Gard – Appel du 31 Mars

1 04 2009

Appel des parents et enseignants du GARD
31 mars 2009

Le Ministre de l’Education Nationale a reculé sur sa réforme des lycées face à la pression de la rue.
Sa réforme des écoles est tout aussi inacceptable.
C’est pourquoi nous, parents d’élèves et enseignants du Gard, réunis ce mardi 31 Mars 2009 à l’appel de la FCPE et de la coordination des parents de Nîmes , demandons à ce que nos revendications soient entendues et satisfaites :

– Retrait des décrets Darcos et rétablissement des 2 heures d’enseignement pour tous les élèves
– Maintien des 5500 postes, notamment des postes de RASED et renforcement de ces RASED
– Maintien et renforcement d’un corps de titulaires remplaçants (dans le Gard, c’est 200 classes par jour dont les enseignants ne sont pas remplacés)
-Maintien des IUFM (formation des maîtres)
-Maintien de l’enseignement en petites et moyennes sections de maternelles, abandon du projet des jardins d’éveils
– Abandon du projet de loi sur les Etablissements Publics d’Enseignement Primaire (regroupement d’école sous forme de CA pour récupérer des milliers de postes avec un transfert des compétences de l’état aux collectivités locales.
Premier pas vers la privatisation de l’école publique.
– Abandon du projet de « jardins d’éveil » pour les maternelles et renforcement de l’accueil des tout petits
-Soutient aux associations d’éducations populaires (sport à l’école….etc.)

« UN SIECLE DE COMBAT DE NOS PARENTS POUR UNE ECOLE PUBLIQUE PLUS EGALITAIRE EST EN TRAIN DE S’EFFONDRER SOUS NOS YEUX ………. »
Imprimez la pétition :

appel-du-gard-du-31-mars




Puis-je être fier qu’il y ait de nombreux enfants en prison en France ?

21 02 2008

Laissez les grandir ici ! RESF
Laissez les grandir ici !

Suite à la forte mobilisation autour de Scotty, enfant de 4 ans né et scolarisé en France dont les parents malgaches sont menacés d’expulsion, nous avons été reçus en délégation à la Préfecture du Gard lors d’un grand rassemblement.

Nous avons le sentiment d’une fermeture totale sur ce dossier, ainsi que sur nombres d’autres. Nous avons le sentiment qu’un degré vient d’être franchi. Ainsi la prise en compte des éléments que peuvent apporter les citoyens pour prouver le bien fondé d’un dossier (qui mérite sans aucun doute une régularisation pressante), n’est plus effective.

Seuls les chiffres semblent maintenant faire partie de l’équation. Notre premier ministre vient de réaffirmer qu’en 2008 le chiffre des 26000 expulsions serait tenu. Coûte que coûte ? Même au mépris des vies humaines, des droits de l’Homme ou de toutes autres considérations ?

Sur les 28 Centres de Rétention Administrative, 11 emprisonnent des familles, résultat : des centaines d’enfants dont des nourrissons, sont emprisonnés souvent pendant plusieurs semaines.Vous me direz que ce n’est pas possible, que cela est interdit par notre Constitution, par la Déclaration universelle des droits de l’Homme, par celle du droit des enfants, par le droit européen … Oui, mais Monsieur le Président a peut-être besoin de cours de vocabulaire … Il nous dit que les CRA ne sont pas des prisons.

Pourtant notre cher Petit Robert nous dit qu’un prisonnier est une « personne privée de liberté » ou « enfermée ou maintenue dans un endroit, une position où l’on perd toute liberté d’action, de mouvement. ».Les enfants dans les CRA sont enfermés et maintenus dans un endroit et une position où ils perdent toute liberté d’action et de mouvement.

Pour notre président, ils ne sont pas prisonniers. D’ailleurs, il nous a annoncé dans son discours à Périgueux qu’il aimait les enfants. Si cela semble déjà assez ahurissant qu’un Président de la République puisse justifier son action par un tel argument, on peut légitimement se poser la question de sa sincérité sur la question quand on sait qu’il en envoie en prison.

Un petit QCM pour vous positionner sur ce sujet : il faut cocher LA mauvaise réponse.

Les CRA sont des :

☐ Camps de Rétention Autoritaire

☐ Centres de Rétention Administrative

☐ Colonies Récréatives Amicales

Les enseignants doivent prendre les définitions des mots de leurs futurs cours de vocabulaires dans :

☐ Un dictionnaire comme « Le Robert »

☐ Un dictionnaire spécialisé pour les enfants

☐ Le vocabulaire de l’Élysée

Le rôle d’un Président de la République Française est :

☐ De veiller à une bonne et juste gestion de notre pays

☐ De veiller au respect de notre constitution et des Droits de l’Homme

☐ D’aimer les enfants en les envoyant en prison pour leur bien

Je suis pour :

☐ Que l’on manifeste du respect pour ceux qui ont risqué leur vie pour la France (Comme le père de scotty légionnaire qui a participé aux opérations de secours aux civils français en Côte d’Ivoire)

☐ Que l’on régularise leurs dossiers

☐ Qu’on les mette vite fait dehors

Résister :

☐ Se conjugue toujours au présent (Lucie Aubrac)

☐ Devient à nouveau une nécessité

☐ C’est être un affreux criminel

Les citoyens qui tentent d’apporter leur soutien à des enfants en détresse :

☐ Font ce que tout le monde devrait faire

☐ Font ce que j’aimerais faire si je le pouvais

☐ Sont des « rigolos avec des pancartes » (Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes, ami du Président, sur le dossier de Scotty lors d’un meeting de campagne)

Vous êtes prêt :

☐ À rejoindre des mouvements comme Réseau Éducation Sans Frontières qui défendent tous les enfants scolarisés en France

☐ À manifester contre des mesures humiliantes pour l’humanité

☐ À dénoncer les camarades de classes de vos enfants dont les parents pourraient n’avoir plus de papiers

Vous allez :

☐ Écrire à votre député pour demander une Commission d’Enquête Parlementaire sur les CRA

☐ Écrire au Préfet de votre Département pour la régularisation des dossiers des enfants scolarisés

☐ Écrire au Président pour lui dire que 26000, ce n’est pas assez.

Si de nouvelles formes de manifestations apparaissent pour soutenir ces enfants :

☐ Vous êtes prêt, vous vous tenez au courant

☐ Vous allez vous tenir au courant

☐ Vous allez tenter de les saborder

La communication du Président de la République doit au maximum :

☐ Être dans la mesure et la raison

☐ Développer des arguments et ne pas fuir le débat

☐ Citer des grandes figures de l’histoire qui défendaient des idéaux opposés aux siens pour noyer le poisson

Face à la « fuite des cerveaux » à l’étranger vous pensez :

☐ Qu’il faut tenter de les retenir en leur proposant de meilleurs postes

☐ Essayer d’attirer les chercheurs étrangers comme le font les autres pays

☐ Expulser les chercheurs étrangers de nos universités (Comme la mère de Scotty)

Finalement :

☐ Vous demandez la régularisation immédiate de Scotty et sa famille.

☐ Vous demandez la régularisation immédiate des familles des enfants scolarisés dans nos écoles

☐ Vous irez contrôler que dans les écoles il n’y a que des enfants dont les parents sont en situation régulière

Si vous n’avez coché aucune troisième réponse, vous ne vous êtes pas trompé en votant.

Si par contre vous avez une majorité de troisième réponse, il est peut-être temps de manifester votre opinion.

Les réponses de la Préfecture semblant montrer une fermeture totale et aucun humanisme sur les dossiers où l’avenir d’enfants sont en jeu, je vous invite à continuer à faire signer la pétition et à rester vigilant sur ce dossier, de petites surprises pourraient arriver très vite.

Ludovic Bourely