Les pigeons voyageurs :

 

Plus de 500 000  pigeons sont utilisés durant  la guerre pour transmettre des messages entre agents des services secrets et leurs chefs. Les pigeons sont lâchés en parachute au dessus des zones occupées. Les espions les récupèrent et s’en occupent jusqu’à ce qu’ils aient des messages à envoyer. Une fois lâchés, les oiseaux reviennent à leur pigeonnier.       

 

 Et les autres animaux ? 

 

Tous les êtres vivants sont sensibles aux gaz, y compris les milliers de chevaux employés pour le transport des hommes, des équipements et des vivres. Le cavalier allemand et sont cheval portent un masque, mais le yeux de l’animal, sans protection restent vulnérables.

 

 Il ne faut pourtant pas oublier les animaux qui ont aidé les poilus et qui ont vécu avec eux dans les tranchées. Il y avait : des chiens, des chats, des chevaux, des pigeons voyageurs, des ânes, des vers luisants… Ils aidaient les hommes à transporter des armes ou des blessés, à tuer les rats, à sauver des vies humaines  mais aussi à remonter le moral des troupes. Simon le chat ou Gander le chien ont reçu une médaille de mérite pour leur courage.

Mais il y avait aussi  les animaux qui agaçaient les hommes : les rats, les poux et les mouches..! Ils mordaient les doigts de pied et apportaient des maladies graves.

Il existe des monuments aux morts pour les animaux en France et à l’étranger

 

 

 

 

Tags : ,