le jardin des retours

La Shoah par l’émotion

Le président l’a annoncé: chaque élève de CM2 « se verra confier la mémoire » d’un des 11000 enfants français morts pendant la Shoah. Il le justifie en disant: « Rien n’est plus émouvant pour un enfant que l’histoire d’un enfant de son âge« .

La Shoah peut-elle s’enseigner par l’émotion? Ou l’émotion est-elle le fruit intime de cet enseignement?

J’ai tendance, vous l’aurez compris, à constater la seconde occurrence. Et à considérer l’annonce présidentielle comme contre-productive sur le long terme: la Shoah fait appel, pour être envisagée, à la raison et à une pensée structurée. L’émotion découle de la prise de conscience de l’entreprise concentrationnaire, de ses intentions et de ce qu’elle révèle de la nature d’un Etat et des Hommes qui y ont participé. J’ai bien peur que la proposition présidentielle ne soit contre-productive sur le long terme: l’émotion obligatoire trop jeune peut mener, l’âge venant, au dédain ou au rejet.

Pour éviter des commentaires passionnés, précisons une chose: j’enseigne le génocide, j’emmène mes élèves dans les camps, ils rencontrent des déportés, pas de leçons du genre « mais vous ne vous rendez pas compte de l’importance d’enseigner la Shoah ».

Si mes anciens élèves pouvaient glisser un mot ici de ce qu’ils pensent de l’annonce du président, ils sont les bienvenus.

Celui qui résume le mieux ce que je pense est Lyonel Kaufmann sur son blog: vous y lirez la déclaration de Sarkozy et sa réaction à l’annonce.

A bientôt

Hugo Billard


Publié par Hugo Billard le 15 février 2008 dans Actualité,Comprendre
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

6 réactions à “La Shoah par l’émotion”

  1. Le K-Blog
    15 février 2008

    […] leur boulot dans ce domaine…Quelques billets intressants sur le mme sujet: Lyonel Kaufmann et Hugo Billardtraitent de l’enseignement de la Shoah par l’motion. Post par Herve Kabla dans Education, […]

  2. […] ?” C’est la question que pose Hugo Billard, et à laquelle il répond dans son article la Shoah par l’émotion. Nous vous invitons à lire cet article, en cliquant ici, pour en savoir plus sur un sujet qui fait […]

  3. Julie LAGAUNE
    16 février 2008

    Bonsoir Monsieur,

    Désolée, je ne suis pas encore une ancienne élève mais je réagis tout de même sur votre billet « La Shoah par l’émotion ». Je suis tout à fait d’accord avec Lyonel Kaufmann et personnellement, c’est une absurdité de la part du Président de la République!
    Des enfants de 10 ans n’ont pas à subir une telle chose. Je ne crois pas qu’à cet âge-là, ils aient assez de recul, de sens de l’analyse/de critique pour pouvoir réellement comprendre l’importance de la Shoah, la seule chose que cela apportera ce sera le trouble.
    Ils n’ont pas à porter les erreurs du passé sur leurs petites épaules…à 10 ans, on peut encore lire l’innocence dans leurs yeux…A ce stade, ce n’est plus de l’histoire mais l’utilisation de celle-ci à mauvais escient, pour faire de l’émotionnel. Cela traumatisera forcément les élèves; ils se sentiront trop concernés voire coupables de quelque chose sur lequel ils n’ont absolument aucun pouvoir (<= ce n’est pas ce mot-là que je voulais utiliser mais je ne retrouve plus lequel c’était :-)). Malgré les 2 années passées avec Guillaume, il n’y a, bien évidemment, aucun anti-sarkozysme là-dedans :-D.

    Sur ce, bonne fin de soirée.

    Julie L.

  4. ostiane mathon
    16 février 2008

    Oui, le bon sentiment et la compassion au service de l’irresponsabilité politique. Enseigner aux jeunes esprits tout le malheur de l’humanité. Et bwangy le petit rwandai?, et Tobiac le bébé serbe, et Vania le jeune fille kurde, ne sont-ils donc pas dignes de notre mémoire?
    A découvir aussi dans BLOG BLEU PRIMAIRE « L’école et la Shoah »
    Pleurons, pleurons, c’est inscrit au programme!

  5. ostiane mathon
    17 février 2008

    Trouvant vos réflexions intéressantes et riches de références, je me suis permise d’insérer, pour mes visiteurs, un lien hyper texte vers votre site, dans mon article « l’école et la Shoa ».
    Une première pour moi…n’étant que débutante en matière de blog. Partager la connaissance…
    A bientôt!

  6. Cécilie
    17 février 2008

    Encore une dérive Sarkozienne..
    Remuer le passé sans arrêt n’est pas forcément bon et comme le dit Julie, le poser sur des aussi jeunes épaules ce n’est pas utile pour ne pas dire bétise.
    Après la lettre de Guy Moquet, voila maintenant ceci.

    Vivement la prochaine décision..!

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.