le jardin des retours

Jean Moulin au Panthéon: discours d’André Malraux (1964)

Le 19 décembre 1964, André Malraux, ministre de la Culture de De Gaulle, prononce dans le vent ému de la rue Soufflot le discours le plus inspiré que son génie lui ait soufflé. Celui qui accueille la dépouille de Jean Moulin au Panthéon des grands hommes.

Parce que Jean Moulin, délégué par de Gaulle comme chef de la Résistance en France, est le symbole de la France combattante. Parce que sa mort atroce est le symbole de la souffrance de milliers d’autres, résistants, déportés, victimes des nazis et de leurs collaborateurs. Parce que le style de Malraux mérite certes d’être lu, mais surtout regardé, et écouté :

Si vous voulez le texte prononcé, cliquez ici.

Pour le texte du discours dans son intégralité, cliquez ici.

Les Terminales et les étudiants y trouveront matière à réfléchir à la construction de la mémoire nationale au XX° siècle.

A bientôt

Hugo Billard


Publié par Hugo Billard le 22 janvier 2007 dans Comprendre
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.