Suivre la mouche au lieu de la prendre…

mouche litCet album, dans chaque double-page, met en scène un ou des lecteurs et ce qu’ils sont en train de lire. Ce qui rend au départ son titre bien étrange mais la fin de l’ouvrage nous aide à résoudre cette énigme. Je n’ai pas pu m’empecher de faire le lien avec « Comme un roman » de Daniel Pennac, qui y fait l’éloge des lectures, toutes les lectures, et des lecteurs avec leurs envies, leurs dégouts, leurs manies, leurs lieux privilégiés de lecture et les positions qu’ils affectionnent pour lire. Je trouve que « La mouche qui lit » ouvre une multitude de chemins aux médiateurs du livre qui voudraient réfléchir avec des enfants (Et des jeunes, pourquoi pas!) ou les faire écrire sur leur propre image de lecteur. En résumé, encore une belle réussite des Editions Rue du monde.

Références :

Titre : La mouche qui lit

Auteur : Jean-Pierre SIMEON

Illustratrice : Isabelle SIMON

Théâtre drôle et loufoque

Voici des textes choisis et édités dans la collection « Classiques et contemporains » des éditions Magnard, courts et de prime abord simples à lire. Ils sont issus de l’ensemble Théâtre sans Animaux et rappellent, sans surprise aucune, les Brèves de comptoir de Jean-Marie Gourio. D’ailleurs, Jean-Michel Ribes, l’auteur des trois farces absurdes et satiriques de notre recueil, a mis en scène ces Brèves devenues très célèbres. Dans ce « Classique et contemporain », trois sketchs en un acte se succèdent et plongent le lecteur ainsi que le potentiel spectateur dans l’intimité « fraternelle » (Egalité-fraternité) de Jacques et André, dans une conversation, au départ, quotidienne dans un salon de coiffure (Le Goëland) et aussi dans les « maximes » mi-profondes, mi-stupides des visiteurs d’un musée (Musée).
En fait, vous comprendrez très vite les mots, mais ce sont les non-dits, les révélations prodiguées à dose homéopathique sur les personnages et leurs relations (manipulation, mépris, prise de pouvoir…) , ainsi que la poésie quasi-métaphysique de certaines répliques qui apportent tous leurs sens aux dialogues ou « multilogues » de ces pièces.
Mon propos paraît bien pompeux et pourrait presque rebuter certains lecteurs mais il serait dommage de faire l’impasse sur ces textes un tantinet cruels, toujours drôles et souvent philosophiques. Et quand bien même, beaucoup d’implicite leur échapperait, les amateurs de scènes loufoques et burlesques y trouveront de toute façon leur compte ou leur conte. Je me répète donc : « Rire garanti » !

ribes

Références :

Titre : Trois pièces facétieuses

Auteur : Jean-Michel RIBES

Carnet de guerre d’un poilu

Un matin d’hiver, Barroux, l’auteur de cette bande dessinée, marche dans les rues de Paris . Il trouve au hasard, sur un trottoir, un amas d’objets laissés là, suite à un déménagement. Il fouine, fourrage et découvre un carnet de guerre d’un poilu. Un document authentique, autant dire une relique. Il décide alors de le retranscrire en BD. C’est une réussite. On est certes loin du poignant et indétrônable « C’était la guerre des tranchées » de Tardi mais on croirait vraiment que les vignettes-images de l’ouvrage sont tout droit sorties du carnet du poilu, un peu comme si elles étaient d’origine, elles aussi.

Références :

Titre : On les aura !

Auteur : Barroux

Contes d’origine africains : rêves, simplicité et dépaysement garantis !

griotVoici un très bel album, recueil de contes. Le mot-clé qui résume le mieux son esprit est « simplicité ». Simplicité de la narration accessible à tous ; simplicité apparente des illustrations, faites de dessins bleus encadrés sur le blanc de la page. Alain Korkos nous livre des histoires en textes et en images dans un style qui lui est propre et dépayse le lecteur, qui se retrouve très vite happé par les griots, l’Afrique, la savane et ses petits et grands peuples.
On pourrait, au premier regard, se surprendre à penser : »Encore des contes ! Encore la savane ! Encore des éléphants, des girafes et des hyènes ! Encore l’Afrique ! ». Non, non et non. Ce n’est pas du tout cela. L’auteur nous conduit dans un univers aux apparences certes très africaines mais il présente surtout un monde, où se pose la question des origines, celle du premier griot, celle -un peu plus anecdotique- du long cou de la girafe et des couleurs variées du caméléon, parmi tant d’autres. Il nous invite surtout à réinventer notre monde, en lui trouvant de nouvelles causes et de nouveaux effets avec jubilation, bonheur, drôlerie, créativité et en toute simplicité. Une démarche toute poétique et pour ainsi dire philosophique, selon moi ; en effet, le poète et le philosophe ne sont-ils pas là pour envisager nos vies

griot3

, notre quotidien, autrement ?

griot2
Bon voyage dans ces rêves faits de tradition africaine et dans le royaume de tous les possibles !

Les petites et grandes histoires de Napléon

Vous connaissez Napoléon, forcément, sûrement. Le destin de ce grand petit-homme  est unique dans l’histoire. Il soulève les passions : certains l’admirent, d’autres le haïssent. A vous de vous faire une petite idée sur cet homme dont on peut à coup sûr dire qu’il a marqué son temps et l’Histoire.

1- A propos de la défaite à Waterloo, dont on a célébré tout récemment le bicentenaire :

2 – Pour s’y retrouver : une frise chronologique disponible à l’adresse : http://www.versaillespourtous.fr/fr/chrono_epopee.html

3- Un module pédagogique disponible à l’adresse : http://education.francetv.fr/epoque-contemporaine/cm2/jeu/napoleon-bonaparte-du-consulat-a-l-empire. 

Il permet de suivre le parcours de Napoléon du Consulat à l’Empire.

napo14- Une vidéo montrant les objets et le mobilier de l’époque napoléonienne :

« Napoléon, meubles et objets » par Wizdeo1 sur maTVpratique.com

5- Le point de vue en anglais, mais relativement compréhensible, sur son parcours extrait du site History.com (http://www.history.com/topics/napoleon/videos/napoleon)

5- Une analyse parmi des centaines du tableau de J-L DAVID : Le sacre de Napoléon :

napo2

Afrique, sécheresse et éducation des filles : un roman court, édifiant mais pas larmoyant !

Tisha vit dans un village d’Afrique loin de tout avec sa mère. Le père est parti gagner sa vie très loin.  La mère pour survivre et envoyer sa fille à l’école vend des légumes sur les marchés. Elles mènent donc toutes les deux une vie simple faite de pauvreté mais Tisha se réjouit de pouvoir aller à l’école. Un jour, la sécheresse se met à sévir dans la région, à tel point qu’aucun légume ne pousse, la mère doit donc renoncer à envoyer sa  fille à l’école et trouver d’autres moyens pour subsister… Tisha se rend utile jusqu’au jour ou une cousine très aisée de sa mère vient la chercher pour l’amener à l’école en ville ! C’est du moins ce que Tisha et sa mère croient !

Un beau roman court très facile à lire qui fait réfléchir aux conditions de vie des enfants des régions pauvres du monde et surtout au sort parfois scandaleux que certains êtres humains osent encore réserver aux enfants (aux filles) particulièrement juste dans la perspective de gagner de l’argent !

En résumé : une histoire simple, courte mais édifiante ! De quoi éventuellement nourrir des discussions entre grands et petits.

Références :

Titre : Pas d’école pour Tisha

Auteur : Quitterie SIMON

Illustratrice : Julie MERCIER

Les petits plus :

–> Je ne résiste pas à l’envie de vous présenter ce dessin de Geluck…

Suite à l'absence d'instituteur en classe de CP

–> … et aussi une campagne menée par la Ligue de l’enseignement et Solidarité Laïque : « Pas d’éducation pas d’avenir ». Cette année, c’est l’artiste multi-talents, grand voyageur, navigateur et  philanthrope, Titouan LAMAZOU qui a illustré l’affiche de la nouvelle campagne PEPA. Ces actions visent à récolter des dons pour financer des projets éducatifs dans un sens très large dans 6 pays différents dont le Mali, le Burkina Faso, Madagascar, la Maroc, le Myanmar (ex-Birmanie) et le Sénégal. Ce sont les pays choisis pour les projets de cette année.

Le corbeau joue avec le renard.

J’aime cette fable car elle me rappelle quand j’étais petite, en CE1 quand je la récitais, quand je faisais une illustration…

 

LE CORBEAU ET LE RENARD

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l’odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
« Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. « 
A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. « 
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Jean de la Fontaine

Les petits plus :

Illustrations :

Voici plusieurs images servant à accompagner la fable, laquelle préférez-vous ?

Suivre le lien pour lire une version détournée de la fable !

Le fromage dans ce dessin a des airs de « Vache qui rit » !

Après une marque de crème fondue, voici le yaourt liquide !

 

Maths et oiseau

J’ai choisi cette poésie car je l’ai découverte en C.M.1, elle est longue mais superbe !!!

Il y a 2 versions de cette poésie :  la courte et l’intégrale.

 Page d’écriture version courtehttps://unproductivepoetry.files.wordpress.com/2010/03/prevertparprevert.jpg

Deux et deux quatre
quatre et quatre huit
huit et huit font seize…
Répétez! dit le maître
Deux et deux quatre
quatre et quatre huit
huit et huit font seize.
Mais voilà l’oiseau-lyre
qui passe dans le ciel
l’enfant le voit
l’enfant l’entend
l’enfant l’appelle:
Sauve-moi
joue avec moi
oiseau!
Alors l’oiseau descend
et joue avec l’enfant

Page d’écriture version intégrale

Deux et deux quatreHand Writing by bitterjug
quatre et quatre huit
huit et huit font seize…
Répétez! dit le maître
Deux et deux quatre
quatre et quatre huit
huit et huit font seize.
Mais voilà l’oiseau-lyre
qui passe dans le ciel
l’enfant le voit
l’enfant l’entend
l’enfant l’appelle:
Sauve-moi
joue avec moi
oiseau!
Alors l’oiseau descend
et joue avec l’enfant
Deux et deux quatre…
Répétez! dit le maître
et l’enfant joue
l’oiseau joue avec lui…
Quatre et quatre huit
huit et huit font seize
et seize et seize qu’est-ce qu’ils font?
Ils ne font rien seize et seize
et surtout pas trente-deux
de toute façon
et ils s’en vont.
Et l’enfant a caché l’oiseau
dans son pupitre
et tous les enfants
entendent sa chanson
et tous les enfants
entendent la musique
et huit et huit à leur tour s’en vont
et quatre et quatre et deux et deux
à leur tour fichent le camp
et un et un ne font ni une ni deux
un à un s’en vont également.
Et l’oiseau-lyre joue
et l’enfant chante
et le professeur crie:
Quand vous aurez fini de faire le pitre!
Mais tous les autres enfants
écoutent la musique
et les murs de la classe
s’écroulent tranquillement.
Et les vitres redeviennent sable
l’encre redevient eau
les pupitres redeviennent arbres
la craie redevient falaise
le porte-plume redevient oiseau.

Jacques PREVERT

 

Le chat et l’oiseau

 

 

rouge_matou_couverture

J’ai choisi ce livre, car c’est l’histoire d’un chat qui s’appelle « Rouge Matou » et j’aime les chats. J’ai bien aimé lire à haute voix ; lire à  haute voix pour moi c’est comme lire dans sa tête. Dans cette histoire, il y a du supense ; le chat veut manger l’oiseau alors il attend qu’il grandisse  mais l’oiseau s’en va.

Références :

Titre : Rouge Matou

Auteur et illustrateur : Eric Battut

Petits calculs amoureux.

J’ai choisi ce livre car la couverture m’a plu ! Et aussi, il y a de l’humour et en plus des mathématiques !

Références:

Titre : Petits calculs amoureux

Auteur : Bernard Friot

Illustrateur : Alfred

Edition : Milan Jeunesse

index

Des histoires pour les gens pressés

J’ai bien aimé ce livre car les histoires sont drôles et les dessins sont amusants !!!

Référence :

Auteur : Bernard Friot

Illustrateur : illustré par plein de gens

Edition : Milan jeunesse

Encore Bernard Friot : une histoire à la carte !

LA LAMPE CHARLOTTEJ’ai choisi ce livre car il est sympa et drôle ;   cette activité était sympatique !

pourtant je n’aime pas lire mais là ça m’a plu.

 

Références :

Titre : La lampe

Auteur :  Bernard Friot

Illustration : Jean-François Martin

Edition : Milan Cadet

 

La rencontre d’un chien et d’un chat

le chat machinJ’ai bien aimé ce livre car les noms des animaux étaient drôles !!

 

Références :

Titre : le chat Machin

Auteur : Marcus Malte

Illustrateur : Candice Hayat

Edition : Syros

Le pirate de la bouteille

Á±ion7°)l0'lion4@qi@qiJe n’aime pas ce livre car je préfère les BD et les magazines (les périodiques).

Êtes- vous de mon avis  ?

Références :

  • Titre : Le pirate de la bouteille .
  • Auteur :  GHISLAINE ROMAN .
  • Illustrateur : Freddy Dermidjian .
  • Edition : Milan .

Le carnet interdit

premiere de couvertureJe n’ai pas trop aimé ce livre car il n’y a pas d’action mais pour ceux qui aiment bien les livres calmes je vous le conseille !

Références :

TITRE : le carnet d’une jeune sorcière

AUTEUR : Clair Arthur

ILLUSTRATEUR : Jean-Francois Martin

 

 

plus anciens