Tous les billets de la catégorie Allemagne

La Depeche de Toulouse

Allemagne, Le baron : version "People", Le baron et la paix, Non classé 0 commentaire »

Cote du document : 12 J 67
Nature du Document : Article de presse de la « Depeche de Toulouse »
Date : 20 Decembre 1909
Auteur : Eugene Fourniere (Ecrivain et homme politique français, député de l’Aisne de 1898 à 1902)

Dans cet article de presse Eugène Fourniere félicite l’attribution du prix Nobel de la Paix à Estournelles de Constant et loue son courage dans sa campagne de Paix. « Il est resté sous les armes et a froidement compté chaque jour les progrès de la raison sur la force.
Dans la deuxième partie de l’article Eugène Fourniere déclare que les socialistes allemands, par leur organisation et leur nombre, d’autre part « le gouvernement qui les opprime étant une des causes les plus directes de la folie des armements » , sont les mieux placés pour effectuer des démarches de paix notamment devant le bureau socialiste international siègeant a Bruxelles.
Enfin il conclut que « nul gouvernement, nulle classe dirigeante n’oserait accuser de trahison nationale ces pacifistes mandataires de la volonté populaire, car se serait avouer une préférence pour la force… »

12J345 Politique de La Paix.

Allemagne, Le baron : version "People", Le baron et la paix, Lettre, Sources 0 commentaire »

Lettres écrites par D’Estournelles de Constant, l’une le 16 Juin 1916 pour le Directeur du «Petit Courrier» et l’autre le 17 Juillet pour le Directeur des «Annales».

Ces 2 journaux sont accusés d’avoir lancer de fausses rumeurs sur le baron. Il aurait soit disant laissé une photo d’un empereur allemand à la vue de personnes hospitalisées sous son toit. Des soldats seraient alors rentrés dans une telle colère qu’ils faillirent tout casser dans le château. Certains ont alors pensé à l’époque qu’il était un «traître» étant donné cette relation professionnelle avec un allemand, peuple ennemi de La France ces temps ci.

D’Estournelles demande donc à ces journaux de publier son démenti qui dit d’ailleurs que cette photo n’a jamais existée, ni les manifestations et les plaintes des hospitalisés. Tout est faux et il met même quiconque au défi, je cite : «d’apporter le témoignage d’un ancien hospitalisé pour confirmer cette ridicule histoire».

Lettre provenant de la chambre des députés destinée à Paul d’Estournelles de Constant.

Allemagne, Arbitrage, Lettre, Non classé 0 commentaire »

Le vingt et un Août mille neuf cent six, Paul d’Estournelles de Constant a reçu une lettre provenant de la chambre des députés, cependant nous ne savons pas de qui précisement puisque la signature de l’auteur est illisible. Dans cette lettre, l’auteur remercie Paul d’Estournelles de Constant pour la médaille des sauveteurs Allemands et lui annonce qu’il souhaiterait s’entretenir avec lui et Guillaume d’Estournelles de Constant en Norvège, afin de parler de l’arbitrage.

Côte document: 12 J 338

Tags :

A la veille de la 1ere guerre mondiale…

Allemagne, Le baron et la paix, Photographies 0 commentaire »

Cote du document : 12 J 185
Nature du document : Photographies


Ces deux photographies ont été prises lors de la conférence franco-allemande de Bâle le 30 mai 1914.
La première photographie présente Mr d’Estournelles de Constant en compagnie de Conrad Haussmann (député au Reichstag).Les deux hommes ont l’air d’avoir une relation amicale et il fut beaucoup reproché à Mr Haussmann d’avoir participé à cette conférence.
Sur la seconde photographie nous pouvons voir les membres de la conférence au complet.

Lettre de Roosevelt

Allemagne, Le baron et la paix, Lettre, Non classé 0 commentaire »

Lire la suite »

Que deviendra en france l’enseignement de la langue allemande?

Allemagne, Le baron et la paix, Presse 0 commentaire »

Réponse de M. d’ESTOURNELLES DE CONSTANT, sénateur de la Sarthe :

Supprimer l’enseignement de la langue allemande, après la guerre, est un beau projet, aussi intelligent que celui qui consiste à supprimer l’Allemagne elle-¨même.

A supposer, comme je l’espère, que le militarisme allemand soit écrasé, après la guerre, il ne restera pas moins un peuple qui conservera sa langue et ses besoins d’expansion.

Tout bon patriote fraçais devra s’attacher d’autant plus à bien connaître ce peuple, que, par sa folle et criminelle ambition, il aura fait courir de plus graves dangers à ses voisins. J’ai toujours été hostile à la politique de l’ignorance internationale, et ce ,’est pas la guerre actuelle qui me fera changer d’avis.

Enquête lancée et publiée par le journal « La Renaissance », 13/11/1915

Cette enquête lancée et publiée par le journal « La Renaissance », montre bien l’ouverture d’esprit et la tolérance du baron, cet homme qui fut le champion de la conciliation internationale, alors que la paix en Europe était menacée par les impérialismes rivaux. Cette activité lui valut en 1909 le prix Nobel de la paix.

Lettre d’Estournelles de Constant

Allemagne, Le baron et la paix, Lettre, Sources 0 commentaire »

Lire la suite »