Le bac approche!

Posted by on 03/18/2013

Les résultats du bac blanc sont tombés, il est temps de revoir les notions déjà vues (Power/Myths and heroes), commencer à revoir celle que nous travaillons (Space and Exchange) et, si quelque doute subsistait quand au format des épreuves, voici une longue page récapitulative:

http://www.annabac.com/content/tout-savoir-sur-lepreuve-danglais-au-bac

Bac anglais terminale 2013

Voici toutes les informations utiles sur le programme et l’épreuve du bac en anglais terminale S, ES, L. Également nos conseils de méthode pour réussir !

 

Le programme

L’épreuve du bac en anglais a été redéfinie dans le Bulletin officiel n° 43 du 24 novembre 2011, avec une première mise en application à compter de la session 2013. Adossée au Cadre européen communde référence (CECRL), l’épreuve comprend désormais deux parties : une partie écrite et une partie orale.

1. Quel est le coefficient de l’épreuve d’anglais ?

Il diffère selon la série et le statut de la langue : LV1, LV2 ou encore LVA (langue vivante approfondie), dans le cas de la série L.

LV1 LV2 LV1 ou LV2 choisie en spécialité (LVA)
Série L Coefficient 4 Coefficient 4 Coefficient 8
Séries S et ES Coefficient 3 Coefficient 2
Séries technologiques hors les séries STG ci-dessous Coefficient 2 Coefficient 2
Série STG spécialité communication et gestion des ressources humaines Coefficient 3 Coefficient 3
Série STG spécialités mercatique ou comptabilité et finance d’entreprise Coefficient 3 Coefficient 2

 

2. Comment sont répartis les points entre l’écrit et l’oral ? Quel est le niveau attendu pour ces deux parties de l’épreuve ?

• Chaque partie de l’épreuve est notée sur 20, la note obtenue comptantpour la moitié de la note globale, quelle que soit la série. L’oral a donc autant de poids que l’écrit.

• À l’écrit, comme à l’oral, le niveau attendu en référence à l’échelle de niveaux du CECRL est le suivant :

B2 « niveau avancé ou indépendant » si l’anglais a été choisi en LV1,

B1 « niveau seuil » si l’anglais a été choisi en LV2.

3. Comment se préparer à l’épreuve ?

• Bien évidemment, lisez et écoutez de l’anglais le plus possible.

Essayez ainsi delire, régulièrement, des articles sur des sites de presse anglo-saxons.

Quand vous regardez un film en anglais, obligez-vous à écouter les dialogues en VO et ne lisez les sous-titres qu’en cas d’incompréhension ; repassez le film une seconde fois avec les sous-titres en anglais.

• Tout au long de l’année, analysez attentivement les corrections de votre professeur et dressez la liste des erreurs que vous commettez le plus souvent ; le jour de l’épreuve, soyez particulièrement attentif à ne pas les reproduire…

Pour enrichir votre vocabulaire, fabriquez votre lexique personnel, dans lequel vous noterez tous les mots nouvellement appris en les classant par thèmes.

• Au moins trois mois avant l’épreuve écrite, mettez-vous dans les conditions de l’examen.

Choisissez dans cet Annabac des sujets corrigés et faites-les entemps limité.

• Pour l’épreuve d’expression orale, analysez bien les exemples fournis dans l’ouvrage.Avec l’aide d’un ami ou d’un membre de votre famille, entraînez-vous pour de vrai :choisissez une notion et essayez de la présenter, avec ou sans documents (selon votre série), pendant dix minutes en continu.

 

L’épreuve écrite

4. Quelle est la durée et la structure de l’épreuve écrite ?

• L’épreuve dure 3 ou 2 heures selon la série et le statut de la langue.

LV1 LV2
Série L 3 heures 3 heures
Séries S et ES 3 heures 2 heures
Séries technologiques 2 heures 2 heures

• Quelle que soit la série, elle se compose de deux parties :
– la première évalue votre aptitude à comprendre la langue écrite : vous devez répondre à des questions sur un ou plusieurs textes ;
– la seconde évalue votre capacité à vous exprimer à l’écrit : vous devez composer sur un ou plusieurs sujets.
Les deux parties sont notées sur 10 points chacune.

5. Qu’est-ce qui est demandé précisément dans la première partie de l’épreuve écrite ?

• L’épreuve porte sur un à trois documents, extraits d’une œuvre littéraire ou de la presse écrite, incluant éventuellement des éléments d’iconographie.
La longueur cumulée des textes ne peut pas être inférieure à 40 lignes en LV1 et 30 lignes en LV2 ; elle n’excédera pas 70 lignes en LV1 et 60 lignes en LV2. (Une ligne équivaut à 70 signes, y compris les signes de ponctuation et les espaces.)
Les documents renvoient aux notions du programme, sans exiger cependant des connaissances trop spécifiques.
• Ces documents sont associés à un questionnaire. Celui-ci vise en premier lieu à vous faire dégager le sens explicite des textes (événements, lieux, personnages, arguments, etc.). En LV1, le questionnaire comprend également des questions portant sur la signification implicite de certains éléments (psychologie des personnages, procédés littéraires, etc.). Lorsque plusieurs documents sont proposés, les avantages d’une approche comparative sont exploités.
• Les questions se présentent :
– en LV1, sous la forme de questions ouvertes auxquelles vous apporterez une réponse rédigée dans votre propre anglais (ex. : Explain in your own words…) ;
– en LV2, sous la forme de questions généralement fermées (vrai/faux, questionnaires à choix multiples, etc

► Quelques conseils pour la compréhension de l’écrit• Lisez d’abord le ou les documents et cherchez des éléments de réponses aux questions traditionnelles : qui ? quoi ? quand ? où ? comment ? pourquoi ? Le nom de l’auteur, le titre de l’ouvrage ou sa date apportent-ils des indices ? Vous aborderez le document différemment en sachant dès le départ s’il s’agit d’un article de journal ou d’un extrait de roman, si l’auteur est anglais ou américain.• Prenez connaissance ensuite des questions. Vous les aurez en tête lorsque vous relirez le texte et certaines orienteront peut-être votre compréhension. Une astuce : lisez le sujet d’expression écrite ; s’il est directement lié au texte, il vous aidera très probablement à en comprendre le thème.• Relisez de nouveau le texte de façon plus active : recherchez et soulignez les mots clés ou les phrases clés, servez-vous des mots de liaison pour comprendre l’architecture du passage. Ne perdez pas de temps à chercher le sens des mots difficiles.
• Pour les réponses qui doivent être rédigées, pensez que votre réponse doit être la plus complète possible mais exprimée en un minimum de mots. Et gare au piège de la citation trop longue, qui « mange » une partie de votre réponse et irrite le correcteur !

6. Quelles sont les questions de compréhension types ?

 

Exercice type vrai/faux, avec éventuellement justification de votre choix. Tick the right answers and justify your choice by quotingfrom the text.
Exercice type QCM : cocher, dans une série d’affirmations ou d’éléments, celle ou celui qui correspond au texte. Quote only the relevant expressions or sentences from the text./Tick the right statement(s)./Circle the correct interpretation of each sentence./ Among the following items, tick the one which applies to the situation.
Donner un titre (choisi éventuellement parmi plusieurs propositions) au texte ou à un paragraphe. Find the title which best applies to the meaning of the text./ Which title would best express the contents of the text ?/Choose a suitable title for this passage.
Résumer le texte en utilisant vos propres mots, sans le recopier. Sum up the text in your own words.
Classercertains événements par ordre chronologique. Here is a jumbled list of events that happen in the text. Find the right order.
Déterminer à qui ou à quoi font référencecertains éléments (pronoms personnels ou adjectifs) sélectionnés dans le texte. Who or what do the underlined elements/words/adjectives/pronouns refer to?
Choisir dans une liste les mots qui décrivent le mieux l’état d’esprit d’un personnage ou l’atmosphère d’un passage. How would you qualify the main character’s attitude?/Which adjective best applies to the narrator’s state of mind ?/Which statement suits Mr Smith’s state of mind best ?
Repérer des expressions pertinentes. Pick out three phrases that best describe the narrator’s state of mind.

7. En quoi consiste le travail d’expression écrite ?

L’expression écrite est liée au(x) document(s) support(s) de la compréhension de l’écrit.
• En LV1 comme en LV2, il vous est demandé, en premier lieu, de rédiger un texte prenant appui sur des éléments identifiés dans ces documents. Dans la plupart des cas, il est fait appel à votre imagination : vous devez, à partir des documents, inventer une suite de récit, un dialogue, une lettre, etc. Est alors évaluée votre aptitude à rédiger, dans une langue correcte et directement compréhensible, un texte cohérent et clairement articulé (niveau B1 du CECRL).
• En LV1 s’ajoute une autre tâche : vous devez construire une argumentation personnelle à propos d’un thème en relation avec les documents supports ou à partir d’un nouveau document « tremplin ».
Vous devez faire la preuve de votre capacité à défendre un point de vue, à exprimer un jugement, de commenter un fait de civilisation, etc. Bref, de prendre position de façon nuancée et ce, dans une langue correcte aussi précise que possible (niveau B2 du CECRL).

 

► Quelques conseils pour l’expression écrite Prenez le temps de lire chaque sujet : que vous demande-t-on exactement ? Repérez et soulignez les mots clés du sujet.• Au brouillon, faites un plan, une liste des idées que vous développerez, et dressez la liste des outils (grammaire, vocabulaire, expressions, etc.) que vous emploierez.• Ne traduisez pas mot à mot des phrases pensées d’abord en français, construisez à partir de ce que vous connaissez.• Évitez les phrases trop longues : plus une phrase est compliquée, plus vous risquez les erreurs.

• Utilisez des mots de liaison : grâce à eux, votre lecteur comprend où vous voulez en venir, sait si vous allez expliquer, démontrer, conclure… Dans le même ordre d’idées, allez à la ligne chaque fois que vous introduisez une idée nouvelle, sautez des lignes, etc. Cela facilitera la tâche de votre correcteur.

Faites attention au niveau de langue : adaptez toujours la langue à la situation d’énonciation. Réservez les formes contractées ou les expressions familières aux dialogues.

« Calibrez » vos réponses : il est important de respecter le nombre de mots proposé dans la consigne. Vous devez savoir combien de mots, en moyenne, vous écrivez dans une ligne. Bien que ce ne soit pas toujours demandé dans la consigne, votre correcteur appréciera que vous mentionniez le nombre approximatif de mots que contient votre réponse.

Relisez : réservez un temps suffisant à une relecture critique, de la forme et du fond (idées, articulation et longueur du texte, erreurs de grammaire, vocabulaire).

8. Quels sont les critères d’évaluation de l’expression écrite ?

• Ces critères sont de deux ordres :
– exécution adéquate de la tâche demandée, pertinence du contenu ;
– correction de la langue, richesse et souplesse de l’expression.
• Voici un exemple de grille d’évaluation pour un sujet noté sur 10 points.

Traitement du sujet : 4 points Recevabilité linguistique : 6 points
0,5point• consignes non respectées• hors sujet• présentation inacceptable 0.5– 1– 1,5pt (s)• inintelligible• lexique indigent• erreurs récurrentes de grammaire élémentaire
1– 1,5– 2pts• hors sujet partiel• sujet compris mais traitement superficiel ou recopiage du support

• construction vague

2– 2,5– 3– 3,5pts• contenu compréhensible malgré des erreurs fréquentes• lexique limité

• syntaxe peu élaborée

2,5– 3– 3,5pts• existence d’une problématique• effort de construction 4– 4,5– 5pts• erreurs occasionnelles• vocabulaire adapté

• syntaxe adéquate

4pts• développement organisé• références culturelles

• conviction, humour

5,5– 6pts• erreurs rares• vocabulaire riche

• syntaxe élaborée

 

L’épreuve orale

9. Y a-t-il bien désormais deux parties pour l’épreuve orale ?

• Oui, pour les séries ES, S et les séries technologiques, que l’anglais ait été choisi comme LV1 ou LV2. L’épreuve orale se déroule en deux temps :
– premier temps de l’évaluation : la compréhension de l’oral ;
– second temps de l’évaluation : l’expression orale.

Compréhension orale

Expression orale

document (3 écoutes)

1’30

préparation

10’

compte rendu écrit

10’

présentation

5’

entretien

5’

• Prévue en cours de formation (au deuxième trimestre), l’évaluation de la compréhension orale est organisée au sein même de l’établissement, et comprend l’écoute d’un ou deux documents dont la longueur ne doit pas excéder en tout 1 minute 30. Après avoir entendu le titre du document, vous l’écoutez trois fois (chaque écoute est espacée d’une minute) en prenant des notes. Vous disposez ensuite de dix minutes pour faire un compte-rendu en français le plus complet possible de ce que vous avez compris.
• Également prévue en cours de formation (au troisième trimestre), dans l’établissement, l’évaluation de l’expression orale se rapporte à une des quatre notions du programme étudiée dans l’année : espaces et échanges ; l’idée de progrès ; mythes et héros ; les formes de pouvoir. Après un temps de préparation de dix minutes, vous devez faire un exposé, en cinq minutes, des aspects de cette notion telle que vous l’avez abordée en classe (prise de parole en continu). Cet exposé est suivi de cinq minutes d’entretien (expression en interaction) : vous devez alors réagir aux questions de l’examinateur, qui peut vous amener à approfondir un point de votre commentaire ou à donner votre avis sur le thème étudié.

 

► Les critères d’évaluation• Aisance à s’exprimer, aptitude à la prise de parole en continu et à la prise de risque.• Intelligibilité du contenu exprimé.

• Correction de la langue et de la prononciation.

• Aptitude à analyser et à argumenter.

• Pertinence de vos réactions aux questions de l’examinateur

 

10. Et en série L, en quoi consiste l’épreuve orale ?

Pour les élèves en L, il n’y a pas d’épreuve de compréhension orale. L’épreuve, qui se déroule en fin d’année, n’évalue que l’expression orale.
Sa longueur varie selon l’enseignement suivi en anglais. Ainsi, quand l’anglais est également la langue choisie pour l’enseignement de littérature étrangère en langue étrangère (LELE), l’oral dure : vingt minutes pour la partie linguistique, suivies de dix minutes pour l’interrogation en littérature.

 

Anglais= LV1ou2 Anglais= LV1ou2+ LVA Anglais= LV1ou2 (+LVA)+ LELE
Oral terminal Oraux terminaux accolés
Durée : 20 min – Préparation :10 min Durée : 20+ 10 min – Préparation :10 min

 

Anglais = LV obligatoire
Vous présentez une liste des notions étudiées dans l’année, accompagnée des documents vus en classe. Au cours de l’évaluation, vous exposez la notion choisie par l’examinateur, en vous appuyant sur les documents qui s’y rapportent. Cette prise de parole en continu de dix minutes est suivie d’un entretien de dix minutes.

Anglais = LVA (niveau C1 attendu)
Sur deux notions étudiées en classes, vous constituez un dossier avec deux documents vus en classe plus un de votre choix. Au cours de l’évaluation, vous présentez votre dossier sur la notion choisie par l’examinateur et justifiez vos choix. Cette prise de parole en continu de dix minutes est suivie d’un entretien de dix minutes.

Anglais = LELE
Sur deux thématiques du programme de littérature étrangère en langue étrangère, vous constituez un dossier comprenant trois textes associés, si possible, à des documents permettant d’analyser la réception des œuvres concernées. Au cours de l’évaluation, vous présentez votre dossier sur la thématique choisie par l’examinateur ; vous devez montrer que vous avez compris les enjeux littéraires des extraits présentés, que vous savez les décrire, exprimer un point de vue, argumenter. Pour cette épreuve, la note est indépendante de l’écrit (pas de moyenne des deux).

 

► Quelques bons conseils pour l’expression orale• Dès que possible, faites régulièrement des fiches de révision sur vos documents, en notant sur le recto les axes de lecture et le lien avec la notion du programme, sur le verso le vocabulaire utile.• Le jour J, ne rédigez pas des phrases complètes (apprises par cœur…) sur votre brouillon. Notez le plan, les idées, et développez à partir de cela.

• Regardez l’examinateur, soyez audible, vivant. Vous êtes aussi évalué sur vos capacités à communiquer.

• Si vous n’avez pas compris une question, n’hésitez pas à en demander une reformulation (Sorry ? Can you repeat please ?).

 

Laisser un commentaire