Le débat continue…

Non classé 0 commentaire »

Le débat continue… à une autre adresse.

Cliquez ici

Nouvelle tuerie dans une école chinoise

Non classé 0 commentaire »

J’ai lu le 12/05/10 dans « le Monde » que le mercredi 12 mai à 8hoo, « sept enfants ont été tués à l’arme blanche, mercredi 12 mai, et au moins 20 autres blessés dans une école maternelle du nord de la Chine ».

Résumé :

Depuis le 23 mars, trois attaques au couteau et une attaque au marteau perpétrées par des forcenés se disant frustrés dans leur vie professionnelle ou affective ont déjà visé des écoliers ou des enfants de maternelle, faisant huit morts et des dizaines de blessés.

Un des agresseurs de la fin avril était ainsi un enseignant, en congé maladie pour des problèmes psychiques. Un chômeur marié de 46 ans, qui avait blessé 29 enfants et 3 adultes, a expliqué avoir voulu « se venger de la société ». Le troisième s’est immolé par le feu après avoir blessé 5 enfants et un enseignant.

Cette dernière attaque provoque alors un renforcement des mesures de sécurité au sein des établissements scolaires.

Mon avis :

Je trouve qu’il inconcevable de tuer ou blesser des enfants simplement pour se venger de la société.

Pour commencer ces enfants ne sont en aucun cas responsables de la situation des chômeurs. Les criminels doivent assumer leur statut. Si ces hommes sont dans cette situation ils ne peuvent s’en vouloir qu’à eux-mêmes. Faire payer des enfants innocents est  totalement inadmissible. Tuer des personnes sans défense pour essayer de toucher la société est incompréhensible et inacceptable.

Ensuite, je pense que les mesures de sécurité n’ont pas été nécessaires au sein des établissements scolaires puisque aujourd’hui encore, sept enfants ont été tués. Selon moi il doit y avoir plus de mesures de sécurité afin d’éviter d’autres victimes. Suite à toutes ces attaques cela aurait dû être fait bien avant. Il est impératif qu’aujourd’hui en Chine les écoles prennent plus de précautions sachant que la société chinoise a assisté ces dernières années à une hausse de la criminalité liée, selon diverses études, à des troubles mentaux.

Ces enfants ne méritaient pas de mourir pour combler le désespoir de ces criminels. Ils avaient encore toute la vie devant eux, la leur ôter est la chose la plus horrible qu’on l’on puisse faire.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Marilyn

Sarkozy et l’insécurité

Non classé 0 commentaire »

J’ai lu dans Libération le 20/04/2010 :

« Sarkozy et l’insécurité, c’est une histoire d’amour qui dure. Ce lundi, le chef de l’Etat, au plus bas dans les sondages, a ressorti son rôle de superflic, à l’occasion de la mise en place du nouveau préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert. Des déclarations martiales sur les «voyous», la promesse de «suspendre» de manière «systématique» les allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire. L’implantation de bureaux pour les policiers dans 53 établissements sensibles de Seine-Saint-Denis. Et enfin la création d’internats spécialisés pour les «jeunes qui terrorisent les autres élèves». « 

Je pense que suspendre les allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire est un peu trop dur pour les familles. De plus ça n’arrangera rien car la plupart ne sont pas ou courant des activités de leur enfant.

En ce qui concerne les bureaux de police dans les établissements c’est une bonne idée. Cela aidera les établissements à diminuer la délinquance. Il y aura moins de bagarres et moins de trafics.

Enfin  je pense que la création d’internats spécialisés est une bonne idée. Ainsi les actes de violence seront immédiatement punis. Cependant je trouverais plus simples que l’établissement les mette à la porte.

Conclusion : je ne suis pas d’accord avec toutes les décisions. Je pense qu’il devrait y avoir plus de policiers près des quartiers.

Abdelilah

Une mère de famille piège un cyberpédophile présumé

Non classé 0 commentaire »

J’ai lu dans le Figaro  du 10/05/2010

« une vraie  super-maman.

Dans l’Hérault, la mère d’un jeune garçon de 13 ans a contribué à l’arrestation d’un cyberpédophile présumé, rapporte Le Midi Libre dans son édition de lundi. Comme dans l’émission de télévision Les Infiltrés, cette mère de famille s’est fait passer pour un adolescent et a ainsi réussi à piéger l’homme qui avait approché son fils sur la toile. »

Mon avis :

Je pense qu’il est important pour une mère de surveiller les messages de ses enfants car il est très facile pour un enfant de se faire avoir par un cyberpédophile. Il est très facile pour un cyberpédophile d’approcher sa proie via internet car il a la possibilité de rester anonyme. Donc il est important de parler avec les enfants, les laisser surfer sur internet tout en nous montrant ce qu’il font.

Internet peut avoir des avantages mais aussi des inconvénients alors il faut apprendre aux enfants à être prudents en mettant en place des  règles simples par exemple : ne jamais donner d’informations personnelles (nom, adresse, téléphone), quitter un site qui les met mal à l’aise.  Les logiciels de contrôle parental permettent de filtrer l’accès à l’internet en interdisant la consultation de certaines informations sensibles ou illicites (pornographie, racisme, violence…). La majorité des fournisseurs d’accès à Internet propose des logiciels de filtrage parental.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Cinthia

Un salarié de France Télécom se jette d’un pont

Non classé 0 commentaire »

J’ai lu dans « Libération » du 27/04/2010 « Un salarié de France Télécom se jette d’un pont sur la rocade à Toulouse. »

Un salarié de France Télécom a tenté de se suicider mardi en se jetant d’un pont au-dessus de la rocade entourant Toulouse, a-t-on appris auprès des secours et de l’entreprise. Selon les pompiers et la police, cet homme de 28 ans s’est jeté à 10 h mardi matin d’un pont sur la rocade dans sa partie ouest. De source judiciaire, on précise que la victime a été heurtée par au moins un véhicule après sa chute et a été hospitalisée dans un état « très grave ».

En 2008 et 2009, 35 salariés de France Télécom se sont suicidés, selon direction et syndicats. L’Observatoire du stress en a comptabilisé 11 de plus depuis janvier.

Mon avis :

Un salarié de France Télécom a tenté de se suicider mardi en se jetant d’un pont au-dessus de la rocade entourant Toulouse. En 2008 et 2009, 35 salariés de France Télécom se sont déjà suicidés.

Je pense qu’il se trame quelque chose de bien plus important qu’il n’y paraît. En effet, en 2 ans 35 salariés se sont suicidés et d’après moi on ne sait pas tout sur cette affaire. Depuis janvier, l’Observatoire du stress a comptabilisé 11 employés de plus susceptibles de se suicider et pourtant aucune action ou démarche n’a été mise en place avant le début avril.

En effet, une information judiciaire contre X pour « harcèlement moral » a été ouverte à Paris début avril après cette vague de suicides à la suite d’un rapport de l’inspection du travail mettant en cause la politique de gestion du personnel. Cette action est enfin une preuve concrète que la politique de travail au sein de France Télécom n’est pas saine.

Pour finir, je dirais tout simplement que quelque chose de bien plus grave se trame derrière cette histoire, c’est quand même étrange que tant de personnes se soient déjà suicidées et que tant de personnes soient susceptibles de se suicider et pourtant la direction de France Télécom ferme les yeux et ne prend aucune mesure assez forte pour éradiquer cette crise. C’est pour cela que je me pose une question : est-ce que la direction de France Télécom pense d’abord à la santé de ses employés ou plutôt au profit ?

Et vous qu’en pensez-vous ?

DavidP

Un prototype du futur iPhone s’est fait la belle

Non classé 0 commentaire »

J’ai lu dans libération.fr « Un prototype du futur iPhone s’est fait la belle » du mardi 20 avril 2010.

« L’information excite tous les blogs d’aficionados de la marque à la pomme. Un prototype relativement élaboré d’iPhone de quatrième génération aurait été égaré. L’objet, a été retrouvé dans un bar de San José en Californie, soit à environ 10 km au sud du siège d’Apple, camouflé dans une housse afin de le faire ressembler à un 3GS et égaré par le pauvre Gray Powell, qui semble toutefois être toujours ingénieur pour la firme. Un journaliste du site Gizmodo, spécialisé dans les gadgets, l’aurait alors racheté à celui qui aurait mis la main dessus, pour une somme qui irait de 5000 à 10 000 dollars. Depuis, les rumeurs vont bon train. L’appareil aurait été décortiqué pendant plusieurs jours pour vérifier son origine. Le verdict du blogueur est formel : « Vous êtes en train de regarder le prochain iPhone d’Apple. (…) Nous l’avons démonté. Il est authentique. (…) Après avoir joué avec pendant une semaine, la qualité globale donne exactement la même impression qu’un téléphone Apple fini ». »

 Mon avis :

Je pense que l’iPhone a été oublié volontairement dans le bar.

D’abord ce n’est pas la première fois qu’un accident comme ceci arrive à Apple. Par exemple, de nombreuses informations  sur l’Ipad ont circulé sur internet. 

Par ailleurs, en cas de perte d’un objet personnel qui a de la valeur, presque tout le monde aurait fait un minimum pour retrouver son bien. Le propriétaire du portable n’a même pas fait de recherches pour retrouver son portable.     

Ensuite, le nouveau prototype de l’iPhone a été trouvé non loin de l’entreprise. Je trouve que ce n’est pas un accident, puisque il y a des choses à améliorer dans le nouveau iPhone. Egarer un portable qui a des défauts, je ne crois pas que c’est un hasard. De plus Gizmodo, une personne  qui est spécialisée dans les gadgets, l’aurait acheté pour une somme qui irait de 5000 à 10 000 dollars à la personne qui a trouvé l’iPhone.     

Finalement, je pense que le portable a été laissé dans le bar volontairement pour faire de la publicité au nouveau iPhone.

 Et vous qu’en pensez-vous ?

Ramazan

Texto, coups d’envoi

Non classé 0 commentaire »

J’ai lu dans L’Alsace le 21 avril 2010, un article sur les textos.

Le SMS est devenu le moyen high-tech pour rompre, régler ses comptes, voire licencier.

Par CATHERINE MALLAVAL, MARIE-JOËLLE GROS, LISETTE GRIES

Des personnes envoient des textos avec leur portable.

C’est le genre de textos qu’on écrase à peine ouvert. Qui donne des envies d’envoyer son mobile contre les murs.

«C fini !» Signé Gontrand. Récipiendaire : Caroline, jusque-là sa petite copine. «Je ne renouvelle pas ton contrat. Bonne soirée.» C’est ainsi qu’un jeune peintre plâtrier de Lyon a appris qu’il était viré de sa société sise dans l’Ain. «Martine est morte», vient d’encaisser Marie. Aussi brut que ça. Sans voix consolatrice. Sans échange. Avec une possibilité de réplique limitée à quelques centaines de caractères seulement. Etrange comme les mauvaises nouvelles se mettent à circuler par SMS, quand on s’en tenait jusque-là en priorité à un tête-à-tête, un coup de fil, un courrier électronique ou pas. Au secours, faut-il crier au SMS comme Signe de mauvais sort, Signe de mauvaise santé, etc. ? N’exagérons pas. Mais la tentation est là de solder les désagréments de la vie et surtout les ruptures en quelques mots coups-de-poing.

 Des adultes peuvent aller jusqu’au cyberharcèlement : ce sont souvent des êtres pénibles dans la vie, que tout le monde évite au téléphone et qui se rabattent sur les SMS, inondant les portables de leurs victimes de messages poisseux. Ainsi, Myriam qui balance à la petite amie de son fils des «petite pisseuse attardée» et des «Fifille à sa maman qui couche depuis l’âge de 15 ans».

Le SMS est devenu le moyen high-tech pour rompre, régler ses comptes, voire licencier. Je me sens concernée.

Personnellement, je suis contre les SMS car je trouve que ca pousse à la violence, en effet d’apprendre que l’on est viré par messages peut faire mal, et pousser à des actes violents par colère envers son patron ou d’autres personnes. Les SMS peuvent être également source de violence, dans les ruptures de couples. C’est le genre de messages « qui donne envie de jeter son téléphone contre un mur ».

Ensuite, je suis contre l’usage du Sms, quand l’importance du message exige une source fiable. En effet, il n’est prouvé nulle part qu’ils sont fiables. Ils font circuler en un rien de temps des faits qui ne sont pas forcément réels.

Enfin pour certaines personnes, il est plus facile d’envoyer un message désagréable que de lui parler en tête à tête ou tout simplement lui passer un coup de fil.  Certains « évitent le téléphone et se rabattent sur les sms, inondant les portables de leurs victimes de messages poisseux. » Les messages peuvent faire très mal aux victimes lorsqu’elles sont traitées de façon désagréable, comme Myriam qui insulte la petite amie de son fils.

En conclusion je dirais que je suis contre l’usage des SMS « pour rompre, régler ses comptes, voire licencier ». mais ça ne m’empêche pas d’utiliser souvent ce moyen de communication.

Mylène

L’hôpital lui demande 100 000 euros après une erreur médicale

Non classé 0 commentaire »
 
 

J’ai lu sur Leparisien.fr un article daté du 27 avril 2010 concernant l’hôpital de Meurthe-et-Moselle.


« Le CHU de Nancy réclame près de 100 000 euros à un habitant de Meurthe-et-Moselle en règlement du séjour à l’hôpital pendant plus de six ans de sa mère, tombée dans le coma à la suite d’une erreur médicale. Lydia, la patiente, âgée de 72 ans, était restée dans un état végétatif après un surdosage d’anticoagulants administrés par un médecin anesthésiste du CHU, alors qu’elle subissait une opération bénigne en juillet 2002.

  Elle est décédée en janvier 2009 après avoir été «hébergée dans le centre long séjour de l’hôpital», explique Me Elyane Polèse-Person, avocate du fils de la patiente, Denis Stoeckel. « 

Mon avis :

Tout d’abord, dans cette situation tout est assez complexe. Il s’agit d’une demande d’argent à la famille de Lydia âgée de 72 ans étant hospitalisée à l’hôpital de Meurthe-et-Moselle de 2002 à 2009. Après une erreur médicale, tombée dans le coma, Lydia a été « hébergée dans le centre long séjour de l’hôpital » pendant près de 7 ans dans un état végétatif .

L’hôpital demande à la famille de Lydia près de 100 000 €. Personnellement je trouve ça abusif.  La famille de la patiente ne doit pas payer l’hospitalisation due à cette erreur médicale.

D’autant plus que le fait d’évaluer le prix de la mort d’une personne me dérange un peu. L’hôpital devrait assumer ses erreurs médicales avec éventuellement quelques dédommagements. Ce serait tout à fait normal. La famille de Lydia mérite un peu plus de compassion. C’est une vie humaine qui est évaluée à 100 000 €. C’est désolant…

Je n’approuve pas le fait de parler d’argent suite à un décès d’un proche, surtour dans ces circonstances.

Stéphanie