Web 2.0, web social, médias sociaux et réseaux sociaux : terminologie et tour d’horizon

15 04 2011

Le web 2.0 : une évolution du web qui valorise l’utilisateur et ses relations avec les autres


source : http://franco.ca/internet/index.cfm?voir=blogue&id=10711&M=599&item=1500&Repertoire_No=936652501

Une définition :

« L’expression « web 2.0 » désigne certaines technologies et des usages du World Wide Web qui ont suivi la forme initiale du web, en particulier les interfaces permettant aux internautes ayant peu de connaissances techniques de s’approprier les nouvelles fonctionnalités du web. Ainsi, les internautes peuvent interagir (partager, échanger, etc.) de façon simple, à la fois avec le contenu et la structure des pages, mais aussi entre eux, créant ainsi notamment le web social» (Wikipédia)

Ses principales caractéristiques :

  • des interfaces centrées sur l’usager
  • l’éclatement, la réutilisation, le mixage des données
  • l’usager contributeur ; l’exploitation de l’intelligence collective
  • l’interopérabilité des outils, des plateformes, des interfaces, des formats

Une prolifération d’outils :

-> liste non exhaustive des logos du web2.0, par Ludwig Gatzke


Le web social : un lieu de socialisation en ligne

Il représente un aspect important du web 2.0 et « fait référence à une vision d’Internet considéré comme un espace de socialisation, un lieu dont l’une de ses fonctions principales est de faire interagir les utilisateurs entre eux afin d’assurer une production continuelle de contenu, et non plus uniquement la distribution de documents. » (Wikipédia)



source : http://digitalreputationblog.com/wp-content/uploads/2010/12/Time-Line-Web-Social.jpg


Les médias sociaux : un «ensemble de services permettant de développer des conversations et des interactions sociales sur internet ou en situation de mobilité» (Fred Cavazza)

Une typologie des médias sociaux :

source : http://www.mediassociaux.fr/2011/02/06/description-des-differents-types-de-medias-sociaux/ (Fred Cavazza)


source : http://www.fredcavazza.net/2009/04/06/une-nouvelle-version-du-panorama-des-medias-sociaux/ (mars 2009)

source : http://digitalreputationblog.com/2010/12/28/le-web-social-en-2010/


Les réseaux sociaux, ou « social networking » : des services de réseautage social en ligne

Partie des médias sociaux, ils désignent des plateformes dédiées à la communication, l’échange, la rencontre, la construction de réseaux d’affinité et/ou d’intérêts, personnels et/ou professionnels.

Ils définissent également les communautés d’utilisateurs qui se sont regroupés sur ces plateformes.




Les réseaux sociaux : caractéristiques, données chiffrées, principaux réseaux sociaux connus

15 04 2011

Caractéristiques

  • multiplicité des plateformes, généralistes ou spécialisées (explosion des audiences, multiplication des applications)
  • plateformes adaptées et appropriées aux propres usages des utilisateurs
  • les utilisateurs sont liés de façon bilatérale ou via des groupes : profils individuels (dimension personnelle), constitution de communautés (dimension collective), interaction avec le cercle des relations
  • principe de cooptation et de recommandation
  • gratuité et ouverture (pour la plupart des plateformes)


Quelques données chiffrées

d’après Laurence Lubrano, agence Karalys http://www.slideshare.net/Laurencelubrano/compilation-chiffres-cls-internet-et-rseaux-sociaux-janvier-2011

  • Les réseaux sociaux les plus utilisés dans le monde, en nombre d’utilisateurs (01/2011) :

1. Facebook → 610 millions

2. Twitter → 200 millions

3. Linkedin → 90 millions

4. Viadeo → 35 millions

  • Facebook : classement par pays, en nombre d’inscrits :

1. Etats-Unis → 148,2 millions

2. Indonésie → 34,3 millions

3. Royaume-Uni→28 millions

4. Turquie → 25 millions

5. Philippines → 21,7 millions

6. France → 20,3 millions

  • Les réseaux sociaux les plus utilisés en France, en nombre d’utilisateurs (12/2010) :

1. Facebook → 20,3 millions

2. Viadeo → 4 millions

3. Linkedin → 1 million

4. Twitter → 225 000


Présentation des principaux réseaux sociaux connus

Réseaux sociaux généralistes → orientés grand public :

  • Myspace : ce réseau met à disposition de ses membres enregistrés un espace web personnalisé, permettant de présenter des informations personnelles et d’y créer un blog. Chaque membre peut y gérer son propre espace mais aussi découvrir les autres espaces de la communauté afin de se faire des amis.

-> Les artistes, notamment les musiciens, se sont très vite emparés de Myspace pour faire connaître leurs créations : http://www.myspace.com/music/charts

-> Un exemple de compte Myspace en BM : http://www.myspace.com/bibliothequedetoulouse/

  • Facebook : premier réseau social universel sous identité réelle avec plus d’un demi‐milliard de membres, il permet à toute personne enregistrée de créer son profil et d’y publier des informations, dont elle peut contrôler la visibilité par les autres personnes, possédant ou non un compte. L’usage de ce réseau s’étend du simple partage d’informations d’ordre privé à la constitution de pages et de groupes visant à faire connaitre des institutions, des entreprises ou des causes variées, comme par exemple http://www.facebook.com/pages/Soci%C3%A9t%C3%A9-Protectrice-des-Animaux-SPA/113579678698073

-> Un exemple de compte Facebook en CDDP : http://www.facebook.com/ToursCDDP37

  • Twitter (micro-blogging) : ce réseau permet à ses membres d’envoyer des messages brefs, appelés tweets (gazouillis) par Internet.

-> Un exemple de compte Twitter en CRDP : http://twitter.com/claire_gauthier

Réseaux sociaux spécialisés→ professionnels :

  • LinkedIn : premier réseau professionnel mondial, il permet de construire son réseau professionnel et de gérer son e-réputation.

La liste des principales fonctionnalités : mise en ligne de CV, gestion d’un réseau de contacts, groupes de  discussion, petites annonces, questions posées au réseau, annonce d’événements…

-> Un exemple de compte LinkedIn : http://www.linkedin.com/in/bibliobsession

  • Viadeo : premier réseau professionnel francophone, il présente des fonctions similaires à LinkedIn. Voir l’article de comparaison entre les deux plateformes :

http://www.zdnet.fr/actualites/linkedin-contre-viadeo-fonctions-similaires-strategies-differentes-39759007.htm (Thierry Lévy-Abégnoli, mars 2011)

Moteurs de recherche scrutant les plateformes de réseaux sociaux :

  • Stalkerati : permet de rechercher, par rapport à un nom, présence de celui-ci dans plusieurs réseaux sociaux comme Myspace ou Facebook
  • YoName : cible davantage que Stalkerati les réseaux professionnels

http://www.linkedin.com/in/bibliobsession

Viadeo : premier réseau professionnel francophone, il présente des fonctions similaires à LinkedIn. Voir l’article de comparaison entre les deux plateformes :

http://www.zdnet.fr/actualites/linkedin-contre-viadeo-fonctions-similaires-strategies-differentes-39759007.htm (Thierry Lévy-Abégnoli, mars 2011)

moteurs de recherche scrutant les plateformes de réseaux sociaux :

Stalkerati : permet de rechercher, par rapport à un nom, présence de celui-ci dans plusieurs réseaux sociaux comme Myspace ou Facebook

YoName : cible davantage que Stalkerati les réseaux professionnels




Aspects sociaux économiques

15 04 2011

Aspect sociologique : profil des usagers des réseaux sociaux

En 2010, 1 internaute sur 2 (49%) est familier des réseaux sociaux,

contre 1 internaute sur 3 (33%) en 2009.

« C’est surtout l’âge qui explique que l’on fréquente ou pas les réseaux sociaux sur internet. Plus des trois quarts des moins de 25 ans sont sur Facebook et consorts, contre un quart seulement des 40-59 ans. »

Données extraites du rapport n°209 de décembre 2010 du CREDOC « La diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française (2010) »http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/rapport-credoc-2010-101210.pdf, pages 106, 107 et 210

Aspect sociologique : les adolescents et les réseaux sociaux

  • Types des premiers sites préférés des adolescents

Données extraites du rapport Fréquence école de mars 2010 « Comprendre le comportement des enfants et adolescents sur Internet pour les protéger des dangers », http://www.frequence-ecoles.org/education:ressources/download/id/37c48d9366cfe18d321ef6e1db77cd38/file/rapport_complet.pdf/site_token/8161izuWwey2pXv0rq8vxOMx77U, page 48

  • Le point de vue d’un psychologue : rôle dans la construction identitaire

Selon le Dr Larry D. Rosen, professeur de psychologie à l’université de Californie qui a étudié la population adolescente de MySpace, ce réseau

procure un « parfait environnement aux adolescents pour jouir d’une communication qu’ils ne trouvent pas dans leur foyer »

– est un « moyen de tester différentes identités qu’ils auraient à assumer en face-à-face à l’école ou ailleurs ».

« Avec l’anonymat du «derrière l’écran» et le sentiment de désinhibition de ne pas être vu, MySpace fournit une opportunité en or de mener cette exploration sans les conséquences du monde réel. En plus, cela les aide à élargir leur cercle social et leur donne la possibilité d’exprimer leur opinion. »

source : article de Frédérique Roussel paru dans Libération le 19 août 2006, http://www.ecrans.fr/Un-moyen-de-tester-differentes.html

  • Le point de vue de jeunes : se mettre en valeur

Pourquoi utiliser Facebook ? Témoignages de jeunes

http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/17-education-aux-medias/109743-reportage-pourquoi-utiliser-facebook-temoignages-de-jeunes

Aspects économiques : stratégies marketing et de communication

  • La présence des entreprises sur les réseaux sociaux

En 2011, 84 % des entreprises du classement Fortune 100 sont actives sur au moins un média social.

source : communiqué de presse de l’étude Burson-Marsteller (2011-2e édition) http://www.burson-marsteller.fr/2011/02/84-des-grandes-entreprises-internationales-sont-desormais-presentes-sur-les-medias-sociaux/

Des usages professionnels pour

– se créer un réseau

– diffuser de l’information

– fidéliser ses clients

– en acquérir de nouveaux

– donner davantage de visibilité à sa marque / ses services

– faire la promotion de ses produits et services par ses correspondants

– mesurer sa qualité de services

– offrir un ou des canaux de ventes complémentaires

Des publicités ciblées :

L’exemple de Facebook : reportage de Jérémie Drieu et Matthieu Birden sur Envoyé spécial, « Planète Facebook » (diffusé le 25/02/2010)

http://envoye-special.france2.fr/les-reportages-en-video/planete-facebook-jeudi-25-fevrier-2010-2099.html

→ émergence de la notion de « f-commerce » (dérivé du e-commerce sur Facebook) : de plus en plus de commerces proposent aux utilisateurs d’acheter leurs produits via Facebook. On peut y retrouver Castorama, La Redoute…


  • La présence d’institutions sur les réseaux sociaux

Quelques exemples :

– Le Ministère de l’éducation nationale


http://www.education.gouv.fr/cid55199/suivez-l-actualite-de-l-education-nationale-sur-twitter.html

– La BNF


– Le Louvre : http://communaute.louvre.fr/

– Le CDDP 37


source : http://www.slideshare.net/cddp37/loic-4453039 (juin 2010)

http://www.facebook.com/ToursCDDP37




Identité – Identité numérique – e-réputation

15 04 2011

Identité : définition du Petit Larousse illustré (1997)

« 2. Caractère permanent et fondamental de quelqu’un, d’un groupe, qui fait son individualité, sa singularité.

3. Ensemble de données de fait et de droit (date, lieu de naissance, nom, prénom, filiation, etc) qui permettent d’individualiser quelqu’un ».


♣ Identité civile

♣ Identité administrative

♣ Identité sociale

♣ Identité professionnelle


Identité numérique :

Traces de connexion


Différents types de traces :

– laissées volontairement par l’internaute ;

– laissées involontairement par l’internaute ;

– laissées volontairement par des tiers.

Nécessité de maîtriser les informations et de les gérer au mieux.

e-réputation : notoriété numérique, idée que les internautes se font d’une marque ou d’une personne.




Pourquoi est-il important d’être prudent ?

15 04 2011

Une réputation perdue ne se retrouve plus.

[Proverbe québécois]

– Une fois qu’une donnée est publiée, elle ne nous appartient plus

– Problème de la persistance des données

Où est-ce que j’en suis ? : voir sa réputation / sa visibilité numérique avec Webmii (mais aussi 123people et Yatedo)

Quelques exemples (parmi la myriade que le net nous fournit chaque jour) :

Le cas Marc L. : internaute lambda dont le profil a été reconstitué par un journaliste de la revue Le Tigre

Les photos et les vidéos qu’on aimerait mieux oublier :

* dans la classe

* dans les toilettes du lycée, cours « d’éducation sexuelle« 

* la mode des dédipix

Emergence de problèmes dans le monde professionnel : licenciements suite à une utilisation de Facebook, futurs employés « google-isés »…

http://vidberg.blog.lemonde.fr

Petite précision sur Facebook :

Extrait des conditions d’utilisation

1.    Pour le contenu protégé par les droits de propriété intellectuelle, comme les photos ou vidéos (« propriété intellectuelle »), vous nous donnez spécifiquement la permission suivante, conformément à vos paramètres de confidentialité et paramètres d’applications:  vous nous accordez une licence non-exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l’utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook ou en relation à Facebook (« licence de propriété intellectuelle »). Cette licence de propriété intellectuelle se termine lorsque vous supprimez vos contenus de propriété intellectuelle ou votre compte, sauf si votre compte est partagé avec d’autres personnes qui ne l’ont pas supprimé.




L’apparition du cyberbullying

15 04 2011

Aussi connu sous le nom de harcèlement numérique.

Pages Facebook : « meuf du CDI » et autre exemple ; augmentation de la diffamation à l’encontre d’enseignants sur les sites de réseaux sociaux (article Le Post).

Page de la CNIL consacrée au phénomène.




Ce que dit la loi

15 04 2011

* art. 9 du Code Civil : « Chacun a droit au respect de sa vie privée. »

* Art. 221-1 du Code Pénal : un an d’emprisonnement et 45 000 € d’amende pour « le fait de porter atteinte à la vie privée d’autrui

1° En captant, enregistrant ou transmettant, sans l’autorisation de leur auteur, des paroles prononcées à titre privé ou confidentiel ;

2° En fixant, enregistrant ou transmettant, sans l’autorisation de celle-ci, l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé.« 

* Loi n° du 14 mars 2011 dite LOPPSI 2

chapitre « Des atteintes à la personnalité« , Section 1 « De l’atteinte à la vie privée » :

Article 226-4-1 : « Le fait d’usurper l’identité d’un tiers ou de faire usage d’une ou plusieurs données de toute nature permettant de l’identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d’autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende.

Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu’elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne. »

« Le droit à l’image des personnes physiques » : site de e-juriste (site datant un peu – 2004 – mais toujours d’actualité étant donné que la jurisprudence n’a pas évolué sur le sujet).

Dossier « Culture numérique de l’enseignant : Droits et Obligations » de l’IUFM de Lyon.


Cas du phishing : utilisation d’une adresse mail de manière frauduleuse par un tiers pour envoyer des mails type SPAM.


Charte du droit à l’oubli numérique (octobre 2010)

A l’initiative de Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, alors secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique.

Concerne les données publiées volontairement.




Quelle exploitation pédagogique ?

15 04 2011

1. Sensibiliser les élèves aux bonnes pratiques

Des journées à mettre en avant :

– 28 janvier : journée européenne de la protection des données

– 8 février : « Safer Internet day »

Des supports tous prêts sur le net pour lancer la réflexion ou animer des débats :

– Association Action Innocence

– Site Internet sans crainte : programme national de sensibilisation des jeunes aux bons usages de l’internet.

– Site de la CNIL : fiches pédagogiques et fiches méthodologiques (espace enseignants)

– Site du gouvernement Québécois : Je protège mon identité sur Internet

Des exemples pédagogiques au CDI :

– Dossier SavoirsCDI

– K. Pontagnier (Savoie)

2. Utilisation dans le cadre professionnel

Exemple du CDI du Collège Jules Verne de Vittel et de sa page Facebook.

3. Utilisation dans le cadre d’un cours : exemples de pratiques

– Etudier une oeuvre littéraire avec Facebook : site du Café Pédagogique

– Twitter au CDI : exemples de comptes

– Twitter :exemples en cours d’histoire-géographie