Très courtes pièces pour très grands sourires

Afficher l'image d'origineDans cet ouvrage, les éditions Belin et Gallimard, dans la collection « Classico Collège » nous offrent une compilation de quatre très courtes pièces de Jean Tardieu, auteur et dramaturge, qui dans La Comédie de la Comédie met en exergue les caractéristiques propres au théâtre. C’est justement en en abusant, en jouant de leur ressort comique qu’il nous livre des scènes loufoques, inattendues et hors du commun. Ainsi, une des pièces ne repose quasiment que sur des apartés, dans une autre Jean Tardieu y revisite le vaudeville en faisant prononcer aux personnages des phrases où un mot est mis à la place d’un autre, créant alors des dialogues hilarants et des situations ambigües magnifiques de drôlerie.

Je ne me lasse jamais de relire ces pièces, quelles soient présentées dans de courtes compilations, comme celle-ci, ou qu’elles soient dans l’ensemble d’origine : La Comédie de la comédie.

Références :

Titre : Quatre courtes pièces

Auteur : Jean TARDIEU

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Quand Georges rencontre Maurice : la part belle aux apparences et aux stéréotypes

Huit jours à la campagne par RenardBien que j’aie déjà beaucoup lu et avec plaisir des textes de Jules Renard, je n’étais jusqu’à présent pas une assidue de ses pièces de théâtre.

Celle-ci est tout bonnement étonnante. En apparence drôle, le fond est triste, presque tragique, car, de mon point de vue, c’est tout ce qui n’est pas dit, tout ce qui n’est pas montré sur scène qui fait la force de cette pièce. Au sortir de ladite pièce, le lecteur doit se perdre en conjectures pour comprendre l’ensemble de l’implicite. Et même si certaines scènes ne manquent pas de piquant (presque de loufoque), ce qui reste au fond de son âme, c’est un goût acidulé voire amer de pathétique, une certaine image pessimiste des relations entre classes sociales et univers différents.

Mais, précisons ce qui pourrait en être le « pitch » (!!!????). Maurice Perrier a rencontré, en faisant ses études, un jeune Parisien, Georges Rigal. Ils se lient d’amitié, c’est du moins, ce qui est dit, et Maurice insiste lourdement pour que Georges passe huit jours de vacances chez lui (en fait, chez sa mère, sa sœur  et sa grand-mère) en province.

Le lecteur et le spectateur assistent alors de scène en scène à une succession de chocs culturels, qui reposent tant sur des attentes erronées, sur des stéréotypes, que sur des caractères. Celui de la grand-mère de Maurice, est, selon moi, ce qui fait une partie du nœud de l’histoire.

Une fois de plus, dans l’œuvre de Jules Renard, auteur du très autobiographique Poil de Carotte, la maîtresse de maison est une maîtresse -femme pour ainsi acariâtre à ses heures ; le pont est vite franchi si on fait le lien avec la très méchante Madame Lepic du roman Poil de Carotte. Qu’il s’agisse de « Huit jours à la campagne » ou de « Poil de carotte« , les femmes ( à quelques exceptions près) n’y ont pas le beau rôle et dans les familles, le père brille soit par sa soumission soit par son inexistence (voir « Huit jours à la campagne »).

Jules Renard, qui est pourtant connu pour certains aphorismes fins, drôles et percutants, révèlent dans certaines de ses œuvres une vision triste de la société et des relations humaines.

D’aucuns disent que la plupart des clowns sont en réalité tristes. Cette pièce m’en convaincrait presque.

 

Références :

Titre : Huit jours à la campagne

Auteur : Jules RENARD

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Un roman fort !

Afficher l'image d'origineConor fait chaque nuit à la même heure le même cauchemar. Il faut dire que pour lui la vie est dure et son avenir incertain. En effet, sa mère, hospitalisée, est proche de la fin. Ce roman très beau nous fait accompagner Conor dans ténèbres qui l’aideront à accepter l’inacceptable !Un roman certes sombre mais un roman fort, très fort !

Références :

Titre : Quelques minutes après minuit

Auteur : Patrick Ness

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Romans courts pour héros célèbres

Bonne nouvelle. De très simples et courts romans viennent d’arriver au CDI.  Ils sont édités chez AMATERRA et nous permettent de découvrir ou retrouver les aventures de héros bien connus.  C’est le cas :

–> de la très fidèle Pénélope de l’antiquité grecque qui attend Ulysse à la fin de son Odyssée.

Afficher l'image d'origine

–> du vaillant et très amoureux Lancelot, chevalier imaginaire du moyen-âge, connu aussi sous le titre de « Lancelot du lac ». Son amour (courtois) pour la reine Guenièvre, épouse du roi Arthur, le met dans une série de situations, dans lesquelles ils se bat, affronte des mirages ou des sortilèges pour sauver l’honneur de son aimée et aussi pour, en bon chevalier, faire montre de bravoure.

Afficher l'image d'origine

–> de Thésée, héros de la Grèce Antique lui aussi, qui a su grâce à son courage sa ruse et avec l’aide essentielle d’Ariane, vaincre le Minotaure, en plein coeur de son labyrinthe.Afficher l'image d'origine

Vous verrez que souvent la vie de ces trois héros ne tient qu’à un fil : celui que Pénélope tisse et détisse, celui d’une grande épée que Lancelot utilise pour traverser une rivière et celui d’Ariane qui permet à Thésée de s’échapper du labyrinthe.

Voici de belles histoires partagées, connues que vous allez pouvoir lire vite, facilement et en toute simplicité.

 

Références :

Auteure : Isabelle WLODARCZYK

Titres :  *Pénélope       *Lancelot

 

Auteur : Rafik BANGUEROUA

Titre : *Thésée

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Bataille de la Marne et guerre des égos

En 2014, les éditions Bamboo ont fait le choix de commémorer, elles aussi, différents moments-clés de la Grande Guerre.

Pour ce faire, contact a été pris avec deux auteurs de bande dessinée : Le Naour et Chandre. Ces derniers ont ainsi écrits et conçus plusieurs opus dont celui-ci, dont aussi « François-Ferdinand : la mort vous attend à Sarajevo » parmi d’autres.

« Les taxis de la Marne » nous présente la Grande Guerre à ses presque débuts, puisque l’événement connaît son point d’orgue en septembre 2014.

Afficher l'image d'origineCet album permet de se rendre compte de la (dés)organisation tant des ministères que de l’état major aux prémices de la guerre. En effet, Joffre, qui a été nommé généralissime, en lieu et place de Galliéni, qui a refusé la fonction arguant de son âge avancé, est présenté dans cet opus certes comme le vrai chef de toutes les armées mais aussi comme un être têtu imbu de sa fonction, de son rang, sans respect aucun pour Galliéni, auquel on a confié la guerre venue, la défense de Paris.

Afficher l'image d'origineOn comprend alors que des tensions et questions politiques (faut-il déclarer Paris ville ouverte dans la perspective de l’arrivée probable des Allemands ?) , personnelles, stratégiques constituent l’arrière-plan des événements et conditionnent des décisions qui peuvent faire à elles-seules des centaines de milliers de morts.

C’est dans ce cadre-là que le lecteur voit comment Galliéni vitupère, négocie, ruse pour obtenir une défense effective de Paris.

Les auteurs et/ ou les événements retracés [ à vous de décider] laissent le lecteur songeur quant au réel souci de préserver des vies mis en balance avec des idées préconçues, des prévisions militaires erronées et des egos surdimensionnés.

On peut tout de même « se réjouir » de voir que la transmission des événements historiques passe par de nouveaux prismes, nous incitant à relativiser la notion d’héroïsme qui ,lorsque j’étais enfant et surtout à l’école, primait !

 

Références :

Titre : Les taxis de la Marne

Auteurs : LE NAOUR ; CHANDRE

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Un peu, comme si tout était déjà écrit…

Afficher l'image d'origineEn 2014, les éditions Bamboo ont fait le choix de commémorer, elles aussi, différents moments-clés de la Grande Guerre.

Pour ce faire, contact a été pris avec deux auteurs de bande dessinée : Le Naour et Chandre. Ces derniers ont ainsi écrits et conçus plusieurs opus dont celui-ci, dont aussi « Les taxis de la Marne » parmi d’autres.

Dans cet album, le lecteur fait connaissance avec François-Ferdinand et sa famille. En fait, ce sont pour ainsi dire les derniers mois de sa vie qui sont relatés ici.

On comprend très vite que le très rebelle François-Ferdinand, héritier par défaut de la très conservatrice couronne de l’empire d’Autriche-Hongrie et neveu de François-Joseph, l’empereur, est à peine le bienvenu dans un climat aristocratique attaché de manière désuète à l’étiquette. On comprend donc pourquoi son épouse, roturière, et ses trois enfants sont plus ou moins des parias.

Tout au long de cette bande dessinée, le lecteur est témoin de scènes de tensions, tant familiales, que politiques et diplomatiques.

L’ouvrage nous guide jusqu’aux dernières heures du couple, assassiné lors d’une visite « diplomatique » à Sarajevo. C’est bien la chronique d’une mort annoncée.

On réalise aussi que leur destin est scellé, certes par des complots de tous bords, mais aussi surtout à cause de la volonté de l’archiduc de garder coûte que coûte la face et à cause aussi de coups du sort. Un peu comme si tout était déjà écrit.

Références :

Titre : François-Ferdinand : la mort vous attend à Sarajevo

Auteurs : LE NAOUR ; CHANDRE

Afficher l'image d'origine

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Anecdotes, rumeurs, potins et informations, faut faire le distingo

Je viens de faire la découverte en ligne de vidéos courtes appartenant à une série intitulée : « Les clés des médias » ; elles sont le fruit d’un partenariat entre Radio France, France Inter, le Collectif Enjeux E-médias et le Centre National du Cinéma et du média animé.  En voici quelques unes,  de quoi être au clair avec

  • la notion d’information

  • La notion de source

 

  • la hiérarchie de l’information

  • l’objectivité du journaliste

  • la liberté d’expression et ses limites

  • la distinction réseau social et journal

  • l’audience

  • la publicité dans les médias

  • le coût de l’information

  • le pluralisme des médias

  • nous-même (puisque nous sommes des médias)

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

C’est bonnard, Léonard !

Afficher l'image d'origineBonne nouvelle ! Deux opus relatant les aventures de Léonard et son inénarrable disciple, Basile, de Mathurine, leur gouvernante et de Raoul, leur chat, viennent de faire leur entrée au CDI.

Dans le tome 1 de cette collection spéciale, Léonard, génie de Vinci en Italie, s’invente un costume et des pouvoirs de super-héros, d’où le titre : « Super-génie ».  Je dirai de ce génie, sans bouillir( !!!??? comprenne qui peut !) qu’il brille comme à l’accoutumée plus par ses coups de chance, sa distraction naturelle, son égo surdimensionné ( cela reste drôle, cependant !: Je vous rassure !), que par ses réels coups de génie. Ces aventures-là (tome 1) sont d’autant plus réussies qu’elles font la part belle à Basile, Mathurine, Raoul et à Bernadette, sa souris préférée (préférée du chat, s’entend !).

Afficher l'image d'origine

Cette série a gagné au cours du temps en succès, car -c’est du moins mon avis- chaque recoin de vignette compte. Raoul joue, à ce propos, souvent un rôle proche de la coccinelle de Gotlib.

Afficher l'image d'origine

Les acolytes de Léonard cités plus haut ne manquent ni de caractère, ni d’ironie et encore moins de ce petit grain de folie qui donne toutes leurs forces aux différents épisodes de la vie de Léonard, ce vieux savant barbu, égoïste et excentrique.

Afficher l'image d'origineQuant au deuxième tome, il est à l’avenant, mais se focalise sur l’avenir pas forcément radieux de notre planète, qui subit de plein fouet le réchauffement climatique. Léonard, notre imperturbable génie, à sa manière, trouve même une solution bien concrète -quoi que provisoire- à la fonte des glaces polaires. Impressionnant, non ?

Faut-il, pour conclure, que je résume et j’insiste lourdement encore, pour vous asséner que ces deux BD sont uniques et qu’il ne faut pas les rater ?Afficher l'image d'origine

Références :

Titres :

La collection Léonard 1 ; Super génie

La collection Léonard 2 ; Y a-t-il un génie pour sauver la planète ?

Auteurs : TURK et DE GROOT

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Des enfants et des frontières : roman, émotions et débat

Afficher l'image d'origineAvec des romans comme « Cité nique-le-ciel » ou « Sans la télé », Guillaume GUÉRAUD nous a habitués à observer la vie d’individus jeunes, très humains, dans une société bourrée de paradoxes, la nôtre !

Voici un roman, dans la même veine, d’où jaillit l’humanité des uns et l’inhumanité des autres, et qui pose, très adroitement selon moi, la question de l’entrée et de la sortie de « notre territoire » ; qui met aussi en avant, toujours de mon point de vue, l’absurdité des frontières, particulièrement quand le droit de les franchir repose sur des arbitraires, mis au service de besoins vitaux des habitants de ce pays (comme adopter un enfant) et non pas dans la perspective d’offrir une vie plus confortable à des migrants menacés, en fuite, et pourtant prêts à adopter toutes les coutumes du pays d’accueil (en parlant sa langue et en réussissant à l’école notamment).

Afficher l'image d'origineCe roman dénonce donc un non-sens dont les victimes sont purement et simplement des enfants et des familles.

Le roman de Guillaume GUERAUD, dont le titre très bien choisi est « Chassé-croisé », mérite vraiment votre attention. Il n’exige pas de vous une adhésion totale aux idées évoquées – moi, non plus, d’ailleurs – mais il est très court, se lit très vite et vous ne devriez pas être insensibles aux émotions qu’ils suscitent.

Bonne lecture et surtout bonne réflexion !

Références :

Titre : Chassé-croisé

Auteur : Guillaume GUERAUD

Collection- Editeur : DoAdo/ Le Rouergue

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

T’es Mythos, toi !

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origineDans l’univers de la bande dessinée d’humour, on connaît déjà pléthore de séries, de Titeuf à l’Élève Ducobu en passant par les Ripoupons, Garfield, Les Profs, Boule et Bill et Footmaniacs, parmi tant d’autres.

Et voici cependant le premier tome d’une série très drôle mettant en scène les héros de la mythologie grecque : Totor le Minotaure, Atlas, Circé, Hercule, Méduse, Ulysse, Midas et Aphrodite parmi d’autres, et bien sûr… Zeus et sa foudre divine.

Les Editions Bamboo (qui publient aussi Les Sisters et les Profs), un scénariste, Cazenove et un dessinateur, Larbier, nous présentent le quotidien de ces « héros » qui usent et mésusent leurs pouvoirs. Ces personnages cohabitent bon gré mal gré et doivent s’accommoder soit des caprices de l’un, soit de la bêtise de l’autre, soit de l’haleine fétide de l’un, soit des bas instincts de l’autre, mais l’ensemble fait mouche à chaque fois et provoque rires et fous-rires.

Entrez vite dans ce petit monde « Olympique », vous ne serez pas déçu et vous verrez que Zeus, le maître de tout avant tout, a parfois du mal à s’y retrouver !!! C’est désopilant et finalement rassurant !

Références :

Titre : Les petits Mythos, tome 1 : Foudre à gratter

Scénariste : Cazenove

Dessinateur : Larbier

 

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Un guide simple pour mieux gérer son alimentation

Afficher l'image d'origine

Parlons-en-Trop-gros-trop-maigre-6.JPG

Troubles du Comportement Alimentaire, boulimie, anorexie, obésité, surpoids etc. sont des problèmes que la majorité de la population occidentale rencontre de près oud e loin. Ce documentaire en cinq parties aide à faire le point sur l’alimentation, les habitudes alimentaires parfois mauvaises, leurs origines et lerus effets sur la santé. Il a le mérite d’être écrit simplement, sans préjugé, et d’offrir des pistes pour remédier à ses difficultés. Il permet d’avoir les idées claires sur ces questions et assi de réfléchir sur nos modes de vie : quelle image ai-je de moi-même ? Quelle pression de la famille, des médias ? Qu’en est-il aussi du stress, du perfectionnisme, de l’hyperactivité ?

Voici donc un ouvrage où, en matière de santé, le physiologique rejoint le psychique.

Références :

Titre : Trop gros, trop maigre ?

Auteur : Odile CLERC

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Dessiner bien et sans complexe grâce à Claire-la-sorcière

Afficher l'image d'origineVoici un livre documentaire surprenant, amusant. C’est un guide pratique simple pour apprendre à dessiner tout (ou presque) : effets du vent, créations de stylistes pour un défilé de mode, gestes du quotidien, nature et paysages, animaux réels ou imaginaires. Chaque page de l’ouvrage décrit clairement (sans jeu de mots) et avec humour les étapes nécessaires à l’élaboration d’un dessin, au choix d’un style ou de l’application d’une technique. Il y en a pour tous les goûts, toutes les fêtes et des notions comme les proportions, le cadrage , la perspective y sont abordées.

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

A vos crayons et pinceaux!

Références

Titre:

Dessiner, c’est pas sorcier

Auteure:

Claire LEGAL

 

 

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Des parents pas comme les autres

Jean Leroy nous livre ici une belle histoire, un conte dans les règles de l’art ! Une sorcière a une petite fille ; la vie est parfois dure, elles doivent se débrouiller dans la forêt pour se nourrir. Mais dans cette forêt vit un loup ! Elles vont devoir composer avec sa présence ! Un bel apprentissage en perspective pour la fillette. Ne ratez pas ce récit très court, très facile à lire, aux illustrations en noir et blanc. Une réussite !

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Références :

  • Titre : La sorcière, sa fille et le loup

  • Auteurs : Jean LEROY et Mathieu MAUDET

 

 

 

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Les aventures drôles et chevaleresques de Philibert et Cornebulle

Afficher l'image d'origineUn jour dans le royaume de France, Philibert, fils très protégé de Dame Bertrade, ne connaît de la chevalerie que ce qu’on en dit dans les livres : à savoir, des épopées merveilleuses et chevaleresques. Il est flanqué au quotidien d’un écuyer, nommé Cornebulle.
Le cerveau de ce dernier est disons-le un peu ‘’mélangé’’, mais parfois des éclairs de génie en sortent.
Les aventures du chevalier Philibert commencent le jour, où Merlin l’enchanteur (oui, c’est celui auquel vous pensez!) les fait quérir. Repus d’ennui et assoiffés d’héroïsme et d’aventures, les deux acolytes volent au secours de Merlin. Ainsi commencent leurs aventures mouvementées et drôles.
Il faut dire que Anne POUGET ne manque pas de ressources : chutes, quiproquos, jeux de mots sont au rendez-vous ! Un beau voyage au moyen-âge conjuguant actions, surprises et humour. A ne pas rater !

Références:

Titre: Quelle épique époque opaque!

Auteure: Anne POUGET

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Petits albums pour grandes pensées

Afficher l'image d'origineDeux auteurs, Oscar Brénifier et Jacques Després ont créé ensemble une série d’albums aux éditions Nathan. Ces livres simples au texte court permettent aux petits et aux grands aussi de se pencher sur des questions que posent souvent la vie et sur les notions comme ‘’le sens de la vie’’, ‘’l’amour et Afficher l'image d'originel’amitié’’,’’c’est bien, c’est mal’’, ‘’ les grands contraires philosophiques’’. Vous trouverez deux livres appartenant à cette collection. En les lisant sereinement et facilement, vous aurez sûrement à réfléchir et débattre sur vous-même et sur les autres. Très bonne lecture !

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

Références :

Titres :

  • Le sens de la vie

  • L’amour et l’amitié

Auteurs :

  • Oscar BRENIFIER

  • Jacques DESPRES

Email this to someoneShare on TumblrTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook
plus anciens