Tous les billets de la catégorie 1ES2 SEQ 3

Phèdre au théâtre de la Tempête.

1ES2 SEQ 3, 2ndeA, Auteurs, EAF, Oeuvres, ORAL EAF, Vidéos 0 commentaire »
http://www.dailymotion.com/video//pdivobject%20classid=clsid:d27cdb6e-ae6d-11cf-96b8-444553540000%20width=480%20height=381%20codebase=http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=6,0,40,0param%20name=allowFullScreen%20value=true%20/param%20name=allowScriptAccess%20value=always%20/param%20name=src%20value=http://www.dailymotion.com/swf/xu69q_phedre_events&related=1%20/embed%20type=application/x-shockwave-flash%20width=480%20height=381%20src=http://www.dailymotion.com/swf/xu69q_phedre_events&related=1%20allowscriptaccess=always%20allowfullscreen=true/embed/objectbr%20/stronga%20href=http://www.dailymotion.com/video/xu69q_phedre_eventsPhèdre/a/strongbr%20/emenvoyé%20par%20a%20href=http://www.dailymotion.com/visioscenevisioscene/a/em/divp Tags : , , ,

Aide pour votre dissertation (1 ES2)

1ES2, 1ES2 SEQ 3, EAF, Méthodologie, Oeuvres 0 commentaire »

Vous devez bientôt rendre une dissertation (le lundi 30 mars sans faute…) sur la re-création du texte théâtral ; voici un article susceptible de vous aider. Bon courage !

Tags :

Mnouchkine et le théâtre

1ES2 SEQ 3, EAF, ORAL EAF, Vidéos Commentaires fermés sur Mnouchkine et le théâtre

Tags : ,

Ionesco

1ES2 SEQ 3, Vidéos 0 commentaire »

[ina]http://www.ina.fr/archivespourtous/popup.php?vue=partenaire&partenariat=9af3c5fa07a48141a8e02eba4998efd3&noresize[/ina]

Tags : ,

Le théâtre

1 GES SEQ1, 1ES2 SEQ 3, 2ndeA 0 commentaire »
Tags :

JL Barrault met en scène Phèdre de Racine

1 GES SEQ1, 1ES2 SEQ 3, 2ndeA, EAF 0 commentaire »

Retrouvez les notes de mise en scène de JL Barrault quand il mit Phèdre en scène (1946).

C’est ici.

Tags : ,

Tout sur Musset

1 GES, 1ES2 SEQ 3, Auteurs, EAF 0 commentaire »

Tags : ,

LA 1 : Le Mariage de Figaro (II, 16-19)

1ES2 SEQ 3, EAF, Méthodologie, ORAL EAF 0 commentaire »

Voici le compte-rendu du cours du 13 février :

LA1 Beaumarchais, La Folle journée ou Le Mariage de Figaro

Document de travail : propositions de la classe.

Question posée : dans quelle mesure le texte théâtral (le texte et sa mise en scène) permet-il le mélange des genres et des registres et dans quel but ?

Relevé /citations

Procédés

Analyse/interprétation

– fin sc 16 et début de la scène 19

– sc 17 et 18

plusieurs répliques

/ deux répliques à chaque fois

Scènes de taille différente : vivacité et rythme imposé à la comédie, accent porté sur le geste : le spectateur, qui sait que c’est Suzanne à l’intérieur du cabinet, attend la réaction du Comte.
+ Et vous vouliez garder votre chambre ! Indigne épouse ! (ligne 1)

+ De mon amour ! Perfide !

+ sc 17 et 18

répliques courtes, phrases nominales

2 répliques

Rythme soutenu
« vous vouliez garder votre chambre »

« Indigne épouse », « Perfide »

« Tu es bien audacieuse »

Vouvoiement, insultes, tutoiement Montée de l’émotion du comte (jalousie exacerbée), de la comtesse et du spectateur qui voit s’affronter les deux personnages.

Registre pathétique (contraste entre l’attitude soumise de la comtesse et la colère du comte).

« Au nom de mon amour.. » Imploration elle implore l’amour du comte. Il va jusqu’à l’insulter. D’un côté quelqu’un qui est a genoux et de l’autre quelqu’un qui n’entend pas. C’est pathétique parce qu’on a un contraste entre les deux personnages. On ressent de la pitié pour la comtesse.
Ligne 6 La comtesse s’accuse à la place de Chérubin : porte la culpabilité > grandeur d’âme qui fait contraste avec la violence brute du comte.
C’est Suzanne ! Coup de théâtre Comique de situation ; décalage entre le spectateur qui savait que c’était Suzanne et le savoir des personnages (comte et comtesse) : le spectateur a donc attendu ce retournement et n’a jamais eu peur : on est toujours dans la comédie et pas la tragédie.
SUZANNE accourt à sa maîtresse. – Remettez-vous, Madame, il est bien loin, il a fait un saut… Théâtre dans le théâtre Suzanne se permet de prendre le rôle du metteur en scène.
LA COMTESSE. – Ah, Suzon, je suis morte. Double sens possible. Aveu involontaire ? Pourquoi est-elle « morte » ? Parce qu’elle s’inquiète pour Chérubin ou parce qu’elle se remet de ses émotions ?
LA COMTESSE se jette sur une bergère2, un mouchoir sur les yeux. – Oh ! Ciel ! il va périr. Geste et parole de désespoir Registre pathétique souligné par la parole et le geste en même temps.
SUZANNE sort en riant. – « Je le tuerai, je le tuerai. » Tuez-le donc, ce méchant page ! Répétition Cf valets de Molière qui se moquent de leur maître quand il a tort >édification du comte, qui cependant avait des raisons de soupçonner sa femme > nuance dans les rapports entre le comte et la comtesse.
Ligne 24   « Et moi Monseigneur ? » Ironie Suzanne est complice de sa maîtresse, elle laisse le temps à la comtesse de se remettre, elle parle à sa place. Elle assure le comique des scènes.

> rôle traditionnelle de la servante alliée de sa maîtresse.

Complicité des deux femmes face à l’attitude déplacée du comte (celui-ci veut remettre en usage le droit de cuissage et empêcher le mariage de Figaro et de Suzanne).

Ligne 36 Moquerie Retournement de situation : le comte s’humilie après la comtesse qui s’était physiquement mise à genoux.

Inversion des rôles. Un valet qui se moque de son maître (Cf les fourberies de Scapin) typique du comique.

Ligne 35 Construction des personnages. Le comte est jaloux mais on est au 2ème acte et donc on sait que lui s’est permis de faire la même chose. Donc le spectateur sait que le comte lui-même n’est pas fidèle. Ces quatre scènes vont permettre au comte d’en tirer une morale.

> Fonction morale de la comédie.

Axes d’étude proposés :

I- mélange des genres et des registres

– dramatisation des quatre scènes grâce au quiproquo (jeu de cache-cache, décalage du savoir du spectateur et du personnage)

– allure vive et enjouée ; tonalité dramatique de la scène (gestes), déplacements

– tonalités comique mais aussi pathétique, mais le spectateur, par sa connaissance, maintenu dans la comédie, examine les réactions de chacun.

II- mais une comédie malgré tout :

– C’est un texte théâtral qui met en scène une scène traditionnelle : didascalies qui nous apportent des informations sur les registres, un couple de maître opposé à un couple de valet. Un conflit entre maris et femmes.

– fonction édificatrice des scènes : réflexion sur les rapports maitre/valet et surtout mari/femme au XVIIIème siècle (cf la suite la pièce avec la tirade de Marceline) ;

– quiproquo et coup de théâtre, le comte qui croyait mettre en difficulté est à son tour en difficulté.

Ouverture : Même genre de scène que celle des Caprices de Marianne et de Tartuffe : Orgon est caché sous la table et entend le discours de Tartuffe. Britannicus de Racine. (personnages cachés).

Tags : ,

Réflexions sur le théâtre

1 GES, 1 GES SEQ1, 1ES2, 1ES2 SEQ 3, EAF 0 commentaire »

Ionesco, Notes et Contre-notes (1991)

« Le comique étant intuition de l’absurde, il me semble plus désespérant que le tragique ».
«Mais il n’y a pas que la parole : le théâtre est une histoire qui se vit, recommençant à chaque représentation, et c’est aussi une histoire que l’on voit vivre. Le théâtre est autant visuel qu’auditif. Il n’est pas une suite d’images, comme le cinéma, mais une construction, une architecture mouvante d’images scéniques. Tout est permis au théâtre: incarner des personnages, mais aussi matérialiser des angoisses, des présences intérieures. Il est donc non seulement permis, mais recommandé, de faire jouer les accessoires, faire vivre les objets, animer les décors, concrétiser les symboles. De même que la parole est continuée par le geste, le jeu, la pantomime, qui, au moment où la parole devient insuffisante, se substituent à elle, les éléments scéniques matériels peuvent l’amplifier à leur tour.»
Tags : ,

Faire le point sur le genre théâtral

1 GES, 1 GES SEQ1, 1ES2, 1ES2 SEQ 3, Vidéos 0 commentaire »

Tags : , ,

Commenter une scène de théâtre

1 GES, 1 GES SEQ1, 1ES2, 1ES2 SEQ 3, 2ndeA, EAF, Méthodologie 0 commentaire »

Comme pour tous les Commentaires, on vous demande de prendre en compte scrupuleusement le genre du texte : qu’est-ce que cela veut dire ? Eh bien, appliquez la fameuse fiche d’identité distribuée en affinant votre étude :

– identifier le genre précisément : tragédie, comédie, drame romantique, pièce du XXème siècle mélangeant ces genres… ; réfléchir au sens du titre.

– identifier le moment de l’action : exposition, noeud, péripéties, dénouement…

– identifier la situation : scène d’affrontement (conflit entre plusieurs personnages, conflit intérieur), scène de révélation, scène de confidence, quiproquo… ; identifier le sujet de l’extrait et les registres dominants ;

– identifier la forme du texte : dialogue (voire stichomythie), monologue

– envisager le texte dans sa dimension spectaculaire (rappelez-vous l’OE : théâtre, texte et représentation) : didascalies, rôle des objets, jeu des comédiens …

– caractériser les personnages : leur rôle (principal, secondaire ; éponyme ; statut social, etc ; rôle dans la pièce …) et leurs caractéristiques : traits de caractère, valeurs morales dont ils sont porteurs, argumentation développée (cf dans Dom Juan, la tirade de Don Juan faisant l’éloge de l’inconstance ; dans Le Mariage de Figaro, les tirades de Marceline et de Figaro)

– tâcher de faire le plan du texte pour observer une évolution ou pas (le dialogue a-t-il fait progresser l’action ? un personnage dans sa réflexion ? …)

– ne jamais oublier la double énonciation ! Le second destinataire est toujours le spectateur ! Que veut-on lui dire et lui montrer, que veut-on lui faire éprouver à travers ces mots, ces gestes, ces lumières, ces décors, …?

– A partir de ces observations, et aussi à partir des questions du corpus qui souvent donnent des pistes de réflexion, élaborer un projet de lecture, une problématique que votre devoir planifié examinera.

Bon courage !

Tags : , , , ,

Le Romantisme

1 GES, 1ES2, 1ES2 SEQ 3, 2ndeA, EAF, ORAL EAF 0 commentaire »

Tags : , , ,