Soyez critique sur Internet ! Hoax et désinformation !

On trouve beaucoup d’Hoax, de désinformation et de rumeurs sur internet. Sur les réseaux sociaux les internautes partagent sans vérifier suite à leur émotion (colère, empathie, …). Apprenons à être plus vigilant sur les réseaux sociaux ! La première chose à faire est de croiser ses sources ! Puis si vous avez un doute vous pouvez aller sur http://www.hoaxbuster.com/

Petites vidéos à regarder qui illustrent bien le thème

  1. Winz et Lou

Sources http://www.vinzetlou.net/

« Le programme Vinz et Lou sur Internet a été conçu avec le soutien du ministère de l’Education nationale » (2012)

Image de prévisualisation YouTube

2. « Info ou intox »:

Sources : http://www.education.gouv.fr/

« mettre à disposition du Clémi des outils audiovisuels pédagogiques pour expliquer dans les classes la différence entre information et manipulation sur Internet, à l’image du programme court « Info ou Intox » réalisé par France 24 depuis 2015 » extrait éducation.gouv

Image de prévisualisation YouTube

Un hoax est une information fausse, périmée ou invérifiable propagée spontanément par les internautes. Les hoax peuvent concerner tout sujet susceptible de déclencher une émotion positive ou négative chez l’utilisateur : alerte virus, disparition d’enfant, promesse de bonheur, pétition, etc. Ils incitent le plus souvent explicitement l’internaute à faire suivre la nouvelle à tous ses contacts, d’où une rapide réaction en chaîne.Le terme « hoax » signifie en anglais « canular », mais cette seule traduction ne convient pas vraiment pour désigner les hoax circulant sur Internet :

  • contrairement au canular, qui est une blague ou une farce dont la victime peut elle-même rire ou sourire une fois que la vérité lui est révélée, dans le cas d’un hoax la victime n’est jamais informée de la supercherie (donc il faut vérifier l’information).
  •  un hoax peut avoir été créé par accident, peut concerner n’importe quel sujet et surtout est propagé par les internautes eux-mêmes, en général sans intention malveillante puisque eux-mêmes victimes.

 

3. Enquête sur les Illuminati – Stop à l’intox

sources : site StopIntox

« L’opération StopIntox a reçu le soutien de la Ville de Paris dans le cadre de l’appel à projet « Citoyenneté, Laïcité et Valeurs de la République ».« 

« Stop Intox est un projet global d’éducation populaire aux médias et à Internet. Un « kit pédagogique » d’un nouveau genre qui allie la vidéo, la formation, la conférence et Internet pour agir contre les préjugés, les théories du complot et les fractures qui morcèlent la population française. »

« Les équipes de LaTéléLibre et de l’EMI (Ecole des Métiers de l’Information), à l’initiative de Stop Intox, ont développé depuis des années, à travers la formation Reporter-Citoyen, une expertise reconnue et les compétences particulières pour mener à bien l’opération Stop Intox. »

(Extraits du site StopIntox)

Vidéo vue sur ce site et sur le site de l’école des métiers et de l’information

 

Analyser les Images :

Sources : http://tempsreel.nouvelobs.com 

date 2017

Un super travail de Rose-Marie Farinella, institutrice en Haute-Savoie

http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20170109.RUE6109/hoax-l-instit-qui-apprend-a-ses-eleves-a-devenir-des-detectives-du-web.html

 

Pour aller plus loin :

CRDP Besançon

Petit test :

testez votre esprit critique

Mes sources pour cet article : Hoaxbuster / vinzetlou.net / CLEMI / Stop intox

It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Sensibilisation sur les dangers du net avec les 6°

Séances de sensibilisation autour d’internet, des réseaux sociaux, des droits à l’image, les dangers du net. Les élèves ont ensuite réalisé des nuages de mots avec des mots clés en construction

Détail du scénario pédagogique : scenario pedagogique

Exemple de travaux d’élèves :

internet2-746ee internet1-96064internet3-c5a3e internet5-ba2f6

It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page