Un exposé sur le don d’organe

Posez vos questions, échangez vos infos, vos avis et vos idées sur le forum consacré aux exposés !

Donner des organes, voilà une vraie interrogation. Le ferais tu ? Et ton entourage ? Interroge-les ! C’est souvent quelque chose de mal connu. Et les avis divergent sur cet acte hautement altruiste. Il existe en France un réel déficit d’information à ce sujet. Grâce à ce blog, mes conseils, et ton futur exposé sur le sujet, le déséquilibre sera un peu moins grand. Voici mes conseils pour réaliser un exposé sur le don d’organe.

Le don d’organe : qu’est ce ? Qui peut donner ? Voici les deux questions auxquelles il faut, me semble-il, répondre en premier. Voici quelques pistes.

Le don d’organe est la première étape avant la réalisation d’une transplantation chez un receveur.

Un grand nombre d’organes peuvent être donnés et permettre ainsi de sauver des vies humaines, ou en améliorer grandement la qualité. La majorité des greffes sont réalisées à partir d’organes prélevés sur des personnes décédées, en état de mort encéphalique (c’est-à-dire que le coeur continue à battre, mais le cerveau ne fonctionne plus).

Sous certaines conditions bien précises (contraintes temporelles notamment) les organes (rein et foie) de personnes en arrêt cardiaque et respiratoire définitif, après échec de réanimation, peuvent être prélevés. On sait aujourd’hui que les résultats des greffes de ces organes sont aussi bons que ceux provenant de donneurs en mort encéphalique.

Une personne en bonne santé a la possibilité de donner un organe de son vivant. C’est le cas par exemple du rein, d’une partie du foie ou très rarement du poumon. On peut en effet vivre avec un seul rein, une partie du foie (car c’est un organe qui se régénère rapidement) ou une partie des poumons.

Ce don n’est possible que si le donneur est majeur et très proche du receveur. La loi de bioéthique en France fixe la liste des personnes qui peuvent donner un organe de leur vivant. Il s’agit du père, de la mère, du conjoint, du frère, de la sœur, du fils, de la fille, des grands-parents, de l’oncle, de la tante, du (de la) cousin(e) germain(e), du conjoint du père ou de la mère, ou de toute personne faisant la preuve d’une vie commune d’au moins deux ans avec le receveur.

Les greffes de donneur vivant les plus fréquentes concernent le rein (80%), le risque pour le donneur étant extrêmement faible. Elles présentent en outre beaucoup d’avantages pour le receveur : elles fonctionnent en général mieux et plus longtemps que les greffes de rein à partir de donneur décédé. En outre, elles permettent de raccourcir ou de supprimer la période difficile d’attente en dialyse, ce qui comporte des avantages considérables sur les plans familiaux, personnels et professionnels.

Il est nécessaire de faire une distinction importante : le don d’organe se différencie du don du corps à la science. Ce dernier a pour but de faire progresser la médecine ainsi que les connaissances et le savoir-faire des chercheurs et des étudiants. On peut être, bien sûr, donneur d’organe et donner en même temps son corps à la science.
l
Après avoir expliqué le principe, tu peux, dans une deuxième partie, parler du cas de la France et voir comment et sous quelles conditions peut se réaliser le don.

Le don d’organes repose sur le principe du consentement présumé : chacun d’entre nous est considéré comme un donneur potentiel après sa mort à moins de s’y être opposé de son vivant. En pratique, lorsqu’un prélèvement d’organes est envisagé, si l’équipe médicale n’a pas directement connaissance de la volonté du défunt, elle doit s’efforcer de recueillir auprès de ses proches son opposition au don d’organes éventuellement exprimée de son vivant, par tout moyen.

La situation est beaucoup plus simple si la personne décédée a fait connaître de son vivant sa volonté de donner ses organes. Porter sur soi une carte de donneur est un engagement fort, mais pas suffisant en général : ce n’est pas un document légal, et en pratique les cartes ne sont retrouvées que très rarement lorsqu’un don d’organes est envisagé. Il est donc primordial de faire connaître sa volonté à ses proches, pour qu’ils puissent en témoigner.

Dans l’avenir, la carte SESAM Vitale II pourrait comporter un champ permettant à tout un chacun de mentionner le fait qu’il a été informé de la loi sur le don d’organes.

Il existe un registre national des refus où toute personne peut s’inscrire et qui doit être obligatoirement consulté par les médecins dès qu’un prélèvement est envisagé.

Le don est par définition non rémunéré car l’organe n’est pas considéré comme un objet patrimonial au sens juridique. Il est totalement anonyme : le receveur ne connaît pas l’identité du donneur et la famille du donneur l’identité des différents receveurs. Il existe cependant une exception notoire : lors de la greffe de visage, la famille de la donneuse n’a pu que connaître l’identité de la receveuse du fait de sa médiatisation a posteriori.


Logo de l’ADOT, association pour le don d’organes et des tissus humains.

Voilà pour la partie pratique ! Voici enfin quelques chiffres pour fournir ton exposé :

  • Plus de 30 000 malades ont été transplantés en France depuis 1968.
  • Actuellement, le nombre de personnes en attente d’une greffe ne cesse d’augmenter et cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochaines années.
  • Recevoir une greffe ou mourir :chaque année en France ce sont près de 10 000 personnes qui sont confrontées à cette douloureuse alternative.
  • En l’an 2000, seulement 3 211 greffes ont été réalisées en France, dont 1 924 greffes de rein, 806 de foie, 328 de coeur, 70 de poumons, 54 de pancréas et 4 d’intestins.
  • En cas de mort encéphalique, en 2000, 30% des familles se sont opposées au prélèvement d’organes sur le corps du défunt.

k

Tu es fin prêt ! Voici quelques sites qui t’aideront à compléter ton exposé :

Le point sur le don d’organes. Site officiel du Ministère de la santé. Très bien renseigné.
Tout savoir sur le don d’organes. Site de l’agence de la biomédecine (qui délivre notamment la carte de donneur).
Le don, la greffe et moi. Le site le plus complet et le mieux fait sur la question. Présence de vidéos, etc… Destiné aux jeunes.
Le don d’organe et la loi. Tout savoir sur l’aspect juridique.

Pour les vidéos, je te renvoie sur le site le don, la greffe et moi, où tu trouveras tout ce qu’il te faut !

Bon exposé !

k

Attention ! Il faut toujours vérifier les informations que l’on trouve sur Internet, afin de ne pas faire d’erreur. Tu peux comparer plusieurs sites pour voir si les informations sont les mêmes, ou comparer avec un dictionnaire, ou une encyclopédie.

Il ne faut pas recopier mot pour mot les phrases que tu trouves sur Internet : ton instituteur s’en rendra compte très vite et toi, tu n’auras pas appris grand chose. Le but, c’est que tu apprennes à chercher des informations véridiques, et que tu crées ton propre texte grâce à ces informations.

31 réflexions au sujet de « Un exposé sur le don d’organe »

  1. Super votre exposé, je vais vous emprienter un petit peu de votre exposé, je peux?

  2. merci c trrop la classe mon expo de svt sera nikel merci a tous se site et superbe

  3. c’ est géniale votre exposé.c’ est bien fait,bien expliqué,c’ est vrément parfait.j’ ai vrément aprecier.

  4. Ce site est bien complet mais il y a toujours une question que je me pose pour mon exposé, y a-t-il des risques pour le donneur d’organes ?

  5. c’est bien mais quelles sont les conditions de réalisation d’une grefe ou d’une transplantation ?

  6. bonjour, j’ai un exposé dont le thème est « citoyenneté et évolution des sciences et des techniques » et le sous thème est « don d’organes et greffes humaines ». j’ai déjà un plan, mais je n’arrive pas à mettre la main sur des informations concernant l’évolution de la pratique du don et de la greffe, et les limites du contrôle de l’Etat. si vous pouviez me donner un coup de pouce (je suis une élève de terminale ES) . Cordialement

  7. slt jtien a te dire que je fai un expo sur les dons d’organes et les greffe

  8. Comment sont organisés le choix des receveurs ? svp cordialement

  9. Super site très complet pour notre exposé sur le don d’organes.

    Bravo !

    Deux collègiens de 3ème en Bretagne

  10. ce blog est vraiment bien et il ma beaucoup aidé pour mon exposé de svt, j’aurais aussi aimé savoir a partir de quels age et jusqu’a quel age a ton le droit d’etre donneur mais tout cela est déjâ très bien. MERCI ^^

  11. C’est hyper simpat de votre par les gas (ou les filles ^^ )qui ont fait ce site de partager avec les autres qui n’arrive pas a se démmerder comme moi ;) . a+ est merci encore…

  12. se site est super merci je vai avoir une bonne note mai aije le droi de prendre des info

  13. il est bien votre site mais il faut tout de même dire qu’il est presque entièrement copié-collé sur wikipedia !! ce serait juste d’indiquer au moins les sources

  14. Vraiment merci c est super !!! Je dois faire un exposé et j ai choisis dons d organes c est super !!! Merci par contre il a un site qui a expiré pour les prochains !

  15. ……………………………….. vous pouvez pas rajouter un plan

  16. ESCUSEZ MOI MES IL EST OU LE SITE OU LE BLOG DE L’ESPOSER SUR LE DONS DONS D’ORGANE. MERCI DE ME REPONDRE

  17. où puis-je trouver l’exposer car je ne le vois pas … /: Pouvez vous me donner le lien svp ?

  18. bonjour

    je dois faire une exposé sur les transplantations d’organes et de cellule pour la rentrée
    je n’arrive pas a trouver un problème au quel je dois répondre à la fin de mon exposé
    pourriez vous m’aidé svp

    cordiallement

Laisser un commentaire