L’interrogatoire C L

J’ai aimé le langage utilisé et simple, l’auteur parle comme nous.

Voici l’extrait que j’ai préféré:

Je n’étais pas trop rassuré en arrivant dans la rue des Caroubes, celle où habite Alexandra. A cause du froid qui pinçait, de la fatigue qui pesait, des chats qui feulaient …

Ce que je n’ai pas apprécié c’est que les questions du policier n’apparaissent pas.

Les personnages de ce livre sont Teddy Lassale/ Alexandra Guérande/ Mathias Benedetti/ Mr et Mme Gouchinoux.

Célia

Création réalisée par Julie :

It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

L’interrogatoire N.DC

Hubert Ben Kemoun,

Bonjour, je m’appelle Nicolas Di Caterina , j’ai douze ans et je vis à Lachapelle sous Chaux. Je suis passionné par le métier de conseiller principal d’éducation. Je pratique du handball et un peu de football. J’adore l’hiver car nous pouvons boire des tisanes et jouer dans la neige.

 

Tout d’abord , je voulais vous dire que j’ai adoré votre livre car j’adore les romans policiers et le vôtre était génial. Les personnages sont Mr et Mme Gouchinoux , Mme la directrice, Mathias Benedetti, Alexandra Guérande. Le genre littéraire de ce livre est policier. Le style de ce livre est très particulier car l’inspecteur est toujours annoté de cette façon « … » donc on ne sais jamais ce qu’il dit, mais avec les réponses des témoins on a une petite idée . Les thèmes de ce livres sont la recherche , l’interrogation,l’inspecteur. Le rythme de l’histoire est assez bizarre mais très bien car, à chaque fois qu’il y a un nouveau chapitre, nous changeons d’histoire, d’arguments. La première de couverture est dans les tons rouges et jaunes. L’histoire se passe beaucoup dans le bureau de l’inspecteur. Le suspens est vraiment bien intégré dans ce livre car tout au long de l’histoire on croirait que tout le monde ment à l’inspecteur. On ne sait pas qui ment ? Qui dit la vérité ?

 

Comment vous est venue l’idée de faire la base de votre livre sur un vol de lingots d’or ?

Avez- vous toujours voulu être écrivain ?

Comment trouvez-vous votre inspiration ?

 

Merci pour votre attention et merci pour votre lecture de ma lettre .

Sincères salutations,

 

Nicolas Di Caterina

 

 

 

 

 

 

 

 

Création réalisée par Davy

It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

L’interrogatoire TB

J’ai bien aimé le fait de s’interroger sur l’histoire du jeune Teddy et sur cette affaire de vol.

Comment Teddy, un jeune garçons sans histoire ,a-t-il bien pu se retrouver mêlé à une affaire de vol?

L’inspecteur de police chargé de l’enquête interroge six témoins pour reconstituer ce qui s’est passé au cours de cette incroyable soirée. Mais pas facile de découvrir la vérité avec des témoins pareils !

Tom

It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

L’interrogatoire A P

Bonjour,

Je m’appelle Andréa Piot, j’ai douze ans, j’habite à Riervescemont un petit village situé dans le territoire de Belfort .C’est entourée de nombreux animaux :chevaux, vaches, chèvres…que je m’épanouis à leur contact et dont je fais ma passion en montant dans un centre équestre, une fois par semaine .

C’est avec un très grand plaisir que j’ai découvert votre livre intitulé « L’interrogatoire ».J’ai ressenti beaucoup de plaisir à le lire ,car son langage familier m’a permis de m’identifer .De nombreux passages m’ont fait sourire. Il me fait presque penser à une pièce de théâtre en monologue bien sûr, mais aussi à un sketch spécialement destiné à faire rire. J’ai pu remarquer que plusieurs personnages de ce livre emploient des mots à la place d’autre mots, ce qui permet de penser que l’interrogatoire les perturbe. A la fin de votre livre tout finit bien avec une histoire d’amour, bien entendu !

Combien de temps mettez-vous pour écrire un livre ?

Où puisiez -vous vos idées ?

Y’a t-il un âge pour publier son premier roman ?

J’ai trouvé ce livre agréable à lire et j’espère partager dans le futur le même plaisir. Recevez, Monsieur, l’expression de mon très profond respect .

Andrea Piot

It’s only fair to share…Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page