Peut-on apprendre par le jeu ?

9 02 2017

Thot Cursus et ma chère Marion me font découvrir un court article qui pose LA question au coeur de toute exploitation pédagogique du jeu: peut-on apprendre par le jeu ?

Même si la réponse à une telle interrogation tient difficilement dans un billet de blogue, l’auteure pointe des éléments intéressants, qui méritent réflexion. Elle écrit par exemple: « La recherche sur l’apprentissage basé sur le jeu souligne différents intérêts de cette pratique pour l’élève, notamment du point de vue de l’engagement, de la motivation et de l’expérience d’apprentissage. Sur le plan des résultats scolaires, les effets des approches basées sur les jeux ne sont pas si clairs, et certains effets observés restent assez faibles, en particulier en ce qui a trait à l’amélioration des performances en tout contexte. » (Romero, 2017)

Romero est égalemement coauteure d’un livre intitulé Jeux numériques et apprentissages, paru il y a quelques mois, et que je n’ai pas encore eu le loisir de découvrir…




Ô temps suspends ton vol!

11 08 2016

Il avait bien raison, ce cher Alphonse de Lamartine, car « je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m’échappe et fuit »! Presque deux mois depuis mon dernier billet! C’est que mon été fut très bien rempli et que la rentrée est déjà derrière moi!

Enfin, en volant du temps au temps, voici quelques idées qui n’attendaient plus que d’être partagées:

Thot cursus a publié en 2015 un article consacré à « Dix jeux de société pour se perfectionner dans sa propre langue« . Toutes les suggestions conviennent aussi, à mon avis, pour l’aprentissage des langues étrangères.

Puisque je travaille en ce moment sur un article relatif au Boggle et sa famille, j’ai fait quelques recherches et je susi tombée sur un blogue très intéressant tenu par Stéphanie Fréchette, québécoise: Les créations de Stéphanie. Certains de ses supports sont payants, mais d’autres sont en libre accès, dont par exemple les cartes pour un Boggle géant. À utiliser dès que possible!

Deux autres excellentes pistes, indiquées cette fois dans le bulletin consacré aux langues vivantes par l’Académie de Nantes (consultez Laraufie, M.-P. 2016. Le jeu en classe de langues. Nantes: Académie de Nantes. Direction des services départementaux de l’éducation nationale Loire-Atlantique): Sankoré et Arasaac.

« Enseigner une séquence en langues vivantes avec open-sankoré : Sankoré est un logiciel pour TNI libre d’une bonne ergonomie. Il se télécharge gratuitement sur le site planète sankoré. Quelques ressources en anglais sont désormais téléchargeables sur l’espace pédagogique académique, dans la rubrique langues vivantes. D’autres suivront au cours de l’année scolaire prochaine.

Réaliser des flashcards, des cartes de Bingo, des dominos libres de droit en quelques clics ? C’est possible grâce au site aragonais arasaac.org. Ce site rassemble plusieurs milliers de pictogrammes très clairs, permettant de représenter du lexique, mais également des sentiments, des actions… Les outils de création en ligne permettent de produire des jeux sur mesure intégrant une sélection d’images de votre choix. »

Il y a encore les plusieurs centaines de ressources ludiques prêtes à imprimer réunies sur iSLCOLLECTIVE dont j’ai pris connaissance grâce au compte FB de Mômes NET, lui-même associé à un compte Pinterest.

Et une super ressource conçue pour les enfants et les ados mais utile à tout âge, les « 18 cartes pour jouer au jeu de la communication émotionnelle avec les enfants et les adolescents« , à imprimer gratuitement depuis le site Apprendre à éduquer

Vous pouvez le constater: je n’écrivais pas pendant ces dernières semaines, mais j’emmagasinais les idées! J’espère que mon prochain billet arrivera avant deux mois.




Lancement du site Théâtralisation de contes et légendes du Québec (tclq.ca)

30 11 2015

TCLQ

Il était une fois des enseignants et des apprenants de français langue seconde et étrangère qui avaient décidé d’entreprendre ensemble un voyage extraordinaire dans l’univers du théâtre et des contes et légendes du Québec…

Valérie Amireault, Haydée Silva, Soline Trottet et Nathalie Lacelle sommes heureuses d’annoncer le lancement du site Théâtralisation de contes et légendes du Québec (www.tclq.ca), qui propose une formation en ligne à l’exploitation des ressources théâtrales et transmodales pour aborder les contes et légendes québécois en classe de langue.

Ce site présente aux enseignants de FLE/S des pistes d’exploitation clés en main permettant de réaliser des activités de théâtralisation de contes et de légendes du Québec en classe. Il est agrémenté de jeux créés pour favoriser l’exploitation ludique de ces contes et légendes et permet aux utilisateurs de s’initier à la transmodalisation. Il comprend aussi plus d’une centaine de ressources bibliographiques sur l’utilisation des contes et légendes, du théâtre et de la transmodalité en classe de langue.

Ce site entend notamment :

– Combler les lacunes au plan du matériel et de la formation des (futurs) enseignants en ce qui concerne l’enseignement de la culture québécoise, et plus spécifiquement l’exploitation théâtrale en classe de FLE/S de contes et légendes du Québec.

– Soutenir la formation des (futurs) enseignants de FLE/S en littératie médiatique multimodale.

– Proposer des pistes d’exploitation concrètes et clés en main permettant de réaliser des activités de théâtralisation de contes et de légendes du Québec en classe.

– Offrir un répertoire d’activités ludiques utilisables de manière individuelle ou en classe.

– Concourir à l’amélioration de la compétence culturelle et de la compétence interculturelle des acteurs impliqués.

– Favoriser le développement de l’identité plurilingue et pluriculturelle des apprenants.

Ce projet vise à faire connaître et à faire rayonner le Québec par la qualité et la quantité de ses contes et légendes, tant traditionnels qu’actuels. Il a été rendu possible grâce au soutien du Groupe de travail Québec-Mexique, de l’Université nationale autonome du Mexique et du Fonds mondial pour l’enseignement du français.

Nous espérons que vous serez nombreux à en profiter et que vous n’hésiterez pas à en faire la diffusion autour de vous. Que vos contes et légendes soient beaux, et qu’ils se déroulent comme un long fil !




Le jeu en classe: des livres à ajouter à votre biblio

16 10 2013

J’ai passé hier quelques heures en librairie à découvrir des nouveautés sur le jeu. J’ai finalement arrêté mon choix sur…

JxSimEduc

Jeux et simulations éducatifs. Études ce cas et leçons apprises, sous la direction de Louise Sauvé et David Kaufman, publié par les Presses de l’Université du Québec. Plusieurs raisons m’ont poussée à cette décision, malgré le prix décourageant (45 euros; je l’aurais probablement acheté moins cher à Montréal, mais je veux le lire maintenant… quoique… il est à 60 CND). D’abord, bien sûr, la table des matières et ses 26 chapitres réparties en quatre sections: Fondements et théories, Conception et prototypage, L’apprentissage à l’aide de jeux et de simulations, Guide pratique pour le développement d’environnements de conception de jeux éducatifs en ligne. Puis le fait qu’il s’agit d’un ouvrage fait au Québec, belle province où le jeu se porte exceptionnellement bien et dont les chercheurs font des travaux qui méritent le détour. Puis, bien sûr, le fait que l’ouvrage semble assez sérieux (je vous confirmerai cela par la suite) et offre des biblios très prometteuses.

 

JouerEnClasseCollLyc

Jouer en classe en collège et en lycée, par Dominique Natanson et Marc Bethou, publié par les éditions Fabert et les Cahiers pédagogiques. Là aussi, table des matières alléchante, associant théories et pratique. Puis cela fait écho à mes expériences récentes sur le terrain du FLE/DNL lisez “du français langue étrangère dans le cadre de l’enseignement de disciplines non linguistiques).

 

JouerALEcole

Jouer à l’école. Socialisation, culture, apprentissages, coordonné par Jean-Pierre Sautot, et publié par le CRDP de l’Académie de Grenoble. Organisé aussi en quatre parties: Points de vue sur le jeu, Pourquoi jouer à l’école, Comment faire jouer à l’école et Des projets jeux.

*

Mon budget n’étant pas extensible à l’infini, hélas, j’ai laissé pour plus tard un livre qui me tentait beaucoup, à savoir Le jeu à son ère numérique. Comprendre et analyser les jeux vidéo, par Sébastien Genvo. Connaissant un peu l’auteur, je suis sûre que ce sera une lecture riche et passionnante, mais la thématique reste encore tangentielle par rapport à mes propres centres d’intérêt ludique.

*

Je n’ai pas  acheté non plus des anthologies de jeux prêts-à-jouer pour la classe, vu que ces jeux-là, je les fabrique moi-même, et qu’il s’agit d’ouvrages sans une once de théorie ou de réflexion. Mais vous serez peut-être curieux de jeter un coup d’œil à…

  • Ouf! Apprendre et réviser le vocabulaire français en s’amusant. Niveau 1, par Nicole et Angie Borelli.
  • Le français par les mots croisés, publiés par ELI (trois volumes, classés par niveau). Chez le même éditeur: Jeux faciles en français puis Le français avec… des jeux et des activités, par Simone Tibert.
  • Apprendre la grammaire avec des jeux de cartes. Maternelle, par Mireille Kuhl-Aubertin.
  • Apprendre la conscience phonologique avec des jeux de cartes. Maternelle, par Nicolas Krzywanski.
  • Des jeux pour l’éveil à la conscience phonologique, par Danielle Quillan (Hachette éducation).
  • Jeux d’orthographe,  par Michel Martin (Hachette éducation).



La série Le Québec, connais-tu?

20 09 2013

Une fois que vous aurez exploité la liste du billet précédent, et que vous aurez pensé à me laisser un petit coucou pour me remercier ( 🙂 ), vous serez prêts à utiliser une série de sept ouvrages numériques conçus par deux auteurs ayant pour but de mettre à disposition des enseignants des contenus liés au Québec.

Robert Laliberté et Aleksandra Grzybowska nous offrent ainsi trois riches panoramas sur différents aspects du Québec (Histoire et enjeux sociaux, Littérature, Culture) et quatre recueils de textes et d’activités destinées à familiariser les apprenants avec le Québec et favoriser le développement de la compétence interculturelle.

La série est publiée par les Presses de l’Université du Québec, avec le soutien de l’Association internationale des études québécoises, et sortira dans les jours à venir. Pour savoir la date exacte et avoir plus d’infos:

[email protected]

Au passage, si vous voulez aborder le Québec en classe et vous manquez d’idées, ne ratez pas les outils recensés par l’AIEQ: http://www.aieq.qc.ca/panorama-sur-le-quebec




À propos de Québec: si tu connais ça…

20 09 2013

Toujours à propos de Québec, je cherchais une image pour illustrer le prochain billet puis je suis tombée sur plusieurs listes assez drôles qui sont d’excellents corpus à découvrir en classe pour travailler l’interculturel. Lecture, explication, discussion, puis élaboration de la liste locale, voilà la démarche la plus évidente… plus d’autres jeux avec des corpus, dont je vous ai promis la liste (et je tiendrai parole un de ces jours, pas la semaine des quatre jeudis mais presque, hoho)

Petite sélection d’une dizaine de phrases (pour voir plusieurs versions de la liste, beaucoup plus longues, suivez le lien: http://pvtistes.net/forum/cafe/15683-si-tu-connais-ca-tu-vis-au-quebec.html)

Tu vis au Québec si…

  • tu as déjà porté un manteau d’hiver et des shorts en même temps.!
  • tu mesures les distances en heures.
  • tu es capable de conduire à 80km dans une tempête de neige sans broncher.
  • tu connais les 4 saisons : Presque l’Hiver, l’Hiver, Encore l’esti d’Hiver et les Travaux Routiers.
  • tu trouves une température de moins 6 degrés Celsius juste un peu frisquet.
  • tu entends quelqu’un commencer une phrase en français et la finir en anglais.
  • tu installes des lumières de sécurité sur ton garage et ta maison mais tu laisses les deux dévérouillés en tout temps.
  • tu mets «lâ lâ » à chaque fin de phrase.
  • tu dis « la bus, la job et je m’en vâ ».
  • tu vas à la pharmacie pour acheter des timbres et des gâteaux.



Découvrir Québec en réalité augmentée

20 09 2013

Voilà une ressource qui devrait être utile pour tous les profs de français, mais surtout pour ceux dont le public inclut des candidats à l’émigration vers le Québec.

Il s’agit d’une application permettant de découvrir en détail la ville de Québec, que Thot cursus décrit ainsi:

Qu’ont en commun la messe de minuit à la basilique-cathédrale de Québec, le pont de glace qui existait autrefois entre Québec et Lévis et le premier palais de l’intendant du temps de la Nouvelle-France? Ces éléments de l’histoire de la capitale font partie du contenu de Découvrir Québec, une application mobile lancée le mercredi 4 septembre, à l’hôtel de ville de Québec, en présence du ministre de la Culture et des Communications, du maire de Québec et du recteur de l’Université Laval.

Cette réalisation est le fruit des efforts de l’équipe de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, en collaboration avec la Ville de Québec et le ministère de la Culture, en partenariat avec la firme de haute technologie IdéeClic. L’application est disponible sur l’App Store en anglais ou en français.

Il y a là de quoi mettre en place de nombreuses activités liés à la langue (description, narration, interrogation, expression des goûts et des préférences, argumentation, etc.) et à la culture (interculturel, francophonie, civilisation…). Et de quoi imaginer des jeux (des quizz, à la préparation desquels les appprenants pourront contribuer; des concours; des devinettes; etc.). Si vous utilisez l’application, vous nous raconterez?




La piqûre du français : un corpus pour fabriquer des jeux autour du lexique des soins infirmiers

27 10 2012

Lors du séminaire des universités technologiques auquel j’ai eu le plaisir d’assister mercredi, j’ai eu l’occasion d’entendre Philippe Gagné, du Cégep Vanier. Il a entre autres parlé d’un site que j’ai trouvé extrêmement intéressant: La piqûre du français, http://piquredufrancais.ccdmd.qc.ca/, un site qui « offre aux élèves allophones et anglophones inscrits dans des techniques de soins de la santé du réseau collégial anglophone des documents pédagogiques qui les préparent à soigner en français et à réussir l’examen de l’Office québécois de la langue française (OQLF) ». Bien entendu, ce site peut intéresser un public bien plus large. Les supports et les activités proposés m’ont semblé d’une exceptionnelle qualité.

En ce qui concerne les jeux, il n’y en a pas, à ma connaissance . Par contre, il y a de nombreux documents qui peuvent être exploités d’un point de vue ludique (dont les nombreux quiz) et, surtout, un lexique très complet (concept, définition, exemple en contexte; il est également possible de consulter des lexiques thématiques ) qui est en soi un corpus ludique potentiel: jeux de mémoire, jeux d’appariement, jeux de reconnaissance, jeux heuristiques, parmi bien d’autres. Des listes de dix phrases sur différents thèmes sont proposés, ainsi que des karaokés.

Si le français de l’infirmerie vous intéresse, IL VOUS FAUT connaître ce site. Et même si ce n’est pas le français des soins qui vous intéresse, vous saurez sans doute tirer un riche parti de documents tels que « Une vie saine » ou encore « La douleur de Monsieur Ladouceur » (vous pouvez les exploiter en intégralité ou n’utiliser que des extraits).

Sans doute, l’accent québécois surprendra les utilisateurs encore réticents à la diversification des sources francophones. Personnellement, j’y vois définitivement un atout plutôt qu’un inconvénient…




Découvrir l’art de la bise « à la française »

19 09 2012

Grâce au Facebook de Alianza Francesa Veracruz (qui vit à son tour grâce aux bons soins d’Olivier), je décourvre une vidéo fort sympathique sur l’art de la bise à la française.

Des idées de jeux et autres activités, en vrac:

1) Élaborer un quiz pour que les étudiants y répondent sous forme de concours après avoir visionné la vidéo (quelles sont les nationalités citées? Laquelle parmi les villes suivantes n’est pas mentionnée [citer les villes]? Combien de bises fait-on à Paris? Un élève embrasse-t-il un copain? Un élève peut-il embrasser le directeur de l’école? etc.)

2) Faire fabriquer des fiches avec une description de personnage (nom sexe, âge, profession, rapport aux autres personnages) puis tirer au sort deux par deux les fiches: s’embrassera, s’embrassera pas? quel registre de salutations utiliser?

3) Élaborer un diaporama pour adapter la vidéo à son pays (la question de la bise est différente pour les Allemands que pour les Mexicains!).

4) Chercher les différentes modalités de salutations et/ou de marques d’affection et leurs appelations à travers la francophonie (les becs québécois, les mamours, l’accolade…).

À vous de trouver de nouvelles idées et, si possible, de nous en faire part!

http://www.youtube.com/watch?v=b9m0OEpE0z8&feature=related




La « nouvelle » orthographe a plus de 20 ans…

5 08 2012

…mais elle n’est toujours pas appliquée de manière généralisée. Lors du congrès mondial de la FIPF, Christine Buisseret et Geneviève Geron, des collègues de l’ABPF (Association belge des professeurs de français) ont présenté une communication pour promouvoir une utilisation raisonnée de cette nouvelle orthographe, qui vise à simplifier de nombreuses règles.

Je dois avouer qu’en tant qu’ancienne championne d’orthographe française, j’ai toujours vu d’un oeil quelque peu réticent une simplification qui me semble loin d’être simple. Mais, après avoir écouté les arguments des collègues belges, j’ai désormais envie d’en savoir un peu plus.

Pour commencer l’exploration, on peut visiter l’onglet Orthographe sur le site de l’ABPF, qui renvoie par exemple à des ressources québécoises relatives à l’orthographe. Sur ce blogue-ci, quelques jeux sur l’orthographe sont cités ici ou là, mais je suis preneuse de suggestions ludiques pour aborder la question soit de l’enseignement/apprentissage de l’rothographe en générale, soit de l’orthographe dite nouvelle en particulier…