le jardin des retours

Bac juin 2007: éléments de correction

Eléments de correction bac histoire/géo Juin 2007

 

Il ne s’agit pas ici de donner une correction complète, mais d’indiquer les éléments attendus, indispensables pour comprendre le sujet posé.

 

MAJEURE GEOGRAPHIE

Sujets classiques de cours. Rien de bien méchant.

 

Composition : La superpuissance des Etats-Unis : aspects et inscription dans l’espace mondial (L/ES/S)

 

Sujet de cours, bien classique. Il fallait NE PAS adopter le plan 1. Aspects de la superpuissance 2. Inscription dans l’espace mondial. L’objectif de ce sujet était de vous interroger sur les conditions qui permettent aux Etats-Unis d’être une puissance progressivement planétaire. On attendait donc que vous expliquiez les inégalités de l’influence états-unienne dans l’espace mondialisé.

En vrac, sans que cela puisse servir de plan, quelques idées attendues.

On attendait que vous abordiez les éléments qui font des EU une puissance d’influence mondiale, que vous raisonniez en termes géographiques (échelles, lieux, territoires, flux, interfaces), et que vous présentiez de la manière la plus neutre possible les limites de la puissance des Etats-Unis à l’échelle mondiale.

Vous pouviez expliquer la nature de ces liens avec une hiérarchie d’Etats (Nord, Pays émergents, Pays spécialisés comme ceux de l’OPEP), rendre compte de la manière dont le territoire des Etats-Unis reçoit/subit les influences de sa puissance mondiale (métropolisation, lieux de commandement à l’échelle mondiale et spécialisation territoriale). Vous pouviez expliquer comment la puissance des Etats-Unis se manifestait à l’échelle régionale (ALENA), continentale (relations avec le continent américain, occasion de dire quelques mots de la Doctrine Monroe et de la ZLEA), et mondiale : l’objectif est d’expliquer comment les Etats-Unis inscrivent inégalement et progressivement leur puissance à l’échelle mondiale mais en insistant sur les cas dans lesquels leur influence est la plus forte (continent américain, Asie orientale, pays de l’OPEP, Union européenne).

Il fallait, dans une 3e partie ou dans chacune des sous-parties finales de vos parties, insister sur les limites de la puissance états-unienne (donc réfuter l’idée d’Hubert Védrine d’une « hyperpuissance » états-unienne) : concurrence d’autres Etats ou regroupements d’Etats, dépendance énergétique et financière, image politique et militaire dans une partie du monde, ambivalence American Way of Life/ ségrégation socio-spatiale.

Attention ces quelques lignes ne sont pas un plan, elles indiquent des orientations attendues.

 

Composition : La Russie, un espace en recomposition (L/ES)

 

Sujet de cours complet, aucune difficulté pour qui a appris son cours. Vous pouviez utilement agrémenter votre copie d’un ou deux schémas indiquant les 3 Russies (Centre/Périphéries intégrées/Périphéries marginales en recherche d’intégration). On attendait que vous expliquiez les échelles de recomposition de la Russie en prenant des exemples à l’échelle régionale, échelle continentale (nouveaux tracés des frontières, nouvelles logiques d’échanges, verrou de l’Oural, inégale intégration de la Sibérie dans le développement russe, relations avec les Etats de l’ex-URSS), mais sans insister sur la recomposition politique et les tensions nouvelles avec l’Ouest, qui ne sont pas explicitement présentes dans le cours ni dans le sujet, qui se veut d’abord géographique, territorial. Les inégalités de l’intégration russe dans l’espace mondial pouvaient être abordées, en insistant sur le rôle des métropoles, le poids de l’arme énergétique et les relations avec l’UE.

 

Composition : Des Nord, des Sud (S)

 

Sujet classique, plus souvent présent en croquis qu’en composition, mais qui ne recèle pas de difficultés particulières. Les auteurs des sujets ne vous veulent pas de mal.

Il fallait NE PAS utiliser le plan 1. Des Nord ; 2. Des Sud. Au passage : le sujet utilise Nord et Sud comme des mots invariables, mais il n’y a pas de règles pour cela en géo, et si vous avez écrit Nords et Suds avec un s pluriel, comme toute l’année, ce ne sera pas un casus belli (un motif de guerre) pour le correcteur.

Il fallait insister sur les inégalités de développement au niveau de l’espace mondial (indicateurs des mesures de développement à expliquer), insister sur sa territorialisation (littoralisation, métropolisation, spécialisation) et les espaces de contacts entre Nord et Sud (frontière américano-mexicaine, Méditerranée, littoral chinois), et finir sur une typologie des Nord (Pays Industrialisés, NPIA, Pays en recomposition) et des Sud (Pays émergents que sont le Mexique, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Inde et la Chine, pays en voie de développement, pays en situation de périphéries marginales ou pays les moins avancés, plusieurs expressions existent pour qualifier une partie de l’Asie centrale et surtout l’Afrique subsaharienne).

Le correcteur sera probablement sensible à la présence d’un croquis qui matérialise la limite Nord/Sud, les degrés de développement et les espaces de contacts.

 

Etude d’un ensemble documentaire : Quels sont les espaces moteurs de la mondialisation ? (L/ES/S)

 

Sujet archi-classique au baccalauréat, donc très attendu des correcteurs qui sauront, au besoin, s’y montrer impitoyables. Il fallait se servir des indications présentes dans les documents et, bien entendu, des cours sur la mondialisation, sur les Etats-Unis, sur l’Asie orientale. On n’attendait pas de grands développements sur la puissance européenne (le sujet est commun aux L/ES et aux S), mais la notion de façade littorale, de mégalopoles, de métropolisation, de lieux de commandement, d’intégration régionale (hinterland ou arrière-pays), de flux, de verrous et de nœuds de communication, de ville-monde, de maillage métropolitain mondial (ou une notion approchante), d’innovation (le vol en oies sauvages pour l’Asie, la Recherche & Développement et la place des universités, les FMN ou FTN), la concurrence entre les lieux attractifs (le document sur Singapour appelait à des comparaisons avec Shanghai ou Tokyo en Asie, avec Rotterdam et New York dans les autres centres d’impulsion).

Il fallait construire la réponse organisée en reprenant une phrase d’introduction problématisée (soit en reprenant tel quel le sujet, soit en vous demandant en quoi certains espaces accélèrent inégalement le processus de mondialisation), puis deux à trois parties (description des espaces à l’échelle mondiale, fonctions des espaces qui en font des moteurs de la mondialisation, inégalités inhérentes au maillage métropolitain mondial).

Attention ceci n’est qu’une proposition parmi d’autres. L’important est la logique de votre argumentation.

 

MINEURE HISTOIRE

Sujets qui sans être difficiles, requièrent une assez bonne connaissance de leurs contextes.

 

Explication d’un document : Discours d’investiture de Charles de Gaulle, président du Conseil, à l’Assemblée nationale, le 1er juin 1958 (L/ES)

 

Sujet qui sans être difficile, demande une bonne connaissance du contexte et des idées de l’auteur. Comme toujours dans une explication d’un document, le diable est dans les détails, et c’est là-dessus que vous êtes attendu. Il fallait insister sur les conditions de l’accès au pouvoir de De Gaulle en mai (crise algérienne par « la tempête des épreuves » depuis la Toussaint 1954, appel de l’armée à de Gaulle par le « scandalisée par la carence des pouvoirs », légitimité du personnage qui « une fois de plus » propose ses services ; il fallait insister sur l’image complexe de De Gaulle, à la fois libérateur du pays en 1944-1945 et opposant déterminé aux institutions de la IV° République, vous pouviez d’ailleurs mentionner le discours de Bayeux, utile pour répondre à la question 3, avec l’annonce d’un référendum pour procéder aux « changements indispensables ». Séparation des pouvoirs, responsabilité du gouvernement face au Parlement, suffrage universel : trois principes républicains qui déjouent le soupçon de coup d’Etat qui entourait son accession au pouvoir avec le soutien de l’armée en mai 1958. La dernière question pousse à un développement plus large, au-delà du document lui-même, qui permettait d’aller jusqu’en septembre 1958 et les 80% de « oui » au référendum. Vous pouviez étendre, d’une phrase, votre explication jusqu’en 1962, en précisant que la construction constitutionnelle de la V° République s’est achevée en même temps que la guerre d’Algérie qui l’a vue naître.

 

Explication d’un document : Georges Clemenceau répond au discours de Jules Ferry sur la colonisation (S)

 

Sujet à l’apparence ardue, mais qui demande pour l’essentiel une bonne connaissance du cours sur la colonisation et le système colonial, et notamment sur les intentions des colonisateurs et les oppositions internes au système colonial. Comme toujours dans une étude d’un document, le diable est dans les détails, et c’est là-dessus que vous êtes attendu. La dernière question pousse à un développement plus large, au-delà du document lui-même.

Le risque majeur ici est celui de la paraphrase. Il fallait pour chaque question utiliser une citation courte (quelques mots), pas plus, mais aller jusqu’au fond de votre réflexion : en 1885 la France veut accentuer sa présence en Afrique et développer sa colonisation de l’Indochine (le Tonkin notamment). Jules Ferry était député, ancien ministre des colonies et de l’Instruction publique. L’ordre du jour de l’Assemblée le jour où le document est prononcé prévoyait de revenir sur les événements de Madagascar. L’occasion d’un échange passionné entre une vision du genre « fardeau de l’homme blanc » (Kipling), celle de Ferry et d’une grande partie des élites et de la population, et une vision plus modérée, hostile au développement plus avant de la colonisation perçue comme facteur de troubles en France et en Europe, celle de Clemenceau (qui siège alors à gauche, il était maire de Montmartre pendant la Commune de Paris en 1871 et appartient au groupe des Républicains radicaux, ceux qui veulent aller plus vite dans la républicanisation du pays). La position de Jules Ferry apparaît, dans le document, au miroir de Clemenceau, comme coloniale et impérialiste, celle de Clemenceau n’est pas totalement anticoloniale mais hostile à la manière dont se développe l’impérialisme colonial officiel, et ses arguments sont assez nationalistes (« bien s’assurer qu’on a le pied solide chez soi, et que le sol national ne tremble pas ») : l’idée de Revanche contre l’Allemagne est importante dans le discours anticolonial, et assez peu encore le discours moral antiraciste.

 

Etude d’un document : Le plan Marshall et la conférence de Paris (27 juin 1947) (L/ES/S)

 

Document qui a l’air de reprendre un détail de l’histoire des origines de la guerre froide, donc qui est un prétexte à vous faire expliquer la manière dont la rivalité Est/Ouest est devenue irréversible. Il fallait discuter la source et les termes du document : il s’agit de Mémoires qui mettent toujours en valeur celui qui les écrit, mais qui ici sont très proches de la réalité. Néanmoins Bidault publie ses Mémoires 18 ans après les faits, il est tenté de faire quelques raccourcis, notamment l’usage du mot « détente » dans le 2e paragraphe. La situation économique de l’Europe en 1947 est encore difficile (les tickets de rationnement fonctionnent en France jusqu’en 1951), l’industrie se remet difficilement des destructions de la guerre, le seul Etat économiquement puissant et fiable est les Etats-Unis. L’URSS a une image, celle d’un Etat vainqueur, d’une idéologie positive et d’un peuple qui s’est sacrifié pour la victoire, mais n’a pas de puissance économique réelle. La situation politique de l’Europe est contrastée : les Alliés s’opposent de plus en plus ouvertement, la doctrine Truman se diffuse, et le Secrétaire d’Etat (ministre des Affaires étrangères) américain Marshall propose un grand plan d’aide économique à toutes les nations européennes (moyen de permettre la reconstruction de l’Europe et de faciliter la conversion de son économie d’une économie de guerre en une économie de consommation). Si Britanniques et Français invitent les Soviétiques à discuter, c’est pour s’assurer s’ils acceptent le plan Marshall, que les démocraties populaires qui s’édifient en profiteront à parts égales, ou s’ils refusent, pour constater que c’est pour des raisons idéologique (refus du capitalisme) et politique (refus de l’influence américaine) plus que pour des raisons économiques. La dernière question pousse à un développement plus large, au-delà du document lui-même : la « clarification définitive » est bien sûr le constat de la rupture définitive entre Ouest et Est, que Churchill avait pressentie l’année précédente dans son discours de Fulton sur le « rideau de fer », que la doctrine Jdanov, quelques mois plus tard, va officialiser, et que la première crise de Berlin, l’année suivante, va matérialiser.

 

A bientôt

Hugo Billard


Publié le 13 juin 2007 par Hugo Billard dans

44 réactions à “Bac juin 2007: éléments de correction”

  1. Thibault
    13 juin 2007

    Bonjour, tout d’abord merci pour ces éléments de réponse. je me demandais si mon plan, pas le même que le votre pouvait aller pr l’étude de doc sur la mondialisation :I) les espaces moteurs, A)europe B) asie oriental et C) ameriq du nord II) les flux générés A)marchandises et caapitaux B)hommes et activité C)culture et mode de vie
    … je pensais que c’était pas trop mal mais au vu de votre correction je ne le pense plus vraiment ! j’ai enfiin évoqué en ouverture le pb : cette mondialisation semble profiter qu’aux pays du nord et ceux qui font parti des espaces moteurs comme la Chine
    D’avance merci, je crois que je devrais réviser mes maths !!

  2. Hugo Billard
    13 juin 2007

    Bonsoir Thibault,
    Le mieux est de poser cette question sur le forum. Il est fait pour ça. Votre 1 et votre ouverture sont bonnes, votre 2 un peu moins. Allez voir la réponse que j’ai donnée à un de vos camarades sur le forum de ce sujet:
    http://lewebpedagogique.com/forum/topic.php?id=36&page&replies=10
    A bientôt
    H. Billard

  3. Emilie
    17 juin 2007

    Bonjour H.BILLARD .
    Si vous deviez me noter au bac sur le sujet : la russie , un état en recomposition , quelle note m’auriez vous attribuée ?

    INTRO: présentation generale de la russie

    I-Les problemes du post sovietisme
    (crises des structures, crise des structures économiques, crise sociale)

    II-La mise en place de solutions pour rétablir l’équilibre
    (relever des défis, moderniser,échanger davantage, ameliorer la transparence…)

    III-Quelle nouvelle organisation du territoire
    (Moscou et ses environs ; les périphéries intégrées au centre;les périphéries intégrées, les péripheries exploitées, les périphérie marginalisées

    Merci beaucoup de votre attention !

  4. Hugo Billard
    21 juin 2007

    Bonjour Emilie,
    Il est très difficile de noter une copie à partir d’un plan détaillé, qui plus est sans la copie, votre style, vos transitions, etc.
    Le plan m’apparaît intéressant, je ne peux pas en dire plus.
    A bientôt
    H. Billard

  5. Céline.
    22 juin 2007

    Un simple merci pour vos éléments de correction qui sont déjà bien détaillés et permettent d’avoir une idée trés claire de ce qu’il fallait mettre dans nos copies.
    Merci énormément à vous pour le temps supplémentaire que cela vous a demandé contrairement à l’éducation nationale qui ne s’empresse pas de nous donner des corrigés gratuitement !!!
    Pour tout cela Monsieur, un grand merci.

  6. Hugo Billard
    22 juin 2007

    Merci beaucoup Céline!
    Voici qui fait chaud au coeur!
    A bientôt
    Hugo Billard

  7. Alice
    25 juin 2007

    bonjour,

    Je suis en TES et je pense m’etre reelement planté au bac d’histoire-géo…
    je m’interesse donc cette semaine aux rattrapages et pense choisir cette matiere. Le pb c’est que je n’ai quasiment aucun éléments d’information sur le deroulement des epreuves de rattrapages…(en combien de temps prepare t on le sujet donné? Quel type de sujet est-ce?un document,carte,texte avec des questions ou une simple question de cours? quel type de questions nous sont posées durant l’entretien? est ce que l’on est interrogé sur l’histoire ou la géographie au choix?)

    J’ai beau chercher sur internet je ne trouve pa grand chose… et je ne verrai mes profs qui pourraient repondre a mes questions que le 2juillet lors des resultats et je trouve que c’est un peu tard puisque je desire travailler mes 2matieres cette semaine!

    ce serait super si vous trouviez le temps de repondre a mes questions car je suis un peu perdue…!

    merci bcp
    Alice

  8. sunshynne
    25 juin 2007

    salut alice, moi aussi je suis en TES et je pense que je me suis votré en histoire géo.
    Pour le rattrapage, tu dois préparer 2 exposés en histoire et en géographie sur des chapitres du programme. T’as 20 ou 30 minutes pour faire ça.
    Attention t’as le droit à aucun document!
    Voila bon courage et MERDE pour lundi prochain

  9. laurence
    28 juin 2007

    bonjour, je suis prof d’HG et je viens de finir la correction de mon lot de copies du bac ES (ouf!) … juste un mot sur le sujet concernant les USA, selon les consignes de correction, le plan 1Aspect et 2- inscription ds le monde était tout à fait accepté. Il fallait juste ne pas trop dériver sur la puissance nationale et bien garder à l’esprit les différentes échelles … mais il y a eu bcp de dérapages sur l’organisation du territoire pure … que l’on nous a demandé de ne pas (trop) sanctionner !!
    voilà j’espère que cela en rassure certains !
    bonne journée

  10. Hugo Billard
    28 juin 2007

    Bonjour Laurence, chère collègue,
    Je confirme ce que vous écrivez et les consignes de modération (de « valorisation » disaient les consignes). C’est pour cela que j’ai tenté de rassurer quelques candidats lors du forum histoire-géo sur cette question. Et qu’il a bien fallu, quoi qu’on en pense du point de vue géographique, accepter le plan 1.Aspects 2.Inscription dans l’espace mondial… après tout, nous ne formons pas des spécialistes. Mais cela n’a pas empêché de voir beaucoup de 1. L’organisation du territoire américain…
    Je partage le « ouf » de soulagement après mes 75 copies et… plus de 400 dossiers traités lors de la réunion du jury aujourd’hui. Qui a dit que le mois de juin était calme pour les profs de lycée??
    A bientôt
    Hugo Billard

  11. Clémentine
    30 juin 2007

    bonjour, j’ai besoin d’aide.
    je suis en TES, et j’ai pris la composition sur la Russie. je me demande si ce que j’ai fais n’est pas à coté du sujet, dans le sens où j’ai traité que le côté géographie. J’ai détaillé la carte qui reponds à la Russie espace en recomposition: le meme plan, les idées presentées dans l’ordre de la légende…

    I le centre
    II les periphéries
    III les dynamiques.

    et c’est pour cela que j’ai un peu peur, et je vroudrais savoir si c’est grave ou pas…??
    Merci c’est gentil.
    Clémentine.

  12. Hugo Billard
    30 juin 2007

    Bonjour Clémentine,
    Le plan d’une légende de croquis ne correspond pas toujours à celui d’une composition: vous ne pouvez pas tout montrer dans un croquis, alors que vous le pouvez dans une composition. Le plan choisi est donc très maladroit, mais la note finale dépendra de votre argumentation, des connaissances apportées, de votre expression, et… de votre épreuve mineure aussi, qui compte pour presque la moitié des points tout de même.
    A bientôt
    Hugo Billard

  13. Gabrielle
    1 juillet 2007

    Les résultats sont publiés demain. J’ai passé le bac S et contrairement à ce qu’on l’on pourrait croire ce n’est pas ma note de mathématiques (coeff 9) qu’il me tarde de connaître, mais celle d’histoire (coeff 3). C’est que je vais faire des études d’histoire l’année prochaine et j’avoue avoir oublié beaucoup d’aspects que vous avez citez (le vol d’oies sauvages…) alors que je les connais très bien ! je me suis longuement attardée sur les questions en géographie en ne me laissant que 20 minutes pour répondre à celles d’histoire. Cela dit je pense avoir bien traité le tout. J’espere juste que vous allez prier pour moi, Hugo Billard, je vous aime. Vive les profs d’histoire!

  14. Hugo Billard
    1 juillet 2007

    Bonjour Gabrielle,
    Détendez-vous, et donnez des nouvelles de vos résultats ici, je suis preneur.
    Vous verrez que les études d’histoire sont bien plus intéressantes et concrètes que tout ce que vous pouvez faire au lycée. Je vous y souhaite de grands bonheurs, et n’hésitez pas à en parler ici (et à collaborer si vous le voulez, je suis ouvert à toute idée que vous auriez: pourquoi ne pas ouvrir un blog qui raconte au fur et à mesure vos études d’histoire? Cela aiderait vos amis et collègues, donnerait des idées à tous, et vous permettrait de mettre en forme vos idées, ce qui est une qualité estimée dans ces études-là).
    N’hésitez pas à me contacter ici si vous voulez participer, sur ce blog ou ailleurs.
    A bientôt
    Hugo Billard, toujours ému de ceux qui aiment l’histoire et veulent la faire partager

  15. Laura
    3 juillet 2007

    Bonjour !
    Tout d’abord merci sincérement de faire ce que vous faites c’est vraiment adorable a vous ^^
    J’ai une question a vous poser !
    voila j’ai eu 3 en prenant les Etats Unis ( je suis une T L )
    j’ai parlé de l’égémonie américaine economique mondiale ( avec les fmn comme macdo )
    de la culture américaine qui est omni présente ( les mots anglais dans notre langue française, la façon de vie calquée des ados ), des liens avec le reste du monde ( l’alena )
    je me rapel plus de tout exactement et j’ai fait 9 pages
    je sais que j’ai fait du hors sujet ( j’ai fait un shéma des états unis avec les ide )
    Mais j’ai du mal a croire que j’ai eu 3 :'(
    Vous pensez que c’est mérité ? ( n’hésitez pas je risque plus de me braquer maintenant ^^ )
    merci encore pour tout.

  16. Hugo Billard
    3 juillet 2007

    Bonjour Laura,

    Avoir 3/20 avec un hors-sujet est normal. Même si on peut trouver la note bien basse (la justice est un sentiment, une espérance, pas une réalité immédiate), elle est justifiée. Il faudrait que votre copie soit lue par un autre professeur pour vous faire une meilleure idée du type de correction qu’elle a reçue. Vous pouvez en demander une copie au rectorat.

    Si vous avez eu le bac, félicitations; si vous ne l’avez pas eu, demandez la copie d’histoire-géo et analysez-la avec votre prof de terminale (par exemple) qui est le mieux placé pour l’évaluer.

    A bientôt
    Hugo Billard

  17. Laura
    3 juillet 2007

    Je suis au ratrapage, il ne me manque que 17 points ( donc un 8 a l’oral d’histoire serais parfait ! )
    Oui un 3 c’est trés dur a vivre j’avoue, j’avais énormément révisé.
    Si jamais je rate mon bac ( grr je suis du genre extrêmement optimiste ) je peux récupérer ma copie dans l’imédiat ou une demande au rectorat sera obligatoire ?
    Je vais demander demain ( jour de mon ratrapage ) si je peux voir ma copie.
    Merci de votre réponse ( éclaire ! ) et de votre disponibilité !

  18. Hugo Billard
    3 juillet 2007

    Bonsoir Laura,
    17 points à rattraper avec un 3 en histoire, c’est très largement faisable. Encore plus avec deux oraux à passer.
    La copie est à demander dès la fin des oraux au rectorat. Vous ne l’aurez pas demain. Il faut une demande écrite officielle. Demandez demain, vous aurez toutes les indications.
    Bon courage quand même, des oraux ne sont jamais une partie de plaisir. Mais soyez optimiste et efficace, ce sera bon.
    Tenez-moi au courant
    A bientôt
    Hugo Billard

  19. Laura
    4 juillet 2007

    Bonjour !!
    J’ai réctifié le tir !!!
    je l’ai eue avec 10,60 de moyenne !
    j’ai eu 10 en histoire !!!
    merci de votre soutient Hugo !!
    a trés bientot (=

  20. Hugo Billard
    4 juillet 2007

    Félicitations Laura!
    Et belle vie!
    A bientôt
    Hugo Billard

  21. Laura
    4 juillet 2007

    merci merci merci milles fois !!!
    a bientot !

  22. Gabrielle
    13 juillet 2007

    C’est très gentil ce que vous dites! Et bien je passe en première année d’histoire et sciences politique à Paris 1 en ayant eu 15 en histoire géo (bac S)… Je vous remercie de vos conseils. Un blog pourrait être assez interessant en effet. En attendant, je me prépare pour les vacances. Et je vous en souhaite de très bonnes par ailleurs…
    À bientot.

  23. camille
    4 février 2008

    je viens de passer mon bac blanc d’histoire géographie ! et en grande étourdie que je suis ! j’ai fait en épreuve majeur le sujet d’histoire jusque là sava ! mais je me sui trompé pour l’épreuve mineur : le croquis g pris le sujet d’histoire !!!! je sais que l’on doit traiter un sujet d’histoire et un sujet de géographie ! je ne connait pas la sanction de mon professeur !! et g compris la leçon !!! mais je voulais tout de mème savoir quel orai été la sanction au VRAi bac ?????

    Merci

    camille .

  24. Hugo Billard
    4 février 2008

    Bonjour Camille,
    Merci d’abord de ne pas écrire en langage SMS…
    En toute logique, si votre correcteur applique la règle, vous avez 0 points sur les environ 8 points dévolus à l’épreuve mineure. C’est la règle.
    Alors pas d’erreur de ce genre le jour du vrai bac. Gageons que pour le bac blanc votre professeur saura être indulgent…
    A bientôt
    H. Billard

  25. Péhé Théodore koroman
    26 février 2008

    j’apprécie bien votre organisation.Je désire avoir les sujets du Bac et leurs cirrigés des pays francophones d’afrique.

  26. Hugo Billard
    26 février 2008

    Bonjour,
    Je ne dispose malheureusement pas des sujets des pays francophones d’Afrique. Si je les trouve, les commentaires des corrigés seront en ligne.
    A bientôt
    H. Billard

  27. criss
    27 février 2008

    Bonjour à tous !
    Je me trouve dans une impasse pour mon BAC, je suis en T ES , option espagnol, et il se trouve que jai beau travailler et bosser les aths, rien à faire, rien de rentre ! je prends des cours particulier aussi, et ça ne hausse pas mes notes, bref. La seule chose qui me rassure c’et que toute les autres classes de ES de mon lycée se trouve avec de trés mauvais résultats à chaques controles. ( moyenne de classe = 5 )et les professeurs sont différents. J’aurais voulu savoir si on pouvait connaitre les résultats du bac de maths en ES, puisqu’apparemment, la plupart des ES ont un niveau catastrophique en maths… AIDEZ NOUS SVP! nous sommes tous en panique !

  28. Hugo Billard
    27 février 2008

    Bonjour,

    Que les résultats des bacs blancs ne soient pas très bons, quelle que soit la matière, aux mois de janvier-février, est assez classique.
    Quelques conseils – qui peuvent sans doute s’appliquer aussi aux mathématiques:

    1) sur le calendrier: organisez vos révisions en deux temps, dès aujourd’hui: révisez ce que vous avez appris depuis septembre, et complétez vos fiches au fur et à mesure des semaines qui mènent au bac.

    2) sur la méthode: travaillez en groupe (2 minimum, 3 maximum) et donnez-vous une après-midi (3h de travail) par chapitre de révision toutes les semaines, deux fois par semaine. Un seul chapitre par séance de révision (par exemple: « les relations internationales de 1945 à 1991 » ou « la mondialisation »).

    3) sur la « validation des acquis »: harcelez (gentiment) vos professeurs avec des travaux supplémentaires que vous leur proposez vous-même, et reprenez vos anciens contrôles pour vérifier que vous maîtrisez ce que vous ne maîtrisiez pas au moment du contrôle.

    Nul besoin de paniquer. Il n’y a pas de malédiction. Seulement de l’organisation à mettre en place.

    A bientôt
    H. Billard

  29. Théo
    25 mai 2008

    Bonjour,

    Pour le sujet de géographie sur la superpuissance des EU, j’aurais fait le plan suivant :

    I. Les aspects de la superpuissance des EU dans le monde ->aspects
    1. politique, diplomatique et militaire (sièges des ONG, bases militaires, libéralisme à travers le monde)
    2. économique et financier (un pôle majeur, bien exploité, poussé par la consommation intérieur, ouvert sur l’extérieur, 20% des importations mondiales, 1ère bourse d’affaires)
    3. culturel (star system, hollywood, rock’n roll, rap)

    Dans cette partie on voit la force des Etats-Unis.

    II. Sur quoi repose cette superpuissance ? ->facteurs
    1. Un empire commercial solide (marché intérieur qui permet de résister, traités qui assurent la mainmise sur le continent, arme alimentaire, monnaie…)
    2. porté par un modèle aujourd’hui quasi-universel (la démocratie libérale)
    3. Une pénétration de la puissance, du modèle, de la culture facilitée sur le plan international par la langue (cette partie me semble mauvaise, si vous avez des suggestions je suis partant :))

    Ici on voit plutôt la capacité à exercer cette force (mon professeur me répète toujours que la puissance c’est la force et la capacité à l’exercer)

    III. Les limites de cette puissance
    1. Des résistances multiples à ce modèle (en Amérique du Sud, au Moyen Orient, terrorisme radical, guerrillas ou gouvernements anti-américanistes)
    2. Une concurrence économique croissante (UE, Japon)
    3. Une forte dépendance (pétrole, balance commerciale déficitaire)

    CC : Les EU ne sont donc pas une hyperpuissance comme le prétendait Hubert Védrine mais plutôt une grande puissance parmi d’autres.

    Que pensez-vous d’un tel plan ?
    Merci de votre réponse!

  30. Hugo Billard
    25 mai 2008

    Bonjour Théo,

    Le plan est bon, quelques conseils:

    Dans le I manquent les aspects scientifiques (innovation, universités, revues scientifiques) que l’on peut relier au I.2.

    Dans le II.3 cette sous-partie peut être utile si vous ajoutez la force internationale des médias appuyés sur des FMN.

    Dans le III le 1 a sa place à la fin, il faut toujours indiquer en premier argument l’élément le plus important et qui oblige à raisonner à l’échelle la plus large (l’échelle mondiale).

    Bon plan, bien pensé, hormis ces petits conseils.
    Bonnes révisions, et n’oubliez pas de jeter tous les jours un coup d’oeil au blog de révision du « Monde »:
    http://bac2008.blog.lemonde.fr

    A bientôt
    Hugo Billard

  31. Théo
    25 mai 2008

    Merci de votre réponse (rapide) un dimanche 🙂
    J’ai complètement omis tout ce qui est des sciences et des médias, c’est vrai, merci de me souligner ce manque.
    Je comprends la remarque au niveau du III.

  32. montse
    12 juin 2008

    excuzez moi,au bac le sujet d istoire c etait de la ruptur de la grande alliance au debut de la guerre froide(jusqua la mort de staline).g parle de la periode 45 a 49,j ai pa parle du blocus de berlin ni de la guerre de corre.combien me donneriez vous?merci d avance

  33. Hugo Billard
    12 juin 2008

    Bonjour,
    Ecrire en langage normal serait plus agréable que le SMS mais passons…
    Manifestement votre sujet concernait la période 1947-1953. Le blocus de Berlin est le premier affrontement indirect entre les deux blocs en Europe, et la guerre de Corée le même phénomène hors d’Europe. Il fallait donc absolument en parler. A priori je ne vous mettrais pas la moyenne, mais sans le sujet exact il est difficile de se prononcer sérieusement.
    A bientôt
    H. Billard

  34. montse
    12 juin 2008

    combien me mettriez vous a priori?

  35. Hugo Billard
    13 juin 2008

    Tout dépend de votre style, de la rigueur utilisée dans votre argumentation, et du sujet, finalement.
    Mais a priori entre 5 et 6/20…
    A bientôt
    H. Billard

  36. sofia
    22 juin 2008

    bonjour H. BIllard

    J’espère que vous allez bien?
    Est t’il vrai que les notes du baccalauréat sont surnotés c’est à dire qu’on a toujours plus que ce qu’on mérite??

    Merci de répondre

    Cordialement

  37. sofia
    22 juin 2008

    parcequ’on me dit qu’il y a des quotas à respecter?

  38. Hugo Billard
    22 juin 2008

    Bonjour,
    Je ne peux pas répondre à cette question (je suis aussi correcteur du bac) mais un conseil: dans une période d’attente entre les écrits et les résultats il y a toujours de très nombreuses rumeurs qui circulent, et il ne faut jamais vraiment y prêter attention…
    A bientôt
    H. Billard

  39. Slim
    25 juin 2008

    bonjour, je voudrais savoir si dans la composition d’histoir je n’ai pas vraiment fait de plan, je risque de perdre combien de points? En sachant que mes connaissances sont justes et assez précises.

  40. sofia
    25 juin 2008

    ça veut dire que ce n’est pas faux?

  41. Hugo Billard
    25 juin 2008

    @ Slim: une composition sans plan même avec des connaissances, vous met sous la moyenne: il s’agit aussi d’un exercice formel…

    @ sofia: no comment.

    A bientôt
    H. Billard

  42. sofia
    26 juin 2008

    ça veut tout dire !!

    je comprend « secret professionnel »

  43. Camille
    11 février 2009

    Bonjour,

    Il parait que le bac de la session dernière (2008) était facile et que cette année apparament ils vont le corcer …
    j’aimerai bien savoir si c’est vrai ?

    merci a bientôt

  44. Hugo Billard
    12 février 2009

    Bonjour Camille,
    Par principe et par expérience, ni la difficulté ni le type d’épreuve (majeure/mineure) ne peuvent être devinés à l’avance.
    Les épreuves de l’an dernier n’étaient pas si simples même s’il s’agit toujours globalement d’intitulés de chapitres ou de grandes parties de chapitres. Quand à savoir si les sujets seront plus corsés cette année, nul ne le sait.
    Et personne ne peut affirmer, sauf à jouer aux devins, que le bac 2009 sera plus difficile que le bac 2008 et qu’il y aura plutôt tel ou tel type de majeure (même si chaque prof « espère » que ce sera histoire ou que ce sera géographie, selon ses accointances ou ses propres pronostics, mais c’est comme le loto…).
    A bientôt, bon courage
    H. Billard

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.