Formation en ligne gratuite: Le blog FLE des Zexperts

11 09 2014
Venez dialoguer en ligne avec des formateurs spécialisés dans le jeu en classe de langue… Profitez du wébinaire organisé par Jürgen Wagner et consacré au blog FLE des Zexpertshttp://leszexpertsfle.com/
  • Intervenants: Les Zexperts (Ewa Rdzanek | Maxime Girard | Benoit Villette)

Date: 18. 09. 2014 – 19:00h – 20:30h (heure française)

• Ce webinaire est basé sur le site FLE des Zexperts, et cherchera à expliquer sa vision pédagogique sous-jacente :
- plaisir et transgression
- développer la créativité des apprenants
- proposer à l’apprenant une réflexion en français sur le   monde
- sortir de la salle de classe pour apprendre
- jouer pour apprendre ? Non, apprendre pour jouer !
(êtes-vous d’accord? moi, pas à 100%… mais je viendrai justementles écouter pour en savoir plus)

Ce sera également l’occasion de parler de la modération d’un blog et des apports professionnels de cette activité.• Lien d’accès: https://webconf.vc.dfn.de/zexperts

• Sélectionnez l’option „entrer en tant qu’invité“. Saisissez votre prénom ET votre nom dans la boîte

Inscription: Mail à JWagner@lpm.uni-sb.de

Si vous vous inscrivez pour la première fois, veuillez indiquer à Jürgen Wagner aussi le nom et l’adresse de votre établissement, université, institution, etc. pour sa base de données.




Livret de jeux d’animation en espagnol – en ligne

28 08 2014
Grâce à Damián je découvre sur le compte Facebook de Gestores Culturales Universitarios México un livret en espagnol, disponible en ligne, qui propose une centaine de jeux d’animation…
Voici le début du texte qui accompagne le billet en question:

100 formas de animar grupos: Juegos para usar en talleres, reuniones y la comunidad.

Link al pdf: http://ow.ly/AKYcI

Libro corto pero que nos puede sacar de un apuro. « 100 Formas de Animar Grupos: Juegos para Usar en Talleres, Reuniones y la Comunidad » es parte de una serie de recursos que la Alianza Internacional contra el VIH/SIDA está desarrollando para estimular la participación en la práctica. Es una compilación de técnicas de animación, rompehielos y juegos que pueden ser usados por cualquier persona que esté trabajando con un grupo de personas, ya sea en un taller, en una reunión o en la comunidad.




Babylonia: Des articles et des fiches pédagogiques sur le jeu, des supports ludiques…

6 06 2014

Connaissez-vous Babylonia, « la revue suisse pour pour l’enseignement et l’apprentissage des langues »? J’avoue pour ma part que je ne connaissais pas cette publication plurilingue, et c’est bien dommage! Il y a des articles de qualité sur des sujets très variés, en français, allemand, italien, romanche, anglais… La revue a consacré en 2003 un numéro aux jeux didactiques dans l’enseignement des L2, très intéressant.

Les articles ne sont pas consultables gratuitement en ligne pour les non-abonnés, mais on peut consulter les sommaires et commander un article ou un numéro entier, en version papier ou en version numérique, à un prix relativement raisonnable. Ou encore s’abonner!

Les encarts didactiques, eux, sont accessibles gratuitement, et plusieurs d’entre eux concernent les jeux > http://babylonia.ch/fr/ressources-didactiques/encarts-didactiques/

La revue propose aussi à la vente des jeux de cartes et autres supports ludiques > http://babylonia.ch/fr/didattica/jeux-didactiques/

On trouvera également de très nombreuses quêtes en ligne ou webquests, clés en main > http://babylonia.ch/fr/ressources-didactiques/webquest/

Si, comme moi, vous êtes particulièrement intéressé(e) par le jeu, vous pouvez consulter les archives thématiques  > http://babylonia.ch/fr/archives-thematiques/

Je vous facilite le travail: cliquez sur le lien suivant pour avoir la liste de tous les items liés de près ou de loin au jeu dans Babylonia > http://babylonia.ch/fileadmin/user_upload/documents/FICHES_PDF/12_spiel.pdf

 




Rébus à gogo

22 05 2014

Rebus JeuCLg

Deuxième trouvaille de Michèle, le générateur de rébus Rebus-o-matichttp://rebus-o-matic.com/

Il suffit de taper votre texte, il sera automatiquement traduit en images… À vous de trouver ce que j’ai tapé!

En classe, on pourra s’amuser à trouver le rébus correspondant aux noms/prénoms de chacun, à coder des phrases courantes ou de petites conversations, à envoyer des messages secrets sur l’activité à venir ou la tâche à réaliser…

Les possibilités sont:

Rebus Infini

PS Si vous calez sur le rébus initial, consultez les commentaires… Je ne vous en tiendrai pas rigueur, j’ai raté il y a un peu plus de 20 ans un concours d’orthographe québécois par manque d’habitude des rébus…

 




À propos du vocabulaire du jeu

7 05 2014

Depuis la Belgique, B* m’écrit un gentil message à propos de mon site et de mon livre, puis me demande:

J’enseigne dans une toute nouvelle classe et j’aimerais faire une activité ludique dans une ou deux semaines pour apprendre à mes apprenants de niveau A2 le lexique du jeu, afin de découvrir et acquérir le vocabulaire (tel que lancer le dés, piocher, prendre une carte, passer son tour, tricher, etc.)  avant de les lancer concrètement dans les jeux. Faisant confiance à votre expérience et à vos excellentes ressources, je me permets de vous demander si vous auriez une idée d’activité, de jeu pour apprendre le lexique du jeu.

Merci à B* d’avoir posé la question!

Vous serez probablement plusieurs à être intéressés par la réponse, alors la voici… (c’est une réponse personnelle qui n’a d’autre ambition qu’un échange entre pairs; je serais ravie si vous veniez la compléter, la commenter, l’amender…)

1. Établissement du corpus

Il ne me semble ni utile ni pertinent d’introduire d’un seul coup l’ensemble du vocabulaire lié au jeu, très vaste et parfois complexe. Le corpus à faire apprendre variera donc en fonction du niveau de langue des apprenants mais surtout de leur intérêt pour le jeu et de leurs besoins concrets.

À mon avis, l’idéal serait d’introduire quelques formules simples et générales (« à moi », « à toi », « à lui »; « c’est mon tour »; « je passe »; « tu triches! », « j’ai gagné », « un gage », « un point », etc.) qui iront en se diversifiant et en se complexifiant au fur et à mesure de la pratique (« C’est pas à toi de parler, c’est notre tour! », « arrête de tricher », « quel est ton score? », « nous sommes ex aequo », « on départage », « on fait une partie à blanc », « on fait trois manches », « un bonus »…).

Les apprenants aiment aussi en général apprendre quelques formulettes de tirage au sort parmi les plus classiques: « Amstram gram pique et pique et collégram »; « Pomme de reinette et pomme d’api, d’api d’api rouge; pomme de reinette et pomme d’api, d’api d’api gris », etc. (voir des exemples dans http://fr.wikipedia.org/wiki/Formulette_d’élimination; personnellement, comme ces formulettes ne servent pas toujours à éliminer, je les appelle plutôt de « tirage au sort »).

Viendrait ensuite le lexique spécifique à un type de jeu, voire à un jeu particulier:

  • Pour les cartes: « battre/distribuer/donner/retourner les cartes », « poser face visible/cachée », « piocher une carte »… Éventuellement « montrer sa main », « prendre une carte dans la pioche »… Pas la peine, sauf besoin spécifique, d’entrer dans des détails plus techniques comme « banquier », « défausse », « pli »!
  • Pour les dés: « lancer/jeter », « une face », « un coup de dés ».
  • Pour les jeux de plateau: « un dé », « un pion », « une case », « un sablier », « un buzzer », « avancer/reculer de X cases », « passer son tour ».
  • Pour les jeux vidéo, voir l’image plus bas.

Vous noterez que chaque substantif va accompagné de son déterminant, chaque verbe de son complément le plus usuel.

2. Moment de la séquence pédagogique pour le travail autour du vocabulaire

Si vous souhaitez faire un travail spécifique sur le vocabulaire d’un jeu, je conseille de faire un premier point sur les termes et les expressions requis, avant le jeu, si possible à l’aide des joueurs (qui demanderont « comment on dit quand les joueurs ont le même nombre de points? », par exemple). Puis, de fournir au fur et à mesure du jeu le vocabulaire qui n’avait pas encore été envisagé et dont on ressent le besoin, et, finalement, de reprendre brièvement le tout en grand groupe.

Cependant, vu que le vocabulaire spécifique à chaque jeu est relativement restreint et qu’il est accompagné d’objets et de gestes, il ne me semble pas indispensable d’en faire un objectif dans la séquence: à force de l’utiliser, les apprenants le retiendront (c’est ce que j’ai pu constater empiriquement). de plus, les enseignants se plaignent souvent d’avoir peu de temps et un programme trop chargé, pas la peine d’en rajouter à tout va!

À mon avis, c’est le vocabulaire plus général qui pourrait faire l’objet d’une courte introduction, pour fournir aux joueurs des outils linguistiques et langagiers pour la tâche ludique à venir ou en cours. On pourrait…

a) commencer par explorer les termes que les apprenants connaissent déjà,

b) puis leur fournir une liste de termes et surtout d’expressions où ils devraient identifier individuellement celles qu’ils comprennent,

c) les faire travailler par groupes de 2 à 4 personnes pour échanger leurs réponses (celui qui connaît un terme l’explique aux autres, éventuellement par des gestes, des dessins…)

d) faire une mise en commun en grand groupe pour vérifier que tout le vocabulaire est bien compris,

e) jouer tout de suite, puis jouer encore et rejouer, afin de bien systématiser par l’usage. Garder sous la main la fiche de vocabulaire pour la compléter au fur et à mesure des expériences ludiques.

3. Quelques idées de jeux pour travailler le vocabulaire du jeu

Il existe bien entendu mille autres manières d’aborder les choses, dont de nombreux jeux.

  • Jeux de devinette, où un joueur pioche une carte contenant l’un des termes ou expressions au sort puis essaye de le faire deviner au groupe.
  • Jeux de gage, où les joueurs qui dans le feu de l’action n’utilisent pas l’expression en français ont un gage léger et drôle.
  • Jeux d’écriture, consistant à écrire le récit d’une partie en utilisant un maximum d’éléments du corpus.
  • Jeux d’expression et de hasard, où chaque joueur reçoit avant le jeu une liste de trois items à placer de manière pertinente dans les échanges autour du jeu: le premier qui a tout dit gagne une récompense, ou ceux qui n’ont pas tout dit reçoivent un gage…

Les possibilités sont infinies…

Pour finir, une image glanée sur la Toile, avec du lexique beaucoup trop spécialisé, mais que j’ai bien aimée et qui pourrait vous être utile si vous abordez les jeux vidéo:

 




La phonétique en jouant

5 05 2014

Ça y est! Michèle, fidèle collaboratrice de ce blogue et experte en phonétique, se lance dans sa propre « blogaventure »!

Allez donc surfer sur ce nouveau bout de la Toile, où Michèle a rassemblé de nombreuses idées au carrefour de la phonétique et du jeu, avec de nombreuses fiches imprimables.

Longue vie à La phonétique en jouant!:

http://la-phonetiqueenjouant.blog4ever.com/pourquoi-ce-blog

 




Jeux traditionnels (2/3) : conseils pour les concevoir, les fabriquer

11 03 2014

Voici la nouvelle livraison de Nathalie Porte sur les jeux traditionnels en classe de FLE ou comment “Créer des jeux attractifs et résistants sans prendre trop de temps ni se ruiner”, sur le site T’enseignes-tu le FLE. À ne pas manquer!

Même si l’auteure, qui part de sa propre expérience, parle d’un public d’enfants, je confirme pour ma part que ses conseils sont valables aussi pour des apprenants adultes.

Et j’ajoute qu’une alternative très accessible et facile à la plastification, c’est l’impression sur du papier format A4 (ou letter, selon les pays) puis l’utilisation de pochettes plastiques normalement destinées au rangement dans un classeur: pas de manipulations compliquées à prévoir, un investissement minimal, et possibilité de ranger ses jeux-documents dans de jolis classeurs de couleur.




Formation théâtre + FLE à Lyon

17 02 2014

Adrien Payet, metteur en scène et formateur en théâtre dans le domaine du FLE, auteur de Activités théâtrales en classe de langue (Paris, CLE International), propose un atelier pour intégrer des activités théâtrales en classe de langue. Elle aura lieu le 1er mars 2014 à Lyon, de 14h à 17h. Pour plus d’infos, allez sur son blogue: http://www.theatre-fle.blogspot.fr/

AdrienPayet




Exploiter le jeu de l’oie en classe de FLE

10 02 2014

Luce Garrigos, collaboratrice du site T’enseignes-tu le FLE? offre à ses lecteurs des pistes intéressantes pour exploiter le jeu de l’oie en classe. Personnellement, je n’aime pas vraiment ce jeu, trop galvaudé à mon goût, mais je trouve que Luce a su proposer des idées pertinentes et utiles.

J’ajouterais qu’il n’est pas indispensable de coller sur du carton ou de laminer les planches. Je trouve plus pratique de les mettre dans des pochettes en plastique (soit celles pour classeur, un peu fines, mais qui peuvent faire l’affaire si on ajoute une feuille cartonnée qui servira pour toutes les planches; soit des pochettes en plastique plus épais, plus chères mais qui permettront de ranger différentes planches de jeu et donc d’avoir sous la main plusieurs jeux; dans ce cas, je vous conseille d’imprimer chaque jeu sur du papier de couleur différente, ce qui permettra de vérifier si tout le monde a la bonne planche d’un seul coup d’oeil).




L’expo Jeu vidéo à la Cité des sciences et de l’industrie

26 10 2013

Jeu video expo

Chic ! Pour une fois qu’il y a une super expo sur le jeu dans la ville où je me trouve ! De passage à Paris cette semaine, j’ai pu profiter de la toute nouvelle expo Jeu vidéo proposée par la Cité des sciences et de l’industrie depuis le 22 octobre et jusqu’au 24 août 2014. Je me suis même payé le luxe d’y aller deux fois. :-D

J’ai beaucoup aimé le concept, très participatif. Des jeux ont été créés pour l’occasion, comme Evoland, qui vous fait découvrir de niveau en niveau l’évolution des jeux vidéo. On peut tester différents jeux, visionner des témoignages de joueurs, contempler des univers en 3D, jouer à un jeu vidéo sans écran (purement audio, déroutant !), tester des jeux sur tablette, réfléchir aux « jeux sérieux », découvrir la diversité des métiers qui se cachent derrière un jeu, créer son propre jeu (tout simple, mais effectivement jouable), parmi bien d’autres possibilités.

En entrant dans la salle, relativement petite (d’accord, d’accord, pas si petite que ça : 1000 m2 quand même…), on s’imagine que le tour en sera très vite fait. En réalité, on peut y passer des heures ! Si vous pouvez y aller en nocturne, je vous le conseille vivement (consultez le calendrier : en principe, les 24, 25, 26 et 31 octobre, 1 et 2 novembre, 26, 27 et 28 décembre 2013 et 2, 3 et 4 janvier 2014.) : vous profiterez définitivement beaucoup mieux des expériences ludiques proposées, au lieu de passer au moins 15 minutes à attendre votre tour pour jouer une partie de deux à cinq minutes…