Les jeux vidéo

Aujourd’hui, après avoir réfléchi l’espace de 2 secondes (soit dit en passant le temps de mémoire d’un poisson rouge), j’ai réalisé qu’aucun article de parlait encore des jeux vidéo ! Étant, ma foi, assez instruit dans ce domaine, j’ai voulu faire partager ces connaissances !

Qu’est-ce qu’un jeu vidéo?

Alors on va commencer par la base des bases ! Un jeu vidéo est un jeu, mais en vidéo ! Non, je ne me moque pas de vous ! C’est vrai, je vous l’assure ! Trêve de plaisanterie, un jeu vidéo est en fait comme un logiciel. Celui-ci est « programmé » via un langage de programmation. Un langage de programmation est ma foi assez … dur à apprendre par cœur. Il en existe des centaines, plus ou moins précis selon l’un ou l’autre ! Un des langages de programmation le plus connu parmi les personnes normales ne s’intéressant pas à ces sujets est le langage « Java ». Celui-ci ainsi que le C ou bien encore le C++ (Qui est une nouvelle version du C) sont les plus utilisés.
Vous, personnes normales, imaginez sûrement que cela ne doit pas être si compliqué que ça ! Je vous laisse en juger par vous même :
C++
#include

using namespace std;

int main()
{
cout << « Hello world! » << endl;
return 0;
}

Ces quelques ligne servent à ouvrir une fenêtre basique de la console (cmd), et affiche sur celle-ci : « Hello world ! »
Je vous laisse imaginer les centaines de pages nécessaires pour créer un jeu-vidéo ! En notant bien sur que les pages créées sont mille fois plus compliquées ! De plus, chaque détail compte. S’il manque ne serait-ce qu’un point virgule, tout est foiré ! Cependant le logiciel avec lequel vous programmez vous indique d’une case rouge l’endroit où il y a l’erreur. Je pourrais vous expliquer en quoi consiste chaque ligne mais je ne pense pas que ce soit l’intérêt de ce post donc je vous laisse allez voir sur cette page, où j’ai tout appris (ou presque) : http://openclassrooms.com/courses/programmez-avec-le-langage-c/votre-premier-programme-2

Maintenant, allons au vif du sujet : Les catégories de jeux-vidéos. Il en existe pas mal, je vais donc vous lister les principales :

Les F2P soit « Free to play » soit « Libre de jouer ».

En fait, ce sont des jeux où il n’est pas nécessaire d’acheter ce jeu justement. CEPENDANT, le jeu vous incitera à acheter des items (objets) payants (avec de l’argent réel) pour continuer celui-ci plus facilement !
Ce dont je vais parler das les paragraphes ci-dessous sont les MMORPG soit « Jeu de rôle massivement multijoueur ». Cela consiste à jouer sur un serveur avec beaucoup d’autres personnes selon le jeu. Il existe différents serveurs avec différents nom dans les jeux. Il faut choisir un serveur pour jouer. Cependant, si vous êtes dans un serveur du nom de « Arnaïm » et que votre ami est sur un autre serveur du nom de « Vitalium » par exemple, et bien vous ne pourrez pas le rejoindre, à moins de recréer un autre personnage qui ne gardera pas les caractéristiques de l’autre pour jouer avec lui.
Dans certains jeux comme ArcheAge, cela est presque impossible de continuer sans payer. C’est le principe des jeux « coréens » comme les geeks (et pas jeeks) appellent cela ! C’est un jeu où il va falloir farmer (Ce mot est anglais mais on le prononce à la française, donc c’est bien « farmer » et par autre chose). Cela consiste à tuer des mobs (les monstres dirigé par un algorithme) pour récupérer des items pour ensuite, soit les équiper, soit les vendre à d’autres joueurs.
Des donjons existent aussi. Ce sont des instances (Soit de grandes zones) où il y a PLEIN de mobs que l’on doit tuer en groupe. Plus le donjon est haut level (Le level est le « niveau » du personnage. Plus on est au niveau, plus les items équipés seront puissants. Cependant, les items eux, n’évoluent pas de niveau ; Il faut les changer pour pouvoir faire des donjons plus facilement) plus il est difficile. On peut cependant faire un donjon tout seul si celui-ci est plus bas niveau que celui du personnage que l’on joue.
Selon le jeu, il existe plusieurs classes. Les classes sont le mode de jeu, en un sens, que l’on va jouer. Un mage par exemple, fait des dégâts magiques et attaque à distance. Un guerrier est quelqu’un qui va, selon le jeu, soit faire beaucoup de dégâts, soit arrêter les dégâts, soit les deux ! On appelle la classe qui va arrêter les dégât un « tank » (qui veut dire réservoir en anglais, nom apparemment bien choisi!).
Pour monter en niveau, Il va falloir faire des quêtes ou bien tuer des mobs. Selon le jeu, les quêtes sont plus ou moins construites. Les jeux à grand budget sont souvent ceux avec le meilleur gameplay (soit la facilité à jouer au jeu ainsi que la qualité des contrôles) et avec les meilleurs quêtes. Excepté World of Warcraft où seuls les idiots le sont assez pour payer 12 euros pas mois pour jouer au jeu !
Il peut y avoir des dérivés de jeux vidéo. J’entends par là que le style d’un jeu (par exemple le style graphique) est réutilisé pour faire un autre jeu. Pour cet exemple, je vais prendre Minecraft. Ce jeu, Minecraft, est EXTREMEMENT connu dans le domaine de l’informatique. Son créateur, Notch, ne pensait pas que celui-ci allait avoir un si grand succès. Passons cela, je vais prendre le style graphique de ce jeu assez particulier : C’est un jeu cubique, et exclusivement cubique ! Tout est cubique dans ce jeu, même le dessin des objets. Ce jeu a fait un tel carton que Notch est devenu multi-milliardaire, autant grâce à l’achat du jeu par les joueurs que par le rachat de ce jeu par Microsoft pour une somme astronomique de 2,5 Milliards d’euros! C’est beaucoup. D’ailleurs, Notch s’est acheté une maison à 75 Millions d’euros avec un bar où des tubes de bonbon très épais sur une grande surface sont présent. Qui n’a jamais rêvé d’avoir ça …
Bref, Minecraft a été réadapté en de nombreux jeux :
– Cube world → il a ensuite aidé à la conception de Trove
– Unterned → Celui-ci est tiré du gameplay de survie de Trust, DayZ etc … et des graphismes cubiques de Minecraft. P.S. : Les textures du jeu sont lisses mais les formes assez banales étant donné que le jeu a été programmé par un Canadien de 16 ans.
– Des jeux comme Battlefields ou Call of Duty ont eu des maps adaptées au style graphique de Minecraft. Vous pouvez télécharger celles-ci pour pouvoir tirer avec des armes cubiques ! Génial, non ?

Les MOBA

Il va m’être difficile de vous expliquer la carte en peu de temps et de mots donc voici un lien : http://i1.wp.com/www.do-not-feed-the-trolls.com/wp-content/uploads/2012/10/map-carte-faille-de-invocateur-league-of-legends.jpg.

Ici, c’est la map de League of Legends, il en existe de bien différentes dans des MOBA différents comme dans Heroes of the Storm. Cependant, la carte représente les mêmes que celles dans Smite ou bien Dota 2. Il existe des cartes pour des combats en 3 joueurs contre 3 joueurs. Celle-ci représente une carte pour 5 joueurs contre 5 joueurs.

Description : Les casques représentent les tours qui tireront des projectiles sur les ennemis infligeant de gros dégâts et impossible à détruire par un seul joueur sans l’aide de minions (je reviendrais sur ce nom plus tard). Il faut en tout premier détruire les tours adverses pour ensuite détruire le Nexus
Petite explication des tours : Tracez un trait en diagonale d’en haut à gauche à en bas à droite et cela donnera la rivière. Les tours les plus proches de cette ligne sont les tours que l’on doit détruire en premier pour ensuite détruire la seconde etc …
Les minions : Toutes les ‘ secondes, des minions (Ou creeps, ou Farm) apparaîtront pour combattre les minions adverses. Ils pourront tank les tours (prendre les dégâts) et vous permettre de push cette tour. Ils peuvent attaquer le champion que vous jouez et lui faire de gros dégâts s’ils sont plusieurs et si vous êtes trop bas niveau.
Push : Lorsque vous attaquez une tour, on dit que vous pushez cette tour (franglais).
Les champions : Dans les MOBA, vous incarnez un champion que vous controlerez au fil de la partie. Il faut savoir que ce champion pourra être changé à chaque partie. Au début d’une partie, vous devrez en sélectionner un et le faire xp pour faire plus mal. A chaque début de partie, votre niveau redescendra à 1. Il y a différents types de champion : Ceux à distance, au corps à corps, à dégâts magiques ou physiques etc …
Les nexus et les inhibiteurs : les inhibiteurs sont des gros cristaux volants à détruire. Ils sont situés juste après la troisième tour et permettent de faire apparaître des minions plus puissants et de pouvoir détruire les deux tours protégeant le Nexus qui sont côte à côte. Le nexus doit être détruit pour gagner la partie.

Les FPS ou First person shooter soit jeu de tire à la première personne

Vous détenez une arme (bazzoka, mitrailleurs, couteau, grenade etc …) et vous devez, sur une carte de taille moyenne, tuer d’autre ennemis pour monter en niveau et débloquer d’autre armes pour être plus puissant. Exemple : Call of Duty, S.K.I.L.L. Spécial Force 2, Battlefields, Microvolts Surge, Gotham City Impostors.

Voilà, j’espère que cet article vous aura aidé et je vous dis bonne fin de journée !

L’histoire des Arts

La columna rota, 1944, Frida Kahlo

Dans deux jours débute l’épreuve du brevet d’histoire des arts pour tous les 3ème du collège! Cette épreuve, coefficient deux, compte dans la note finale du brevet des collèges. Les élèves doivent préparer oralement cinq œuvres qu’ils ont étudiées au long de l’année scolaire dans différentes matières.

triple autoportrait, 1960, de Norman Rockwell

La liste de Schindler, 1993, réalisé par Steven Spielberg

Le jour J, ils tireront au sort une œuvre parmi les cinq choisies et la présenteront devant un jury de deux professeurs dont ils ne connaitront pas l’identité jusqu’au moment de l’épreuve. Cette analyse d’environ cinq minute, est suivie d’un entretien avec les professeurs qui vont questionner l’élève. Les jurys ne sont pas là pour piéger les élèves!

Pour s’assurer une bonne note, voici quelques bons conseils donnés par les professeurs à mettre en application:

 

Napalm, 1944, De Banksy

Bien articuler,

Arriver à l’examen dans une tenue acceptable,

Avoir un langage correct, être poli, sans pour autant atteindre les extrêmes du langage soutenu!

Et bonne chance aux élèves de troisième!

 

L’ami retrouvé, livre de Fred Uhlman, et film de Jerry

Waldspirale, de Hundertwasser

 

 

 

 

 

 

 

 

Massacre en Corée, 1951, Pablo Picasso

 

affiche de propagande nazi, 1933

Ariana Miyamoto première miss Japon métisse

Ariana Miyamoto, fille d’un père afro-américain et d’une mère japonaise, a été élue Miss Japon en mars dernier. Elle est depuis sa nomination victime de critiques racistes, sous prétexte qu’elle n’est « pas assez japonaise ». En effet, elle est la première miss Japon métisse élue. Suite à ces insultes, la jeune femme de 21 ans s’est engagé dans une lutte contre les préjugés raciaux. Sa détermination n’a fait qu’accroître, et elle a avoué avoir participé à ce concours à la suite du suicide d’un ami, victimes de brimades racistes.

Le 8 mai 1945

Il y a exactement 70 ans, la guerre en Europe se termina. Le 8 mai 1945, l’Allemagne nazie capitula à Berlin.

Faisons ceci dans l’ordre avec un petit cours !

  • Pour commencer, Hitler arrive au pouvoir en Allemagne en 1933 et fonde un régime antisémite1. Staline succède à Lénine au pouvoir en Russie en 1924 et fonde un régime communiste2.
  • L’élément déclencheur de la Seconde Guerre Mondiale : l’invasion de la Pologne par l’Allemagne, le 1er septembre 1939.
  • L’armée allemande assiège la ville de Staline et y pénètre, puis l’armée soviétique l’encercle et décroche la victoire. C’est la bataille de Stalingrad. Elle dure de août 1942 à février 1943 et entraîne une mobilisation totale des troupes allemandes et soviétiques.
  • Le génocide3 des Juifs commence en Juin 1941 : la Solution finale. Et début 1942, les nazis commencent à ouvrir des camps d’extermination pour les Juifs et les Tziganes.
  • De janvier à mai 1945, les camps nazis sont libérés par les Alliés (France, Etats-Unis, Grande-Bretagne, URSS).
  • Le 8 mai 1945, l’Allemagne capitule4, suivie du Japon en août 1945, après des bombardements sur Hiroshima et Nagasaki.
  1. Antisémitisme : doctrine et pratiques racistes dirigées contre les Juifs.
  2. Communisme : idéologie qui veut créer une société sans classe ni propriété privée.
  3. Génocide : extermination volontaire et systématique d’un peuple.
  4. Capituler : signer l’armistice pour mettre fin aux combats.

Dans le journal l’Actu, il est dit que le président François Hollande se rendra le 8 mai 2015 sur la tombe du Soldat inconnu sous l’Arc de triomphe, à Paris. La légion d’honneur sera remise à des anciens combattants. L’Actu rapporte certains témoignages de personnes qui étaient adolescentes lors de cette journée. Ces témoignages racontent la joie des habitants et la dure reprise de la vie normale sans argent.

Il donne également des chiffres clés :

  • 50 millions de personnes sont mortes pendant la guerre de 39-45.
  • 5 à 6 millions de Juifs ont été tués par les nazis pendant la Shoah.
  • Le IIIe troisième Reich a duré 12 ans.

La Shoah est un autre terme pour définir l’anéantissement des Juifs et des Tziganes pendant la deuxième guerre mondiale. Le but était de commettre un génocide, de faire disparaître les traces et le nier.

La grotte Chauvet

La matinée du Samedi 25 avril 2015, la réplique de la grotte Chauvet a ouvert ses portes en Ardèche.

Pour commencer, elle a été découverte le 18 décembre 1994, par Jean-Marie Chauvet accompagné d’Eliette Brunel et Christian Hillaire. Après de nombreuses fouilles et recherches sur certains éléments, les travaux commencent en 2007, financés par la région Rhônes-Alpes et le département de l’Ardèche avec l’appui de l’Etat français.

Source: http://www.vanityfair.fr/actualites/france/articles/la-grotte-chauvet-inscrite-au-patrimoine-mondial-de-lunesco/14577

Elle contient les dessins les plus anciens du monde, ils sont vieux de 36 000 ans. Les premiers visiteurs rapportent que la ressemblance entre l’originale et la réplique est incroyable. Grâce aux experts, les dessins, les murs et tout autre composant ont vraiment l’air réel. C’est la plus grande réplique de grotte jamais réalisée.

Dans une des salles les plus profondes, que les explorateurs ont baptisée « Salle du crâne« , se trouvent de nombreux ossements d’ours des cavernes. Il y a plusieurs traces de ces ours dans la grotte : des griffures sur le mur, quand les ours se faisaient les griffes; des dessins effacés sur la paroi à une hauteur proche de celle des ours, quand ceux-ci se déplaçaient en la frottant; des empreintes dans de la terre argileuse; des boulettes d’argile, qui auraient pu être projetées sur la façade, lorsque l’animal plein d’argile s’ébroue.

 

Revenons au nom de cette fameuse salle, la « Salle du crâne« , baptisée ainsi en raison du mystère qui y plane. Vers le centre, se trouve un roc. Et sur ce roc, un crâne d’ours est posé. Il y en a quelques uns autour, mais celui-ci est positionné en hauteur. Les explorateurs ne savent pas s’il serait venu naturellement, ou par la main de l’homme. Selon les recherches approfondies, le crâne serait celui d’une femelle pas tout à fait adulte, et sous celui-ci paraîtrait quelques morceaux de charbon de bois.

chauvetcranesurbloc

 

Cette photo est une capture d’image de la visite virtuelle sur le site officiel.

 

 

 

 

 

Cela serait peut-être la preuve de l’importante place de l’ours dans la civilisation préhistorique. Avez-vous déjà remarqué le nombre élevé de fois où revient l’ours dans les dessins ? Mais connaissez-vous vraiment l’utilité de ces dessins?

Il y a plusieurs réponses possibles à cela. Peut-être que c’était tout simplement pour servir de décoration à la grotte, vu que les hommes savaient dessiner, autant que toute la bande en profite dans son petit chez-soi. Certains pensent que c’était pour éduquer les futurs chasseurs, leur montrer ce qu’ils doivent chasser (mammouths, ours…) ou bien, ils pouvaient dessiner leur proie après la chasse, comme une sorte de trophée. D’après une longue frise, présente dans cette grotte, ces dessins pourraient raconter une histoire. Mais comme, à cette époque, les hommes n’étaient pas très « évolués », il est possible que ces peintures rupestres n’aient aucune signification.

chauvetgrandefrise

 

Cette photo est une capture d’image de la visite virtuelle sur le site officiel.

 

Quoiqu’il en soit, cette question n’a aucune réponse. Peut-être même qu’elle n’en aura jamais.

Sur le site officiel de la grotte se trouve une visite virtuelle. Je vous conseille néanmoins d’aller visiter cette grotte si vous en avez l’occasion, cela sera toujours mieux.

D’après leur site officiel: « http://archeologie.culture.fr/chauvet/fr« 

Visite à Izieu

Petit cours d’histoire :

En 1933 dès l’arrivée au pouvoir du parti nazi, le premier camp de concentration est ouvert en Allemagne. Il s’agissait de Dachau. Les juifs y étaient envoyés, mais pas seulement eux. Les homosexuels, apatrides*, tziganes, résistants, opposants politiques, détenus de droits communs, et même les handicapés étaient déportés.

Les conditions de vies étaient horribles. Les déportés subissaient sans cesse les brimades et humiliations des SS*. De plus, le travail était harassant et se déroulait quelles que soient  les conditions (températures extrêmes, pluie, neige…). Beaucoup mourraient de fatigue, à cause de l’absence totale d’hygiène, ou encore sous les coups des SS et kapos*.

Adolf Hitler, chef du parti nazi, aussi nommé « Le Führer » (le guide)  voulait éradiquer la race qu’il considérait « inférieure », les juifs, et repeupler l’Allemagne d’aryens, la race « supérieure ».

En 1942, une « solution finale » est mise en place et les camps d’extermination apparaissent. Les juifs sont sélectionnés à l’entrée des camps, et ceux qui ne sont pas aptes à travailler sont envoyés et exterminés dans les chambres à gaz. Au total, on compte 9 Millions de morts dans les camps, dont 6 M de juifs.

Apatrides : qui n’ont pas de nationalité légale.

SS : police politiques qui se chargeait entre autre de la surveillance des camps.

Kapo : Prisonnier qui gèrent un groupe de déportés et qui doit déterminer les punitions si un déporté est jugé pour tentative d’évasion par exemple.

 

 

Dimanche 26 Avril, journée de la déportation, le président français s’est rendu au camp de  concentration du Struthof, en Alsace-Lorraine. C’était le seul camp de concentration français.

 

Les principaux autres camps se situaient en Pologne, Autriche et Allemagne.

« Le pire peut toujours se produire et c’est en le connaissant que nous pouvons le prévenir », a déclaré François Hollande après avoir visité la chambre à gaz.

 

 

IZIEU

 

Maison d’Izieu, la Grange (CS) - next picture

Grange

Jeudi 30 avril 2015, les classes de 3° du collège ont visité le mémorial d’Izieu dans l’Ain. La Grange, salle d’exposition, était dédiée à l’histoire. L’exposition présente le contexte historique et retrace les itinéraires des familles des enfants d’Izieu ainsi que l’histoire de ce lieu. La voici :

 

Le contexte historique :

Suite à la défaite de la France face à l’Allemagne, une politique antisémite est mise en place. Des lois telles que le « statut des Juifs » qui interdisent par exemple aux juifs d’exercer certains métiers ou de se rendre dans des lieux publiques, rendent leurs conditions de vie de plus en plus difficiles. Par la suite, les juifs se font recenser et envoyer dans des camps d’internement où ils sont parqués dans des conditions de vie très difficiles, sans distinction d’âge ou de sexe.

 

Miron et Sabine Zlatin

La création de la « colonie d’enfants réfugiés » :

Maison (lieu où vivaient les enfants)

 En Mai 1943, Sabine et Miron Zlatin, deux français d’origine respectivement Polonaise et Biélorusse, avec l’aide de l’OSE (œuvre de secours aux enfants)  et du sous préfet de Belley, accueillent des enfants à Izieu, en zone Italienne. Cette zone comprend les huit départements situés sur la rive gauche du Rhône, de la Haute-Savoie à la Corse. Dans cette zone, les Juifs ne sont pas pourchassés  ni persécutés. Elle devient alors un espace refuge pour de nombreux Juifs. C’est pour cela que Miron et Sabine Zlation se sont installés dans cet endroit. De plus, Izieu était une ville recluse, isolée et difficilement accessible à l’époque.  Le lieu semblait un véritable havre de paix, loin des conflits et des persécutions.

 Par la suite, ils viendront en aide  à 105 enfants en leur permettant de trouver une famille d’accueil qui pouvait les cacher, ou en leur faisant traverser la frontière Suisse

Le quotidien :

Les enfants qui arrivaient à la maison ne restaient pas longtemps, mais il y régnait une ambiance chaleureuse et agréable. Les enfants avaient de nombreuses activités : danse, théâtre, chant, dessin, baignades… Une classe avait même était ouverte pour les cinq niveaux de primaires. Les collégiens eux, allaient au collège de Belley, où ils restaient à l’internat. Mais malgré la correspondance que tenaient certains enfants avec leurs parents, le soir revenait une certaine nostalgie de la famille. Durant la visite, nous avons pu voir de nombreuses lettres et dessins des enfants affichés dans la maison, où il n’y a quasiment plus de meubles. On y a simplement placé quelques bureaux d’écoliers, et des portraits aux murs. On nous a présenté certains enfants qu’on peut voir sur cette photo, victimes de la barbarie nazie.

Les enfants d’Izieu

La rafle :

En septembre 1944, l’Italie capitule et l’Allemagne reprend la zone Italienne.

Le 6 Avril 1944, sur l’ordre de Klaus Barbie, chef de la gestapo (police allemande), on rafle tous les enfants et éducateurs qui se trouvent dans la maison d’Izieu. Seul Leon Reifman, éducateur, parvient à s’enfuir en sautant par la fenêtre et se réfugie chez les fermiers voisins. Lors du transfert, un enfant est laissé sur la route par les nazis car il n’était pas juif.

Miron Zlatin et 2 adolescents sont envoyés en Estonie pour y travailler puis ils sont fusillés.

Les 42 autres enfants et 5 adultes sont déportés à Auschwitz-Birkenau, le plus grand camp d’extermination, où ils seront gazés.

Léa Feldblum, une éducatrice de la colonie, est la seule survivante.

Le procès de Klaus Barbie:

Klaus Barbie et son avocat

A la fin de la guerre, les nazis sont jugés pour leurs crimes. Klaus Barbie, lui, s’enfuit en Amérique du Sud, où il vivra une quarantaine d’année sans soucis. De nombreuses familles des victimes de la rafle d’Izieu se mobilisent pour rechercher ce criminel, ainsi que Sabine Zlatin, absente durant la rafle. Lea Feldblum, Leon Reifman et Mmes Halaunbrenner et Benguigui, deux mères d’enfants assassinés témoigneront également à son procès. Barbie est retrouvé en 1983 à La Paz en Bolivie puis conduit en Guyane, territoire français. Il est rapatrié en France où le procès pourra enfin avoir lieu à Lyon. Celui-ci durera 4 ans.

Durant le procès, il avouera avoir tué des résistants, mais il niera toujours avoir ordonné la rafle d’Izieu malgré un document officiel, dans lequel il autorise cette arrestation et déportation. Nous avons pu durant la visite visionner des extraits de ce procès.

« Les 44 enfants c’étaient quoi, c’étaient des résistants ? Des Maquisards ? C’étaient des innocents » s’indigna Sabine Zlatin lors du procès.

Klaus Barbie sera condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour crime contre l’humanité.

Il meurt le 25 septembre 1991 à la prison Saint-Joseph de Lyon, un mois avant son soixante-dixième anniversaire.

Une question reste sans réponse:

Qui a dénoncé les enfants?

Les 10 plus beaux volcans du monde

Je vous présente le Top 10 des plus beaux volcans du monde, bonne lecture!

Pour commencer, à la fin du classement, le mont Vésuve en Italie. Du haut de ses 1 281 mètres d’altitude, il borde l’Est de la ville de Naples. Actuellement en sommeil, c’est le seul volcan de l’Europe continentale à être entré en éruption ces cent dernières années, la dernière date de 1944.

Source: http://www2.ac-lille.fr/rr-hersin/Site_pompei/Vesuve.html

 

Neuvième du classement, le Piton de la Fournaise. Il surplombe l’île de La Réunion avec ses 2 632 mètres d’altitude. Encore actif, on compte en moyenne une éruption tous les neuf mois.

Source: http://www.villaote.com/le-piton-de-la-fournaise/

Source: http://www.villaote.com/le-piton-de-la-fournaise/

 

En huitième position, le Kilauea, à Hawaï. Ce volcan en activité s’est formé au pied du Mauna Loa (un autre volcan) de 1 246,2 mètres d’altitude. En éruption depuis 1983, il est possible d’observer des coulées de lave régulièrement.

http://www.history.com/images/media/slideshow/hawaii/hawaii-kilauea-volcano.jpg

Source: http://www.history.com/photos/hawaii/photo5

 

L’Irazú arrive septième. Ce volcan actif se situe au Costa Rica et culmine à 3 432 mètres d’altitude. Son cratère héberge un lac acide, celui-ci, après la reprise de l’activité volcanique, s’est lentement évaporé en 2013.

http://daytours.ivantours.com/wp-content/uploads/2013/10/Volcan-Irazu-en-Costa-Rica.jpg

Source: http://daytours.ivantours.com/costa-rica-one-day-tours/from-san-jose/cartago-province/

 

Se place sixième, la Caldeira de Yellowstone, aux Etats-Unis. En simplifié, une caldeira est un cratère circulaire à fond plat au sommet d’un volcan. Ce mot vient de l’espagnol Caldera qui signifie marmite. Celle-ci mesure 45 kilomètres de largeur pour 85 kilomètres de longueur.

http://openews.eu/wp-content/uploads/2014/01/yellowstone-grand-prismatic-spring.jpg

Source: http://www.astrosurf.com/luxorion/impact-supervolcan-yellowstone2.htm

 

En cinquième place, le mont Bromo situé en Indonésie, dans l’Est de Java. Avec 2 329 mètres d’altitude, un cratère de 800 mètres de diamètre et 200 mètres de profondeur, il est actuellement éteint mais il fume constamment.

http://www.routard.com/images_contenu/communaute/Photos/publi/061/pt60773.jpg

Source: http://www.routard.com/photos/indonesie/60774-mont_bromo.htm

 

Quatrièmement, le fameux mont Fuji, au Sud de l’île de Honshü. Perché à 3 776 mètres d’altitude, il est le point culminant du Japon. Même si le risque d’éruption est faible, celui-ci est toujours considéré comme actif.

http://pvtistes.net/wp-content/uploads/2013/05/MontFuji3-800x515.jpg

Source: http://pvtistes.net/japon/le-mont-fuji-en-passe-de-devenir-immortel

 

Bien sûr, l’Eyjafjallajökull en Islande (se prononce « Eyafladjayokoul« ) se place troisième. Culminant à 1 666 mètres d’altitude, il est le sixième plus grand glacier du pays parmi les treize autres. Il s’est produit une éruption en 2010.

http://www.meteo-paris.com/site/images/Eyjafjallajokull_2010_19_ao%C3%BBt_14_01.jpg

Source: http://www.boston.com/bigpicture/2010/04/more_from_eyjafjallajokull.html

 

Arrive deuxième, le mont Saint Helens, aux Etats-Unis, dans l’état de Washington. Il culmine à 2 550 mètres d’altitude et sa dernière éruption date de 1980 après un sommeil de 123 ans.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7d/MSH80_early_eruption_st_helens_from_NE_04-10-80.jpg

Source: http://en.wikipedia.org/wiki/1980_eruption_of_Mount_St._Helens

 

En première place, le mont Kilimandjaro, dans le Nord-Est de la Tanzanie. Celui-ci est composé de trois volcans éteints: le Shira à l’Ouest (3 962 mètres d’altitude), la Mawenzi à l’Est (5 149 mètres d’altitude) et le pic Uhuru (5 891,8 mètres d’altitude, point culminant de l’Afrique).

http://www.1001-destinations.com/wp-content/uploads/sites/19/2014/12/Kilimandjaro.jpg

Source: http://www.1001-destinations.com/kenya.html

D’après le site Blog Eveanos (http://blog.evaneos.com/les-dix-beaux-volcans-du-monde/).

Un cliché amusant!

La semaine dernière, alors que le président français était en visite à Berne, en Suisse, il a posé pour des photos avec la foule de gens venus l’accueillir. C’est à ce moment là que ce jeune homme s’est amusé à faire un doigt d’honneur alors qu’il prenait un selfie avec le président! Le geste était-il intentionnel?

Plusieurs journaux suisse ont publié la photo.

Le journal suisse « Le matin » a même lancé un appel à témoin  afin de retrouver « le plaisantin ».

Pas sur que le président apprécie cette touche d’humour!

Le JR-Maglev, un bijou de technologie

C’est un nouveau record mondial de vitesse pour le train Japonais le JR-Maglev! L’entreprise des chemins de fer japonais  a annoncé que ce train, encore en phase de test, avait atteint les 590 km/h !

(En 2003, il avait déjà battu le TGV français (574 km/h) en atteignant les 581 km/h!)

courtesy Central Japan Railway Company

Il s’agit d’un train à lévitation magnétique, qui est maintenu au dessus des rails d’environ 10 centimètres grâce à de puissants aimants. L’absence des roues, et donc des frottements contre le sol, permet d’atteindre des vitesses records. Le prochain objectif des industries ferroviaires japonaises serait de franchir les 600 km/h.

Le JR-Maglev ne sera pas en service avant 2027. A ce moment là seulement, il relira la Capitale Japonaise, Tokyo, à Nagoya, séparées par 286 km, en seulement 40 minutes au lieu de 1 heure 20!

Source: Journal de l’Actu n°4659

Roman

Et si on pouvait se téléporter ? Pas dans le temps ni dans l’espace non, mais dans une autre dimension … Un voyage dans le temps et quelque chose de certes très difficile mais d’envisageable. Dans l’espace, c’est une chose encore plus simple. Mais dans une autre dimension, personne n’a encore jamais trouvé de solution plausible à ce problème.
Moi même, je n’y arrive pas. Je suppose que cela est normal du haut de mes quinze ans… Mais comment voyager ? D’un point de vue des atomes, cela est à la limite du possible. C’est surement pour cela qu’aucun scientifique n’a jamais essayé de trouver un moyen. Avec un peu de magie, cela serait surement possible …
Ce genre de questions, ce genre de débats se passent tous les jours dans ma tête, une fois les cours terminés. La route lycée-maison demandant une vingtaine de minutes de marche, je m’occupe comme je le peux. N’ayant aucun de mes amis pour la route avec moi, les mathématiques et théories scientifiques ou bien philosophiques le deviennent pendant ce court voyage. Le lycée est ennuyeux. Peu de personnes ont le même esprit que moi. Rares sont les personnes cultivées, intelligentes et gentilles … Mes seuls amis correspondant à ces critères sont Lucy et Vivien. Pour les autres, nous sommes les trois personnes isolées, telle une bande de loups solitaires. Depuis que je suis avec eux, je n’ai plus jamais entendu de :
 » – Kévin, tu peux m’aider pour les exercices de maths ? »
Ou autres paroles similaires.
Bref, j’étais juste en train de rentrer chez moi quand un phénomène peu commun prit part à ma vie : une porte était posée devant moi, perpendiculaire au sol. Celui-ci étant penché, j’aurais parié que la porte serait tombée depuis longtemps. Je donnai un léger coup de pied sur celle-ci mais rien ne se passa. Je décidai donc de saisir la poignée de la main dont le bras ne soutenait pas la lanière de mon sac afin d’ouvrir cette mystérieuse porte. La poignée était agréablement tiède pour cette froide journée d’hiver. Je l’ouvris d’un mouvement brusque et ma bouche s’ouvrit lentement mais surement en signe d’étonnement. Un tout autre paysage était apparu derrière cette porte ! Je glissai rapidement ma tête à gauche pour vérifier que celui-ci était bel et bien différent et fus sidéré de me rendre compte que c’était le cas. Un bref coup d’œil autour de moi m’informa que j’étais tout seul. D’une oreille attentive, j’écoutais les potentiels bruits de pas : rien. Aucune personne ne se trouvait aux alentours. Je réfléchis le plus vite possible. Je fis dépasser de quelques centimèttres mes doigts du cadre de la porte. Toujours rien. Qu’était donc cette porte ? Où menait-elle ? Comment été elle apparue ? Pourquoi la vie (parce que 42) ? Je commençais à m’égarer …
Avec une insouciance enfantine, j’effectuai un saut pour passer de l’autre côté de la porte. Celui-ci se passa sans problème. J’atterris doucement sur un tapis d’herbe vert pomme. Un frais cresson bleu me caressa la nuque et me fit frissonner. Il ne faisait ni froid, ni chaud, juste bon. La température idéale pour se promener.
Je fis trois pas en avant, sans me soucier de rien, et mes yeux dévorèrent le paysage : à ma droite, une forêt, éclairée par le soleil, rejetait des couleurs vives de toutes parts. Un peu plus loin, encore à ma droite, je pouvais voir une montagne, des mêmes couleurs douces et chatoyantes que la forêt. Celle-ci continuait vers la gauche, bloquant ainsi un lac dont la surface brillait telle des pierres précieuses. Un petit village que je n’avais pas remarqué auparavant bloquait une fois de plus cette étendue d’eau, tel un animal chassé, piégé entre deux braconniers.
Ébahi par la merveille de ce paysage, j’en oubliai l’autre côté de la porte. Tel un éclair, la porte se claqua, faisant bourdonner mes oreilles et me propulsant, comme par magie, quelques mètres plus loin. Une terreur soudaine me submergea : la porte avait disparue ! A présent, je ne pouvais plus rentrer !
– Hum, hum.
Ma tête, accompagnée de mon corps, pivota en l’espace de moins d’une seconde, d’environ cent cinquante degrés. Une fille, d’à peu près mon âge (C’est-à-dire environ 16 ans), me dévisageait. Elle était habillée de vieux habits, chaussures comprises. De longs cheveux bruns descendaient jusqu’à ses hanches. Son visage, malgré les quelques tâches de terre, était très agréable au regard. Ses yeux d’un bleu ciel étaient envoûtants. Son corps était fin et semblait agile.
Elle me tendit soudainement sa main, que je saisis immédiatement.