JOURS APRES JOURS

Prouve ta jeunesse par ta curiosité et ton désir! Exige l'inaccessible ! (V.Cespèdes)

Critères d’évaluation de l’oral en début d’heure

INTERROGATION ORALE EN DEBUT D’HEURE

(imposée jusqu’au vacances de Pâques puis sur participation libre)

coefficient 2

Conditions :

C’est un travail individuel. On ne souffle pas. Les réponses soufflées ne sont pas comptabilisées dans la note.

Il n’y a pas de négociations en début d’heure.

L’interrogation porte sur le cours précédent ou sur le travail à faire pour le jour de l’interrogation (questions sur un texte, recherche doc…). Ce travail apparaît dans le plan de travail ou a été donné à l’avance.

Les questions peuvent porter sur le contenu et / ou sur la méthode.

Si l’élève a été interrogé 2 fois : la meilleure des deux notes est conservée.

But :

  • être capable de rendre compte du travail de l’heure précédente ou du travail du jour en répondant à des questions précises ;

  • restituer des connaissances ; expliquer des procédures, des méthode, des manières de penser, de raisonner…

  • s’exprimer à l’oral devant un groupe.

Remarque : cette évaluation permet à certains élèves de compenser des difficultés à l’écrit (pas de pénalité pour l’orthographe par exemple !).

Contenu : 10 points

  • prise en compte de la question posée (pas de réponse HS)

  • prise en compte des indications, des observations pour obtenir des précisions.

  • Capacité à répondre : réponses exactes, complètes, précises.

  • lien spontané fait avec d’autres connaissances, textes étudiés dans la séquence…

  • bonus pour des compléments intéressants, utiles, personnels, témoignant d’un esprit curieux ou d’un esprit d’initiative ; connaissances apportées.

Forme de l’oral : 10 points

  • qualité de l’expression (reprises nominales et pronominales, construction des phrases, utilisation des connecteurs, registres (niveaux) de langue…vocabulaire adapté, précis, capacité à reformuler, à verbaliser les idées, à mettre en relief…)

  • qualité de l’explication (de la réponse monosyllabique à la réponse argumentée…)

  • indicateurs non verbaux : corps (regards, gestuelle, mimiques de réactivité à l’échange : sourires, silences…)

  • voix : articulation, débit, volume (audibilité), timbre…

  • élocution : articulation, fluidité du débit (ni trop vite, ni trop lentement), assurance.

Commentaires fermés sur Critères d’évaluation de l’oral en début d’heure