SITUATIONS MOTIVANTES

Le blog d'une enseignante spécialisée en RASED

SITUATIONS MOTIVANTES - Le blog d'une enseignante spécialisée en RASED

Ébauche de projet pour un twittMOOC

medium_8476805037Alors voilà, je me suis inscrite au MOOC eLearn² par curiosité, parce que les enjeux du e-learning m’intéressent, parce que dans le cadre de mon travail au syndicat je vais être amenée à analyser ce qui se passe sur la plateforme M@gistère… et je pensais au départ rester confortablement dans une posture d’observatrice sans vraiment mettre les mains dans le cambouis, puisque pour le moment je n’ai pas d’élèves au quotidien (c’est une bonne excuse, hein ?).

 

Et puis voilà, une chose en entraînant une autre, plus la croyance forte qu’on apprend vraiment en faisant (et l’incitation bienveillante de Christophe Batier) j’ai décidé de me lancer dans un projet “pour de vrai”. Mais sans élèves et avec un emploi du temps plutôt très rempli, pas simple de trouver quelque chose qui soit à la fois réalisable et suffisamment motivant.

 

J’ai donc cherché quels sont mes domaines d’expertises et les besoins d’apprenants pouvant s’y rattacher. Une évidence Twitter ! Je suis une utilisatrice massive de Twitter : pour m’amuser, passer le temps dans les transports en commun, m’informer, échanger en réseau, travailler, me motiver, partager mes passions, mon optimisme et mes indignations aussi parfois…

 

Twitter a changé ma vie : il l’a rendue plus intense, plus passionnante aussi ! Quand j’en parle à des non-twittpratiquants je vois bien que je leur donne envie, certains m’y rejoignent et accrochent mais beaucoup ne se lancent pas, ou viennent jeter un oeil et repartent déçus convaincus que ce n’est pas pour eux…

Mon projet va donc s’adresser à ceux qui ont envie de se lancer sur Twitter mais s’y sentent perdus, ne savent pas quoi y faire, n’osent pas trop interagir.

 

Bref, voilà les réflexions qui m’ont amenée à envisager le la création d’un TwittMOOC.

 

En voici les grandes lignes :

  • une “formation”, ou plutôt une expérience immersive à base de défis à relever, entièrement à distance, avec comme supports d’apprentissages un blog dédié et Twitter

  • elle sera individuelle, chacun pouvant s’inscrire et démarrer aussitôt

  • mais aussi fortement interactive entre apprenants et avec des personnes extérieures, je compte m’appuyer sur mon réseau

  • elle sera tutorée essentiellement en tutorat réactif, le tutorat sera assuré par moi, des volontaires sur Twitter et les apprenants plus avancés via une balise Twitter dédiée

  • à la fois synchrone et asynchrone, pas de rendez-vous fixés a priori mais beaucoup d’échanges sur Twitter

  • le mode sera essentiellement actif avec quelques apports essentiels : l’apprenant va construire lui-même son parcours en choisissant les défis qu’il souhaite relever, dans quel ordre et à quel rythme

  • elle sera contributive : les apprenants, et toute personne intéressée, pourront proposer des défis, des aides et astuces, des apports théoriques, des éléments de réflexion

  • la charge de “travail” pour les apprenants et la durée de la “formation” seront à doser selon les contraintes de chacun en fonction de ses plages de temps disponibles : un défi par jour ou un par semaine, tout sera possible.

 

TwittMOOC se veut immersif et ludique tout en faisant découvrir ce que Twitter peut apporter. Il devrait permettre aux apprenants de se constituer un réseau, d’interagir, de découvrir les codes de communication et d’apprendre à utiliser Twitter pour s’informer et s’amuser.

 

Quelques exemples de défis auxquels je pense :

  • La conversation qui « part en vrille » – niveau 1 : j’en repère une et j’y participe – niveau 2 : je repère deux thématiques dans ma Time Line, je les mélange dans un tweet délirant et j’entraîne d’autres twitteurs dans la conversation

  • Le live-tweet – niveau 1 : en suivre un – niveau 2 : m’essayer au live-tweet d’une émission de télé ou d’une manifestation sportive – niveau 3 : faire le live-tweet d’une conférence, d’un colloque, d’une communication scientifique

  • Les balises (ou hashtags) – niveau 1 : en repérer une populaire et l’utiliser – niveau 2 : en créer une pour lancer un jeu (jeu de mot, titre détourné…)

Le tout avec à chaque fois des conseils, des exemples, des témoignages, la demande d’un retour d’expérience de l’apprenant qui pourra à son tour enrichir les conseils, exemples et expériences.

 

Voilà, ça prend forme dans ma tête, ça me motive énormément !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Le blog dédié au #TwittMOOC a été créé, il est ici.

 
Crédit photo : mkhmarketing via photopin cc

Mot-Clé : ,
  • ataly a dit :

    J’ai bien envie de participer. L’idée étant de prétendre pouvoir aider les autres et en profiter pour glaner quelques informations.

    23 décembre 2013 à 16:13
  • jmarcFJ a dit :

    Vivement la suite

    23 décembre 2013 à 16:14
  • Christian MARTIN a dit :

    Même si ce n’est pas a priori la situation qui correspondrait le mieux à mon style personnel d’apprentissage, les situations que vous proposez méritent d’être explorée: notamment dans la dimension live tweet d’une communication synchrone (par exemple une webconférence ou classe virtuelle; ou une communication politique vue en live sur l’internet). S’informer et s’amuser sont deux finalités différentes, si l’on se place du point de vue de la motivation et des stratégies (d’apprentissage). Sois je mets le focus sur je m’amuse, sois sur je m’informe. A vous lire j’ai l’impression que vous avez plutôt envie de vous amuser? est-ce que je m’égare? Si je devais m’embarquer dans le TwittMOOC, ce serait plutôt pour sortir de ma zone de confort et voir ce qu’une autre stratégie d’apprentissage va pouvoir m’apporter.

    23 décembre 2013 à 17:03
  • devanssay a dit :

    Mais volontiers, je te tiendrai au courant au fur et à mesure de la progression du projet…

    23 décembre 2013 à 18:02
  • devanssay a dit :

    Merci, tout reste à faire en effet !

    23 décembre 2013 à 18:02
  • devanssay a dit :

    Merci pour ce retour. Je comprends bien et je dois réfléchir à cet aspect des choses…

    En fait mon expérience personnelle sur Twitter m’a montré que je développais des habiletés en m’amusant qui ensuite pouvaient me servir pour travailler et m’informer.

    Peut-être faudra-t-il prévoir des entrées ludiques et d’autres plus « sérieuses » pour que chacun puisse y trouver son compte…

    À réfléchir donc !

    23 décembre 2013 à 18:08
  • Michel Guillou a dit :

    J’en suis. :)

    23 décembre 2013 à 19:46
  • devanssay a dit :

    Merci Michel, tu es une recrue précieuse ! (-;

    23 décembre 2013 à 21:54
  • philippe guillem a dit :

    Encore un bonne idée ce TwittMOOC Si c’est possible je participe au défrichage !!!

    24 décembre 2013 à 8:55
  • Christian MARTIN a dit :

    Vous avez tout à fait raison, c’est bien le point d’entrée qui compte, mais pas seulement, je crois. C’est aussi l’objectif profond de participation à l’activité qui détermine la persévérance dans cette activité.

    24 décembre 2013 à 9:43
  • devanssay a dit :

    Merci Philippe, avec plaisir… Je te tiens au courant dès que j’aurai créé le blog !

    24 décembre 2013 à 10:39
  • Nadyab a dit :

    J’y partiperai avec plaisir :)

    24 décembre 2013 à 11:43
  • devanssay a dit :

    Merci Nadia !

    24 décembre 2013 à 16:08
  • anne andrist a dit :

    idée lumineuse, c’est noël! j’aime tes défis, rebondir et partir en hula hoop :)

    24 décembre 2013 à 16:37
  • devanssay a dit :

    Merci Anne, et je compte sur toi pour participer au tutorat des apprenants du TwittMOOC ! (-;

    27 décembre 2013 à 15:05

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*