D;autres enfants d’autres suites….Bonne lecture

19:01 Accueil

Pendant que Ange attendait dans son phare, Swidja pensait qu’il lui avait menti et qu’il voulait la tuer. Elle partit prévenir sa famille et les autres. Ange attendait, Soudain il lui vint une idée. Comme Swidja lui avait montré où elle habitait, il plongea dans la mer. Il arriva au royaume de Swidja mais il n’y avait personne. Il attendit et il trouva un collier de coquillages. Il n’osa pas le toucher. Swidja avait sans doute oublié de le prendre. Swidja faisait demi-tour, elle avait oublié quelque chose. Ange attendait et Swidja arriva. Elle vit Ange et ne savait pas quoi faire. Il l’entendit et se retourna. Il lui expliqua qu’il était partit faire la guerre et qu’il n’avait plus de maison. Swidja comprit vite et elle voulut bien qu’ils fassent leur vie ensemble au fond de l’océan.
Florian CM2

Un jour, un plongeur hurla de peur, il dit qu’il avait vu une sirène au gardien du phare. Le gardien c’était Ange. Ange plongea jusqu’au fond des mers, chercha des heures et trouva enfin, Swidja. Ils partirent dans le plus merveilleux des bateaux de croisière. Il y avait des ascenseurs aussi jolis que des vitraux, des étages par milliers, des boutiques, une gigantesque bibliothèque, un aquarium, d’immenses restaurants, des salles de sport, un cinéma, une piscine, un grand jardin avec des pommiers et cætera… Eh bien sûr un atelier pour Niki de Saint Phalle ! Le bateau de croisière était exprès pour eux, il n’y avait personne à part Swidja, Ange, les capitaines et les serveurs. Ils se marièrent, eurent des enfants, plein d’amis et devinrent des héros ! Ils eurent des aventures. Ange se réveilla enfin de son rêve. Ses parents l’appelaient pour le petit déjeuner. Il raconta tout à son vrai oncle Yann et à sa famille.
Agathe CM2

Ange resta dans son phare et s’ennuyait. Un jour, il eut une idée, il se dit : « Et si j’essayais de reconstruire un coquillage pour appeler Swidja ». Ange se mit au travail. Au bout de quatre jours, il avait fini, et il décida d’appeler son chef d’œuvre Trésor. Il essaya ensuite son instrument, une fois: rien, deux fois: il y eut des vagues, trois fois : une tête sortit de l’eau. Hélas ce n’était pas Swidja. Il lui demanda si elle connaissait Swidja.
Elle répondit: « Oui je la connais, c’était ma meilleure amie à 50 ans.
– Viens on va la retrouver ensemble. »
Et ils partirent. Ils parcoururent d’étranges paysages et arrivèrent au village d’enfance de Swidja. Elle lui montra la maison de Swidja et lui dit qu’elle devait être à son endroit préféré. Là où Swidja adorait être. Il courut…Et elle était là, sur un banc de sable en train de pleurer. Elle était comme ça depuis son départ.
Il alla la voir et lui dit : « Me reconnais tu ?
– Oh Ange ! »
Elle l’avait reconnu. Ils s’installèrent dans une maison près de la falaise.
Alexis CM2
Un an passa sans Swidja, sans nouvelle, sans aucun signe. Ange se rappelait de tous les moments avec Swidja, et se disait : « Swidja tu es mon trésor… »
Il entendit une toute petite voix, il se retourna et dit : « Swidja ? ». Mais rien, personne. Il regarda au loin et vit la tempête arriver!! Il savait que son oncle serait là et Swidja aussi bien sûr. Mais la tempête arriva à grands pas, des vagues hautes comme des maisons, des rafales de vent, il pensa à un ouragan, une tornade !!
Sans rien ni personne, seul. Au loin, il crut voir une vieille dame qui lui dit : « Petit as-tu vu les sirènes ? » Ange reprit espoir, elle lui dit dans l’oreille : « Petite, je venais ici, je regardais les sirènes. Jusqu’à mes 15ans. Mon père me l’interdit, il disait que c’était des mensonges et que j’étais folle ». Ange lui raconta qu’il ne pouvait plus appeler sa sirène car son coquillage était cassé. La vieille dame se souvint que sa sirène lui avait donné un coquillage magique et elle dit à Ange : « Tu en as plus besoin que moi. » Ange souffla dedans et Swidja arriva. Il ne regardait que la mer et sa sirène et quand il se retourna pour remercier la vieille dame, elle avait disparu. Ange et Swidja s’embrassèrent sous la pluie.
Anna CM2

1 commentaire
  1. Karine M :

    Date: 21 octobre 2013 à 08:18

    Des écrivains en herbes, bravo pour ces productions. J ai hâte d en lire d autres.!!!!!