Histoire-Géographie au Lycée par Mr. PICQ

Un blog d'Histoire-Géo pour les élèves de lycée, afin de préparer le Bac

Histoire-Géographie au Lycée par Mr. PICQ - Un blog d'Histoire-Géo pour les élèves de lycée, afin de préparer le Bac

Gouvernance économique mondiale : La victoire des libraux dans les années 80

En 1979 avec la nomination de Margaret Thatcher comme Premier Ministre au Royaume-Uni (elle restera la « Dame de fer » jusqu’en 1990) puis en 1980 avec l’élection du républicain Ronald Reagan comme président des Etats-Unis, les tenants du néo-libéralisme, influencé par l’économiste Milton Friedman (fondateur de l’Ecole de Chicago et Prix Nobel d’Economie en 1976), triomphent.

Le néolibéralisme s’impose dans les années 80 à l’ensemble du monde occidental et modifie une gouvernance économique mondiale basée depuis 1944 sur des principes keynésiens remis en cause par la crise des années 70.

Cette victoire du néolibéralisme s’impose aussi en Allemagne (avec Helmut Kohl comme Chancelier) et en France (avec l’alternance libérale de Jacques Chirac, Premier Ministre de 1986 à 1988) avant de contribuer à l’effondrement du système communiste.

Quelques videos pour comprendre et approfondir l’étude de ce tournant majeur dont nous sommes aujourd’hui (pour le meilleur ou pour le pire) les héritiers.

Un documentaire d’Alexandre Adler dans sa série « Histoire de comprendre »

http://www.dailymotion.com/video/xmd3a8

Une video de l’INA sur le sommet de Williamsburg en 1983 : http://www.ina.fr/politique/presidents-de-la-republique/video/CAB8300842001/rencontre-chefs-d-etat-papier-economique.fr.html

Accords de Bretton Woods (22 juillet 1944)

Lors de la conférence de Bretton Woods (aux USA), les pays occidentaux ont préparé la réorganisation et la reconstruction économique du monde après la 2° guerre mondiale.

Les accords de Bretton Woods, préparés essentiellement par l’économiste britannique John Maynard Keynes et le secrétaire au Trésor américain Harry White, ont permis de créer un nouveau système monétaire international basé sur la stabilité des monnaies rattachées au dollar américain, devise de référence indexée sur l’or (dont les USA détiennent alors 75 % du stock mondial).

Lire la Suite