Flux,acteurs et territoires de la mondialisation

 

La mondialisation se caractérise par la multiplication des échanges et l’intensification des relations d’interdépendances entre les territoires à toutes les échelles. Initiée avec les Grandes Découvertes au XVIème siècle, puis relancée au XIXème avec la 2nd Révolution industrielle et la colonisation, elle prend une toute autre ampleur à partir des années 70 et dessine un monde hiérarchisé où dominent des centres d’impulsion, des pôles majeurs et des réseaux  laissant des périphéries en marge.

Quels sont les caractères et les acteurs de la mondialisation? Quels sont les espaces moteurs de  la mondialisation et ceux qui restent à l’écart ?

Après avoir présenté l’évolution et la nature des flux qui caractérisent la mondialisation nous en identifierons les principaux acteurs et enfin les territoires privilégiés et les espaces en marges.

 

1/ Les échanges et les flux

 a/ Les flux de population

 - Depuis 1975, x 3 des flux de populations (en 2011, 215 millions de personnes résident hors de leur  pays de naissance)

- Les réfugiés politiques et climatiques et déplacés : environ 50 millions

- Tourisme : 950 millions; Flux fortement polarisés, Europe 1ère destination

b/Les échanges de biens et services

- depuis 1950, le commerce mondial augmente 2 x plus vite que la P°

- La nature des flux évolue : les flux de mat.1er ont augmenté en tonnage mais baissé en % du fait de l’augmentation plus rapide des flux de produits manufacturés (50%) et des services (21%).

 - Prendre l’expl de l’IPhone

c/Les flux immatériels

- mondialisation et explosion des flux d’information et télécommunications : Depuis 2000, le nombre des téléphones portables est passé de 740 millions à 5.3 milliards (x6). Expl. tiré de l’étude de cas sur le téléphone portable (En 2007, seul 1 % de la population d’Afrique et du Moyen-Orient était connecté au réseau 3G. En 2014, ce chiffre devrait atteindre 35  %)

- Explosion des IDE depuis les 90’s : x° 5 en 20 ans

- transferts de fonds des migrants (Inde, Chine> 50 milliards de $)

d/ Les facteurs de l’accélération des échanges

- révolution des transports ( conteneurs)/télécommunications/ plates-formes multimodales
- Suppression progressive des barrière douanières tarifaires et et non tarifaires

 

2/ Les acteurs

a/Les Etats et les aires économiques régionales

 -Rappel des 1ère et 2ème mondialisations (colonisation)

 -Rôle dans la libéralisation des échanges (Gatt puis OMC) / dans la mise en place des Aires éco. régionales (UE/ALENA/Mercosur)

 -Rôle dans la législation sociale, fiscale, aménagement des territoires, emplois publics.

b/Les firmes transnationales

 -20% du PIB mondial, les 2/3 du commerce international. De  6000 en 1970 et 27 000 filiales à 82 000 et 815 000 en 2011/. Stratégie d’accès aux produits et aux matières premières, d’accès aux marchés et la valorisation des inégalités socio-économiques (avantages comparatifs).

 -80% appartiennent au Nord mais le nombre de FTN des pays du Sud progresse très vite (+50% depuis 2006, 4 chinoises parmi les 10 premières).

 -Prendre l’expl d’Apple et de l’IPhone.

c/Les organisations internationales

- OMC/FMI/Banque mondiale: régulation, aide.

- gouvernance mondiale (G8 et G20)

- Les ONG (Greenpeace, Amnesty International)

- Les organisations illicites

 

3/ centres d’impulsion et espaces en marge de la mondialisation

a/Triade et BRICS

- Rappel des facteurs d’intégration (stratégie des FTN/accessibilité/présence de hub/accords de libre échange/bassin d’emplois/ technopoles/zones anches)

-  Triade: Amérique du Nord, Europe occidentale et Asie-Pacifique (Japon, Corée du Sud) +l’ensemble des anciens NPI mais aussi la Chine littorale. 75% du PIB mondial, 85% de la RD, 90% de la capitalisation boursière et 80% des ventes des 500 premières FTN.

 -BRICS: 6% du PIB mondial en 1990, 20% en 2010 /30% de l’industrie mondiale/ 31 % de la croissance mondiale.. En 2011,  Chine  1ere puissance industrielle devant les EU. Le Brésil dépasse la France, et le RU est talonné par l’Inde.

b/Les grandes métropoles

- Ville-mondiale : sièges sociaux des FTN dans les CBD, bourses, activités du III ère >, universités, hubs et institutions internationales (FMI, ONU, UNESCO)/ New York, Tokyo, Londres et Paris/ réseau hiérarchisé (Archipel Mégalopolitain Mondial)

-expl de Londres

c/Les interfaces et les zones franches

 - Interfaces continentales et frontalières (Méxamérique/ maquiladoras/ libre échange/ l’ALENA)

 - Interfaces maritimes : les façades (Northern Range, Mégalopole japonaise, Mégalopolis atlantique, façade chinoise) / hinterland/ plate-forme multimodale/ hub portuaire (Singapour, Yanshan)

- Les zones franches: 2000 dans 134 pays/ 45 millions de salariés/ 33 millions en Chine avec  plus de 200 zones franches qui réalisent 47% des exportations de biens manufacturés

d/Territoires en marge de la mondialisation

- des Suds : 45% de la pop.mond. vit avec moins de 2$/j. Plus d’1 milliard de personnes souffrent de la faim, 1.5 milliard n’a pas accès à l’électricité et 3 milliards à l’assainissement.

- PMA: définition/48 / 900 millions d ‘ habitants/ 34 sont en Afrique. Leur PIB est ó à celui du Danemark.

- Des marges à des échelles différentes : des Etats (cf PMA) / régionale (espaces ruraux/ espaces urbanisés ou littoraux, expl Chine intérieure, Amazonie, Bihar-Kerala en Inde/ Chiapas-région du nord au Mexique)

 

La mondialisation a internationalisé et multiplié les échanges et défini aussi un monde hiérarchisé et fragmenté. Pourtant, l’hégémonie des pays du Nord est aujourd’hui contestée par l’émergence de nouveaux acteurs qui redessinent un monde multipolaire  alors que des marges, à toutes les échelles, restent exclues de la mondialisation.

2 réflexions au sujet de « Flux,acteurs et territoires de la mondialisation »

  1. Ping : Acteurs, flux et réseaux de la mondialisation | parlons d'histoire et de français

  2. Ping : Bac de géographie : la mondialisation

Laisser un commentaire