A la demande de la société I.B.M -France,  le mot ordinateur est inventé par le professeur de philologie  Jacques Perret,  et qui voulait dire,  selon lui : « Dieu mettant de l’ordre dans le monde »


Il s’agissait pour IBM de proposer un équivalent francophone à l’anglais : « Computer », venant lui même du vieux français « comput » qui désignait le calcul de la « lune de Pâques » servant à fixer cette date essentielle du calendrier chrétien qui a la particularité d’être mobile.

Nous avons donc échappé au médiocre « calculateur » qui est pourtant la traduction courante de « computer » ou de l’allemand « Rechner » ou de l’espagnol « computador »…

Le s Français ont donc fait du « calculateur » un objet quasi « mystique » ; Est-ce pour cela que nos 1ers ordis n’ont plus eu de descendance ?