le jardin des retours

2 Décembre

Il est dans notre histoire des dates fixes du calendrier qui sont devenues noms communs tant elles sont ressassées: 8-mai (1945), 18-juin (190), 14-juillet (1789), 11-novembre (1918). Mais peu de dates fixes ont des significations multiples. Le 2-décembre est de celles-là.

2 décembre 1804: Bonaparte est sacré Napoléon 1er (enfin, se sacrait, si l’on en croit le tableau de David).

2 décembre 1805: Napoléon vainc ces messieurs les Autrichiens et les Russes à Austerlitz (quel beau soleil!).

2 décembre 1823: le président états-unien Monroe édicte la doctrine de politique étrangère selon laquelle rien de ce qui est du continent américain ne sera étranger aux Etats-Unis. Bref, vous les Espagnols, pas question de revenir coloniser vos anciens territoires des Amériques, et viva Bolivar!

2 décembre 1851: Louis-Napoléon Bonaparte, le petit-neveu du vainqueur d’Austerlitz, fomente un coup d’Etat et abolit la IIe République. C’est plus facile quand on est déjà président, qu’une loi vous empêche de vous représenter, et que votre mandat arrive à expiration. Je connais des dictateurs, en Afrique du Nord, qui sont récemment tombés pour avoir voulu rester trop longtemps au pouvoir…

2 décembre 1852: quitte à se chercher une légitimité après avoir commis un coup d’Etat, autant y aller franchement. Louis-Napoléon Bonaparte se proclame, himself, Napoléon III. Bon, il n’y a pas eu de Napoléon II, mais pour tous les bonapartistes l’ex-petit roi de Rome, le prince impérial Napoléon François (1811-1832), aurait dû régner. Comme le petit Louis, mort à la prison du Temple en 1795, Louis XVII pour tous les royalistes attachés à son papa n°XVI, décollé en place de Grève le 21 janvier 1793.

2 décembre 1887: le bon président Grévy (Jules, prénom très mode à l’époque) démissionne. Son neveu trafiquait, contre monnaie sonnante et trébuchante, des légions d’honneur. Pas bien, pas bien, surtout quand on est le neveu du premier président vraiment républicain de la IIIe République.

2 décembre 1908: Pu Yi devient empereur de Chine. Le dernier empereur, selon le film de Bernardo Bertolucci (1987). Un empereur assez bref. La République est proclamée par Sun Yat-Sen en 1912…

2 décembre 1980: Romain Gary se suicide. Ce génial écrivain utilisait un nombre abondant de pseudonymes. Jusqu’à obtenir deux fois le prix Goncourt, d’abord comme Romain Gary, ensuite comme Emile Ajar. Pas facile, ensuite, de se dépêtrer de personnalités multiples.

2 décembre 1981: naissance de Britney Spears. Comme quoi, il s’en passe, des choses, les 2 décembre…

2 décembre 1984: à Bophal, en Inde, l’usine chimique de la Carbide Union fuit de l’isocyanate de méthyle. C’est imprononçable, mais très toxique: 2000 morts, 150 000 blessés mutilés, et ce ne sont que des chiffres ronds et minimisés. Depuis, 30 personnes meurent chaque jour dans les environs de l’usine.

2 décembre 1993: le multi-parrain multi-milliardaire de la drogue colombienne Pablo Escobar, boss du cartel de Medellin, est abattu par la police. Plus expéditif que pour Al Capone, tombé en 1931 pour… fraude fiscale.

2 décembre 2011: … surprise, surprise…

A+

Hugo Billard


Publié par Hugo Billard le 20 février 2011 dans Non classé
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Une réaction à “2 Décembre”

  1. cecilou46
    26 février 2011

    Tu nous tiens en haleine ! 10 mois à attendre !

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.