Club débat 8 : la fatigue

Un élève ouvre le débat avec sa propre définition de la fatigue : « c’est quand tu n’as plus de force, tes jambes ne te portent plus, tu n’arrives plus rien à faire » !

Les élèves évoquent tout de suite le mauvais sommeil qui peut causer de la fatigue :
– risque pour la santé, c’est aussi important que la nourriture et l’eau.
– il permet au cerveau de se reposer.
– réduire le sommeil pour regarder la télévision ou jouer aux jeux vidéos est néfaste.
– les adultes qui travaillent la nuit ou d ‘équipe ont le sommeil déstructuré
– difficulté à s’endormir – nuits blanches
– dormir trop tard le matin
– mauvais matelas peu conduire à un mauvais sommeil
8 élèves ont plutôt un bon sommeil, 1 élève a un mauvais sommeil.

Lorsqu’il fait beau on est moins fatigué car on a plus le moral et plus de vitamine D.

La fatigue peut être liée à une maladie.

La fatigue peut être physique mais aussi intellectuelle.

source illustration / usage pédagogique: leschosettes.canalblog.com

It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Club débat 7 : la nourriture

les élèves font la différence entre la nourriture vitale et la nourriture pour le plaisir.

Ils distinguent :

  • les chaines rapides, « fast food »
  • les restaurants gastronomiques
  • les repas quotidiens
  • la cuisine moléculaire
  • la nourriture du futur (insectes…)

La nourriture rapide a des conséquences sur la santé des personnes avec par exemple des problèmes de digestion, de surpoids. Mais il y a une part importante de plaisir dans ce choix de repas. 8 élèves sur 10 pensent que l’on peut manger dans les « fast food » de temps en temps pour le plaisir contre deux qui s’y opposent pensant qu’il est préférable de manger de tout.

Tous le monde est différent aussi il existe beaucoup de  façon de se nourrir : végétarien, végétalien, manger bio, manger local …Ils peut s’agir d’un choix par rapport à sa santé, ses idéaux, défendre la cause animal, défendre la cause écologique.

La cantine permet à tous les élèves de manger à sa faim. Certains élèves découvrent des nouveaux produits par ce biais qu’ils ne mangeraient pas chez eux. C’est une nourriture variée et équilibrée. Par contre il y a toujours du gâchis. Certains on  les yeux plus gros que le ventre, d’autres n’osent pas demander moins et enfin certains ne se responsabilisent pas du tout et n’ont pas envie de faire l’effort.

« Lorsqu’on jette de la viande on a tué un animal pour rien ! » dit un élève !

Il faut penser que des famille n’ont pas beaucoup d’argent pour ce nourrir et que certains pays connaissent la famine. Alors on devrait faire plus attention et moins gâcher !

Le fait que les magasins jettent les produits périmés interpelle les élèves. Certains produits vont bien au delà des dates de péremption. les magasins mettent les dates les plus longues derrière, c’est aussi une façon de moins gâcher, que ça ne passe pas à la poubelle.

 

Un élève a apporté des vers de farine comestibles. Les insectes, la nourriture du futur ?

 

 

Pour aller plus loin :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10990
http://www.60millions-mag.com/2016/03/18/peut-consommer-des-produits-perimes-10273
http://www.mangeons-des-insectes.com/pourquoi-manger-des-insectes

La semaine prochaine : la fatigue

It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Club débat 6 : le futur de notre planète (suite)

Un élève nous présente une vidéo pour démarrer la séance  :

Nous revenons sur l’importance de vérifier les sources d’information, de connaître qui diffuse l’information et la fiabilité de cette dernière ! Il faut croiser ses sources.
Ici il s’agit d’une vidéo du professeur Sims ! Nous ne le connaissons pas ! Qui est-il ?
Nous trouvons peu d’éléments sur lui sur  internet, il s’agit d’un passionné de science, ingénieur de 25 ans en 2016 :
https://www.tipeee.com/professeur-sims

Nous décidons de faire confiance à cette vidéo car les explications correspondent aux cours de technologie. Nous demanderons toutefois au professeur de techno si les infos lui paraissent fiables.

Les élèves parlent du réchauffement climatique ! Qui en est responsable !
Ils discutent autour du fait qu’il pourrait également y avoir des cycles sur terre et que l’homme ne serait pas responsable du réchauffement climatique. Malgré leurs interrogations face à cette théorie, ils pensent tous que l’homme a un impact direct sur le climat.

Le réchauffement agit sur la migration et la disparition de certaines espèces animales. Il agit sur la géographie, les côtes se modifient, des iles sont menacées de disparaître. Il y a de plus en plus de phénomènes climatiques comme les tornades.

La déforestation est un grand problème ! Les humains veulent toujours plus et mettent ainsi en péril notre planète. L’argent leur semble plus important !

Un élève nous rapporte l’expérience Giropropre menée samedi dernier. Une douzaine de sacs poubelles ont été remplis. Dans les étrangetés ramassés on trouve 1 couche pour bébé, 1 slip !!! Certains jeunes ont été la risée d’autres mais ils restent convaincus de leur bonne action ! Être sur le terrain pour sensibiliser la population est une très bonne chose.

Ce débat nous amène à vouloir mettre en place des actions l’année prochaine au niveau du collège en travaillant avec la commune.

La semaine prochaine le débat portera sur la nourriture.

Enregistrer

Enregistrer

It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Club débat 5 : le futur de notre planète

Les élèves ouvrent le débat avec la question des déchets. Ils trouvent que la planète est une planète « poubelle ». Ils mettent en cause les diverses pollutions (voitures, sacs plastiques…).

 

Les sacs plastiques recyclables devraient se généraliser plus vite. On en trouve encore trop dans la nature. C’est un bien que les magasins en proposent aujourd’hui.Les gens peuvent être démotivés pour trier les déchets lorsque les déchetteries appliquent des règlements très strict comme les badges.Les habitants par exemple de Giromagny sont obligés d’aller à Etueffont alors qu’il y en a une à Sermamagny. Par contre il y a une déchetterie mobile mise en place, c’est très bien. Il faut développer les poubelles jaunes pour le tri.

Il faut aussi que les énergies renouvelables soient moins cher pour les gens comme les panneaux solaires. Développer la biomasse serait une bonne chose. Les élèves proposent de regarder la séance prochaine un documentaire de 10 mn sur la biomasse vue en technologie.

Il faut sensibiliser les gens par des actions. Les jeunes élus du conseil municipal des adolescents invitent le public samedi à participer à « Giropropre ». L’an passé 12 gros sacs poubelles ont été remplis. Les jeunes des alentours aimeraient pouvoir lancer la même opération dans leur village. Ils souhaitent organiser une action de sensibilisation au collège.Sur 8 élèves présents, 2 ne sont pas optimistes pour le futur de la planète contre 6 qui le sont.

Nous poursuivrons le débat semaine prochaine.

It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page