Découvrons l’agroécologie…

Le Lundi 22 janvier 2018, nous avons rencontré Jean-Marc Prudhomme, agriculteur local,  et Benoit Chorro de la coopérative Océalia, qui cherche des solutions pour moins polluer les champs avec les pesticides et herbicides.

Ils nous ont expliqué comment ils s’occupent des champs. M. Prudhomme a beaucoup de terres (130 hectares), et il pratique l’agroécologie.

Nous avons appris qu’on ne doit plus labourer la terre, pour ne pas tuer les animaux du sol qui y vivent : Il faut laisser faire les vers de terre et la nature. C’est le labour qui est responsable en partie des inondations qu’on voit dans les champs et sur les routes.

En agroécologie, on fait un semis direct sous couvert végétal. On associe des plantes avec d’autres plantes, par exemple l’orge et la moutarde (qui remplace l’engrais); certaines plantes, qui les intriguent, vont attirer vers elles les petites bêtes dangereuses pour la plante que l’on veut cultiver et vendre. On utilise donc moins de pesticides.

Le ver de terre, l’abeille et la coccinelle sont des insectes utiles en agroécologie.

On essaye de conserver des paysages divers (champs, forêts, jardins, rivières…) et de respecter la biodiversité. L’agriculteur doit être patient et s’inspirer de la nature.

Flavie D., Manon L., Flavy B., Adeline C., Laly G., Alexis G., Padraic C., Camille R.

Le jardin potager prend forme!

Avec les classes de 6ème, en groupe, nous avons commencé la mise en place du jardin potager. Les Compagnons du Végétal nous ont montré comment procéder.

On a d’abord fabriqué les bacs ( à l’aide de planches récupérées).

Puis on a mis des cartons à l’intérieur pour éviter que les mauvaises herbes ne poussent.

Ensuite on a recouvert les cartons d’une couche de bois pourri et spongieux. Il fallait parfois les casser avec le pied.

On a tamisé la terre avec un tamis de bois et grillage, puis on l’a mise dans les bacs. Par dessus, il fallait mettre des restes de nourriture (épluchures de la cantine), recouverts de feuilles mortes, de copeaux de bois et de paille.

Enfin on a planté des fêves, des échalottes et des oignons.

Avec l’aide de Flavy B., 6A.