Bienvenue sur le blog des 6e 8 !

septembre 10th, 2007

Service national du RÉCIT à l'éducation préscolaireBonjour à tous !

Bienvenue sur le blog des 6e 8 du collège Evariste Galois à Nanterre (92).
Les élèves proposent ici des contes qu’ils ont écrits par groupe de deux en essayant de respecter au mieux le schéma narratif et l’univers merveilleux du conte. Découvrez aussi leurs fables !

Bonne lecture !

Année scolaire 2006/2007

————–
Images : Service national du RÉCIT à l’éducation préscolaire.

Exercices de grammaire et d’orthographe

septembre 9th, 2007

Service national du RÉCIT à l'éducationExercices en ligne :

– sur les homophones : cliquez ici.
– sur les accords : cliquez ici.
– sur le féminin : cliquez ici .

Si les liens indiqués ci-dessus ne fonctionnent pas, copier-coller les liens ci-contre dans la fenêtre de votre navigateur :
– Exercices sur les homophones :
http://www.gratumstudium.com/francais/a.htm
– Exercices sur les accords :
http://www.gratumstudium.com/francais/accords.htm
– Exercices sur le féminin :
http://www.gratumstudium.com/francais/feminin.htm

Une Taupe et une Girafe de Hanna Sofia

mai 19th, 2007

Une Taupe et une Girafe

Une Taupe veut devenir l’amie d’une Girafe.

– Bonjour Mme la Girafe, vous êtes grande et vous sentez un parfum d’amande, vous êtes chaleureuse comme une amoureuse. Est-ce-que vous voulez devenir mon amie ?

-Désolé Mme la Taupe, vous êtes petite comme une miette de pain, vous êtes laide comme une poubelle,  je n’ai pas de temps à perdre avec vous.

Et la Girafe la regarda de haut en bas et la dédaigna.

Soudain elle perd sa bague de fiançailles qui tomba dans un trou. La Taupe si gentille alla la chercher et la Girafe s’accroupit devant la Taupe :

-Merci beaucoup Mme la Taupe.

-Mais il n’y a pas de quoi.

-Je vous dit OUI pour devenir amie avec vous.

On a souvent besoin d’un plus petit que soi.

Hawa – Le loup et le léopard

mai 19th, 2007

Un loup qui passait son temps à vouloir toujours tout gagner, rencontra sur son chemin son ami le léopard.

– Bonjour mon ami le léopard, dit le loup.

– Bonjours mon ami le loup. Tu fais quoi de beau aujourd’hui ? dit le léopard.

– Je cherche à manger.

– Tu as trouvé quoi ?

– Tu veux que je te le dise ?

– Oui je veux que tu me le dise.

– J’ai trouver deux abricots et une noix de coco, mais ce n’est pas digne d’un repas de loup.

– Ce n’est pas digne d’un repas de loup ! Tu les a pris ?

– Bien sûr que non ! je ne les ai pas pris, je vais continuer mes recherches.

– Continue tes recherches, moi je vais en promenade.

Pendant que le léopard faisait sa promenade, le loup ne trouvait rien d’autre, mais il rencontre de nouveau son ami le léopard.

– Ta promenade était bien ? demanda le loup.

– Oui super bien. Tu as trouvé autre chose?

– Non.

– Finalement, tu aurais du prendre les abricots et la noix de coco.

– Oui, j’aurais du prendre cette noix de coco et ces abricots.

– Tu aurais du te contenter de ce que tu avais gagné, tu as tout perdu finalement.

– Oui, finalement j’ai tout perdu, à demain.

– On hasarde de perdre en voulant trop gagner. Garde-toi de rien dédaigner, bon à demain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séphora – Un chat et une puce

mai 19th, 2007

Un jour un chat dormait tranquillement

Lorsque une puce voulait l’envahir

Le chat dit :

– Vous croyez vraiment pouvoir m’envahir

Avec votre petite taille

-Ce n’est pas la taille qui compte

-Nous verrons bien.

-Ok!

Le chat se rendormit

La puce très maligne essaya de l’envahir par tous les moyens.

Mais le chat très malin aussi l’empêcha.

Au bout de deux jours la puce réussi à l’envahir.

Il ne faut pas sous-estimer un plus petit que soi.

LE TAUREAU ET LA SOURIS narjisse

mai 19th, 2007

Une souris vit un taureau,

Qui lui sembla de belle taille.

Elle se dit : « pauvre de moi, je ne suis même pas un grain de riz pour ce beau taureau ».

Le taureau entendant cette voix et se dit : « mais qui est-ce ? »

La souris dit : « là, là en dessous de vous ».

Le taureau dit : « ah mais qui êtes vous ? ».

Je suis une souris qui vous envie, j’aime votre taille et je voudrais être comme vous.

La souris essaya d’ être aussi beau que lui.

Elle s’enflat… si bien qu’un moment elle éclata.

Grégory – Gon et le Pommier

mai 19th, 2007

Gon et le Pommier

Quand on fait une erreur, il faut la réparer soi même . Sur la

branche d’ un pommier, était un petit garçon appellé

Gon. Il arracha une pomme au pommier. L’ arbre cria

si fort,  que les oiseaux partirent et en même temps , Gon

tomba de l’ arbre :

-Ohhhhhh ! Qu’ as tu fais ? Répondit l’ arbre.

-Vous parlez ?

-Oui, je parle

-Tous les autres aussi parlent ?

-Oui , nous parlons tous.

-Je suis désolé pour la pomme.

-Ohhhh , ça ne fait rien.

-Comment puis-je réparer cette erreur ?

-Juste en enlevant ce couteau , qui me fait mal oublié par

un homme.

-C’ est fastoche !

Mais ce n’était pas si simple que ça en avait l’ air , il alla

demander à un ami de l’aider mais il n’ avait pas que

ça à faire. A un moment, Gon réussi a enlever le

couteau :

-Merci beaucoup !

-Oh , ça ne fait rien, j’ai fait une erreur,

je la répare tout seul.

-Alors ça sera notre grand secret.

« Le renard et les raisins », d’Amir Sebouai

mai 19th, 2007

Certain renard gentleman, d’autres disent Normand,

Mourant presque de faim, ne mangeant rien,

Des raisins mûrs, soit disant,

Et couverts d’une peau pâle

Le gentleman en êut fait volontiers un déjeuner;

« Ils sont trop violets, dit-il, et bons pour les poubelles. »

Il mourut de faim.

Il faut toujours se contenter de ce qu’ on obtient.

Nomane – Le chat et le chien

mai 19th, 2007

Le chat et le chien Nomane

Un chat, qui avait une faim de loup,

rencontra un chien.

Le chat lui dit :

« Allons voler chez le boucher! je te donnerais la moitié du saucisson. »

Le chien dit :  » Comment être sur

que tu tiendras parole ?

– Je donne ma patte à couper si je mens.

« Le chien le crut. Le chien fit donc diversion ;

pendant que le chat attrapait le saucisson.

Ils s’ enfuirent à toute vitesse.

Le chien tomba dans un trou, le chien cria:

 » sort moi de ! » et le chat dit :

« Il ne faut pas croire son ennemi

sans le connaître davantage ;

je vous le dis en toute honnêteté. »

La petite fille qui vivait dans la forêt, Céline et Chany

décembre 21st, 2006

Céline et Chany

Il était une fois une petite fille, Lisa, qui vivait avec sa grand-mère, car ses parents étaient partis en voyage en Italie. Elles étaient logées dans une grand forêt noire où il y avait des arbres pas comme les autres, ces arbres étaient si étranges qu’ ils parlaient et bougeaient. La petite fille était vêtue d’une robe rouge et d’un chouchou rouge que sa mère lui avait donnés à son départ et des chaussures roses. Elle était si bien élevée que tous les arbres de la forêt étaient ses amis.

Un soir, Lisa et sa grand-mère allèrent vendre des fruits de leur jardin au marché du soir. Tout à coup un homme très étrange apparut devant elles. Il était vêtu d’un pull déchiré et d’une jupe faite de feuilles de banane. Il demanda un kilo de pommes et d’oranges. Il voulait faire connaissance avec elles, mais elles se méfaient de lui comme tous les gens qu’elles ne connaissaient pas.

L’homme disparut avec la grand-mère de Lisa, la petite fille jeta son panier. Puis elle vit une jolie fleur et s’approcha d’ elle. Cette fleur parlait, elle dit à Lisa qu’elle allait l’aider à retrouver sa grand-mère. Et tout de suite elles se mirent en route. Sur la route, il y avait plein d’animaux très étranges. D’un coup de baguette magique, la fleur réussit à se débarrasser de ce troupeau d’animaux. Elle vit un gros trou, où se trouvait l’homme au pull déchiré et sa grand-mère. Et sans perdre de temps. Lisa prit sa grand-mère et sortit du trou. La fleur empêcha l’homme de prendre la grand-mère et Lisa. Puis tout à coup elles se retrouvèrent devant chez elles et depuis ce jour là, elles ne revirent plus l’homme étrange.

La veille de noël les parents de Lisa rentrèrent du voyage d’Italie. Et toute la famille se réunit pour fêter noël. Lisa et toute la famille eurent beaucoup de cadeaux. Puis tout à coup sans prévenir la fleur réapparut devant la famille. La fleur donna une super idée : aller s’installer à Marseille. Cette idée était manifique : Lisa aimait cette ville plus que tout. Elle alla à l’école pour apprendre plein de choses et connut pleins de filles et de garçons. Ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leur vie.