Journal intime de Salvatore Piracci


Mon cher et vieux journal, je rédige aujourd’hui mes dernières lignes, j’ai décidé de partir, de quitter cette vie qui est la mienne, pour une autre, je ne sais pas où mais j’irai, je ferai face a cette inconnue et tournerai le dos à tous ceux que j’aime, que je connais, que je quitte.

Peut-être diront-ils de moi que je suis fou, que je suis devenu fou avant même que l’âge ne s’en charge, mais je le ferai, quoi qu’ils disent, je partirai. Mais avant cela il y a une chose que je dois faire, une visite que je dois rendre, je ne veux pas partir sans dire au-revoir, peut-être même adieu, à Angelo, lui qui m’a tant écouté, lui avec qui j’ai tellement parlé, finalement je doute aurai-je assez de cran pour lui dire adieu le moment venu? Je ne sais pas et ne veux pas le savoir, pour le moment l’Eldorado dans lequel je vis s’est transformé, ou plutôt il s’est dévoilé à moi, comme si toutes ces années à chasser les hommes hors de cette terre qui pour eux est merveilleuse, m’avaient finalement fermé les yeux sur certains défauts de cette vie qui est la mienne.

Dans quelques minutes je partirai pour voir Angelo, ce sont là mes dernières lignes, adieu mon vieux confident, je m’en vais.


source image



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.