À l’école des sans papiers

29 05 2008

Un petit mot pour vous signaler un petit article sur l’affaire Scotty sur l’excellent Blog de Libération :

http://sanspapiers.blogs.liberation.fr/sans_papiers/2008/05/laffaire-scotty.html

Ce blog est à consommer sans modération !

N’hésitez pas à réagir ! Les militants sarkozystes ne s’en privent pas …

Ludovic Bourely




Crimes d’État ?

20 05 2008

« Le Parlement français a voté le 6 mars 2000 une loi créant un Défenseur des enfants pour montrer l’importance qu’il attache au respect effectif des droits fondamentaux des enfants.
Le rôle de la Défenseure des enfants est de défendre et de promouvoir les droits de l’enfant tels qu’ils ont été définis par la loi ou par un engagement international comme la Convention internationale des droits de l’enfant (ou CIDE) ratifiée par la France en 1990.
Un statut d’autorité indépendante garant des droits de l’enfant.
La Défenseure des enfants est une institution de l’Etat, qui a le statut d’Autorité indépendante afin de pouvoir intervenir de façon neutre et impartiale en faveur des enfants dont les droits ne seraient pas respectés.
La Défenseure des enfants ne reçoit d’instructions d’aucun ministre, d’aucune administration, d’aucune autre institution publique ou privée. Elle ne peut être poursuivie, recherchée ni arrêtée pour les opinions émises ou les actes accomplis dans l’exercice de ses fonctions (loi du 6 mars 2000). Ce n’est pas une association.
La Défenseure des enfants est nommée par décret du Président de la République pour un mandat de 6 ans non renouvelable. Dominique Versini occupe cette fonction depuis le 29 juin 2006
. » extrait du site de la Défenseure.

Nous avons donc fait appel à la Défenseure des enfants concernant Scotty (voir les articles précédents), étant convaincus que les droits de cet enfant de quatre ans n’avaient pas été respectés dans la procédure d’expulsion de ses parents.
La Défenseure des enfants nous a donné raison en demandant à M. Bellion, Préfet du Gard, de réétudier positivement ce dossier.
M. Bellion, qui a reçu l’avis de la Défenseure depuis un mois, n’a même pas daigné répondre à cette institution de la République.
Ce mépris, d’un simple préfet, (qui par ailleurs porte fièrement sa Légion d’honneur), pour cette vénérable institution, montre à quel point le droit des enfants est bafoué dès que les enfants en question ne sont pas Français …
Les 25000 expulsions prévues pour 2008 doivent être tenues coûte que coûte, les Droits de l’homme et les Droits de l’enfant, ne doivent pas y faire obstacle.
Il semble que depuis quelques temps, la première phrase de notre constitution « Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946…« commence à gêner …
Les Droits de l’homme d’accord, mais pas chez nous …
D’ici qu’on nous la modifie cette phrase …
Cette logique du chiffre est criminelle, elle brise la vie de familles, d’enfants, d’individus qui pour la plupart sont en France depuis longtemps, qui étaient en règle, qui travaillaient, qui allaient à l’école, camarades de classes de nos enfants. Et c’est sans compter ceux qui en sont morts, expulsés vers des pays où l’on savait que leur vie était en jeu.
Est-on entré dans une nouvelle forme de fascisme « démocratique » ?
Je ne sais pas, mais depuis la seconde guerre mondiale, notre pays n’avait jamais à ce point organisé le crime d’état, foulé aux pieds nos principes, nos valeurs les plus profondes.
Je ne fais pas de parallèle avec le régime de Vichy, ce serait absurde, faux et contre-productif. C’est bien à une nouvelle forme de fascisme que nous avons à faire, l’histoire se chargera de définir ce nouveau type de régime.
En attendant, il semble qu’il y ait déjà eu 15000 expulsions depuis le début de l’année, soit une toutes les six minutes.
Quelques-unes sont médiatisées, et quand on examine ces cas médiatiques, tout le monde est choqué, pourtant ces dossiers médiatisés sont le hasard d’une mobilisation locale, tous les autres qui passent inaperçus sont le plus souvent similaires. La France entière serait choquée de la façon dont notre République traite certains Êtres Humains, si elle pouvait avoir une vue d’ensemble du problème.
Les médias étrangers ne s’y trompent d’ailleurs pas :

Comment faire croire qu’on examine 15000 dossiers en cinq mois dans les préfectures, à effectifs constants. Sans compter le temps, et les moyens que prennent les expulsions en elles-mêmes. À 20 000 € l’expulsion en moyenne, c’est un tiers de milliards d’Euros que l’on vient de dépenser pour commettre des injustices, du malheur, de la souffrance et parfois la mort.
Tout cela pour obéir à cette logique d’un autre âge, moins d’étrangers = moins de chômage, logique initié par le régime nazi, moins de Juifs = moins de chômage, nous savons tous à quoi peut aboutir ce type de logique.
C’est une trahison historique qui est en marche dans le pays qui a inventé les droits de l’Homme. Une haute trahison dont certains devront répondre, du plus haut sommet de l’État jusqu’aux petits Préfets, serviteurs zélés d’une machine inhumaine.
Pour ma part, je n’obéirai pas aux lois scélérates sur l’immigration de ce gouvernement, je me battrai jusqu’au bout contre elles, et je suis prêt à en assumer les conséquences.

Ludovic Bourely

P.S. Pour les Gardois, nous organisons Samedi 24 Mai un spectacle de solidarité pour la famille de Scotty.

spectaclescotty.jpg

Maj : Reportage à partir de la 12ème minute