Chronicards: jeux de mémoire, jeux de récit

19 06 2016

Hier, lors d’un passage éclair par le centre ville de Poitiers, je n’ai pas résisté à la tentation d’entrer dans un magasin de jeux (Le dé à trois faces, pour ne pas le nommer). Beaucoup de choses me faisaient envie, mais j’ai arrêté mon choix sur trois coffrets de la série Chronicards: femmes célèbres, histoire en 3e (soit XXe siècle), histoire des arts.

Il s’agit de jeux sur le même principe que le très réussi Timeline. D’une apparence moins séduisante quant au graphisme, ils sauront néanmoins trouver leur place dans votre ludothèque, car ils ont des thématiques plus ciblées et plus adaptées à une exploitation pédagogique (outre les thèmes déjà cités, littérature [hors stock en boutique, malheureusement pour moi], histoire du monde, rois et reines de France, etc). Pour voir toutes les versions disponibles, c’est par ici.

Le format des cartes, plus grand que celui de Timeline, se prête mieux à un jeu en classe. De plus, et c’est là la différence principale, les cartes ne se contentent pas d’énoncer un fait historique dont il faut retrouver la date: elles en donnent le contexte, elles renvoient  à des événements proches, etc., fournissant ainsi de précieuses pistes.

Je ne manquerai pas de tester tout cela à la rentrée…

Pour en savoir plus sur ces jeux, visitez le site éditeur: http://www.chronicards.fr/




Atelier d’échange de pratiques pédagogiques (APLIUT, juin 2016)

15 06 2016

Lors du congrès APLIUT auquel j’ai assisté à Lyon début juin, j’ai participé –comme je l’ai dit lors d’un billet précédent– à un des ateliers d’échange pédagogique où chaque participant présente en trois minutes une ressource, une séquence, une idée qui marche et qui a été testée avec succès en classe.

(Au fait, un malheureux incident de portefeuille égaré m’a empêchée de suivre la séance intégralement, mais une généreuse collègue a gardé pour moi les copies distribuées pendant la partie de la séance où j’ai dû m’absenter.)

Je partage ici, avec l’accord des intervenantes concernées, certaines des idées, certains des documents, choisis selon différents critères: des idées qui m’ont particulièrement plu, qui me semblent réalisables dans différentes langues (les docs sont souvent en anglais…), qui ne requièrent pas de grosse préparation en amont, qui n’impliquent pas de documents sous droits…  Je n’ai pas en ce moment de scanner, les docs se présentent donc sous forme de photos. Désolée si la qualité graphique n’est pas au rendez-vous! Ces pistes ne sont qu’un point de départ, que chacun devra personnaliser… Si l’un des documents cités vous intéresse plus particulièrement, laissez un commentaire, je vous mettrai en contact avec l’intervenante concernée.

S. Canone (IUT de Roubaix) a signalé deux pistes: travail autour de documents trouvés sur le site de vulgarisation scientifique Science Daily, un discours promotionnel ou salespitch autour des objets impossibles de Carelman: une mine!

C. Metge (IUT de Valence) a présenté deux idées: l’une pour travailler l’interculturel à partir d’un texte sur les Français vus par les Anglais; l’autre autour d’une séquence au cours de laquelle les étudiants imaginent le jeu vidéo de leurs rêves:

Swapshop APLIUT 2016 Metge Imaginer un nouveau jeu video

É. Barrois (U. de Savoie Mont-Blanc) a apporté une séquence très complète sur les « peines créatives », dont la tâche finale consiste à « présenter à la manière d’un juge deux peines pour un délit mineur: une peine traditionnelle, une creative sentence« : travail autour de la définition de « peine » (sentence), recherche de peines pour différents délits mineurs et approfondissement du vocabulaire juridique, visionnement actif d’une vidéo autour d’un juge qui a un penchant pour les peines inhabituelles (« Painesville judge gives unusual sentence« ), recherche de peines pour divers délits mineurs, recherche d’arguments pour ou contre, débat, travail grammatical autour des pronoms relatifs…

Voici les cas de figure qui sont proposés: des gens qui abandonnent des chatons dans la forêt, quelqu’un qui vole de la nourriture au supermarché, quelqu’un qui insulte un agent de police, deux adolescents qui ont dégradé une statue, un homme qui portait une arme sans autorisation, des voisins trop bruyants, un couple qui a cassé une statue de l’enfant Jésus, une femme qui a volé l’argent de la quête à l’église, un homme qui écoutait de la musique dans sa voiture à un volume excessif, un homme qui a tiré sur son chien et l’a blessé à la tête, l’organisateur d’une fête pendant laquelle des mineurs ont bu et fait trop de bruit, des hommes qui sollicitaient des services sexuels, un conducteur qui a fait un excès de vitesse dans une zone scolaire, des ados qui ont crevé les pneus d’un bus scolaire, un élève qui a apporté un couteau en classe.

S. Giebert (Reutlingen University) a répertorié des variations autour d’activités orales de narration (storytelling):

Swapshop APLIUT 2016 Giebert Storytelling 01 Swapshop APLIUT 2016 Giebert Storytelling 02

J. Dee (U. de Lorraine) a apporté une séquence de trois heures extrêmement détaillée (une dizaine de pages!) autour d’un projet qui concerne une ONG de volontariat international, HelpX. En bref, il s’agit de prendre connaissance du site HelpX, s’enregistrer et créer son profil, concevoir les grandes lignes d’un projet de volontariat et faire un concours pour voir quel pourrait être le projet retenu, avec possibilité de soumettre pour de vrai le ou les projets en question…

M.-P. Martinez (IUT de Metz) a présenté un jeu de questions autour de l’informatique et B. Bouchot (IUT de Roanne) a fait de même avec un jeu de questions sur la présentation de soi. Marie-Agnès (U. de Tours) a développé une séquence autour des expressions idiomatiques, les slogans publicitaires et la création d’affiches en espagnol, basée sur le manuel Abanico (édité par Difusión). A. Leonard (IUT de Vannes) a apporté des mots croisés et des amorces conversationnelles pour travailler la thématique de Noël.

Une séance variée et stimulante, dont il faudrait reprendre l’idée un peu partout au sein des équipes pédagogiques…




Performer le jeu social de la parole

6 06 2016

L’une des plus belles découvertes réalisées au congrès APLIUT était pour moi celle des travaux de Jean-Rémi Lapaire, qui a dicté une conférence puis coanimé un atelier. La conférence, intitulée « Le jeu social de la parole. Apports de la pragmatique et des études gestuelles à l’enseignement/apprentissage des langues », rappelait plusieurs grands principes de la pragmatique, avec des références aux travaux de Goffman, Birdwhistell, Grice, Austin et Tannen. L’atelier, animé principalement par Annie Bourdié,  donnait vie à ces principes sur le jeu social de la parole. C’était riche, pertinent et même émouvant: le corps ainsi engagé a donné lieu à des performances très riches. Une discussion sur le lien entre la pratique et la théorie a suivi cette belle expérience.

Pour voir à quoi cela ressemble, vous pouvez visionner la chaîne YouTube de J.-R. Lapaire, en commencant éventuellement par ce clip-ci. À découvrir, du même auteur, le livre accompagné d’un DVD, La Grammaire anglaise en mouvement (Hachette, 2006). Et pour en savoir un peu plus sur ce travail, avec des idées pratiques à explorer illico, l’article consacré à ces travaux par les Cahiers pédagogiques.




Ruzzle & Cie. : des jeux pour pratiquer le vocabulaire

5 06 2016

Hier, dernier jour du congrès APLIUT, et deux belles expériences. D’abord, celle des Swap Shops ou ateliers d’échange pédagogique où chaque participant présente en trois minutes une ressource, une séquence, une idée qui marche. En 45 minute, vous voici enrichi d’une dizaine de nouvelles pistes, à vous de choisir si vous les suivez ou pas (je sais, 10 fois 3 minutes cela ne donne pas 45 minutes, mais rares sont ceux qui respectent scrupuleusement la consigne, et il y a toujours une question ou deux…).

Premier billet sur la journée: le matériel que j’ai apporté pour cet atelier. Consacré à Ruzzle (ceux qui me connaissent savent que je suis une joueuse assidue…), j’y ai réuni des éléments utiles pour son exploitation:

  • présentation du jeu (qui existe en plus de dix langues),
  • rappel du principe de jeu,
  • répertoire des jeux semblables (en application mobile ou en ligne),
  • exemple de grilles (dont celle qui permet de trouver le plus de mots en français; une grille pédagogisée en anglais; une grille que j’ai fabriquée pour des débutants FLE),
  • lien vers des générateurs de grilles.

Grille A1




Des jeux pour l’apprentissage informel des langues étrangères

3 06 2016

Dans la cadre du 38e Congrès de l’APLIUT qui se tient actuellement à Lyon sous le titre « Jeux en jeu dans l’enseignement/apprentissage des langues en LANSAD », je viens de présenter un (très court hélas) atelier intitulé « Des jeux pour l’apprentissage informel des langues étrangères : panorama de l’offre et pistes d’articulation avec la classe ».

Les participants retrouveront ici le diaporama utilisé ; les autres auront un bref aperçu de ce qui a été traité, ainsi que des idées de jeux pour l’apprentissage de la langue (jeux de société sans matériel, jeux industriels en boîte, jeux numériques divers). Il ne s’agit nullement d’un répertoire exhaustif de tous les jeux qui sollicitent la langue mais d’un éventail illustratif visant à vous donner envie de (mieux) connaitre ce domaine.

Diapo1




L’embarras du choix: répertoire critique de de jeux de société

23 05 2016

Les profs de langue se demandent souvent quels jeux de société pourraient leur être utiles en classe. Pour répondre à cette question, vous pouvez bien entendu parcourir ce blogue :-) Mais vous pouvez aussi consulter différents répertoires, dont le « Répertoire de jeux en langues vivantes » élaboré par Vincent Beckmann, mis à jour le 17 mai 2016, et grâce auquel vous (re)découvrirez une sélection d’une trentaine de jeux, assortie des fiches d’analyse correspondantes et accompagnées d’un glossaire de jeu anglais-français très utile.

Merci à Sol de m’avoir fait découvrir ce répertoire!

 




Lancement du site Théâtralisation de contes et légendes du Québec (tclq.ca)

30 11 2015

TCLQ

Il était une fois des enseignants et des apprenants de français langue seconde et étrangère qui avaient décidé d’entreprendre ensemble un voyage extraordinaire dans l’univers du théâtre et des contes et légendes du Québec…

Valérie Amireault, Haydée Silva, Soline Trottet et Nathalie Lacelle sommes heureuses d’annoncer le lancement du site Théâtralisation de contes et légendes du Québec (www.tclq.ca), qui propose une formation en ligne à l’exploitation des ressources théâtrales et transmodales pour aborder les contes et légendes québécois en classe de langue.

Ce site présente aux enseignants de FLE/S des pistes d’exploitation clés en main permettant de réaliser des activités de théâtralisation de contes et de légendes du Québec en classe. Il est agrémenté de jeux créés pour favoriser l’exploitation ludique de ces contes et légendes et permet aux utilisateurs de s’initier à la transmodalisation. Il comprend aussi plus d’une centaine de ressources bibliographiques sur l’utilisation des contes et légendes, du théâtre et de la transmodalité en classe de langue.

Ce site entend notamment :

– Combler les lacunes au plan du matériel et de la formation des (futurs) enseignants en ce qui concerne l’enseignement de la culture québécoise, et plus spécifiquement l’exploitation théâtrale en classe de FLE/S de contes et légendes du Québec.

– Soutenir la formation des (futurs) enseignants de FLE/S en littératie médiatique multimodale.

– Proposer des pistes d’exploitation concrètes et clés en main permettant de réaliser des activités de théâtralisation de contes et de légendes du Québec en classe.

– Offrir un répertoire d’activités ludiques utilisables de manière individuelle ou en classe.

– Concourir à l’amélioration de la compétence culturelle et de la compétence interculturelle des acteurs impliqués.

– Favoriser le développement de l’identité plurilingue et pluriculturelle des apprenants.

Ce projet vise à faire connaître et à faire rayonner le Québec par la qualité et la quantité de ses contes et légendes, tant traditionnels qu’actuels. Il a été rendu possible grâce au soutien du Groupe de travail Québec-Mexique, de l’Université nationale autonome du Mexique et du Fonds mondial pour l’enseignement du français.

Nous espérons que vous serez nombreux à en profiter et que vous n’hésiterez pas à en faire la diffusion autour de vous. Que vos contes et légendes soient beaux, et qu’ils se déroulent comme un long fil !




Helen a trouvé une mine !

9 10 2015

Helen, collègue américaine, a eu la gentillesse de partager avec moi et donc avec nous une superbe trouvaille, une vraie mine de ressources directement exploitables en classe (sur mon épaule, mon petit diable, jaloux, me dit « mais comment se fait-il que tu n’en avais même pas entendu parler? » tandis que le petit ange s’extasie « ah, c’est qu’y a des gens talentueux et généreux, comme Tiphaine Montus, qui aiment jouer et faire jouer!!!!!). Bref, je suis conquise, et vous le serez probablement aussi.

Reprenons sur un ton plus posé :-) Helen me signale un blogue intitulé Bonjour FLE, où vous trouverez à foison des jeux pour la classe de FLE prêts à imprimer, sur les thèmes les plus divers (jetez aussi un coup d’oeil aux ressources qui, sans être ludiques, semblent fort intéressantes). Des bingos, des jeux de sept familles, des jeux avec des dés (mes préférés dans ce vaste répertoire), des jeux de plateau… avec des graphismes simples et attirants à la fois, et prêts à l’emploi (quelques coquilles, parfois, mais si vous les signalez à l’auteure, elle les corrige).

C’est par ici: https://bonjourfle.wordpress.com/category/jeux/page/2/




Liaisons sulfureuses? Problématiques et perspectives de l’évaluation par le jeu à l’ère du numérique

11 07 2015

Roulez, tambourrrrrrs! Le matériel pour le blogue s’accumule et vous aurez bientôt l’occasion de découvrir beaucoup de nouveautés.

En attendant, permettez-moi de partager avec vous le lien vers une communication que j’ai présentée fin mai lors d’une journée consacrée à l’évaluation par l’Université des Antilles et de la Guyane. La journée d’études s’intitulait « L’évaluation en langues étrangères à l’école et/ou à l’université. Pour une démarche qualité, entre tensions, ruptures et continuités », et j’y ai exploré pour ma part les liens entre jeu et évaluation, deux notions souvent jugées (à tort) incompatibles. L’ensemble des interventions vient d’être mis en ligne.

La vidéo de ma communication, que j’ai présentée à distance (sous le même titre que ce billet), est consultable icihttp://www.manioc.org/fichiers/V15195

Le-verrou




Atelier Du Grammairien (1767) au Ruzzle HD (2014) : des dés à la tablette numérique

31 05 2015

Vendredi 5 juin dernier, dans le cadre du IV Colloque sur les environnements numériques organisé par le Centre d’enseignement des langues étrangères de l’Université nationale autonome du Mexique, j’ai eu le plaisir d’animer un atelier consacré à l’évolution d’une famille de jeux: nous avons exploré ainsi le passage du jeu du Grammairien, jeu de plateau attesté dans les collections du Musée national de l’éducation (Rouen) et datant de 1767, au Ruzzle HD, paru en 2014 sous forme d’app, en passant par les très nombreuses variantes du Boggle (dés, cubes, jeu en ligne et hors ligne….).

Anonyme 1767 Grammairien

Ruzzle

Qu’est-ce qui change, qu’est-ce qui perdure tout au long de ces deux siècles et demi d’évolution? Quelles sont les variantes intervenues au fil du temps et en quoi changent-elles la dynamique de jeu? Peut-on envisager l’exploitation de cette famille de jeux au-delà du vocabulaire et de l’orthographe? Après un rapide survol historique, les participants ont été invités à mettre en jeu divers supports, afin d’alimenter la discussion sur l’exploitation pédagogique et d’identifier des paramètres sur lesquels il serait souhaitable de se pencher en vue d’une exploitation pédagogique mieux réussie. Hélas, les problèmes de connexion n’ont pas permis de réaliser toutes les activités prévues. Les participants à l’atelier et les internautes curiex trouveront ici le diaporama utilisé: http://prezi.com/o1h6hrvh62bx/

A très bientôt, en attendant l’article que je compte consacrer à cette évolution!