Les élèves de 6ème sont allés au cinéma

9 12 2008

 

Dans le cadre de la manifestation « Collège au cinéma », toutes les classes de sixième du collège ont assisté à la projection d’un premier film intitulé Mon oncle. Ce film a été réalisé en 1958 par Jacques Tati : dans un quartier moderne où tout est très (trop) bien agencé habitent M. Arpel, son épouse et leur fils Gérard, que cette vie sans saveur ennuie, L’intrusion dans la famille de M. Hulot, le frère de Madame, personnage rêveur et plein de fantaisie, sème le trouble dans cet univers aseptisé, d’autant plus qu’il devient rapidement le meilleur ami de Gérard…

Les élèves de 6°2 vous présentent les personnages et le décor du film et vous donnent leur avis sur cette oeuvre de Tati un peu en décalage avec leur époque mais dont ils ont su percevoir l’humour et la fantaisie.



La famille ARPEL

9 12 2008

 

Monsieur Arpel                          

Monsieur Arpel est un homme assez petit et assez corpulent , il porte toujours un costume et une cravate, une sacoche et des gants : c ‘est un homme d ‘affaires qui dirige une usine qui s ‘appelle Plastac. C ‘est le mari de madame Arpel et le beau-frère de monsieur Hulot. D’ailleurs il est jaloux de lui, car il est assez proche de son fils. Contrairement à sa femme, monsieur Arpel n’aime pas trop son beau-frère car monsieur Hulot est assez désordonné et maladroit.

Clara Bourgmayer, Ariane Wahl, Elodie Da Mota

 

Mme Arpel

Mme Arpel est une femme rousse, assez forte souvent vêtue d’une robe verte et d’un large turban vert pour faire le ménage. On la voit aussi avec une blouse blanche et des gants pour faire la cuisine, ou bien pour faire prendre la douche à Gérard.

Elle est maniaque, elle aime la propreté à l’excès: elle nettoie le pare choc de la voiture de son mari quand il part au travail. Elle veut une belle image de sa maison ( jardin, poisson), elle s’en vante quand elle fait visiter sa maison. Elle est fière de son mari. Elle adore sa cuisine, elle y est presque tout le temps. Elle aime tous les bruits de sa cuisine qui ne la gênent pas. « Ici c’est chez moi «  dit-elle à ses amis.Quand on entend le bruit de l’aspirateur, on sait que Mme Arpel n’est pas loin. Sa phrase préférée : « Dans cette maison, tout communique « 

Image de prévisualisation YouTube

Elle défend son frère malgré ses défauts. Elle a envie qu’il trouve un emploi, qu’il ait une femme : elle favorise une rencontre avec une voisine.

Lucie & Chloé

 

Gérard

 

Gérard est un petit garçon. Il est le fils de M. Arpel et de Mme Arpel. Gérard est un grand plaisantin. Il est très proche de son oncle : M.Hulot. Gérard préfère la compagnie de son oncle car il s’occupe de lui et s’amuse avec lui contrairement à ses parents qui ne prêtent pas attention à lui et qui lui donnent beaucoup d’ordres. Par exemple,ils lui disent :  « Enlève tes chaussures. »  «  Mets tes chaussons ». Ils ne pensent qu’à ses notes. A la fin du film il se rapproche de son père qui plaisante avec lui.

Tristan, Samy, Romain, Josselin

 

 



La villa ARPEL

9 12 2008

 

 

La  villa des Arpel est moderne et bien entretenue. Quand des personnes riches sont invitées, Mme Arpel ouvre le portail gris électrique et composé de 2 parties en appuyant sur un bouton. Elle allume aussi le poisson gris qui crache de l’eau bleue vers le haut.

Quand les invités entrent, ils se déplacent sur un chemin organisé, en même temps ils visitent le jardin artificiel fait pour être regardé. Le jardin est composé de plusieurs décorations (poisson, plantes, pavé, bassin…). Le jardin est illuminé le soir.

L’extérieur de la maison a une forme géométrique, elle est habillée de fenêtres rondes. Le garage de la maison s’ouvre en passant dans un laser invisible. La maison est grise et bleue !

 Paola, Myriam, Justine.

 La villa Arpel est une villa très moderne pour les années 1950. Toutes les pièces communiquent. Les meubles sont eux aussi très modernes. Le mélange des formes (carré, rond, rectangle…) est assez impressionnant. Les meubles sont très décoratifs, mais surtout inconfortables. Les murs, plafonds sont très vides et blancs. La cuisine est très contemporaine. La porte de cuisine est munie d’un capteur, dès que l’on passe la main devant, la porte s’ouvre . Il y a des technologies nouvelles qui n’existent même pas en notre temps : bouton pour retourner la viande, cruche qui rebondit, porte de placard qui s’ouvre et se referme toute seule ….

                                                                                                                    Nina, Valentine, Cassandre

 

 

 

         



Monsieur Hulot

9 12 2008

 Mr. Hulot est grand. Sa façon de s’habiller est presque toujours la même : pantalon trop court qui laisse apparaître des chaussettes rayées, un imperméable, un chapeau noir, et un parapluie qu’il emporte partout où il va et une pipe à la bouche.

Il vit seul dans une maison collective, en banlieue parisienne, près de la place du marché . Il monte tous les étages de la maison pour aller chez lui car il habite au dernier étage.

 Il est au chômage et son seul moyen de transport est le vélo solex. Sa maladresse cause beaucoup de dégâts. Ex : dans la cuisine : il n’arrivait plus à ranger la cafetière.

Image de prévisualisation YouTube

 Sa timidité envers les femmes lui pose des problèmes personnels par exemple au moment de la réunion avec la voisine.

 Il est très compréhensif avec son neveu et l’aide à réparer ses bêtises : Gérard avait cassé le rosier du jardin de ses parents et M. Hulot a voulu sauver la situation en taillant les autres branches du rosier. Mais quand il essaye d’arranger quelque chose ou d’aider quelqu’un, il aggrave la situation ou même s’attire des ennuis.

 Marie, Noémie, Sabina

 



Notre avis sur le film de Jacques Tati « Mon Oncle »

9 12 2008

Critique du film :

Mon oncle de J.Tati.

 

Dans ce film, j’ai aimé les choses exagérées des années 50 comme :

– les jupes trop serrées des secrétaires,

– la villa super moderne des Arpel,

– l’usine de M. Arpel,

– la circulation …

J’ai également aimé la comparaison entre la vie de M. Hulot et de celle des Arpel. J’ai bien aimé les bêtises des enfants et la complicité entre M. Hulot et Gérard.

Par contre, je n’ai pas aimé le fait qu’il y ait trop de bruits. J’ai trouvé qu’il n’y avait pas de sens à l’histoire. Le fait qu’il y ait peu de dialogue n’aidait pas à comprendre ce film.

 

Louise Potier-Ferry 6°2.

 

 

Dans ce film j’ai aimé : Les gags comme par exemple les enfants qui s’amusent à faire des blagues, Mme Arpel très maniaque de la propreté et les personnages : la voisine des Arpel qui parlait de façon maniérée etc…

J’ai aussi aimé comment le réalisateur, qui a filmé pendant les années 50, a imaginé le futur avec  par exemple des appareils électroménagers hypersophistiqués.

Par contre je n’ai pas aimé le son que j’ai trouvé trop fort comme les pas des femmes avec leurs talons et le sens de l’histoire car j’ai trouvé qu’il n’y en avait pas vraiment

 

Mégane Wurtz 6°2

 

Je n’ai pas aimé ce film car j’ai trouvé qu’il n’avait pas de sens …je n’ai pas compris l’histoire .

Le son était trop fort comme celui de l’usine. Par contre il y avait des moments drôles comme celui du vendeur de voitures qui lui présente la portière sans arriver à l’ouvrir. La modernité de la maison, les voisins très maniérés sont des éléments humoristiques. Jacques Tati pensait qu’à notre époque les appareils électroménagers auraient envahi nos maisons …

Rivet Elisa 6e2

 

Sur ce film, mon avis est mitigé : j’ai aimé l’humour de ce film et la façon dont il a été filmé. Quand on voyait un plan d’ensemble d’une scène, on voyait toutes sortes de gags : par exemple, le jour où les Arpel avaient des invités, on voyait M. Hulot essayer de cacher la fuite d’eau ; les invités avaient beaucoup de difficultés à marcher sur les pierres du jardin . J’ai aussi aimé la modernité de la villa qui me surprenait par le jardin et ses formes géométriques. J’ai aussi aimé le personnage de Madame Arpel qui était assez maniaque. J’ai aimé la musique du film car elle allait bien avec les gags.

Par contre je n’ai pas aimé les sons divers de la cuisine qui étaient vraiment forts. Je n’ai pas non plus aimé l’ histoire car elle n’avait pas vraiment de sens .

Image de prévisualisation YouTube

Fraboulet Clara 6°2

 



Palme d’or à Cannes « Entre les murs » de Laurent Cantet

4 12 2008

 

«Entre les murs» est un film de Laurent Cantet qui a reçu la palme d’or à Cannes en mai 2008.

Sorti en salle le 24 septembre 2008, ce film raconte la vie d’une classe de quatrième difficile d’une banlieue parisienne. Il est joué par de jeunes acteurs non professionnels, eux-mêmes élèves de collège ; le professeur de français est joué par François Bégaudeau qui est aussi l’auteur du roman dont est tiré ce film…

 

Résumé de l’histoire :

Vincent est un nouveau professeur dans un collège à problèmes. Il découvre ce milieu tout au long de l’année. Il y rencontre de nombreuses difficultés, il est confronté à beaucoup de conflits mais, la plupart du temps , il essaye de garder son sang froid. Durant le film, des élèves questionnent le professeur à propos du choix de son orientation sexuelle, pour amuser la galerie. A un certain moment du film, un sérieux problème se pose avec Souleymane. Il devient insolent et décide de ne plus travailler. Suite à des problèmes familiaux, l’élève à problèmes risque de devoir retourner dans son pays natal. Son seul moyen de rester en France est en de continuer sa scolarité, mais pour cela, il doit faire des efforts et doit éviter de se faire exclure de son établissement actuel. Finalement, en raison de son comportement irrespectueux, le conseil de discipline déclare l’exclusion définitive de Souleyman …

 

 

«  Entre les murs » est un film qui m’a beaucoup plu, parce qu’il nous montre l’ambiance de classe qu’il y a dans les banlieues. L’attitude des élèves est violente. Ils sont excessivement insolents. C’est étonnant que le professeur arrive à gérer aussi facilement sa classe de 4°.

 Eli’sabeth

Entre les Murs bande annonce