L’Inspection Académique du Gard

20 03 2009

Comme vous avez pu le constater dans le précédent post, le 17 mars nous avons organisé un rassemblement devant l’Inspection Académique du Gard, voici le compte-rendu :

Le 17 Mars, un rassemblement de parents en colère contre les réformes Darcos, soutenus par la FCPE a eu lieu devant l’Inspection Académique du Gard.
Nous avons été reçus en délégation par l’Adjoint de l’Inspecteur d’Académie et l’Inspecteur chargé des TICE.
Après un préambule consensuel de l’Inspection insistant sur la nécessité du dialogue entre les parents et l’Inspection et l’importance qu’accorde celle-ci à une bonne entente, il nous a été affirmé que la maternelle n’était pas menacée (avec comme preuve les déclarations de l’AGEM), que les 2 ans continueraient à être admis en ZEP, que la scolarisation des 3 ans n’était en aucun cas menacée, que le RASED était maintenu (17 postes)  et que les non-remplacements d’enseignants étaient purement conjoncturels. Alors que la colère des parents représentés se manifestait grandement, nous avons avancé un certain nombre d’arguments :
_ Nous ne pouvons nous fier aux déclarations de l’AGEM qui ne représente qu’elle-même, dans l’Éducation Nationale ce sont les syndicats d’enseignants qui sont représentatifs et leurs positions sont aux antipodes de cette association à laquelle nous n’accordons aucun crédit.
_ L’affirmation sur la scolarisation des 2 et 3 ans ne précisait aucun calendrier, il a fallu insister pour comprendre qu’il s’agissait de la rentrée 2009, quand à la suite, aucune réponse.
_ Pour nous, 17 postes de RASED confirme sa disparition quand les besoins se comptent en centaines.
_ Les non-remplacements d’enseignants ne sont pas conjoncturels, mais la conséquence de la pénurie d’enseignants et le quasi arrêt  de recrutements sur liste complémentaire ( 10 cette année).
_ La belle déclaration d’intention en préambule ne tenait pas la route face aux réalités : Pression sur les directeurs, coups de téléphone sur les portables des parents mobilisés leur demandant d’arrêter de mettre la « pagaille » …

Nous sommes donc ressortis de cette audience plus motivés et plus en colère qu’en y rentrant. Cette première tentative de coordination en appelle donc d’autres plus massives. La grogne se propage et ce n’est pas près de s’arrêter.

Ludovic Bourely

P.S. Promis et désolé pour les premiers lecteurs des deux derniers posts, je vais sérieusement commencer à penser à me relire avant de publier !

Tags : , , , , , ,

Actions

Informations

2 réponses à “L’Inspection Académique du Gard”

26 03 2009
Duschmol (09:03:50) :

Quand on se targue d’être un censeur de l’Education nationale, on devrait avoir à cœur d’écrire un français correct !
Votre « ce n’est pas prêt de s’arrêter » est une injure à la langue française ! La différence entre « près de » et « prêt à » est du niveau d’une petite classe du primaire !
Un petit effort et bientôt vous serez admis en sixième.

27 03 2009
journal (13:50:27) :

Merci pour ce mot d’une courtoisie remarquable. Erreur rectifiée.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire