Tagged: Chine

jan 12

Sculptures de glace, l’art du froid

Plusieurs festivals dans le monde se partagent la vedette, en hiver : le festival de la neige au Japon, le carnaval d’hiver au Québec (Canada), le festival de ski en Norvège et celui de Harbin en Chine pour le festival international de sculptures sur glace et neige.

Un peu d’histoireSitué dans le nord-est de la Chine, Harbin, avec ses 10 millions d’habitants est l’une des plus grandes villes de Chine et de cette région du monde. Elle a connu, par le passé, une forte influence russe. A la fin du 19e siècle, le transsibérien (voie ferrée russe de plus de 9000 km) partait de cette ville. Les habitants russes y sont d’ailleurs  majoritaires depuis la guerre civile russe (1917). Cette influence se retrouve dans l’architecture -bâtiments et églises orthodoxes-. Elle est appelée la « Moscou de l’Est » ou encore le « Saint-Petersbourg de l’Orient ». Sa situation géographique, limitrophe de la Russie et soumise au vent glacial de Sibérie (- 16 à- 40°) explique, sans doute, l’organisation dans cette ville, du Festival International de sculptures sur glace et neige depuis 1963.

Le festival

Il a ouvert ses portes le 5 janvier dernier et c’est le 28e du nom (après interruption pendant la révolution culturelle). En 2012, il fête l’année du tourisme russe en Chine, après d’autres thèmes qui ont permis au festival de figurer au Guiness des records : 13 000 m3 de neige pour une sculpture haute de 8,5 m et longue de 250 m.

800 000 visiteurs se pressent sur le domaine qui propose, en outre, du ski alpin, la baignade dans la rivière Songhua et l’exposition de lanternes de glace dans le jardin de Zhaolin.

Les compositions géantes,sculptées par des délégations multinationales font appel à des technologies diverses : scies électriques, lasers, mais les blocs de glace (provenant de la rivière voisine) sont découpés par plusieurs milliers d’ouvriers avant le festival.

La nuit, les monuments glacés, éclairés par des néons multicolores sont pris d’assaut par les touristes …. avant que la Chine fête le nouvel an le 23 janvier prochain et que ces oeuvres éphémères ne soient plus qu’un souvenir !

 

0
comments

déc 13

Noël en Chine

Ce sont les étrangers installés en Chine au début du 20e siècle (missionnaires, commerçants, étudiants…), plutôt catholiques, qui ont introduit la fête de Noël dans le pays. La révolution culturelle avec Mao Zedong (ou Mao Tse-Toung), fondateur de la République de Chine a mis un frein à ces festivités (de 1954 à 1974).  Mais depuis les années 80 et l’ouverture du pays vers le monde extérieur, Noël est à nouveau célébré.

Guirlandes et lampions colorés décorent à nouveau les salons et les enfants attendent la visite de Shengdan lao ren, « le vieil homme de Noël« . Les lumières jouent un rôle majeur dans les fêtes traditionnelles  et les Chinois utilisent volontiers le papier pour confectionner les lanternes et les fleurs. Ils font de Noël une occasion de célébrer l’amour et l’amitié en faisant des cadeaux, autour de plats traditionnels chinois. Mais plus qu’une fête religieuse (bouddhistes et taoïstes sont majoritaires), c’est un moment de retrouvailles entre amis et reste surtout une célébration citadine.

 Chanson Joyeux Noël en chinois

Traditionnellement la plus grande fête de l’année est le nouvel an chinois ou chun jie qui aura lieu cette année le 24 janvier 2012. Nous en reparlerons puisque « l’atelier chinois »  se produira devant les parents d’élèves, le 23/01 au soir,  pour leur montrer les progrès de leurs enfants !

 

0
comments

sept 09

Apprendre le chinois avec joie

Mme Wang a choisi ce joli titre pour son atelier chinois qu’elle propose aux élèves de 6e, dès lundi prochain (12/09). Il ne s’agit pas d’étudier la langue mais de sensibiliser les enfants à une autre culture par le biais d’animations variées tout en apprenant quelques rudiments de chinois : « bonjour », « au revoir », « je m »appelle… », écrire les nombres, connaître les couleurs, énumérer les parties du corps ou apprendre une chanson. Quelques connaissances historiques et géographiques, une présentation des fêtes traditionnelles chinoises, étudier la famille chinoise… complèteront le programme suivant :

  • - présentation théâtrale (les élèves feront connaissance entre eux) et musicale (chanson pour chercher des amis),
  • - pratiquer le kung fu chinois,
  • - démonstration de papiers coupés chinois,
  • - Chansons « bonne année, et « joyeux Noël »,
  • - Démonstration de cuisine chinoise (faire des raviolis chinois) ou apprendre à utiliser les baguettes
  • - Préparation d’un spectacle pour les « portes ouvertes »  en mars prochain,
  • - Visionner un dessin animé chinois,
  • - Apprendre le massage des yeux,
  • - Apprendre une chanson en tapant des mains…

De quoi réjouir les candidats à cet atelier pour un apprentissage ludique… et pédagogique !

0
comments

juin 17

Atelier chinois à la rentrée

Après une initiation à la calligraphie chinoise pendant un mois pour des Sixièmes qui ont bien apprécié cet apprentissage, nous lançons un « atelier chinois » ouvert aux élèves de 6e volontaires pour une ouverture à la culture chinoise, à raison d’une heure par semaine.

Le contenu :

-         Connaissance de la Chine, de sa culture, de sa langue, son écriture ; calligraphie chinoise.

-         Approche des arts sous différentes formes :

  • chansons
  • instruments de musique
  • films d’animation/cinéma
  • arts martiaux.

-         Représentation d’une saynète, aux portes ouvertes du collège et/ou à la fête du collège.

-         Intervenant : Mme WANG, professeur de chinois au lycée Ambroise Paré et à l’ESTACA (école d’ingénieurs).

  • Mme GIRAULT, professeur de lettres,
  • Mme MARTIN, documentaliste

seront présentes à tour de rôle à ces séances, afin d’encadrer au mieux ces élèves débutants.

Si vous êtes intéressés par cet atelier, vous devrez le mentionner auprès du secrétariat, lors des inscriptions en 6e, qui se dérouleront le samedi 25 juin 2011, de 9 h à 11h.

0
comments

avr 01

Atelier calligraphie, première ♥!

Ni Hao (prononcer NI-RA-O) BONJOUR,

A l’invitation de Madame Girault, professeur de français, et de Mme Martin, documentaliste, Mme Chantal Gaucher viendra enseigner au 6B, les rudiments de la calligraphie chinoise, sur 4 séances.  Cette initiation nous a paru judicieuse dans le cadre d’un travail d’exposés sur la Chine, proposés aux élèves avant les vacances d’hiver, et aussi dans le cadre d’un ouverture multiculturelle,  conforme aux programmes de géographie sur l’Asie.

Pour faire de la  belle écriture, il faut être « en équilibre » entre le ciel et la terre : pas de jambes croisées, de chevilles tordues… Le pinceau est le lien entre les deux éléments.

Le nécessaire :  papier, encre et couleurs, pinceaux  (en poils de chèvres, de bouc ou de loup !) et la pierre à encre (en fonte, en bronze, parfois en porcelaine).

des conseils « en poésie »

L’art de bien prendre son pinceau

Le pinceau se tient entre le pouce et l’index,
Le majeur en action, contrôle la pression,
L’annulaire à l’opposé sert de contre-balancier,
L’auriculaire lui fournit, renfort et appui.

Une pointe de pinceau franche,
exige une bonne prise de manche.
Peins ou écris, comme il te plaît,
mais de ton pinceau ne te sépare jamais.

Jean de la Pagode
Si tu veux en savoir plus,  consulte maître Xiao Rang. A bientôt

0
comments