JL Barrault met en scène Phèdre de Racine

1 GES SEQ1, 1ES2 SEQ 3, 2ndeA, EAF 0 commentaire »

Retrouvez les notes de mise en scène de JL Barrault quand il mit Phèdre en scène (1946).

C’est ici.

Tags : ,

Festival de Nancy

1 GES, 1 GES SEQ1, 2ndeA, EAF, Oeuvres, ORAL EAF, Vidéos 0 commentaire »

[ina]http://www.ina.fr/archivespourtous/popup.php?vue=partenaire&partenariat=d42df989f6417fc11b2d370207bf7d2d&noresize[/ina]

Le reportage évoque la représentation de Tête d’Or de Claudel avec Alain Cuny et Laurent Terzieff et Phèdre de Racine.

Tags : , ,

Les Peintres de la Réalité au Louvre

2ndeA 0 commentaire »

Un itinéraire de visite, réelle et virtuelle, vous est proposé sur le site du Louvre :

Tags :

Thérèse Raquin au T.O.P. !

2ndeA, Oeuvres, Vidéos 0 commentaire »

Mardi 10 mars prochain, les 2ndeA iront au Théâtre de l’Ouest Parisien découvrir l’adaptation théâtrale du roman de Zola, Thérèse Raquin. Cliquez ci-dessus pour voir la bande-annonce sur le site du théâtre.

Tags : ,

Commenter une scène de théâtre

1 GES, 1 GES SEQ1, 1ES2, 1ES2 SEQ 3, 2ndeA, EAF, Méthodologie 0 commentaire »

Comme pour tous les Commentaires, on vous demande de prendre en compte scrupuleusement le genre du texte : qu’est-ce que cela veut dire ? Eh bien, appliquez la fameuse fiche d’identité distribuée en affinant votre étude :

– identifier le genre précisément : tragédie, comédie, drame romantique, pièce du XXème siècle mélangeant ces genres… ; réfléchir au sens du titre.

– identifier le moment de l’action : exposition, noeud, péripéties, dénouement…

– identifier la situation : scène d’affrontement (conflit entre plusieurs personnages, conflit intérieur), scène de révélation, scène de confidence, quiproquo… ; identifier le sujet de l’extrait et les registres dominants ;

– identifier la forme du texte : dialogue (voire stichomythie), monologue

– envisager le texte dans sa dimension spectaculaire (rappelez-vous l’OE : théâtre, texte et représentation) : didascalies, rôle des objets, jeu des comédiens …

– caractériser les personnages : leur rôle (principal, secondaire ; éponyme ; statut social, etc ; rôle dans la pièce …) et leurs caractéristiques : traits de caractère, valeurs morales dont ils sont porteurs, argumentation développée (cf dans Dom Juan, la tirade de Don Juan faisant l’éloge de l’inconstance ; dans Le Mariage de Figaro, les tirades de Marceline et de Figaro)

– tâcher de faire le plan du texte pour observer une évolution ou pas (le dialogue a-t-il fait progresser l’action ? un personnage dans sa réflexion ? …)

– ne jamais oublier la double énonciation ! Le second destinataire est toujours le spectateur ! Que veut-on lui dire et lui montrer, que veut-on lui faire éprouver à travers ces mots, ces gestes, ces lumières, ces décors, …?

– A partir de ces observations, et aussi à partir des questions du corpus qui souvent donnent des pistes de réflexion, élaborer un projet de lecture, une problématique que votre devoir planifié examinera.

Bon courage !

Tags : , , , ,

Le Romantisme

1 GES, 1ES2, 1ES2 SEQ 3, 2ndeA, EAF, ORAL EAF 0 commentaire »

Tags : , , ,

Les Lumières

1 GES, 1 GES SEQ2, 1ES2, 1ES2 SEQ 2, EAF, ORAL EAF 0 commentaire »

Tags : , , , ,

L’Humanisme

1 GES, 1ES2, 1ES2 SEQ 1, 2ndeA, EAF 0 commentaire »

Tags : , , , ,

Le classicisme

1 GES, 1 GES SEQ1, 1ES2, 1ES2 SEQ 1, 2ndeA, EAF 0 commentaire »

Tags : , , , ,

Le XVIIème siècle

1 GES, 1ES2, 2ndeA, Auteurs, EAF, Oeuvres 0 commentaire »

Voici un site magnifique pour apprendre et découvrir plein de choses !

Tags : , ,

Les registres littéraires

1 GES, 1ES2, 2ndeA, EAF, Méthodologie 0 commentaire »

Voici un tableau pour vos révisions :

Registres

Emotions et thèmes mis en jeu

Principaux procédés

comique Faire sourire ou rire, amuser, souvent dans un but critique (caricature). – les procédés de répétition

– les effets de contraste et de décalage

– le comique de geste

– le comique de mots (jeu sur les niveaux de langage), l’absurde

satirique Rire et moquerie. Portrait caricatural, description d’une époque mettant en évidence ses défauts. – il a pour but de se railler, de se moquer d’un type de personne ou d’une institution.

– vocabulaire réaliste et familier, parfois péjoratif.

– la caricature

– les formules ironiques

ironique Raillerie, critique au second degré qui rend le lecteur complice. – l’antiphrase

– elle permet de dénoncer quelque chose en laissant comprendre le contraire de ce qui est effectivement dit

tragique Sentiment de la fatalité, du destin. Présence de la mort, absence d’issue. Souffrance et déchirement moral. Sentiment d’impuissance face à la catastrophe. – vocabulaire soutenu

– interrogatives et exclamatives exprimant la détresse du héros face au destin implacable

– champs lexicaux de la fatalité et de la liberté, de la faute, de la séparation, de l’amour et de la mort…

pathétique La pitié, la compassion. – vocabulaire du sentiment et de la douleur

– priorité est donnée aux scènes déchirantes (un enfant qu’on sépare de sa mère)

– phrases expressives (exclamatives etc)

– comparaisons et métaphores

lyrique Emotions liée à l’amour, la mélancolie, la nostalgie, la communion avec la nature, le temps qui passe, l’infini…

On y trouve les sentiments intimes et personnels de l’auteur ou du locuteur et

ceux-ci nous touchent en raison de leur portée universelle.

– emploi de la première personne

– vocabulaire du sentiment

– phrases expressives

– figures d’insistance (hyperbole, gradation, anaphore)

épique Célébration des prouesses et des exploits accomplis par des héros. Le but est de susciter l’admiration, l’étonnement et l’effroi. Personnages assimilés à des héros de combat. – vocabulaire guerrier

– vocabulaire valorisant

– figures d’amplification (hyperboles, gradations)

didactique Instruire, informer le lecteur. Enseigner, faire comprendre. – vocabulaire technique

– connecteurs logiques

– outils du texte explicatif (définitions, exemples)

-impératif

polémique Argumentation agressive qui a pour but de persuader le lecteur. Fait appel à l’indignation voire à la révolte. – vocabulaire opposant des valeurs morales positives (le bien, la beauté, la liberté) aux valeurs de la dépravation (vocabulaire péjoratif).

– constructions expressives

– ironie, antithèse, hyperbole

– interpellation directe de l’interlocuteur ou du lecteur

fantastique Suscite l’inquiétude devant un phénomène étrange et inexplicable. – vocabulaire de l’étrangeté         – cadre spatiotemporel inquiétant (nuit,cimetières,

– champ lexical de la peur               châteaux, paysage de landes etc)

– expression de l’incertitude

réaliste A ne pas confondre avec le mouvement littéraire du même nom. A pour but de produire de créer un effet de réel. Thèmes : activités quotidiennes, événements familiaux, le corps, les milieux sociaux, détail vrai, objets banals, échec, vie simple. – vocabulaire technique et parfois en relation avec la catégorie sociale des personnages donc pouvant être familier + vocabulaire du corps

– syntaxe simple

LES REGISTRES LITTERAIRES (par un professeur du site Lettres du Web)

Tags : , , , ,

Le théâtre

1 GES, 1 GES SEQ1, 1ES2, 1ES2 SEQ 3, Non classé 0 commentaire »

Voici un lien vers une page très complète et pratique pour vos révisions !

C’est ici !

Tags : , , ,