la veille documentaire

L’une de nos missions est la veille documentaire. Comment la mettre en place de façon cohérente et pertinente par rapport à mon environnement de travail ?

« Jean-Louis Durpaire défini la veille comme une posture intellectuelle et personnelle qui consiste à se former et ceci à trois niveaux. Le premier niveau, fondamental en tant qu’éducateur et facilité par les outils actuels, se situe dans la réflexion sur ce qu’on fait, ce que l’on est, comment on cherche aujourd’hui. Second niveau: la veille qui conduit à des produits, ciblés et en direction de communautés, pour faire gagner du temps. Enfin troisième niveau : comment produit-on et pour quoi? Il convient de raisonner par rapport aux destinataires. »

Pour qui :
• les élèves
• les enseignants
• un groupe (projet …)
• moi même
Objectifs :
• se former et s’informer sur des sujets précis
• anticiper les évolutions de la profession.
• alimenter un projet ou permettre de suivre l’actualité de la profession, ou les
publications.
1. Outils Pour les élèves/enseignants :
•  twitter  Peu utiliser pour l’instant car peu de pratique dans l’établissement, reste à développer (idée du twittcontes …)
ENT90 : permet de mettre des informations en interne (mails, page d’accueil, liens, documents…)
ESIDOC
Comment les informer : via l’ENT, faire des liens entre les différents outils, en EMI, de vive voix, rappel lors des besoins ponctuels.
2. Outils Personnellement :
• Les listes de diffusions auxquelles on peut s’abonner : elles permettent de recevoir
périodiquement une compilation d’informations. Je m’abonne à deux listes
• archiver des liens : ils permettent de constituer des dossiers en vue d’un projet ou par thématiques, mettre un lien intéressant pour y revenir plus tard. Je choisis le portail koléo
• recevoir les flux RSS : ils permettent de surveiller les actualités de différentes sources
ou sujets. Après avoir essayer feedly.com . je laisse tomber cet outil, pas assez facile d’utilisation. Je me tourne vers Netvibes …. à voir
• Compte FB permet de s’abonner à des pages et de rester informer
•  twitter permet également de faire de la veille : j’ai un compte perso.
• site docfriend : Il me permet de rester structurer, d’archiver des liens, des séquences, des projets…
Je pense que le plus difficile reste à ne pas trop se disperser et ne pas trop passer de temps ; ne pas chercher à tout maitriser mais rester en phase avec son environnement. Pour l’instant je cherche encore le bon équilibre ….
It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page