre tombe et c’est sur son pied qu’il s’écrase, le rendant boiteux pour toujours. Mais un jour, Odd délivre un ours pris au piège, qui se révèle être un dieux… Une quête fantastique commence pour lui, le fragile petit humain. Un voyage vers un pays de glaces, de géants et de dieux. Et ce monde attend quelqu’un de souriant, d’exaspérant, d’intelligent, de surprenant. Quelqu’un comme Odd…

 

Un tueur à ma porte / Drozd, Irina  – Bayard (Je bouquine)

Daniel s’est brûlé les yeux lors d’un séjour aux sports d’hiver. Peu après son retour, il est réveillé en pleine nuit par un cri et des râles venant de la rue. Y aurait-il un blessé ? Daniel se précipite à la fenêtre, mais il ne voit rien. L’assassin, lui, l’a très bien vu… Et il n’a pas l’intention de laisser un témoin aussi gênant lui échapper !

 

La maison du scorpion / Farmer, Nancy / Dayre, Valérie – Ecole des Loisirs (Médium)

El Patrôn a cent quarante ans et il est l’homme le plus puissant du monde. Il règne sans partage, depuis son luxueux palais décoré de son emblème, le scorpion, sur Opium, ce nouveau pays créé au xxr siècle, entre le Mexique et les Etats-Unis, entièrement dédié à la culture du pavot et à l’enrichissement des trafiquants de drogue. Quand il mourra, il emportera dans sa tombe ses richesses mais aussi ses serviteurs, sa maisonnée, comme les pharaons et les anciens rois chaldéens. Mais, pour l’heure, El Patrôn n’a pas l’intention de mourir. Il veut vivre neuf vies, comme les chats et les démons. C’est à cela que servent les clones, des réservoirs d’organes jeunes et sains, des presque humains que l’on décérèbre à la naissance. El Patrôn est si orgueilleux…

Télévision : premiers épisodes de la série « Real humans » ce soir sur Arte

« Dans un monde proche du nôtre, les hubots  (human robots) ressemblent à s’y méprendre aux êtres humains qu’ils remplacent dans les tâches domestiques. Une cohabitation qui engendre des relations complexes et des émotions contrastées, entre amour et haine, alors que certains humanoïdes rêvent d’émancipation. Assistance aux personnes âgées, aide aux devoirs, tâches domestiques : ces employés modèles sont serviables et corvéables à merci. Mais leur étrange présence engendre des émotions contrastées parmi les humains. Plébiscités par certains, ils suscitent une hostilité croissante chez d’autres, d’autant que la frontière entre êtres vivants et machines s’estompe, a fortiori quand l’amour s’en mêle. De leur côté, les hubots manifestent de plus en plus une volonté d’indépendance. Leur rébellion a déjà commencé : Leo et Niska ont pris la tête d’un groupe d’affranchis,appelé «Les enfants de David»… »