Coucou!

16 05 2018

Bon, je ne vais pas raconter ma vie aux quatre vents ni expliquer en détail les raisons d’une si longue absence, mais disons que les derniers mois ont été éprouvants (je dirais même « éprouvantables »). Le ciel semble se dégager un peu et j’ai tellement de matériel sous la main que je me suis enfin décidée à poursuivre le travail du blogue. Au lieu de tout publier d’un coup, je vais commencer à poster régulièrement de nouvelles entrées, alors revenez souvent !




Jeu de lettres et innovation pédagogique

4 05 2017

Le nouveau numéro de la revue Documents, de la Société Internationale pour l’Histoire du Français Langue Étrangère ou Seconde, vient de paraître. Édité par Ana Clara Santos, il est consacré aux innovations pédagogiques. J’y ai publié un article relatif aux jeux de lettres et à l’innovation pédagogique, axé sur le Grammairien (1767) et Magic Word (2014).

Si vous n’avez pas la possibilité d’aller consulter ce numéro en bibliothèque, vous devrez patienter jusqu’à sa mise en ligne (2018, probablement). Vous pouvez aussi m’écrire pour demander une copie privée sous format pdf (dont je devrais disposer bientôt).




Soutenez Agito!

8 04 2017
J’ai souvent été amenée à vous parler des réalisations d’Agito. J’ai la chance de connaître personnellement Séb et d’avoir pu échanger en ligne avec Pascaline et Fred et, franchement, je trouve leur travail extraordinaire: généreux et enthousiaste, mais aussi rigoureux et superpro et… bénévole!
Blogueuse moi-même, je sais combien il est difficile de tenir sur la durée malgré la passion. C’est donc en toute connaissance de cause que je partage leur campagne de financement participatif: vous pouvez les aider financièrement (même 5 euros font la différence) ou bénévolement, en partageant avec eux vos talents.
Voici l’appel:
Le projet Agito avance bien avec la revue Agitox, les carnets de ressources pédagogiques, les podcasts, le répertoire des méthodes, les ressources pédagogiques, la communauté, etc. Cependant, nous aimerions développer davantage les services que nous proposons et pour cela nous lançons une campagne de financement participatif sur le site Ulule: https://fr.ulule.com/agito-les-profs-au-centre/
Pour nous aider, vous pouvez bien sûr participer au financement ou simplement partager cette campagne.
Merci de votre aide et de votre soutien



Pratiques et représentations du jeu chez les étudiants de FLE

17 03 2017

Dans le cadre de la Journée 2017 de ressources créatives et artistiques pour l’enseignement des langues étrangères organisée par le CELE, j’aurai le plaisir de présenter les plus récents résultats de la recherche que je mène actuellement en collaboration avec Gilles Brougère à propos des pratiques et des représentatiosn du jeu chez les étudiants universitaires du FLE. Si vous êtes à Mexico, je vous y attends! Sinon, il faudra patienter un peu, des publications vont suivre.




12 jeux de cartes pour dynamiser la classe

16 03 2017

L’équipe CLE International, en partenariat avec l’Escuela Tomas Alva Edison et l’Universidad Autónoma del Estado de Hidalgo, vous invite à participer aux Cafés Pédagogiques de printemps qui seront animés par Haydée SILVA à Mexico et à Pachuca.

«12 jeux de cartes pour dynamiser la classe » : pendant cet atelier éminemment pratique, nous expérimenterons par petits et grands groupes une série de 12 jeux de cartes. Toutes les activités choisies sont faciles à préparer et à mettre en œuvre. Compatibles avec le travail à partir d’un manuel, elles permettent d’aborder en peu de temps et de manière dynamique diverses compétences générales, linguistiques et langagières, auprès de publics débutants, intermédiaires et avancés ; elles sont aussi facilement adaptables à divers objectifs. Bon jeu !

Et si vous ne pouvez pas y assister, suivez le blogue: je compte bien faire une ou plusieurs publications dans les semaines à venir…




Jeu(x) et langue(s): avatars du ludique dans l’enseignement/apprentissage des langues

7 01 2016

L’année commence avec une heureuse nouvelle: le numéro spécial de la revue Recherches et applications sur jeu(x) et langue(s), coordonné par Mathieu Loiseau et moi-même, vient de paraître!
Pour ceux qui êtes à Mexico et ses environs, sachez que ce numéro de la revue sera présenté le 16 février prochain, à 12h, à la Fac de philo lettres de l’UNAM (salle A). Des exemplaires y seront disponibles à la vente.

Si vous ne pouvez y assister, sachez qu’il est désormais possible d’acheter les numéros de Recherches et applications à l’unité. Pour un achat au Mexique, contactez CLE International Mexique <[email protected]/>; pour un achat ailleurs dans le monde, contactez Sophie Ferrand <[email protected]>, chargée des relations commerciales de Le français dans le monde, qui pourra vous fournir un devis ou vous mettre en contact avec un distributeur local.

Mieux encore, abonnez-vous 🙂

R&A59_Couverture

Au sommaire:

Présentation
Haydée Silva, Mathieu Loiseau
Représentations du jeu pédagogique : entre engagement et transformation
Nicole Décuré
Faire place au jeu dans la formation des enseignants de langues
Eva Thue Vold
Jouer en classe, sur scène, dans la cour de récréation, chez soi… pour débuter l’apprentissage de l’anglais à l’école élémentaire
Marie Potapushkina-Delfosse
Du jeu « tout court » au jeu théâtral : récit d’une expérience d’enseignement du français langue étrangère à des adolescents
Francisco de Asís Palomo Ruano
L’improvisation comme jeu : de la scène à la classe de langue
Paolo Torresan
Écriture créative en langue étrangère : un jeu subtil à partir de la littérature de jeunesse contemporaine
Christèle Maizonniaux
Développez votre créativité légitime et … écrivez
Paola Bertocchini, Edvige Costanzo
Activités ludiques en classe de FLE et alternance des codes
Jovica Mikic
Intercompréhension et approche ludique : jouer aux cartes pour acquérir du vocabulaire dans une perspective plurilingue
Claudine Franchon
Une relation intime réussie entre le jeu et la langue française, entre le multimédia et le traditionnel
Linda de Serres
Jouer avec le sacré. Le sinogramme à l’ère du jeu sérieux
Yoann Goudin, Tra-My Lê
Le learning game : espace d’entente entre apprentissages formels et informels ?
Laurence Schmoll, Laurent Perrot

 

Pour consulter les résumés et l’article de présentation, cliquez ici.




Annonce de parution: 20 ans de jeux en classe de français langue étrangère

2 11 2015

Les trois volumes de « Vingt ans de FLES. Faits et gestes de la didactique du FLES de 1995 à  2015 » viennent de paraître. Dans ce vaste projet éditorial auquel j’ai eu le plaisir et l’honneur de participer, une soixantaine de contributeurs des quatre coins du monde dressent un bilan critique de l’enseignement du FLE au cours des deux dernières décennies et proposent plusieurs perspectives pour son avenir. J’y parle, bien entendu, de jeu (merci à Jean-Marc Defays, Deborah Meunier et Audrey Thonard de m’avoir invitée!). Ma contribution figure dans le volume 1 sous le titre « De la vague communicative à la déferlante actionnelle: 20 ans de jeux en classe de français langue étrangère » (en cliquant sur le lien, vous accédérez à la table des matières).

Les trois volumes sont disponibles sous différents formats (imprimés et électroniques) sur le site d’EME – Intercommunications (https://www.intercommunications.be/fr/proximit%C3%A9s-didactique/53797-vol1-transversalites-9782806632791.html).


Bonne lecture!




Aprender jugando – entrevista con Haydée Silva

4 10 2015

Pour les hispanophones, voici un entretien sur l’apprentissage par le jeu qui vient d’être publié dans la section UNAMirada a la ciencia du journal La prensa

 

http://www.unamiradaalaciencia.unam.mx/la_prensa/consulta_prensa_pdf.cfm?vArchivoPrensa=530

Silva 2015 Aprender jugando Entretien UNAMirada a la ciencia




Un retour en catimini, sur une note qui se veut joyeuse malgré la tristesse

25 03 2015

Chers amis, chers lecteurs, chers amateurs de jeux,

Voici pratiquement quatre mois que je n’ai plus donné signe de vie: une fin d’année mouvementée, une année 2015 qui a démarré sur des chapeaux de roue, de nombreuses péripéties qui ne m’ont pas donné le temps de souffler, alors que les idées s’accumulent. Le temps est probablement venu d’une remise à plat du blogue, d’un questionnement approfondi sur ses objectifs, son fonctionnement, sa périodicité, d’autant plus qu’il s’agit d’un travail passionné, bénévole et hautement chronophage…

Hélas, une triste nouvelle me pousse à reprendre mon clavier. Je ne peux laisser passer davantage de temps sans rendre hommage à l’une des grandes figures du jeu en classe de langue, qui fut mon collègue et aussi, j’ose le dire, mon ami.

Francis Debyser, didacticien féru de créativité, nous a quittés la semaine dernière: si le paradis existe, Francis doit y être en train d’inventer des histoires loufoques avec le Tarot des mille et un contes, ou d’organiser une simulation globale, ou de mettre en place l’écriture collective d’un roman de science-fiction historique ou… Talentueux, généreux, discret, créatif, drôle… il n’aurait certainement pas souhaité que son souvenir soit lié à la tristesse!

J’ai eu le plaisir de rencontrer Francis pour la première fois en 1996, au moment où je réalisais une série d’entretiens sur la notion de jeu en littérature. Francis m’a généreusement accordé une longue et savoureuse conversation. Nous nous sommes ensuite retrouvés à plusieurs reprises lors des stages d’été du Centre International d’Études Pédagogiques, ou lors de mes passages éclairs à Sèvres. J’ai tant appris de lui…

Pour moi, le meilleur moyen de rendre hommage à sa mémoire est de lire et/ou relire ses textes, et de poursuivre son exploration des sentiers de la créativité. Lisons, jouons, créons… Voici une petite biblio commentée:

  • Caré, J.-M., & Debyser, F. (1978). Jeu, langage et créativité. Les jeux dans la classe de français. Paris: Hachette FLE. Un incontournable pour qui s’intéresse au jeu dans la classe de langue! Cet ouvrage offre une mosaïque de contributions autour de thèmes divers qui permettent de bien saisir les enjeux de la notion de jeu au moment où commençait à s’imposer l’approche communicative. Une grande partie des texte est consacrée aux jeux de mots, aux jeux de langue. Beaucoup des propositions réunies dans ce volume restent pleinement d’actualité.
  • Caré, J.-M., & Debyser, F. (éds.). (1995). Simulations globales. Sèvres: CIEP. Autre grand classique, qui permet de comprendre et de s’approprier cet outil original qu’est la simulation globale.
  • Caré, J.-M., Debyser, F., & Estrade, C. (1997). Îles. Sèvres: CIEP. Un exemple détaillé d’une simulation adaptée aux grands adultes, avec un travail important sur l’imaginaire. De nombreuses idées à reprendre même si on décide de ne pas travailler la simulation en soi.
  • Debyser, F. (s. d.). Cartes noires. Inventer et élucider des énigmes policières. Sèvres: BELC. Francis était grand amateur de polars, à lire mais aussi à écrire, et il a conçu ces cartes pour introduire le genre policier en classe.
  • Debyser, F. (1976a). Dramatisation, simulation, jeux de rôles. Changer d’estrade… Le français dans le monde, 123 : Jeux et enseignement du français, 24–27. À lire absolument pour comprendre la nature et la portée de ces différentes techniques d’expression dramatique dans la classe.
  • Debyser, F. (1976b). Le Crocodile et le moulin à vent. Un milliard de jeux de créativité. Le français dans le monde, 123 : Jeux et enseignement du français, 14–19. Des propositions pratiques pour faire entrer la créativité dans la classe.
  • Debyser, F. (1976c). Les Jeux au BELC. Le français dans le monde, 123 : Jeux et enseignement du français, 7. Ce numéro spécial est aussi un classique à ne pas rater.
  • Debyser, F. (1976d). Le Tarot des mille et un contes. Le français dans le monde, 123 : Jeux et enseignement du français, 20–23. Francis présente ici un jeu de cartes qui est un générateur d’histoires.
  • Debyser, F. (1977a). A comme… Avenir. Le Jeu de la voyante. Le français dans le monde, 126, 29–30. Une fiche pédagogique facile à utiliser, qui aura inspiré de nombreux enseignants.
  • Debyser, F. (1977b). Le Tarot des mille et un contes. Paris: L’École des Loisirs. Aujourd’hui épuisé, ce coffret de cartes pour créer des histoires a permis à de nombreux étudiants de par le monde de donner libre cours à leur imagination…
  • Debyser, F. (1980). L’Immeuble. Roman-simulation en 66 exercices. Le français dans le monde, 156, 19–25. Un autre exemple réussi de simulation globale, plus ancrée dans la réalité.
  • Debyser, F. (1996a). Éloge du savoir-vivre… et pour tordre le cou au “savoir-être.” Le français dans le monde, 282, 40–41. Francis savait aussi remettre en question les certitudes méthodologiques et poser les grandes questions épistémologiques. C’est d’ailleurs gràce à lui que j’ai découvert et mieux compris le Cadre européen commun de référence, à l’orée de notre siècle…
  • Gayot. (2005). Introduction. In H. Mathews & A. Brotchie (Eds.), Oulipo compendium. London: Make Now Press. Francis est sans doute l’un des piliers de l’hypothétique OUvroir de DIdactique des LAngues et CUltures POtentielle (OUDILACPO).
  • Le français dans le monde. (1984), 187 : Spécial roman policier. Encore une fois le plaisir du polar…

Promis, je vous reviendrai dans les semaines à venir, avec le plein de nouveautés. D’ici là, patience: je suis trop occupée à, entre autres, jouer avec mes étudiants et à finir de concocter des fiches qui seront bientôt à votre disposition…




Séminaire de promotion de la lecture : compte rendu très succinct

16 11 2014

SeminarioFILIJ34

Ma semaine aura été très chargée, entre autres, parce que j’ai décidé de suivre mon cœur et d’assister au séminaire international de promotion de la lecture organisé dans le cadre de la foire du livre pour la jeunesse (FILIJ). Cette année, il était consacré aux liens entre littérature et jeu (comment résister!).

J’aimerais partager avec vous uin bref compte rendu de ces journées et certaines de mes propres découvertes.

Lundi, l’écrivain espagnol Gustavo Martín Garzo a dicté une conférence sur les liens entre jeu et réel. Son intervention m’a laissée sur ma faim: beaucoup de références à de très nombreux auteurs, une langue élégante, une réflexion érudite sur les liens entre jeu et marges, sacré, monde nocturne, etc., recourait plus souvent que nécessaire –à mon goût– aux généralisations. J’aurais aimé pouvoir en discuter avec lui mais, avec près de 700 inscrits, l’échangepossible entre les intervenants et la salle était assez limité.

J’ai découvert ensuite une facette inattendue de Luis María Pescetti, dont je connais bien les chansons. En tant que pédagogue, il a exploré dans le séminaire le lien entre jeu et identification d’une voix personnelle. C’était une conférence drôle, intelligente, pleine d’anecdotes, et fondée sur de nombreuses expériences concrètes, sans pour autant laisser de côté la réflexion. J’y ai retrouvé, sous d’autres mots, beaucoup de mes propres convictions sur le jeu. J’aurais aimé que mes enfants, et mes étudiants, soient là pour s’entendre dire combien il est important de s’autoriser le jeu, de se laisser porter par le jeu pour trouver sa voie/voix. Sans pour autant idéaliser le jeu…

Mon intervention préférée a eu lieu mardi, avec Cecilia Bajour. Elle a illustré le rôle des jeux avec les mots dans la littérature de jeunesse, avec des exemples très précis et un corpus théorique bien choisi. Je vais lui écrire pour lui demander ses références, que je partagerai ensuite si elle m’y autorise. C’était pour moi un beau moment, car elle nous a invités à regarder sous un jour différent des albums que je connaissais bien. Il vous suffira de taper son nom sur un moteur de recherche pour découvrir ses réflexions sur la littérature de jeunesse. Regardez par exemple l’article co-écrit avec Marcela Carranza « Abrir el juego en la literatura infantil y juvenil » (Imaginaria 158, 2004) http://www.imaginaria.com.ar/15/8/abrir-el-juego.htm

Mercredi, j’ai assisté à la conférence très drôle, sur un ton enlevé, de Jorge F. Hernández (romancier, essayiste, journaliste…) qui a partagé son expérience de lecteur et d’écrivain. Puis j’ai décroché lors de la conférence suivante et suis partie visiter les stands de la foire du livre (belles trouvailles, je vous en parlerai).

Jeudi, conférence  du romancier australien John Marsden sur les effets de jouer avec le langage et comment les enfants sont tous poètes avant 8 ans. Excellent conférencier, il a illustré de manière magistrale la dimension de transgression liée au jeu, entre autres.

J’attends avec impatience la parution des actes de ce séminaire: je n’ai pu assister en entier aux séances de l’après-midi, vu que j’avais cours à la fac et que nous sommes en pleine fin de semestre.